Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Carte d’identité, Ordre des médecins, tickets-repas, rugby à XV… leur origine commune

Cécile Desprairies, philosophe, germaniste, auteur de plusieurs livres
sur l’occupation, a mis à jour l'héritage oublié de Vichy. Elle répond à Libération :

"Du code de la route à la carte d’identité en passant par les
tickets-repas, les CRS, la police nationale
, toutes ces mesures viennent
du gouvernement collabo de Vichy…

VLa France d’après-guerre s’est construite sur une phrase très ambiguë de De Gaulle : «La France a besoin de TOUS les Français.»
Alors que le Général n’a jamais ouvertement condamné ce qui s’était
passé, il n’a jamais parlé de la déportation des Juifs. La France
d’après 1945 était en fait restée très vichyste. En principe, en
novembre 1944, tout est abrogé. La légalité républicaine est rétablie.
Certes les lois discriminatoires ont disparu, mais certaines lois
reviennent vite, on change un mot, un verbe, un adverbe. C’est le visage
d’une certaine France, un certain esprit de Vichy qui perdure et on ne
veut pas le voir
.

Le plus symbolique : Vichy institue la carte d’identité obligatoire
pour surveiller et contrôler la population et, surtout, exclure les
«étrangers». Avec un numéro national qui est toujours celui de la
Sécurité sociale aujourd’hui
. A la Libération, certains pays ont
supprimé cette carte. La France l’a gardée.

Il fallait prouver qu’on était français pour avoir cette carte
d’identité, et le numéro national mis au point en 1940 est toujours
celui de la Sécurité sociale aujourd’hui avec le fameux 99 : si vous
avez 99 dans votre numéro de Sécurité sociale, cela veut dire que vous
êtes né à l’étranger. […]

En 1940 aussi, Vichy installe l’ordre des médecins, qui commence par
recenser les médecins juifs, les jette dehors, les dénonce, aide au
pillage de leurs cabinets. […] L’ordre des médecins n’a pas été abrogé, le président qui avait
appliqué les lois antisémites n’a pas été inquiété, il a continué à
présider l’ordre pendant quinze ans après la fin de la guerre, sans
aucun problème. Il a simplement dit qu’il avait fait «ce qu’il pouvait pour sauver des Juifs»… […]

Pareil, l’ordre des architectes, puis celui des experts comptables.
Vichy est une révolution qui supprime les syndicats, les partis
politiques, et met à la place des instances représentatives des
professions et des métiers, les corporations. Le premier président de
l’ordre des architectes est le célèbre Auguste Perret, l’architecte qui a
construit le Théâtre des Champs-Elysées et le palais d’Iéna. […]

Le
concours du meilleur ouvrier de France est créé en 1941
à l’exemple du
Reichsberufswettkampf (concours professionnel du Reich). Le meilleur
ouvrier de France honoris causa, c’est Pétain. D’ailleurs, dans
son bureau, il y avait son grand diplôme «MOF». Dans la France de 2012,
le président de la République est toujours «meilleur ouvrier de France d’honneur».

La révolution nationale de Pétain remplace la lutte des classes par
des commissions sociales. Vichy a créé les CE avec l’argent prélevé sur
la masse salariale qui permettra de développer les villages de vacances,
les loisirs en famille et toutes sortes de mesures sociales. Vichy
invente les cantines – avant les ouvriers venaient avec leur gamelle –
et les tickets-repas qui fonctionnent comme les tickets de rationnement.

La création du menu à prix fixe est également liée aux restrictions
alimentaires pendant la guerre. Beaucoup de mesures sociales ont été
attribuées, à tort, au Front populaire
. Plus tard le général de Gaulle
confiera dans ses Mémoires, que «les doctrines sociales de la
révolution nationale, organisation corporative, charte du travail,
privilèges de la famille, comportaient des idées qui n’étaient pas sans
intérêt
».

[…] Les nazis sont obsédés par les maladies. […] Donc les Allemands font pression sur Vichy pour instaurer le contrôle de
la population : carnet de vaccination, vaccinations obligatoires, la
médecine scolaire, la médecine du travail
. Le certificat prénuptial
obligatoire avant le mariage, supprimé il y a quelques années, est copié
sur le certificat d’aptitude au mariage allemand. Il visait à repérer
la syphilis ; plus tard, il servira pour le sida. […]

Handball, c’est un mot allemand, pas anglais. Le rugby devient à XV
parce que le rugby à XIII est trop anglais
, et Vichy cherche à se
débarrasser de tout élément anglophone. Le gouvernement de Pétain se
rattache aux forces de l’Axe, on introduit alors le judo, un sport du
Japon, pays allié du Reich. […] On inaugure à Val-d’Isère en 1943 le téléphérique le plus rapide du
monde, et Vichy crée la profession de guide de haute montagne. […] L’idée d’un boulevard
périphérique [à Paris] est née en 1943 et non, comme on le croit, dans les
années 70. Et les autoroutes sont dessinées afin de relier Paris à
Berlin. […] Il n’y avait pas d’école qui forme des techniciens et des
réalisateurs de cinéma. Et les Allemands avaient de l’avance grâce à
leur film en couleur Agfa. L’Institut des hautes études
cinématographiques ouvre en janvier 1944
sous la présidence de Marcel
L’Herbier. Henri Langlois y fait des conférences, le réalisateur Claude
Autant-Lara est au jury. Alain Resnais est de la première promotion de
l’Idhec.

[…] Mozart, avant la guerre, était rarement joué en
France. On jouait un peu de Wagner, du bel canto, pas Mozart. Arrivent
les Allemands, qui créent au printemps 1941 la semaine Mozart
. […]

La fête des mères est une invention pour répondre à la baisse de la
natalité. Il faut remonter la courbe, alors on développe le culte des
mères, le culte de la famille, et la fête des mères bien évidemment.
Vichy valorise la femme au foyer, la mère de famille nombreuse, Pétain
annonce qu’il sera le parrain de tout enfant qui est le seizième s’il y
en a quinze vivants… Mais plus d’un million d’hommes sont partis, sont prisonniers, et les
femmes sont mises au travail. Pétain les encourage à devenir
secrétaires, dactylos. La secrétaire est une image de Vichy. En même
temps, c’est une étape. Le gouvernement Laval les autorise à avoir leur
propre chéquier. Mais cette autorisation est supprimée à la Libération.
Incompréhensible…
Les femmes entrent aussi pour la première fois dans la société
civile, on voit des reportages allemands sur la première femme au
conseil municipal qui célèbre un mariage. […] Les historiens sont mal à l’aise. Prudents et critiques, par exemple
sur le travail des femmes. De même avec les lois importantes sur les
enfants délinquants. Vichy a un grand souci de l’enfant, qui n’est plus
vu comme un adulte en miniature mais comme un être avec des droits
propres, qui doit être sauvegardé, protégé, rééduqué
. Les nouvelles lois
vont donc limiter sa responsabilité pénale, l’enfant délinquant n’est
plus envoyé dans des bagnes, mais dans des maisons de redressement. Tout
le monde croit que ces lois datent de 1945, de la Libération, alors que
la protection de l’enfant délinquant, c’est Pétain
. On refoule
l’héritage parce que ce serait reconnaître que le régime de Vichy était
complexe, que Vichy, c’est aussi la France."

Partager cet article

19 commentaires

  1. Pour tous ceux qui veulent VRAIMENT savoir ce qu’était Vichy et QUI était le maréchal Pétain, s’abonner à “L’Appel de Douaumont”, petite revue bimestrielle, imprimée sans ressources mais avec talent, à Nantes.
    Le N° 123 vient de sortir, avec de larges extraits du N° 3 des “Derniers Cahiers” de François BRIGNEAU (1991) – devenus introuvables ! – consacré au Maréchal.
    Écrire à :
    L’Appel de Douaumont, B.P. 28744 44187 NANTES Cedex 4
    20€ l’abonnement annuel.

  2. une erreur sur le rugby : Vichy ne cherchait pas du tout à se débarrasser du XIII en tant que tel et n’a pas créer le XV, tout aussi anglais. Il s’agissait de regler les vieilles rivalités entre les deux sports et les comptes avec la ligue anglaise de rugby a XV qui avait banni la france pour amateurisme marron.
    Sur les CRS : pour etre exact, vichy avait créer les GMR (groupes mobiles de reserve) que la république transforma derechef en Compagnies Républicaines de Securité (avec les memes hommes….)

  3. Beaucoup d’amalgames mais même si le fond est exact…
    Le judo a été introduit en France bien avant la seconde guerre mondiale par exemple…
    Vichy a sans doute joué sur l’effet sportif pour relancer certaines activités mais n’a sans doute pas été moteur dans la création de bien des domaines…
    Mais le résumé est amusant à lire… pour ceux qui ignorent combien finalement ce gouvernement avait plus de bon sens que bien des gouvernements postérieurs !

  4. Consternation à la lecture de cet article : mais qu’a donc fait l’épuration ? Du travail d’amateurs.
    70 ans après, il convenait, bien sûr, que ceux qui n’ont jamais condamné les dictatures communistes et leur cortège de crimes dénoncent ces affreux vestiges de Vichy ; on espère que cela occupera suffisamment le peuple pour qu’il oublie la triste réalité d’aujourd’hui : les millions de crimes de l’avortement, les vieillards euthanasiés, les médias sous influence, la jeunesse embrigadée au sein de l’école unique et obligatoire, la liberté de penser muselée, les conditions de vie dégradées, la souveraineté nationale abandonnée aux puissances financières, la culture à sens unique (celui, soit-disant, de l’histoire), la caste dirigeante boursouflée d’orgueil et de mépris, l’incompétence récompensée par les promotions offertes aux frères maçons, les mœurs dissolues pour ne pas dire bestiales, la gabegie de l’État, le racket fiscal, la collaboration active et bienveillante avec les forces d’occupation voilées de nos villes et villages, le sens de l’honneur et de la justice de nos “élites” passé depuis longtemps par pertes et profits…
    Bon, j’arrête : cette énumération pourrait remplir des pages. Il est certain que, face à cela, il est urgent de rebaptiser le handball au relents vichyssois en ballon-main, d’interdire Mozart (quoiqu’il se dise que cet autrichien fut franc-maçon : il aura donc droit à toutes les indulgences), de fustiger la fête des mères…
    C’est sûr, le gouvernement a du pain sur la planche. Il commence bien : “l’enfant, qui n’était plus vu comme un adulte en miniature mais comme un être avec des droits propres, qui devait être sauvegardé, protégé…” va être le premier à faire les frais de l’idéologie : on va lui donner deux papas ! C’est ça le progrès de l’humanité. Alors, heureux ?

  5. C’est la même histoire pour l’ancien régime dont la ripoublique rejette tout en vrac, dans un enseignement de l’histoire déformé.

  6. “Français, vous ne le savez pas, mais vous vivez encore à l’heure allemande. Au propre et au figuré.” Je pense que cette affirmation manque de précision. Il fallait sans doute lire “à l’heure de l’Allemagne NAZIE.” Et surtout SOCIALISTE.
    La création de l’ordre des médecins, de l’ordre des architectes, des experts-comptables, le comité d’entreprise, les tickets repas, la création de certaines stations de sport d’hiver, la fête des mères, le rugby à XV, les comités d’entreprises, l’inspection du travail, la medecine du travail, la medecine scolaire, les vaccinations, la création de la carte d’identité obligatoire, voilà autant de domaines qui ne relèvent absolument pas de l’Etat et qui ont pour conséquence directe et immédiate une tragique déresponsabilisation des individus.
    Par ce massacre des libertés individuelles et son corrolaire qu’est l’asservissement des individus à l’Etat, le régime de Vichy est pour l’essentiel une atteinte frontale à la société civile et va dans le sens d’une négation de la dignité de la personne humaine.

  7. Je confirme les dires d’un forumeur précédent en ce qui concerne le rugby. Avant guerre, les anglais avaient rompu les relations avec la France pour “faits de professionnalisme”. Ceci a favorisé l’essor du rugby à XIII, venu des régions industrielles du Nord de l’Angleterre, et qui lui était professionnel. Un quinziste dont le nom m’échappe, en poste au gouvernement de Vichy, s’est vengé en supprimant le XIII d’un trait de plume. Après les hostilités, ce dernier est revenu sous l’appellation de Jeu à XIII. Pendant ce temps, les anglais, au nom de la résistance commune contre les allemands, renouèrent avec nous pour le rugby à XV. Le XIII n’est redevenu officiellement “rugby” qu’il n’y a que quelques années.

  8. Je crois que l’Allemagne doit ses premières autoroutes à Hitler.
    Il est temps de détruire cet héritage bien noir qui a fait école dans de nombreux pays à commencer par le nôtre !

  9. Il est étonnant que Mme Desprairies ait trouvé un éditeur, car trouver des qualités au Maréchal Pétain est un “énorme péché mortel” !
    Grand Ma

  10. Le Maréchal Pétain c’est vintage!

  11. Travail colossal ,réalisé dans des conditions difficiles (pays dévasté, économie ruinée,un million et demi de prisonniers, privations dues à la fois à l’occupation ennemie, au manque de ressources etc… au moral de la Nation dramatiquement atteint !
    bien sûr ,il y eut des lois exécrables mais au milieu de tout cela ,l’espoir fut sauvegardé , les possessions françaises conservées , et la fibre patriotique maintenue ….alors condamner en bloc ce qui fût fait relève soit de la malhonnêteté soit de l’ignorance crasse ! le gouvernement français de l’époque était composé de personnes venant de beaucoup d’horizons politiques mais surtout de gens de Gauche (en particulier Pierre Laval ) ….ces faits sont généralement laissés dans l’ombre

  12. Ces choses-là n’enlèvent pas l’ignominie du gouvernement collabo ! Sous Hitler aussi, l’économie de l’Allemagne s’est très bien portée, il n’empêche qu’Hitler était un monstre, franc-maçon et républicain !
    A l’université d’été d’Alliance royale 2012, François-Marin Fleutot, auteur du livre “Des royalistes dans la Résistance” que je suis en train de lire, nous a déclaré dans sa conférence que les royalistes avaient été les premiers résistants, et que leur résistance a commencé dès la nomination du Maréchal Pétain. Tous les maréchaux savaient que Pétain n’était pas quelqu’un de fiable à la tête du pays.
    La république ne se vante pas comment a eu lieu la nomitation de Pétain : il a été choisi par les républicains car c’était le SEUL maréchal de France à ne pas être royaliste, et les républicains craignaient qu’à la tête de l’Etat, un maréchal de France royaliste ne réinstaure la Monarchie en France. La république a donc mis quelqu’un à la tête de l’Etat d’une moindre valeur (Pétain), écartant des maréchaux qui auraient tenu tête à Hitler, mais qui étaient royalistes.
    Tout finit par se savoir !

  13. > Dominique,
    Tous les maréchaux étaient morts en juillet 1940, sauf le maréchal Pétain.

  14. Avant tout cela, Pétain est allé détruire la magnifique oeuvre de Lyautey.
    C’est cela qu’on peut lui reprocher, pas d’avoir signé un armistice grâce auquel la France n’a pas été anéantie tout de suite et a pu conserver certains territoires. Rappelons que ce sont les Anglais qui ont détruit notre flotte que le maréchal avait préservée.

  15. Il est particulièrement difficile sinon impossible de traiter un épisode historique en omettant de faire abstraction des avis émis sur le sujet et en se reportant à ce qu’était la situation et avec les connaissances de l’époque !….si l’on ajoute à cela les opinions volontairement biaisées ,les perceptions revues et corrigées pour satisfaire les intérêts de tel ou tel et ….la lâcheté générale …l’on arrive à la conclusion : l’Histoire est écrite par le vainqueur pour magnifier son rôle et la grandeur de ce dernier est proportionnelle à l’opprobre vouée au vaincu !!!!!

  16. Juste un commentaire…
    Loin de moi de fustiger le gouvernement et les initiatives politiques ou sociales du Maréchal Pétain…
    Mais ce n’est pas la peine d’en rajouter non plus…
    J’ignore tout du Reichsberufswettkampf, mais ce que je sais en revanche, c’est que la création du concours de “Meilleur ouvrier de France” est une initiative d’Albert Lebrun de 1924!
    A l’époque, cela ne concernait que les métiers associés au compagnonnage…et cela fut étendu par la suite à toutes sortes de métiers plus contemporains…
    Que le Maréchal Pétain ait donné un lustre particulier à cette institution – voire qu’il l’ait développée une vingtaine d’années plus tard – est très possible; mais qu’il en ait été l’instigateur, certainement pas…
    Rendons à César…

  17. Le grand legs du maréchal : (chiffre Ined )
    1941 495000 naissances, en progression ,
    1945 625000, puis retour des 1500000 prisonniers et
    1946 800000

  18. Interviewée à la télé par TADEI,l’auteur du livre(Cécile Desprairies)s’est ingéniée tout au long de l’interview:
    -à minimiser les mesures
    -à rappeler qu’elles existaient déjà avant Pétain
    – etc…etc…
    En terme de faux -cul on ne fait pas mieux!!
    Pourquoi a-t-elle donc écrit ce livre???

  19. Correction de mon erreur : Franchet d’Espèrey est mort en 1942.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services