Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Ce sera les Champs Elysées.

Extraits d'une tribune de Philippe Darantière sur Nouvelles de France :

"En 2013, La Manif Pour Tous est près de faire vaciller le gouvernement de François Hollande.
Or, dans un communiqué daté du 18 mars, elle vient de prendre acte de
l’interdiction de manifester sur les Champs-Élysées, signifiée le même
jour par le Préfet de police de Paris. C’est pourtant la principale
porte-parole de La Manif Pour Tous qui a appelé à manifester sur les
Champs-Élysées. Elle a même annoncé que les manifestants ne quitteraient
la Place de la Concorde qu’après le retrait du projet Taubira, les invitant à camper sur place pour faire tomber cette loi qui anéantit le mariage et la filiation. En 24 heures, La Manif Pour Tous semble avoir renoncé aux Champs-Élysées et au Camping Pour Tous… […]

[Le] rapport de forces […] se fonde sur quatre pouvoirs distincts et
complémentaires : le pouvoir d’influence, qui se traduit par la maîtrise
de la communication, le pouvoir d’expertise, qui permet d’imposer les
normes à respecter, le pouvoir de reconnaissance, qui assure un
leadership sur ses partisans, et enfin le pouvoir coercitif, qui
s’exerce par la capacité de mobilisation et, si nécessaire, de blocage.
La Manif Pour Tous a excellé dans l’exercice du pouvoir d’influence,
s’est acquise un pouvoir de reconnaissance important, mais se révèle
médiocre dans l’usage du pouvoir d’expertise et vraiment déficiente dans
l’imposition du pouvoir coercitif. Or la notion même de rapport de
forces suggère des positions évolutives, jusqu’à ce qu’un des acteurs
l’emporte sur l’autre
. L’arrêté préfectoral d’interdiction de manifester
sur les Champs-Élysées, qui fait suite à la guerre psychologique
déclenchée par le communiqué de presse de la préfecture du vendredi 15
mars, n’est qu’une étape de ce rapport de forces. Il exige donc  une
riposte fondée sur le rapport de forces. Certes, une contre-expertise
juridique a été engagée, avec un recours contre l’arrêté préfectoral.
Mais il conviendrait aussi de livrer la contre-offensive sur le terrain
de l’influence, de la reconnaissance et de la coercition. Car c’est
alors que la préfecture cèdera
. Il serait pittoresque de voir le préfet
de police de Paris prendre le risque de livrer la capitale au chaos de
centaines de milliers de manifestants se massant dans les rues, saturant
ses capacités de maintien de l’ordre et pressant de toute part les
barrages de police qui prétendraient interdire l’accès aux
Champs-Élysées…  On objectera qu’une telle réaction de La Manif pour
Tous serait illégale. C’est une fausse analyse. La logique même du
rapport de forces est de contraindre l’autre partie par l’imposition de
sa supériorité. À cette étape, tout est affaire de bluff et de contrôle
de ses nerfs
. Le test du préfet avait pour but de vérifier jusqu’où ira
La Manif Pour Tous. Il peut être tranquille, elle n’ira nulle part
ailleurs que là où il lui dira d’aller…

La seconde faiblesse tient à la structuration du mouvement, ou plutôt
à son absence de structure. La Manif Pour Tous est un faux collectif,
comme le mouvement ATTAC. […] Un mouvement qui n’a que des porte-parole, dont
les cadres sont auto-désignés et dont la gouvernance est autocentrée,
s’apparente à un réseau social, un collectif 2.0 n’ayant ni centre ni
périphérie, et dont la puissance n’est que virtuelle
. Il pourrait
n’avoir pas plus d’effet qu’un tweet, ce mot que le français traduit par
gazouillis…

Pour conjurer ces périls, il reste à La Manif Pour Tous un atout,
celui des provinces
[…]. Ces provinces sont le
réservoir des manifestants du 24 mars. Leur mobilisation est essentielle
au succès de La Manif pour Tous ce dimanche. Leur détermination peut
faire la différence. Il suffit d’un mot d’ordre. Et ce ne devra pas être
« Tous à la Bastille »… […]"

Partager cet article

28 commentaires

  1. Magnifique tribune !
    vous dites exactement ce que l’on pense tous.
    Il serait temps que la Manif pour nous vous emboite le pas cher monsieur !
    Tous sur les Champs le 24 !
    il ne faut RIEN lâcher

  2. oui

  3. Le rapporteur de la loi au Sénat, Jean-Pierre Michel, ne disait-il pas :
    « Ce qui est juste, c’est ce que dit la loi. Voilà, c’est tout. Et la loi ne se réfère pas à un ordre naturel. Elle se réfère à un rapport de force à un moment donné. Et point final. C’est le point de vue marxiste de la loi. »
    http://www.dailymotion.com/video/xxk0ss_jean-pierre-michel-a-thibaut-collin-le-fondement-du-juste-c-est-le-rapport-de-force_news?start=2
    C’est le rapport de force qui prime maintenant !

  4. On ne lache rien !
    Donc on ne lache pas non plus le lieu de notre manif. Donc, TOUS SUR LES CHAMPS DIMANCHE !

  5. Y a-t-il seulement un arrêté préfectoral ?
    on ne le trouve nulle part !
    serait-ce une intimidation ?
    il ne faut rien lacher
    tous sur les Champs dimanche !

  6. Le porte parole de la “manif pour tous” n’a qu’à dire qu’il invite tous ses sympathisants à venir se promener sur les Champs Elysées.

  7. Voilà un monsieur qui a tout compris! Nous devons bien garder notre objectif (le retrait de cette loi inique) et non pas nous contenter de faire nombre n’importe où. A cause de ce gouvernement autiste, le rapport de force devient inévitable, et ce n’est pas le moment d’être lâche. Nous avons été très (trop?) gentils jusqu’à maintenant, à force d’être polis, nous n’effrayons personne malgré notre nombre. Et pendant ce temps, les députés votent l’amnistie aux syndicalistes qui cassent tout! Assez d’être méprisés, assez de tout gober, ns devons RE-SIS-TER, tous aux Champs Elysées le 24!

  8. Il serait très convenu de rappeler à la préfecture de police de Paris juste un petit principe bien connu depuis longtemps en France:” IL EST INTERDIT D’INTERDIRE” .
    Donc un seul mot d’ordre : TOUS SUR LES CHAMPS!!.
    D’autant que sur ceux-là, il n’y aura pas d’herbe à piétiner…
    EUREKA!! Je viens de trouver la raison!! Mais oui, toutes les sardines qui vont être plantés risquent fortement d’endommager le bitume!!!…

  9. L’analyse est intéressante mais néglige le fait que le collectif a appelé à manifester dans un cadre légal et que, s’il passe en force, il prend le risque qu’une large partie de ceux qui se sont mobilisés reculent devant le Rubicon.
    Je crois que l’immense majorité des Français comme des manifestants du 24 sont mentalement légalistes et soumis aux institutions, même au risque d’accepter par conséquent une loi scélérate !
    La plupart de ceux qui viennent dimanche sont-ils même conscients que leurs institutions ont été le produit de l’expression populaire dans la rue et que les symboles de ce régime sont, plus ou moins, insurectionnels, de la Révolution à 1870 puis à la Commune, de l’appel du 18 Juin au Conseil National de la Résistance, du retour du Général en 1958 à Mai 68 ?
    Je ne suis honnêtement pas sûr que les habitués du Salon Beige ou de NDF soient représentatifs de l’opinion majoritaire parmi ceux qui viennent le 24…

  10. Oui, bonne idée, les porte-paroles ouvrent un guichet aux Champs-Elysees, où ils seront disponibles pour répondre à toutes les questions.

  11. Bonne analyse de Darantière.
    Si on manifeste même dans l’illégalité (mais dans le calme et la dignité) Hollande ne pourra pas se permettre de faire charger/envoyer les gaz lacrimogènes.
    ça lui couterait trop cher sur le plan politique. L’état de grace est passé si vite.
    ça risquerait de lui plomber les 4 années restantes qui déjà s’annoncent corsées sur le plan social et économique.
    Mais l’ennui avec les catho français, c’est que seul 10% viendront sans autorisation préfecturale… (On vient même 1/4 d’heure en avance pour se faire botter le cul à la convocation de Mossieur le Préfet, comme disait le grand Serge).
    Donc le point de vue prudent de la Manif PT n’est pas complétement éronné non plus.
    En tout cas, moi j’irai piqueniquer les champs dimanche. Les copains aussi.

  12. Est-ce que le préfet à le droit d’interdire les citoyens d’aller au cinéma sur les Champs Elysées pour y voir : “la chute de la maison blanche” ? Séance le 24 mars !
    Est-ce que le préfet peut interdire à ces citoyens l’achat des chocolats de Pâques sur les Champs Elysées ?

  13. On défile avec la manif pour tous, et dès que l’ordre de dissolution est donné, on va tous sur les Champs. C’est ce qui va se passer.

  14. On n’a pas le droit de retrouver les copains pour se faire une petite “bouffe” sur les Champs ? Ah oui c’est le 24 mars !

  15. Le ou les porte parole de la Manif pour Tous ne peu(ven)t pas tenir de position illégale (c’est à dire qui va à l’encontre d’un écrit d’une autorité,en l’occurrence la PPP).
    En revanche, libre à CHACUN d’aller flaner sur les Champs dimanche. Notre seule présence suffit à transmettre le message (retrait du projet Taubira)
    Pas besoin de Tshirt ou de slogan. Des cameras suffisent.
    Si on est interpelé par la police, “on fait du tourisme printanier dans cette belle ville capitale du pays de la liberté…”

  16. Tous aux champs , point barre, c’est l’occasion historique de l’emporter, il n’y en aura pas d’autre !

  17. Mais oui, il faut aller sur Les Champs dimanche 24 mars.
    Et qu’ils arrêtent de raconter des sornettes : on a bien vu les agriculteurs le 24 mai 2010 transformer Les Champs en plateforme végétale :
    http://www.lefigaro.fr/culture/2010/05/24/03004-20100524DIMWWW00302-les-champs-transformes-en-jardin.php
    et c’était pour les vingt ans de La Grande moisson du 24 juin 1990 : http://www.gadweil.com/creations-la_grande_moisson.html.
    A chaque fois c’est le 24 du mois : ya pas de raison que cela change.
    Il ne faut pas s’en laisser conter.
    Cependant, c’est intéressant de voir à quel point le p’tit Toumou balise. C’est la proximité de l’Elysée qui le défrise, même s’il crèche ailleurs, va bien falloir qu’il fasse un tour au bureau, dimanche.
    Qu’est-ce qu’on rigole !

  18. la porte parole en rose ne poussera jamais son mouvement a tenir un bras de fer avec le gouvernement. Elle n’est pas le chef de la résistance mais nous attendons que d’autres porte parole SE LEVENT et prennent le relais. C’est maintenant ou jamais, parce qu’ils y aura dimanche, ceux qui vont entamer le bras de fer sur les Champs avec le Gouvernement et ceux qui sont légalistes et qui finalement accepteront cette loi illégitime et qui seront ailleurs. Donc il nous faut un chef de guerre… toujours le même problème.

  19. Madame, Monsieur,
    j’attire votre attention sur mon mail précédent que je vous ai recopié ci dessous.
    Je vous rappelle que je n’ai aucun pouvoir, que je ne suis qu’un simple citoyen, et que vous pouvez donc rire de mes mises en garde.
    Je ne pousserai pas à la désobéissance civile, et chercherai à me conformer aux règles que vous imposerez.
    Cependant, l’interdiction que vous avez établie aux manifestants de rejoindre l’avenue des champs élysées va créer le chaos dans Paris. L’ensemble des réseaux sociaux l’indique.
    Entre les invitations facebook, la blogosphère d’extrème droite (comme les médias la nomment), et le bouche à bouche, vous pouvez prévoir plusieurs dizaines de milliers de manifestants, peut être même 100 000, détachés du cortège principal pour se rejoindre dans les lieux sensibles que vous vouliez protéger en interdisant l’accès aux champs.
    Alors qu’il serait simple de “laisser couler” le flot humain sur les parcours préparés par le collectif de la manif pour tous, dans la même ambiance bon enfant de la manifestation du 13 janvier, alors qu’en faisant cela vous ralieriez aux forces de l’ordre le concours du service de sécurité de la manif pour tous, alors qu’en bouclant le parcours vous seriez capable de protéger ET les bâtiments sensibles de l’exaspération de la foule ET la foule de la haine des anti manif pour tous, vous préférez garder la tête haute, sans voir où vous mettez les pieds.
    Madame, Monsieur,
    peut être cherchez vous justement cette situation: 50 000 à 100 000 personnes en colère réparties par groupes de 100 à quelques milliers de personnes, arpentant tous les lieux de la capitale en dehors de toute autorisation et de tout encadrement. Probablement même cherchez vous cette situation dans l’espoir qu’à plusieurs endroits la situation dégénère: des groupes de manifestants se faisant attaquer et se défendant contre des groupes d’anti-manif cherchant à en découdre. Peut être aussi espérez vous que certains groupes dérapent et provoquent des troubles à l’ordre public. En effet, dans ce cas, le mouvement de la manif pour tous sera décridibilisé, et les journaux pourront montrer fièrement la ou les photos montrant un jeune arborant les couleurs de la manif pour tous en train de se battre violemment.
    La question n’est pas: “est-ce cela que vous voulez?”, puisque la réponse est très probablement “oui”. Non, la question est: “est-ce vraiment le rôle de la préfecture de police, de faire en sorte qu’une manifestation monstre dérape en troubles par calcul politique?”. Etes vous un service de politique ou de police? Votre but est il de réussir à discréditer la manif pour tous, ou bien de veiller à l’ordre public et à l’intégrité physique de toute personne se déplaçant dans Paris?
    Madame, Monsieur,
    j’espère apprendre d’ici dimanche que nous pourrons marcher tranquillement, remonter, dans le calme et une ambiance bon enfant, les champs Elysées, et crier notre mécontentement, encadrés par vos services comme par ceux de la manif pour tous, afin que seule la parole et le nombre s’expriment pour notre cause.
    Respectueusement,
    Altaica

  20. Pour bloquer les accès de l’Etoile à la Concorde il ne faudrait pas moins de 29 barrages: les consignes pour service exceptionnel commencent -elles à pleuvoir sur les CRS et gendarmes (voire l’armée,on ne sait jamais) pour ce premier dimanche de printemps? Indice d’impact intéressant à connaître…

  21. P’tit Toumou crèche près du parc A Citroën, il fait ses p’tites courses dans le quartier.
    A moins de monter les uns sur les autres, je ne voit pas ce qui interdit de se tasser sur les Champs Elysées, les gens se tassent bien pour les soldes, pour les stades, pour les musées et cinémas etc. Bref, on peut contenir du monde !!!
    Mais je comprends que la LMPT ne veuillent pas appeler PUBLIQUEMENT à “désobéir”.

  22. Moi je considère que la LMPT, n’a pas le droit de s’incliner, ne doit pas flancher. Elle s’est aventurée trop loin, jusqu’à l’épreuve de force avec le pouvoir en place. Il semblerait qu’on y soit…
    Si elle plie maintenant c’est le premier craquement de la défaite, et c’est ce qu’attendent anxieusement ceux qui nous défient.
    Il faut soutenir notre première ligne, pousser derrière autant qu’on peut, ne pas abandonner l’initiative au camp d’en face !
    On est dans la mêlée, et on veut pas de la cuillère de bois – elle est pour Flanby la cuillère !
    Et une fois sur les champs on ne va se gêner pour hurler HOLLANDE DEMISSION !
    On pourrait même aller jusqu’à FLANBY DEGAGE… Là il va peut-être comprendre que les choses commencent à lui échapper, ce maréchal d’opérette.

  23. Pas de pancartes, pas de banderoles, mais une présence massive !
    Dimanche, promenade aux champs avec famille et amis !

  24. Pour mes frères dans la Foi. Une loi ou une décision injuste n’a pas à être respectée. Donc, pas de scrupule républicain. “Aime et fais ce que tu veux”.

  25. Arrêtons de tergiverser et de se faire des politesses! Que les organisateurs donnent donc rendez-vous “à leur famille, à leurs amis et à tous ceux qui ont envie de les rencontrer” sur les Champs Elysées, le 24 à 14h30 le plus près possible de la Place de la Concorde. Qu’y a-t-il d’illégal à cet appel? Pour ma part, c’est ce à quoi j’invite tous les miens.

  26. Ici, si demain la Manif Pour Tous nous invite à aller défiler porte Maillot, combien iront réellement sur les Champs ??? Combien ? C’est important de le savoir, de connaître notre détermination.
    Je suis convaincu que nous devons défiler entre l’Arc et la Concorde. C’est le symbole qui compte, pas le nombre. Nous devons signifier au pouvoir que nous ne le reconnaissons plus comme légitime.
    Il est vain de penser rejoindre les Champs une fois la manif’ finie, sauf pour y camper.
    Nous devons donc nous y retrouver dès midi, 13h, pour envahir l’espace et commencer à former des groupes.
    A dimanche !!!

  27. à jacques B. : aucun intérêt d’y être sans pancartes ni banderolles… où alors il faut hurler fort nos slogans

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services