Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

“Ce peuple vous en avez peur !”

Intervention de Véronique Besse à la tribune de l'Assemblée sur le projet de loi Taubira :

"Comme
je l’ai indiqué lors de notre précédent débat, je voterai évidemment contre ce projet
de loi, pour plusieurs raisons que je vais rappeler brièvement. D’abord
parce qu’il aboutira à la dénaturation du mariage. Le mariage qui contrairement
à ce que vous prétendez est une institution et non un simple contrat passé
entre deux personnes. Ensuite
parce qu’il vise à répondre aux intérêts de lobbies ultra-minoritaires. Des lobbies,
d’ailleurs, dans lesquels la grande
majorité des couples homosexuels ne se retrouvent pas.
Enfin,
parce qu’il vise à créer un
droit fictif, celui du droit à l’enfant, au détriment de l’intérêt de l’enfant. C’est
ce même droit fictif qui aboutira fatalement à l’adoption de la PMA et de la GPA.
Cette suite est, quoi qu’en dise le chef de l’État, évidente, et elle ne trompe
personne.

Par
ailleurs, durant le précédent débat, la majorité socialiste avait indiqué
qu’elle ne souhaitait pas accélérer la procédure parlementaire
, de façon à ce
que chacun puisse s’exprimer librement. Or,
à peine trois mois plus tard, vous décidez de mettre en place un temps
législatif programmé, c’est-à-dire un « temps guillotine ». Les têtes
ne sont pas coupées, mais les langues oui. Il s’agit de faire taire
définitivement vos opposants !
En
l’espace de trois mois, que s’est-il donc passé pour que vous changiez si
soudainement d’avis ?

La
vérité, et vous le savez bien mes chers collègues, c’est que plus le temps
passe, plus il y a d’opposants à votre « changement de civilisation ».
Et plus le temps passe, plus le Gouvernement craint la colère du peuple qui rejette
sa loi.
Ce
peuple vous ne voulez pas l’écouter, vous l’aviez sous-estimé et même méprisé. Vous
préférez transformer la société française dans son dos et sans un vrai débat
national. Aujourd’hui,
les choses ont changé. Ce peuple vous en avez peur ! Et c’est précisément
la raison pour laquelle vous avez décidé d’accélérer les choses !

Le
13 janvier dernier, une première manifestation a rassemblé des centaines de
milliers de personnes, venues de toute la France, pour battre le pavé parisien
et manifester en famille contre votre projet. En
février dernier, je rappelle que 700.000 signataires opposés au mariage dit
«pour tous» ont demandé au Conseil économique, social et
environnemental, le CESE, de donner son avis sur votre texte. Cet avis, vous
avez tout fait pour qu’il ne puisse pas le rendre. Cette
pétition historique est restée lettre morte à la demande de Matignon. Mais le
déni de démocratie ne s’arrête pas là !

Le
24 mars dernier, des manifestants encore plus nombreux ont à nouveau défilé
dans les rues de la capitale. Mais là encore vous avez refusé d’enlever vos
confortables œillères pour éviter de regarder la réalité en face. « Au-dessus
d'un million de personnes
dans la rue, le régime vacille », disait François MITTERRAND. Craignant
que cette prophétie ne se réalise à nouveau, vous avez préféré accélérer le
calendrier parlementaire pour éviter une nouvelle manifestation qui était
prévue le 26 mai, et dont vous craignez l’ampleur et le succès.

Récemment,
un sondage paru dans le quotidien « le Parisien » a révélé que 55%
des Français sont défavorables au mariage et à l’adoption par des couples
homosexuels. Dans
vos propres rangs, malgré les ordres que vous avez donnés, votre projet de loi
a été violemment contesté par des élus qui souhaitent maintenir ce repère
fondamental que constitue la famille, et qui considèrent eux aussi que chaque
enfant a le droit d’avoir un père et une mère. Mais
ces divisions, vous les avez masquées au Sénat par l’intermédiaire d’un vote à
main levée, un vote indigne de la Haute assemblée.

Que
dire de plus ? Pris de panique, vous avez décidé de changer de stratégie
et d’effectuer un passage en force. La tactique est simple : après avoir
bâillonné le peuple, il s’agit de bâillonner ses représentants. Voilà une bien
curieuse conception du débat !
D’ailleurs,
la porte-parole du Gouvernement a elle-même avoué les consignes qui avaient été
données : « en finir », je la cite, « avec le débat sur le
projet de loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe » ! En
finir et à quel prix ?

Ce n’est pas en donnant l’ordre d’arrêter les
manifestants à votre projet que vous parviendrez à vous faire entendre.
Comme
s’il s’agissait de trafiquants ou de grands criminels, qui eux agissent pendant
ce temps-là en toute impunité ! Est-ce que vous vous rendez compte que
c’est l’image de La France et de notre démocratie que vous êtes en train de ternir ? Affaibli
par votre incapacité à résoudre une crise sociale, vous avez provoqué, avec ce
projet, une véritable crise morale et divisé les Français. Car c’est bien de ça
dont il s’agit mes chers collègues, vous ne rassemblez pas les Français, vous les
divisez. Dans ces conditions, comment le chef de l’Etat peut-il prétendre être
« le Président de tous les Français » ?

Quant
au texte que nous examinons aujourd’hui, il offre désormais la possibilité au
Gouvernement de légiférer par ordonnance, afin de court-circuiter le débat
parlementaire. Une raison supplémentaire, s’il en fallait, pour m’opposer avec
force à ce texte. «
Moi, Président de la République, j’engagerai de grands débats », disait le
candidat socialiste durant la campagne présidentielle. Sans doute aurait-il dû
préciser que ces débats seraient strictement réservés à la petite minorité qui
partage aujourd’hui vos convictions."

Partager cet article

13 commentaires

  1. Excellent texte. Merci.

  2. Merci madame de parler ainsi en notre nom, de nous représenter. Merci pour votre courage.

  3. Il faut exiger maintenant des partis de droite et notamment de l’UMP qu’ils s’engagent à revenir en 2017 sur cette loi inique si elle est votée et non censurée par le conseil constitutionnel.
    On ne doit pas transiger.

  4. Merci Madame pour votre discours !
    Ce gouvernement est devenu fou; ce sont eux qui sont en train de mettre le pays à feu et à sang !! et pas les manifestants…
    Honte à HOLLANDE, cet irresponsable.
    Courage à nous tous pour cette lutte.

  5. Superbe intervention !

  6. Bravo Madame, mais qu’attendent donc tous les parlementaires opposés à cette loi pour démissionner en bloc afin de terminer cette mascarade de gouvernement mise en oeuvre par cette gauche encore plus dévoyée que tout ce que nous avons pu connaître précédemment, et qui ne doit sa présence aux manettes que grâce aux agissements de Mr Sarkozy qui a su se faire détester par tous ceux qui avaient voté pour lui en 2007 !!!

  7. Remarquable texte et d’une parfaite justesse de ton ! Vive la Vendée et ses représentants !

  8. Bravo pour votre courage. Bravo pour ce texte. Merci !

  9. Bravo madame pour cette intervention.haut les coeurs ,que la tronpette retentisse clairement,assez de la nowlangue.Mais comme le dit plus haut AML qu’attend l’opposition pour demissionner en bloc et forcer le president à de nouvelles legislatives.Mais dans l’UMP tous ne semblent pas etre au clair sur ce qui fonde notre civilisation,eux aussi sont dans le systeme et n’ont aucun repere transcendant, conditionnés qu’ils sont par deux siecles de laicisme forcene.Et puis cela est si bon d’etre elu,pour le sentiment de pouvoir,pour les prebendes,l’exitation,ou le sens que cela peu donner.
    Madame j’appreci votre intervention,plus votre parti,sachez q’apres cet episode les choses ne seront plus comme avant ou ce systeme d’election à deux tours majoritaire laisse une grande partie du peuple ignoré,et ceux qui ont voté pour l’un des deux partis majoritaires,mal representé par des personalités d’apareils politique dans lesquelles nous ne nous identifions pas.Holande sera sortit tot ou tard mais nous ne souhaitons pas le retour de Sarkozi.
    Sachez aussi malgré le laicisme ambiant en france que l’on ne touche pas aux symboles d’un peuple,surtout à ses syboles religieux,voyez l’URSS les tyrans sont mort apres avoir essayer d’eradiquer tout,et en faisant au nom de cela des milions de victimes,mais le peuple est revenu à ses racine,elles etaient là cachées sous terre et ont surgit de partout.

  10. Aujourd’hui tout est marchandise, tout est dans le commerce, tout s’achète et se vend.
    On trouve donc normal que des promesses soient faites lors des élections, qui bien sur ne sont pas tenues comme on trouve normal que dans le commerce le vendeur nous raconte ce qu’il veut.
    Cela est-il vraiment normal et dans les deux cas?
    Si on veut “moraliser”, il faudrait certainement commencer par demander qu’on respecte son interlocuteur, ce qui postule que chacun se responsabilise.
    Une société ne peut dès lors pas accepter comme normal, ou faisant partie de la loi du genre, le mensonge.
    On voit bien aujourd’hui que nous avons tous besoin de vrai, et que le mensonge ne peut plus entrer en nous, la dose aura été trop forte.
    Notre esprit en est écoeuré.

  11. Mon commentaire n’a pas trop de rapport avec ce texte mais je ne savais pas trop où le poster.
    Je viens de regarder pendant une vingtaine de minutes, en direct, la discussion des amendements à l’Assemblée, et je ne connais pas bien le fonctionnement donc je ne comprends pas trop leur façon de faire.
    Les deux tiers de l’hémicycle sont vides et les amendements sont votés à main levée (je comprend qu’on ne puisse faire autrement étant donné le nombre d’amendements)
    Cependant de nombreux députés ne se donnent même pas la peine de lever la main lorsque la présidente demande “qui est pour? qui est contre?”
    Mais si tous les députés de l’opposition décidaient de venir en même temps, ils seraient plus nombreux à l’instant t, et donc leur amendements pourraient être reçus, non ?
    On voit clairement que les amendements de la majorité sont systématiquement adoptés, et ceux de l’opposition sont systématiquement rejetés, même s’ils sont parfois défendus avec des arguments très justes (quand le gouvernement se contente d’un “avis défavorable”)
    En regardant ces séances on a l’impression d’un faux débat, avec de belles intervention mais au fond sans grande utilité….
    Merci de vos éclaircissements

  12. Quelle belle intervention. J’aime beaucoup: ” Les têtes ne sont pas coupées, mais les langues oui. ” merci chère Madame ! Vive la Vendée!

  13. Merci Mme Besse. Nous savions pouvoir compter sur vous. Bravo pour votre courage et votre lucidité. Fière, très fière de vous avoir comme député de notre Vendée et de notre France. Et fière d’être vendéenne.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services