Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Catastrophisme et hystérie anti-Trump

Donald_trump_flagLa campagne menée contre Donald Trump ressemble étrangement à la campagne hystérique des anti-Brexit où les arguments les plus fous et les plus catastrophistes avaient été déployés jusqu'à la nausée. Sans aller jusqu'à démêler le vrai du faux, action que incombe aux futurs électeurs américains, de telles méthodes doivent au minimum interpeller les observateurs que nous sommes voir même nous faire douter d'autant plus que ces attaques viennent des tenants du système médiatico-politico-financier… Mais chacun est libre de juger. Attention arguments haut de gamme  :

Aux Etats-Unis, la « santé mentale » de Donald Trump ciblée par les démocrates

L'ex-leader du Ku Klux Klan soutient Trump

Les nazis américains espèrent très fort une victoire de Donald Trump

Un journal américain publie des photos de la femme de Donald Trump nue

La femme de Donald Trump aurait aussi menti sur ses diplômes universitaires

Matt Damon-Jason Bourne en croisade contre Trump
 
Will Smith s'en prend à Donald Trump

États-Unis : cinquante figures républicaines récusent Donald Trump

"Aucun de nous ne votera pour Donald Trump.» Les cinquante signataires d'une tribune parue lundi dans le New York Times ont en commun d'avoir exercé d'importantes fonctions dans le domaine la sécurité nationale. Bien que républicains, ils estiment que Donald Trump n'est pas suffisamment qualifié pour diriger les États-Unis. Les auteurs vont même plus loin. Selon eux, le candidat de leur parti serait «le président le plus dangereux de l'histoire américaine» (…)

En matière de politique étrangère, Donald Trump n'a pas les qualifications requises pour être président et chef des armées.» «Ces particularités sont dangereuses chez un individu qui voudrait devenir président et commandant en chef, ayant la responsabilité de l'arsenal nucléaire américain», s'inquiètent encore les cinquante experts républicains de la sécurité nationale.

A noter toutefois la réponse cinglante de Donald Trump, qui s'adapterait aisément à nos dirigeants français, au pouvoir depuis 40 ans et si prompts à oublier leurs propres responsabilités :

"..rien mieux que l'élite washingtonienne qui a échoué et cherche à s'accrocher à ses pouvoirs. Ces gens du système – en même temps qu'Hillary Clinton – sont à l'origine des décisions catastrophiques ayant mené à l'invasion de l'Irak, ont laissé des Américains mourir à Benghazi et sont ceux qui ont permis l'avènement de Daech"

Malgré tout cela, Donald Trump talonne Hilary Clinton dans les sondages et les ralliements et soutiens existent mais restent moins médiatisés : Clint Eastwood votera Trump, le demi-frère d'Obama votera Trump, Roberto Duran veut se battre avec Donald Trump, John Paulson , le célèbre gérant de hedge fund rejoint Trump…

"Le Brexit ne pourra jamais l'emporter, qu'ils disaient"… Rendez-vous en novembre !

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

20 commentaires

  1. Donald Trump devient de plus en plus sympathique.

  2. Que cela continue ; plus on tape sur le baudet, plus on le rend sympathique.

  3. Hillary est perverse et son mari Bill est un imbécile.

  4. Je n’ai pas de sympathie particulière pour Trump, mais les arguments repris ici sont en effet bien faibles et prêtent à sourire.
    Un réel débat sur le fond entre les candidats serait bien plus intéressant et bénéfique aux Etats Unis (on peut en dire autant pour notre pays !).
    Sur le terrain des arguments mis en avant pour contrer Trump … on pourrait dire bien des choses concernant H. Clinton et son mari.

  5. Attention à l’effet boomerang.

  6. Ronald Trump soutient les russes en Syrie et le régime de Bachard el Hassad. C’est ce que les caciques du parti républicain ne lui pardonnent pas. Rappelons-nous que Mac Cain l’ancien candidat républicain, contre Obama, était à fond pour les rebelles avec qui il négociait contre le régime. On voit l’évolution. Or c’est Trump qui a raison mais il ne peut pas l’affirmer clairement car il a contre lui les généraux américains et l’OTAN en particulier. On voit le problème. Il aura du mal à s’imposer.
    Pendant ce temps sa concurrente, Mme Clinton, est à fond contre le régime syrien, et donc par contrecoup pour les rebelles.

  7. Je reste persuadé que Donald Trump n’est pas à la hauteur… Beaucoup trop de coups de gueules stupides et provocateurs, et puis avoir le soutien du Ku Klux Klan et des nazis américains, ça fait vraiment tache !
    C’est quand même malheureux que les républicains (c’est lui, le Grand Old Party ? ou c’est les démocrates ?) n’aient pas été fichu de trouver dans leurs rangs une pointure assez “couillue” pour aller contre la Clinton !
    Les “excès” en tout genres de Trump sont la meilleure garantie de victoire pour les démocrates, et voir cette avocate gauchiste et féministe dans le bureau ovale à la Maison Blanche…
    Horresco referens !

  8. Les Américains ont le choix entre 2 extrêmes, pas de chance! Tout va mal dans le monde en ce moment. Trump est le Jean-Marie Le Pen des U.S.A, il va en prendre plein la figure comme lui. Hillary a l’air très douce à côté de lui.

  9. il ne s’agit pas d’agiter l’épouvantail du KKK pour discréditer les idées exposées par David Ducke (qui est un chrétien)et tout n’est pas a jeter , en somme pour se permettre ‘en parler intelligemment en connaissance de cause sans devenir un zombie hystérique au service de nos ennemis intimes gauchistes qui nous empoisonnent la vie depuis mai 2012 ; il faut au moins savoir ce qu’il dit et c’est intéressant surtout lorsqu’il parle des … français :
    https://www.youtube.com/watch?v=yCKhy0Y2Rfs

  10. Espérons qu’il n’y aura pas d’assassinat politique pour contrer son élection, comme cela a été tenté pour le Brexit !

  11. Il y a malheureusement une différence avec le Royaume-Uni, c’est que chez notre voisin, les grands médias n’étaient pas tous anti-Brexit, alors que quasiment tous les médias américains sont anti-Trump, comme ils étaient déjà anti-tout-ce-qui-est-républicain… On se souvient que le New York Times avait refusé à Romney un droit de réponse après la parution d’une tribune mensongère d’Obama à son sujet…
    Heureusement que des médias alternatifs (Wikileaks, peut-être bientôt Snowden qui se préparerait à faire des révélations fracassantes) font le job… Et encore, les démocrates osent se poser en victimes…

  12. Trump défend un très bon programme : baisse radicale des taxes, nomination de juges conservateurs (pro-vie) à la Cour suprême, apaisement avec la Russie, arrêt des interventions au Moyen-Orient, arrêt de l’islamisation par invasion, remise en cause du libre-échange généralisé et vrai libéralisme sur le plan intérieur…
    De plus, le déchaînement de ses horribles adversaires et sa ténacité face à eux force la sympathie et le respect.
    Maintenant, pourra-t-il appliquer son programme ? et sa personnalité fantasque est-elle assez mature ? Ce n’est pas sûr mais il n’y a pas d’autre choix face au déchaînement des tenants du politiquement correct ; il faut souhaiter son élection et ce serait un tel plaisir de voir la déception du système. Cela aurait encore plus d’impact que le Brexit car les droites nationales et identitaire de l’ensemble du monde occidental seraient dynamisées…

  13. Toutes ces attaques contre Trump que je ne permettrai pas de juger , nous aurons les mêmes dès septembre pour MLP , voir en pire. Espérons que cela aura l effet inverse que celui escompté par ce gouvernement de vendus pro islamique .

  14. Trump ne talonne absolument pas Clinton. Dans la “moyenne des sondages” réalisée par le site RealClearPolitics (moyenne qui ne s’est pratiquement jamais trompée lors de la campagne des primaires que j’ai suivie attentivement), Trump était (pour la seconde fois de la campagne) très légèrement en tête après la convention Républicaine (de 1,1 point). Puis Clinton a repris légèrement la tête après la convention Démocrate… et ensuite Trump a fait absolument n’importe quoi pendant plus d’une semaine et maintenant Clinton est en tête de 7,5 points, soit pratiquement la plus forte avance de la campagne. (NB : il ne s’agit pas “d’un sondage” mais d’une moyenne de sondages pondérée qui, comme j’ai pu le constater empiriquement pendant les primaires, est pratiquement parfaite pour prédire les résultats, au point près).
    En particulier, Trump a attaqué les parents d’un héros américain mort en Iraq sans raison.
    Je suis extrêmement fâché contre M. Trump qui était notre seul espoir pour stopper Mme Clinton qui sera une Présidente extrêmement dangereuse : favorable à la guerre en Iraq, elle va probablement enclencher de nouvelles guerres d’agression à travers le monde et risque même de déclencher une guerre nucléaire contre la Russie, considérée comme le pire ennemi de l’Amérique.
    Ce nul de Trump avait toutes les cartes en main pour battre une candidate impopulaire, dépourvue de charisme et ayant un nombre incalculable d’affaires sur le dos. Il lui aurait suffi d’attaquer systématiquement Clinton, sans même répondre aux attaques contre lui. Mais il s’est montré incapable de se contrôler, lançant des attaques inutiles et prenant des positions incompréhensibles (comme lorsqu’il a pris 4 positions différentes sur l’avortement en une journée lors de la campagne des primaires) ruinant ainsi toutes ses chances de battre Clinton.
    Si Clinton ajoute encore du chaos dans le monde, l’un des principaux responsables sera Donald Trump qui avait toutes les cartes en main pour l’emporter et a lui-même, indépendamment de l’opposition des médias, ruiné toutes ses chances de l’emporter.

  15. Cette campagne anti Trump à commencer par les médias français devient proprement scandaleuse et me donne envie de vomir.
    Cela démontre que les partisans de Clinton ne valent pas mieux et même moins que les artisans de Trump.
    Tout cela manque vraiment d’élégance et de grandeur d’âme de la part du clan Clinton, médias, etc.
    Pour avoir déclenché une telle cabale, il faut croire que Trump a touché les “points sensibles”, l’establisment, le politiquement correct qui faiut que les choses ne changent qu’en faveur d’une caste de privilégiés.

  16. Quand on lit le tissu de mensonges, de contre vérité, d’anathèmes contre Mr Trump, on se dit qu’il est l’homme qu’il faut.
    Honte à ceux qui sont des mauviettes au sens des déclarations de Clint ERastwood et qui reprochent à Trump de dire ses vérités.
    Thibaud Irishman : A force de se coucher sous le tapis, on a les fesses à l’air et on devient musulman.
    L’élection de Clinton, symbole épouvantable de ce que l’Amérique fait de pire serait une catastrophe pour la paix mondiale.

  17. Je vis aux Etats Unis et suis de très près la politique dans ce pays depuis près de dix ans: Les comparaisons entre le populisme de Trump et les populismes européens sont pour le moins douteuses. S’il est vrai que l’on retrouve chez ceux qui votent pour Trump un profond sentiment de rejet des élites, il n’en est pas moins vrai que le porte-flambeau de cette rebellion est une catastrophe. Sans même mentionner la liste de stupidités et de mensonges éhontés qu’il énonce jour après jour, il y a largement de quoi rejeter l’idée même de voter pour cet individu. Il moque les héros de guerre et les handicapés, réitère les plus basses insultes envers tous ceux qui osent le critiquer, fait l’apologie de crimes de guerre et hier a fait une “blague” en évoquant la possibilité que Clinton soit flinguée par ceux qui supportent le droit de porter les armes!
    Clinton est horrible et corrompue. Trump aussi.
    Tel est le choix pour les électeurs. Un peu comme en France….

  18. Quand une personnalité fait l’unanimité contre elle, surtout de la part des media, on peut lui faire confiance, c’est la bonne personne, avec les bonnes solutions, car le “monde” est sous l’emprise satanique du mensonge et de l’inversion des valeurs. Ci-dessus, “Thibaud” qui regarde à la loupe la “moyenne des sondages” aurait dû mettre ses lunettes pour examiner “l’affaire” des parents du soldat mort. Pour cela, il fallait lire le SB (entre autres).
    De même, quand les media de la bien-pensance encensent tous en cœur un personnage, il faut se méfier… regardez du côté du pape François…
    Quand Benoît XVI était en fonction, ils étaient tous contre lui… Ils se sont mis à l’aimer quand il a démissionné.
    Il faut prier pour que Trump l’emporte. Le pouvoir élève et donne sa dignité à l’homme juste et révèle la petitesse de l’homme incapable. Pour Reagan, ce fût la même chose et qu’en est-il résulté ? La chute de l’Union Soviétique…

  19. Matamaure : vos insultes incroyablement violentes sont particulièrement injustifiées. Je souhaite vivement la victoire de Trump pour éviter la victoire de Clinton, catastrophe pour le monde qui risque de déclencher de nouvelles guerres d’Iraq et une guerre nucléaire contre la Russie. Mais je constate objectivement que Trump est l’unique chance pour Clinton de remporter l’élection, Trump s’étant révélé un candidat nul, incapable de conserver son avance sur une candidate dépourvue de charisme et de conviction.
    En outre, Trump n’a visiblement aucune conviction personnelle, ayant, par exemple, changé d’avis 4 fois en une journée sur l’avortement (commençant par dire qu’il fallait “punir les femmes ayant avorté” avant de conclure qu’il fallait “laisser la loi telle qu’elle est” sous la pression des médias). Il a également commencé par dire qu’il voulait arrêter toute immigration musulmane, avant d’abandonner cette mesure. Enfin, il a commencé par prendre des positions de bon sens pour un rapprochement avec la Russie avant de commencer à dire ces derniers temps qu’il s’opposera violemment à la Russie, menaçant lui aussi une guerre nucléaire avec ce pays. Parmi de très nombreux autres exemples.
    En outre, vous avez insulté mon honneur. A une autre époque, je vous provoquerais en duel. J’attends vos excuses.

  20. Pour préciser, je ne reproche absolument pas à Trump d’énoncer des “vérités”, c’est-à-dire (soyons honnêtes, on est entre nous) les éléments de son discours lors de la campagne des primaires qui ont suscité l’approbation des lecteurs du Salon Beige : opposition à l’immigration, en particulier à l’immigration musulmane ; opposition au soutien actuel des Etats-Unis aux islamistes en Syrie ; critique de la guerre en Iraq soutenue par Bush et Clinton ; position de bon sens de rapprochement avec la Russie.
    Ce que je reproche à Trump c’est d’être le pire représentant de ces idées et ce pour deux raisons :
    1) Trump, lorsqu’il parle de ces idées susmentionnées, les défend n’importe comment, tenant des propos contradictoires et incohérents, se réjouissant de la victoire de Khan à Londres et l’invitant aux Etats-Unis, par exemple ;
    2) surtout, Trump est un très mauvais candidat qui a maintenant 8 points de retard sur Clinton. Et ce n’est pas parce que les méchants médias sont contre lui. Lorsque Trump défendait ces idées susmentionnées (même très mal) et que les médias l’attaquaient sur ça, Trump gagnait des points. Trump a commencé à perdre des points quand il s’est mis à insulter les parents d’un héros de la guerre en Iraq (au lieu de donner simplement la seule réponse correcte : “Merci pour votre sacrifice. Clinton a tué votre fils en soutenant la guerre en Iraq”), entre autres stupidités. Farage aussi avait tous les médias contre lui (sauf le Sun mais Trump a Fox News) et Farage a gagné parce que c’est un grand homme, un homme de convictions et désintéressé et un excellent homme politique alors que Trump n’a aucune conviction et est un très mauvais homme politique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!