Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / France : Société

Ce que l’on ne souhaite pas à son bifteck, est-il bien raisonnable de le faire subir aux femmes ?

De Gabrielle Cluzel :

"[…] 69% des femmes en âge de procréer prennent une contraception orale
(soit, en France, 8 millions et demi de personnes). Ces hormones de
synthèse, ces oestrogènes que l’on retrouve dans le cycle des eaux usées
et qu’aucune station d’épuration ne peut éliminer ne peuvent-elles pas
perturber l’équilibre endocrinien des hommes ? Que de plus en plus de
poissons de nos rivières deviennent hermaphrodites est désormais établi.
Oser un parallèle avec l’espèce humaine n’est pas si absurde. Mais de toute évidence, l’hypothèse rencontre peu d’écho.

Le problème est qu’il y a une bonne et une mauvaise écologie. La
bonne écologie s’arrête là où commence l’idéologie. Greenpeace oui.
Greensex, non.

La pilule a fêté récemment ses 50 ans. Certaines ont passé toute leur vie de femme fertile « sous pilule ». Cela laisse songeur. A l’heure du bio, quel boucher, même hard discount,
voudrait encore d’une vache nourrie aux hormones pendant seulement dix
ans ? Ce que l’on ne souhaite pas à son bifteck, est-il bien raisonnable
de le faire subir aux femmes ?
Et aux hommes, par voie de conséquence.

Depuis quelques temps, Elisabeth Badinter explique que l’engouement
pour le bio et la préservation de la planète est un terrain glissant
pour les femmes. Sans doute pressent-elle confusément qu’il va être
difficile de confiner le bio dans la cuisine, et qu’il viendra un jour
frapper à la porte de la chambre à coucher. Et alors, c’est un symbole majeur du féminisme et de la libération sexuelle qui risque de s’effondrer."

Partager cet article

9 commentaires

  1. Et depuis quand Greenpeace est-il exempt d’idéologie?
    Toute l’écologie est idéologique.
    Elle hait l’homme industrieux, aventureux, défricheur.

  2. Les écolos nous obligent à faire le tri sélectif de nos déchets ménagers pour lutter contre les émissions de carbone. En revanche, çà ne les gêne nullement que nos cours d’eaux soient empoisonnés par ces hormones de synthèse et ces œstrogènes dus à l’usage massif de la contraception !

  3. Excellent article. Oui l’”écolâtrie” est une imposture idéologique, qui dénonce, non pas ce qui nous menace réellement, mais ce qui est conforme à ses phantasmes.
    Il est bien évident que cet environnement “saturé” en hormones femelles d’origines contraceptives, joue aussi sur la physiologie masculine.
    En France une étude portant sur 26 000 sujets masculins à étudié l’altération du sperme entre 1989 et 2005.
    je cite : “…sur cette période de 17 ans, il y eut une décroissance continue et significative de 32%, dans la concentration du sperme (en nombre de spermatozoïdes par cm3) et ce, à un taux (moyen) de 1,9% par an. Les chercheurs ont calculé que pour les hommes d’un âge moyen de 35 ans, les concentrations ont décliné d’une moyenne de 73,6 millions/cm3 en 1989 à 49,9 millions/cm3 en 2005”
    Sources:
    Extrait du commentaire dans “ScienceDaily” du 3.12.2012 (http://www.sciencedaily.com/releases/2012/12/121205083836.htm)
    Commentaire relatif à la publication originale: “Decline in semen concentration and morphology in a sample of 26,609 men close to general population between 1989 and 2005 in France”. Human Reproduction, 2012; DOI: 10.1093/humrep/des415

  4. Affinez votre vision s’il vous plait. Il y a là, comme en politique, les idéologues et les honnêtes gens. En qualité de moniteurs Billings depuis plus de vingt ans,
    nous sommes beaucoup plus souvent sollicités par des écolos soucieux de leur santé et de celle de la planète et effectivement de celle des rivières, que par des”catho-catho”soucieux de suivre l’Enseignement des Saints-Pères ! Les idéologues, martèlent, imposent, contraignent toutes celles qu’elles peuvent avec d’autant plus de violence qu’il commence à y avoir une réelle prise de distance avec le “tout contraceptif”!

  5. N’y aurait-il pas là ( comme en gestation ) une horrible et insupportable discrimination qui réserve la consommation du mariage biologique aux cathos intégristes fanatiques qui refusent la devise de la porno-ripouxblique ” Pilule, copule, crapule ” ?
    http://cril17.fr/

  6. Sur le même sujet, je vous signale un excellent article de la Nef sous la plume de Pierre-Olivier Arduin paru en Février 2009 :
    http://www.lanef.net/t_article/indefendable-pilule-pierre-olivier-arduin-25008.asp

  7. Le docteur Jean-Pierre DICKES dans son livre (2012) :l’ultime transgression, refaçonner l’homme ,résume bien les méfaits de tous les traitements liés aux hormones et aux
    produits utilisés par l’homme .Je le cite pages 97 et 9 8.
    « Aux Etats-Unis et en Ecosse ,30% des hommes sont devenus stériles. Sont incriminés les pesticides et les hormones répandues dans la nature (pilule, traitements de la ménopause, les animaux artificiellement développés par les hormones).36% environ de tous les cancers de la prostate pourraient s’expliquer par l’épandage des contraceptifs oraux dans l’écosystème. Effectivement les prélèvements effectués dans tous les estuaires des fleuves montrent que les poissons se féminisent massivement……………..
    Dans certaines régions, les rats et les souris sont aussi affectés.
    La chute de la fécondité peut avoir à terme comme conséquence l’extinction de l’espèce humaine.
    Il est tout à fait étonnant que les écologistes toujours à crier face au moindre danger de pollution, se trouvent cois et silencieux devant cette intoxication dont les conséquences finiront par mettre en danger la biodiversité et l’espèce humaine elle-même. La stérilité masculine est la cause en partie du recours de plus en plus fréquent à la fécondation in vitro .Et il est possible que cette pollution hormonale explique le nombre croissant d’homosexuels. Car l’eau des robinets ou de toutes les bouteilles d’eau minérale présentent une infinitésimale quantité d’hormones dosables par les nanotechniques ».

  8. Tout à fait d’accord sur l’avis des experts ci-dessus. Mais alors pourquoi y a-t-il toujours autant d’avortements ? A la stérilité masculine devrait répondre la stérilité féminine…

  9. Le lien aboutit bien au site bvoltaire.
    Mais d’article point.
    Le ménage a été fait rapidement !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique