Bannière Salon Beige

Partager cet article

Marche pour la Vie

Cécile Edel, Présidente de la Marche pour la Vie, prononce le discours de clotûre

Intégralité : 

"Chers amis,

 40 ans…Il y a 40 ans…était promulguée une loi, une loi qui allait engager notre société vers un bouleversement éthique sans précédent.

Il y a 40 ans, est entré dans nos lois, ni plus, ni moins que le PERMIS DE TUER.

La loi du 17 janvier 75, dite loi Veil, est venue, en effet, instituer l’autorisation d’éliminer, d’éliminer en toute impunité le plus fragile, le plus innocent d’entre nous tous : l’enfant à naitre.

Cette loi Veil, qui a fait, rappelons-le, 9 millions de petites victimes, sans compter les terribles souffrances et violences infligées aux femmes qui ont avorté, cette loi est bien la boite de Pandore qui conduit aujourd’hui à toutes les dérives que nous connaissons dont la dérive euthanasique qui menace la France aujourd’hui.

Hier, avec la loi sur l avortement, le permis de tuer a été instauré sous couvert d’une fausse liberté de la femme.

Demain, avec  l’euthanasie, il sera permis de tuer sous couvert d’une fausse charité.

Je connais, vous connaissez des actes de charité, d’amour qui nous font sacrifier notre propre vie pour un être ou une cause qui nous dépasse; je ne connais aucune charité qui nous fasse sacrifier l’autre pour des raisons obscures.

Chers amis, depuis 40 ans, des hommes et des femmes ont refusé ces dérives, refusé ces lois qui tuent, ces lois qui laissent penser que toute vie ne mérite pas d’être vécue. Et je veux ainsi rendre hommage aujourd‘hui à tous ceux qui se sont battus et se  battent  encore sans relâche pour être la voix des sans voix. Ils ont gardé la flamme de la résistance pro vie allumée et sans eux, ni moi ni vous ne seriez là…

Il y a 10 ans, cette Marche pour la Vie voyait le jour grâce à ces  précurseurs; elle est le fruit d’une détermination sans faille, d’un abandon sans cesse renouvelé à la Providence, d’une persévérance dans le combat contre l‘avortement et d’une confiance absolue qui invite à l’Espérance. Cette Marche pour la Vie, est le symbole de la constance et de la vraie résistance.

Chers amis, nous venons de marcher une heure et demie durant à travers Paris pour témoigner d’une conviction simple, profonde et universelle : la vie humaine, toute vie humaine, chaque vie humaine est sacrée.

Respecter la vie de l’être humain et sa dignité, c’est prendre en compte tous les âges de la vie, dès la conception jusqu’au dernier instant de la vie terrestre. Respecter la vie de l’être humain c‘est refuser le droit à la mort mais proclamer le droit à la vie.

Il m’importe en tant que Présidente de la Marche pour la Vie et au nom de tous ceux qui ont organisé cette marche de vous remercier de la confiance que vous leur avez témoignée en répondant si nombreux et parfois de si loin à leur appel.

Merci d’avoir répondu massivement présents à ce rendez-vous unique de tous les défenseurs de la Vie qui refusent le changement de civilisation vers lequel notre pays s’achemine.

Merci d’avoir été la voix des sans voix, la voix de tous ceux qui ne verront pas le jour, la voix de Vincent Lambert dont la vie est suspendue à l’appréciation des juges.

Merci d’avoir gardé la flamme allumée depuis 10 ans pour demander l’abrogation de la loi sur l’avortement et son remplacement par des lois en faveur de la vie.

Vous vous êtes levés aujourd’hui, je vous appelle à rester debout !

Restez debout pour œuvrer, là où vous êtes, par la force de votre témoignage, l’engagement dans les divers mouvements et à travers votre refus de toute compromission. Car le respect de la Vie ne saurait souffrir aucune exception au nom d’une pseudo liberté ou d’une fausse charité.

La vie est au dessus des lois mais la loi doit servir la Vie.

 40 ans…Le combat contre la culture de mort est long et rude mais  croyez-moi, nous ne lâcherons pas, nous ne renoncerons pas, nous ne trahirons pas, et nous gagnerons, nous l’emporterons !"

Partager cet article

5 commentaires

  1. Combien de temps allons-nous encore supporter de vivre sur le même territoire que ces menteurs invétérés (la presse), ces affabulateurs grossiers (nos gouvernants), et tous ces gens qui nous exploitent jusque dans la mort (je ne fais pas de dessin)…
    Une remarque sur cette “marche pour la vie”, j’ai peut-être mal regardé mais j’ai vu très peu de journalistes du moins sur la portion du cortège dans laquelle je me trouvais. Sentiraient-ils qu’ils commencent à nous faire monter la moutarde au nez, grandement?

  2. Bravo à Cécile EDEL !
    continuez, c’est un juste combat.

  3. La vie, de la naissance à la fin de vie, est sacrée, et est un don de Dieu, que l’on soit croyant ou non, qu’on le veuille ou non. Comme l’a dit le pape Benoît XVI, le respect de la vie fait partie des valeurs non négociables. Le pape François a confirmé sur ce point la position intangible de l’Eglise, déjà affirmée par le pape Paul VI. La culture de mort actuelle ne peut qu’être combattue par tout chrétien et, au-delà, par tout homme soucieux du Bien commun. Bravo à La Marche pour la Vie et que nous soyions de plus en plus nombreux à rejoindre ce juste combat pour la vie et contre l’euthanasie, aujourd’hui présentée sous le vocable de “sédation”!

  4. @ c’est ici,
    bravo, fallait les trouver ces infos !
    Comme quoi, la coherence et nos dirigeants, c’est pas compatible …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services