Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Catholiques de gauche ou de droite : dépasser les clivages

Sur son blog, Cyril Brun déplore la division des catholiques, de "gauche" ou de "droite" :

"[N]ous commettons là l’erreur grossière d’opposer vérité et charité. Cette opposition stérile est du reste la racine de la division actuelle des catholiques. Les tenants de la Vérité s’enfoncent dans un rigorisme littéral, tandis que les partisans de la charité s’enlisent dans un angélisme tétanisant. […] Comme le dit le psalmiste, amour et vérité s’embrassent. Il ne peut y avoir de vérité sans amour ni d’amour sans vérité. […] Sur la Vérité repose l’Amour, mais l’Amour permet à la Vérité de prendre vie en nous. Voilà pourquoi il convient de dire clairement la Vérité, de montrer la direction, de ne pas cacher les difficultés du chemin, mais également d’accompagner tout au long du chemin, soutenir, encourager, exhorter, par une présence, par un exemple. Si nous ne montrons pas le chemin en vérité, personne ne le prendra. Si nous n’accompagnons pas sur le chemin avec amour, personne n’arrivera au bout, nous les premiers.

[…] [I]l n’appartient pas à l’Église de donner des consignes de vote. […] En revanche, il appartient au magistère de l’Église d’aider au discernement des fidèles en leur donnant les moyens de faire un choix incarné, cohérent avec la foi. C’est tout l’enjeu de la doctrine sociale de l’Église [à consulter ici, NDMJ]. Se situant bien au-delà des idéologies et des partis, l’Église en condamnant telle ou telle proposition, rappelle le chemin qui va vers Dieu.

C’est ensuite aux chrétiens eux-mêmes d’être capables de passer au dessus de leurs intérêts personnels, de leur pré carré, d’être capables de se remettre en cause dans leurs convictions profondes si elles ne s’avèrent pas compatibles avec la foi."

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

2 commentaires

  1. Pourquoi ne citez-vous pas un mot du discours de Le Pen à Lyon ?
    En voici trois petits extraits qui ne me paraissent pas hors sujet…
    « Jean-Marie Le Pen est là et bien là ! Tel qu’en lui-même, l’amour de son peuple chevillé au cœur et au corps, la poésie de rêves bien plus grands que lui pour la France !
    « Mais bien sûr que oui, car le monde ne sera pas sauvé par des politiques aux habits de comptables ou des économistes en chambre, mais par des poètes et des combattants, par des veilleurs vigilants postés aux frontières de la Nation et du Temps !
    « Car oui, mes chers compatriotes, la politique, c’est de l’amour, l’amour des hommes et des femmes qui composent la Patrie, c’est ressentir charnellement leurs joies et leurs peines, c’est les partager, c’est communier dans leurs espérances et leurs chagrins, leurs rages et leurs angoisses. C’est vivre un peu de leur vie, ressentir ce qu’ils éprouvent, le traduire dans une volonté politique !
    (…)
    « Nos racines, nos liens ancestraux, ceux de la culture et des valeurs, nous font hommes et femmes réels, liés à la nature, héritiers sans mérite, dotés d’une identité, même quand nous la refusons.
    « Loin d’être des fardeaux inutiles, ce sont là, en réalité, les fondements de la liberté. Cette liberté personnelle que nous ne séparons pas de la responsabilité individuelle, qui donne à l’être humain sa grandeur et sa dignité. Cette dignité, ce respect des hommes et des femmes de mon pays, qui m’entraîna toujours quel qu’en soit le prix, à lui dire la vérité, valeur essentielle s’il en est !
    (…)
    « Quand le pouvoir se refuse à distinguer le bien du mal et le juste de l’injuste, quand il prétend être neutre entre l’ordre et le désordre, quand il est disposé à reconnaître aussi bien l’usage que l’abus de la liberté, quand il cède devant les pressions illégitimes, quand il ment au peuple pour esquiver ses responsabilités, alors il n’est pas loin d’être gravement contesté dans les esprits et donc il n’est pas loin de sa chute.
    « La liberté est un bien précieux des Nations et des hommes mais il ne peut y avoir de liberté contre la vérité ni contre le bien commun.
    « Concilier les impératifs de liberté et d’autorité reste la mission principale des responsables politiques.
    « Ce juste équilibre fonde leur légitimité, et elle mesure leur valeur. »
    [Pour une fois, vous aurez été plus réactif que moi ! 😉
    Le lien vers l’intégralité du discours : http://www.frontnational.com/doc_interventions_detail.php?id_inter=66
    MJ]

  2. La dichotomie posée schématiquement par Cyril BRUN est bien simpliste et / ou irénique : gauche = charité, droite = vérité.
    C’est vrai que les cathos de droite, exigeants avec eux-mêmes, le sont souvent de trop avec les autres et peuvent manquer de charité. Mea culpa.
    Mais en quoi les cathos de gauches ou simplement “progressistes” seraient-ils plus charitables? Parce qu’ils sont favorables aux lois d’assistances démagogiques par lesquelles l’argent public (qui vient touours de poches privées) est gaspillé, et l’avenir de la France compromis ? Parce que – par l’intermédiaire d’un célèbre et officiel organisme caritatif – ils ont (entre autres folies gauchisantes) financés les wagons qui ont servis jadis au Vietnam à envahir le Cambodge !? Par ce qu’ils sont restés bouche clôse devant les massacres, les camps, les Goulags: cambodgien, vietnamien, soviétique, au nom de l’Ost-politique? Parce qu’ils ont soutenus l’ex “père” Aristide en Haïti et tant d’autres tyrans marxisants? Parce qu’ils votent socialiste, et renâclent devant l’autorité papale? Parce que, indifférents aux scandales qu’affrontent les enfants, ils prônent une morale élastique pour s’adapter au grand-écart de l’inflation de la tolérance ?
    N’en jetez plus la charité est pleine… d’idées chrétiennes devenues folles, comme le disait si bien Chesterton!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services