Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Catholiques, Juifs, Protestants et Musulmans unis contre la dénaturation du mariage

Mgr Philippe Barbarin, le pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France, Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) et le Grand rabbin Haïm Korsia, étaient auditionnés devant le groupe de travail UMP à l'Assemblée par les députés Hervé Mariton (Drôme) et Claude Greff (Indre-et-Loire).
Le cardinal a déclaré :

"Bien sûr, le Parlement a le droit de légiférer, mais est-ce que c'est bien pour lui de faire tout ce qu'il a le droit de faire?"
"Quand on change le sens des mots, on fait une très grande violence aux personnes. Quand un pouvoir se prend pour plus qu'il n'est, il ne sert pas la société, il la met en danger".
"Il ne s'agit pas d'ouvrir le mariage à une nouvelle catégorie de personnes, mais de changer le mariage pour qu'une nouvelle catégorie de personnes y entrent, ce n'est pas du tout la même chose. Il s'agit d'un enjeu de civilisation de première magnitude".

Le Grand rabbin Haïm Korsia, aumônier des armées, s'est inquiété d'un possible

"jeu de dominos, d'une logique où en posant un pas après l'autre, on en arriverait au développement de la théorie des genres. Où nous ne sommes plus sexués, nous ne sommes qu'une orientation". "L'objectif premier de l'organisation, c'est la pérénisation de l'organisation et elle repose sur la différenciation".

"Imaginons les conséquences d'un acte qui ferait que les enfants n'auraient jamais la possibilité de dire maman ou papa, avec tout ce que ces mots contiennent d'affection, de tendresse. Comment ne pas y penser?"

Mohammed Moussaoui a demandé s'il n'y avait pas, au nom de l'égalité revendiquée pour tous,

"une confusion entre l'égalité et la similitude. Deux personnes peuvent être égales mais non semblables, ou être semblables mais non égales".

Il s'est interrogé sur l'opportunité de légiférer "quand la question du mariage entre personnes de même sexe concerne seulement 2 à 3% d'individus, et qu'on engage la société dans une voie qui va la modifier profondément".

Le pasteur Claude Baty a réitéré son souhait d'un débat public sur une question qui "ne favorise pas la structuration de la famille", rappelant que "le mariage n'est pas la mise en scène des sentiments mais une organisation sociale".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

4 commentaires

  1. Il y a surtout confusion entre égalité (la même chose pour tout le monde) et équité (chacun a ce qui lui est dû en fonction de ce qu’il est)… Je ne vais pas donner la même quantité de pâtes à mon fils de 14 ans et à ma fille de deux ans, sous couvert d’égalité!
    Des situations différentes appellent des traitements différents, ce n’est pas de la discrimination, c’est du bon sens.
    On peut mettre un homme et une femme seuls dans une maison, et deux hommes seuls dans une autre, il est évident qu’après un certain nombre d’années, la seconde sera vide, alors qu’il y a de fortes chances pour que la vie ait perduré dans la première… Situations différentes, traitement différent!

  2. L’homosexualité est stérile ça c’est sûr, et je ne comprend même pas l’adoption.
    Faire un enfant c’est vouloir retrouver l’autre dans cet enfant, quand on le fait par amour.
    Qu’est-ce que les homo vont retrouver dans des enfants qui ne seront jamais les leurs?
    Parce que même si l’un d’entre eux est le père il faudra une mère, jamais leur amour ne sera concrétisé.
    Et je crois que c’est là où ils ont la haine, ils veulent une reconnaissance qui n’existera jamais, la nature est là pour le rappeler.

  3. Un argument est de dire que la loi de la république est censé s’appliquer à des individus et non à un groupe.
    Or le mariage est un droit pour tous les individus selon certaines normes

  4. Je me demande pourquoi on n’organise pas une super manif inter religieuse contre ce projet débile.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!