Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Carrère d’Encausse compare la France à l’URSS

Hélène Carrère d’Encausse, éminente historienne, spécialiste de l’Union soviétique et secrétaire perpétuelle de l’Académie française, a expliqué dimanche soir la crise des banlieues françaises dans une interview à la chaîne de télévision russe NTV dans des termes politiquement très incorrects : «Ces gens, ils viennent directement de leurs villages africains. Or la ville de Paris et les autres villes d’Europe, ce ne sont pas des villages africains. Par exemple, tout le monde s’étonne : pourquoi les enfants africains sont dans la rue et pas à l’école ? Pourquoi leurs parents ne peuvent pas acheter un appartement ? C’est clair, pourquoi : beaucoup de ces Africains, je vous le dis, sont polygames. Dans un appartement, il y a trois ou quatre femmes et 25 enfants. Ils sont tellement bondés que ce ne sont plus des appartements, mais Dieu sait quoi ! On comprend pourquoi ces enfants courent dans les rues.»

«Pendant des années le gouvernement n’osait même pas appeler ces gens des "hooligans" : ce mot n’était pas autorisé. Lorsque Nicolas Sarkozy les a appelés "voyous" et "racailles", ces jeunes gens, ces chéris, ont demandé qu’il s’excuse. En France, nous avons une abominable manie des excuses».

Dans une autre interview, à l’hebdomadaire Moskovskie Novosti, Mme Carrère d’Encausse a comparé les médias français et russes, repassés sous étroit contrôle politique depuis quelques années : «Oui, la télévision russe ne fait que suivre Poutine pas à pas. Mais la télévision française est tellement politiquement correcte que cela en est un cauchemar. Nous avons des lois qui auraient pu être imaginées par Staline. Vous allez en prison si vous dites qu’il y a cinq juifs ou dix Noirs à la télévision. Les gens ne peuvent pas exprimer leur opinion sur les groupes ethniques, sur la Seconde Guerre mondiale et sur beaucoup d’autres choses. On vous juge tout de suite pour infraction. […] Le politiquement correct de notre télévision est presque comme la censure des médias en Russie.»

Pour les trostko-anarchistes de Libé, la spécialiste de l’Union soviétique dérape. Leur problème, c’est qu’ils sont dans l’incapacité de le prouver.

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. Poutine est Le Chef d’Etat qu’il nous faudrait en France. De même qu’il a compris que le peuple russe avait besoin d’un Tsar – et ce Monsieur est un vrai seigneur – de même celui qui en France se comportera en roi, soucieux du Bien Commun de la Patrie, celui-là sera reconnu et aimé, comme Poutine l’est en Russie.
    Un simple avis d’une catholique française qui trouve surprenant qu’un “kgbiste” (?) ait appelé ses deux filles (il y a plus de 20 ans) Catherine et Marie. Il lui fallait à l’époque une étonnante confiance dans l’âme russe!… confiance que nous perdons, nous, de jour en jour.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services