Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Famille

Ce gouver­nement a un vrai problème avec la famille

D'Aymeric Pourbaix dans Famille chrétienne :

"[…] [C]e gouver­nement a décidément un problème
avec la famille
 : en donnant à la jeune fille, et à elle seule, la
possibilité de revenir en France après avoir légalement expulsé le reste
de sa famille en situation irrégulière, le chef de l’État a déclenché
une tornade politique aussi soudaine que dévastatrice.

Cette affaire est également très révélatrice de l’absence de véritable réflexion de fond sur l’immigration,
au-delà des bons sentiments qui, à eux seuls, ne peuvent constituer
une politique. C’est d’ailleurs cette articulation fine entre la nécessité d’un accueil humain et le droit d’un État à encadrer, voire à ­limiter, ­l’immigration, qui constitue les recommandations de l’Église en la matière. En
1976, Valéry Giscard d’Estaing avait promu le regroupement familial
pour les immigrés venus travailler en France dans les années 50 et 60.
Depuis, la situation économique a changé, conduisant récemment le
ministre de l’Intérieur à remettre en cause ce principe, du fait
notamment de la pression démographique en Afrique.

Avec cette
nouvelle affaire, c’est dés­ormais le « dégroupement familial » qui
vient d’être inventé par l’exécutif
. Comme l’a souligné un éditorialiste
de gauche, ce cas largement médiatisé a soudain transformé les Français
en « apprentis juges aux affaires familiales », obligés de trancher « dans la chair d’une famille ». Au final, une telle maladresse n’est pas si étonnante.
Elle n’est que l’aboutis­se­ment d’une idéologie qui s’est efforcée
pendant des années d’ignorer, et même de saper, les fondements de ce
qu’est ­vraiment la famille.

Coïncidence du calendrier, les ­députés ont adopté jeudi 17 octobre la baisse du quotient familial,
qui alourdira un peu plus les budgets des ménages. Le même jour, la
ministre en charge a affirmé vouloir promouvoir « les » familles, pour
éviter d’avoir à ­renforcer ce qui, de tout temps, a été le pilier de la
société, à savoir « la » famille, ­composée d’un père, d’une mère et
des enfants. Dans son futur projet de loi, Dominique Bertinotti entend
notamment défendre la notion de prémajorité, qui ruinera un peu plus
l’autorité des parents sur leurs enfants adolescents
. On ne
saurait trop recommander au chef de l’État de s’inspirer de cette
autorité paternelle tant décriée pour ­rétablir la sienne."

Partager cet article

7 commentaires

  1. Pourquoi ce gouvernement a-t-il un problème avec la famille ? Eh bien, c’est parce que la Ministre qui est en charge de cette question s’appelle Madame Bertinautiste.

  2. Et un très gros problème avec les familles d’handicapés :
    “Septembre 2012, Timothée, autiste est expulsé de l’école par la police, sans aucune réaction de votre gouvernement, coupable d’être Autiste”
    http://www.petitions24.net/donnez_les_memes_droits_aux_personne_victime_de_handicap

  3. Un peu moins de fantasmes et un peu plus de réflexion ne seraient pas de trop!
    a) Il est tout de même extraordinaire de voir “Famille Chrétienne” monter au créneau pour défendre…le regroupement familial!
    b) L’affaire de la “pré-majorité” à 16 ans n’a rien de novateur: autrefois (et sans doute encore maintenant) cela s’appelait l’émancipation!
    Evidemment, c’est une procédure qui implique l’assentiment et la volonté avouée des parents.
    Faut-il croire dès lors que certains non seulement s’y refuseraient, mais s’inquièteraient de ce que cela devienne la règle? Un complexe de l’autorité parentale mal comprise? On peut se poser la question.
    En revanche cela offrirait une garantie: celle de ne pas voir l’Instruction, Nationale baptisée “Education” devenir obligatoire jusqu’à 18 ans…
    Et cela Peillon serait bien capable d’y avoir pensé!

  4. Cessons les pleurnicheries ostentatoires manipulatoires concernant l’invasion migratoire !
    La France n’est pas la propriété du monde entier qui en plus aurait le droit d’interdire aux francais de souche leurs droits légitimes de refuser l’invasion par des millions d’étrangers parasitaires ….
    C’est une tactique de guerre psychologique mondialiste et donc antinational ,qu’utilise l’umps depuis des décennies d’exiger toujuors d’immigrés chez nous mais en interdisant tout référendum là-dessus et en insultant outrancièment quiconque n’est pas d’accord avec cette trahison politique ostentatoire (nazi, facho, extreme-droiteuh, bla-bla nauséabond) qui plait tant aux imposteurs umps .
    L’ump a l’occasion de prouver dès maintenant par ses députés et sénateurs son opposition à l’immigration en organisant de suite un référendum .
    Mais en dehors des balivernes à faire semblant ,l’ump ne fait jamais rien pour cesser l’immigration ni respecter les référendums .
    Vous pensez que hollande est un malotru ne respectant pas ce que veulent 3 millions de gens défilant contre le mariage homo ?
    Souvenez vous que sarkozy et l’ump ont jété le référendum sur le traité de lisbonne à la poubelle sans le respecter ,et là c’était des dizaines de millions d’opposants de tous bords !!!!!

  5. @ Vlad’
    Le pire, c’est qu’elle ne fait rien pour les autistes et leurs familles.

  6. Si les enfants sont majeurs à 16 ans, espérons au moins que les parents n’auront pas l’obligation de les loger, nourrir et leur donner de l’argent pour manifester ou autre joyeuseté.
    Il y en a qui vivent encore chez leurs parents à 30 ans passés à cause de la crise, mais l’accord est à l’amiable (pire, ceux qui reviennent à 40 ans parce qu’ils ne peuvent plus payer leur loyer). Si un adolescent de 16 ans devait exiger ceci ou cela parce qu’il est majeur, espérons que les parents pourront le mettre purement et simplement à la porte.

  7. Il y a des tas d’enfants qui vient éloignés de leurs parents, pour suivre leurs études notamment. Alors je ne vois pas pourquoi la phrase de Flamby a suscité un tel tollé, si ce n’est pour des motifs purement politiciens.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]