Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Ce doit être la Préfecture de Police qui compte les recettes de TVA

En effet, la chute des recettes de TVA s'est accentuée sur les quatre premiers
mois de 2013, de façon assez inexplicable selon les spécialistes de Bercy :

"les recettes nettes de TVA se sont établies à 44,7 milliards, soit
une baisse de 2,3%
par rapport à la même période de 2012. Or la
consommation n'a pas baissé au premier trimestre
. Elle a stagné, en
volume. En valeur, avant déduction de la hausse des prix, elle a même
légèrement augmenté (+0,3%)."

Partager cet article

22 commentaires

  1. Le titre est assez peu cohérent avec l’article, en cela que la préfecture de police a intérêt à baisser les chiffres, mais Bercy, non.
    Par ailleurs la baisse des rentrées fiscales a une explication rationnelle, que ce soit la fraude, l’optimisation fiscale ou le ralentissement de l’économie.
    Alors que les chiffres de la préfecture sont un scandale d’état !
    [Evidemment, le titre du post se veut ironique, suite aux curieux comptages effectuées par la PPP lors des Manifs. MJ]

  2. On a retrouvé les problèmes de robinets avec évaporation?

  3. Quand on a un gouvernement composé d’autistes, qui nient la réalité sociale et économique, celle-ci éclate quand même au grand jour !
    La chute des recettes fiscales n’est que l’application d’une loi économique dont les « experts » de Bercy ne veulent pas tenir compte : la loi de Laffer. En résumé, trop d’impôt tue l’impôt.

  4. Les taux de prélèvements ayant dépassé le sommet de la fameuse courbe de Laffer, les rentrées fiscales baisseront quelque soit le taux d’imposition. L’Etat est maintenant acculé à réduire ses dépenses … combien de temps mettra t il à le comprendre ?
    La baisse peut aussi provenir des faillites d’entreprises, qui dans ce cas ne paient plus les TVA dues …

  5. Hypocrisie, pardon: communication responsable et citoyenne

  6. Quelle bande d’imbéciles !
    Bien sûr que la consommation chute rapidement !
    Il suffit de faire ses courses et de regarder les caddies, il n’y a que ces buses de Bercy pour prétendre qu’elle stagne.
    Avec des mathématiciens nobélisables comme ceux de la préfecture de Paris et maintenant les crânes d’oeufs de Bercy, notre pays n’est pas prêt de se relever.
    Mais comment peut on être aussi aveugle !
    Affligeant

  7. La géniale politique fiscale de ce que certains appelle le gouvernement a sûrement relancé l’économie et l’esprit d’entreprise d »où ce pas de géant fait par les recettes de la tva…Et vous n avez rien vu, parceque le coup de pouce donné aux familles avec le quotient familial, ça va créer des bouchons aux caisses des grands magasins et bourrer les carnets de commande des artisans. Un beau résultat à prevoir pour les recettes de la tva. On dit merci qui ?

  8. INSURRECTION ECONOMIQUE !!!!!
    Ont ne lâche plus un sous ………

  9. Une hypothèse: la consommation s’est portée majoritairement sur les produits de première nécessité, alimentaires en particulier, ou les transports ou services indispensables, à TVA encore à 7 pour cent, ainsi que les livres ou le cinéma (pour oublier Hollande). Avec la hausse annoncée au 1er juillet, l’écart va encore se creuser…
    Cf. www. economie.gouv.fr:
    « Report au 1er juillet de la hausse du taux de TVA sur certains services à la personne – 11/03/2013 »
    La hausse du taux de TVA sur certains services à la personne initialement prévue au 1er avril est reportée au 1er juillet 2013. Comme elle s’avérait difficile à anticiper pour les professionnels, un délai supplémentaire d’un trimestre leur est accordé. La hausse de 7 % à 19,6 % est réclamée par la Commission européenne.
    La Commission européenne avait demandé à la France en septembre 2011 et juin 2012, de porter la TVA applicable à certains services à la personne du taux réduit au taux normal . Après deux ans de négociations, elle a limité sa demande à cinq catégories de prestations :
    les petits travaux de jardinage,
    les cours à domicile (hors soutien scolaire),
    l’assistance informatique et Internet à domicile,
    la maintenance, l’entretien et la vigilance temporaires, à domicile, de la résidence principale et secondaire,
    les activités qui concourent directement et exclusivement à coordonner et délivrer les services à la personne (c’est-à-dire l’activité du mandataire qui met en relation un client et un prestataire de services à la personne).
    Le taux de TVA sur les services en cause augmentera à compter du 1er juillet. Le produit du relèvement de la TVA est évalué à 6 millions d’euros en 2013 et à 12 millions d’euros en 2014. La réduction d’impôt et le crédit d’impôt en faveur de l’emploi de salariés à domicile relatif à l’impôt sur le revenu sont maintenus. Pour les utilisateurs des services, le surcoût moyen sera de l’ordre de quelques dizaines d’euros par an.
    Source : communiqué de presse du 8 mars 2013

  10. Vite une taxe nouvelle !
    Après l’impôt sécheresse quand il ne pleut pas assez, inventons l’impôt récession qui aura pour mission de compenser la baisse de rentrées fiscales liées à la crise économique.
    Si certains disent, mais cela va encore générer de l’impôt confiscatoire et bien il faut prélever cet impôt à la source en appliquant de la TVA sur les salaires…(non déductible des impôts sur le revenu bien sûr)
    Autre solution : Bon c’est vrai, cela va me coûter cher, mais j’assume, il faudrait taxer les lecteurs du Salon Beige ! Comme il y en a de plus en plus, cet impôt aurait l’avantage de rapporter de plus en plus.

  11. Si les alloc vont aux enfants hors des frontières,ca ne fait pas de consommation en france donc pas de tva.

  12. Je ne sais pas si tout le monde fait exprès ou bien…
    Comme il existe plusieurs taux de TVA, la hausse de la consommation, même relative, peut parfaitement bien être accompagnée d’une baisse des recettes de la TVA : si les gens consomment moins de produits à 19,6 % mais plus de Produits à 5,5 % pour un même niveau de consommation totale, les rentrées de la TVA sont en baisse.
    Cela prouvent que la crise touche réellement les ménages qui déplacent leur consommation vers des produits de « première nécessité ».
    Au fait, la TVA sur les sweats de la MPT est à combien ?

  13. Les recettes des taxes baissent, le nombre d’emplois créés en France par les capitaux étrangers baissent, le chômage augmente, le PIB baisse : Nous allons droit dans le mur car ce gouvernement est aussi intelligent sur ses lois sociales qu’économiques. Il va maintenant avoir les extrêmes droite et gauche au fesses plus toutes les familles (avec le massacre des familles de classes moyennes), plus tous les retraités (avec la surtaxe de 0,6% non déductible des revenus imposables et la réforme des retraites) plus les « pigeons » et les « poussins », plus les allemands, plus la Chine, plus une partie de la police et de l’armée. Il est déjà mort politiquement ! Il ne va même plus pouvoir jouer l’alternance avec la droite à cause du FN qui monte (hélas pour notre idéal moral sur le mariage)
    Justice ! notre cri de justice est monté jusqu’aux cieux, justice pour notre généreuse jeunesse frappée à coups de barres dans les rues de Paris par deux voire (video!) quatre gardes mobiles à la fois, après que des agitateurs policiers aient mis leur brassard, et tout ça sous l’oeil des caméras; c’est surréaliste comme les lois « sociales » qui se préparent dans le secret de certaines loges.
    Shame on you Mr. Hollande.

  14. En fait,nous sommes sur la pente descendante de la courbe de Laffer. L’augmentation de la pression fiscale a généré une diminution des recettes. Le pire est à venir car le déficit s’est aggravé de 6.9Md€ par rapport à l’an passé à la même époque. Or le France ne peut pas avoir un déficit supérieur à l’an passé. La seule solution, lever de nouveaux prélèvements fissa fissa. Pour ceux que ça intéresse (les contribuables): http://maviemonargent.info/2013/alerte-fiscale/

  15. Lu d’un autre internaute : c’est une grève fiscale larvée !

  16. Tout a fait, les chiffres sont publiés ce matin.
    Le déficit de l’ Etat sur les 5 premiers mois à fin Mai, est de 66 Milliards contre 59 Milliards à la même époque l’an dernier.
    Je rappelle que l’objectif de l’Etat est de réduire le déficit de 4.7% en 2012 à 3.7% en 2013 (contre 3% initialement prévu en 2013, sous Sarkosy), et pour le moment le déficit augment de 10%.
    On va se retrouver à 5.6% en fin d’année à ce rythme.
    Tout cela malgré le matraquage fiscal depuis un an.
    Que vont dire Bruxelles et le les marchés ?

  17. Trop d’impôts tue l’impôt,
    la preuve.

  18. Et l’Etat à donné en début d’année 5 milliars à l’ Europe, Banque Européenne d’investissement et mécanisme européen de stabilité, tout cet argent est emprunté, bien sur.

  19. Les riches placent leur argent à l’étranger.
    Les pauvres recourent au travail au black ou arrangements entre amis.
    Dans tous les cas, le résultat est le même.

  20. L’incompétence économique (et fiscale) de ce « gouvernement » est incroyable.
    Déjà, il y a quelques mois Hollande le menteur s’étonnait de la baisse de la consommation suite à l’augmentation des impôts…
    Il pensait que les ménages puiseraient dans leur épargne pour maintenir leur niveau de consommation car le taux d’épargne des français est de 15% (ce qui est assez élevé en comparaison internationale).
    Or le taux de 15% est un taux MOYEN ce qui change tout. On constate donc avec effarement que le concept de moyenne n’est pas maîtrisé par le PS.
    Ceci dit leurs difficultés en mathématique n’avaient échappées à personnes: ils ne savent pas compter les manifestants…
    Au final l’épargne s’est maintenu et la consommation a baissé. N’importe quel étudiant de 1ère année en éco ou même en BTS aurait pu le prédire: autofinancement, épargne de précaution, effet d’anticipation…
    Concernant la TVA, c’est bien une consommation en VOLUME qui s’est globalement maintenue. La baisse des recettes de TVA s’explique en autre par:
    – une modification de la structure des dépenses (budget des ménages) se portant plus sur des biens à taux réduits;
    – le développement des réductions et promotions qui diminuent la base imposable;
    – le fait que le taux d’inflation (IPC) est calculé sur un panier moyen qui ne correspond pas à la consommation réelle quotidienne (différence entre inflation ressentie et inflation réelle…

  21. Le temps des subventions supplémentaires à crédit arrive 🙂
    Reagan : « Si ça bouge, taxez-le. Si ça continue à bouger, régulez-le. Si ça s’arrête de bouger, subventionnez-le. »

  22. Rocard a dit que Hollande (ex prof d’économie) ne s’y connaissait rien en éco…

Publier une réponse