Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Cathophobie fiscale

Lu dans Faits et Documents du 15 février :

P "Par le biais de la suppression des "niches fiscales", le fisc a trouvé un nouveau moyen, assez minable, de s'attaquer au catholicisme : jusqu'à présent les bénévoles qui accompagnaient des pélerins malades pouvaient déduire de leurs impôts leurs frais de voyage. Ce modeste "avantage" vient d'être supprimé."

Partager cet article

4 commentaires

  1. Ce sont les malades qui vont à Lourdes, qui risquent d’être privés de pèlerinage, si les accompagnateurs manquent à l’appel, faute de soutien financier, pour faire face au coût de leur billet de chemin de fer (rappel la SNCF vient d’augmenter le prix de ses billets de plus de 2 %).
    Bel exemple de manque de solidarité nationale pour ces malades, pour lesquels ce pèlerinage est à la fois un réconfort, et un espoir.

  2. Or subrepticement, depuis le 1er janvier 2011, grâce à une modification de l’article L 211-8 dans le cadre de la discussion sur la loi de finances, la somme a été ramenée à 30 euros! Soit une réduction de 33 %! Au nom de quoi? Afin de faciliter les retrouvailles des familles nombreuses? Toujours est-il que cela fait autant d’argent en moins dans les caisses de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii) qui perçoit cette taxe. Et qu’on ne voit pas dans quel domaine les Français peuvent se réjouir d’avoir bénéficié de la baisse d’une taxe à hauteur de 33 %!”
    Michel Janva

  3. Excusez-moi, je ne voudrais pas faire l’avocat du diable, mais cette mesure vise-t-elle tous les pélerinages, ou seulement ceux intérieurs à la France ?
    -Dans le cas numéro 1, c’est peut-etre triste pour nous catholiques, mais je serai heureux que mes impots ne servent pas à financer des allers-retours à la mecque via les déductions dont bénéficerai certains réseaux,
    -Dans le cas numéro 2, il est possible d’agir et de réagir, car il s’agit d’une attaque stigmatisant clairement un type de population (les catprats), ce qui est parfaitement inconstitutionnel.

  4. A mettre en miroir: les aides publiques aux associations les plus farfelues…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services