Carnaval

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"En raison des meurtres à l’école juive de Toulouse, le carnaval prévu mercredi est annulé, dit le maire.

Le carnaval, de l’italien carnevale, du latin carne levare, c’est le jour où l’on arrête la consommation de viande, autrement dit le mardi gras. Par extension, les trois ou quatre jours qui précèdent le mercredi des cendres.

Par extension illégitime, on peut encore appeler carnaval, de façon impropre, une fête de la mi-carême. La mi-carême c’était jeudi dernier, ce n’est pas mercredi prochain.

S’ils veulent faire des fêtes pendant le carême, qu’ils leur trouvent un autre nom. Les mots ont un sens. Même les mots chrétiens, contrairement à ce qu’on semble penser à la mairie de Toulouse."

9 réflexions au sujet de « Carnaval »

  1. tadea

    Dans notre village (banlieue parisienne),le carnaval a eu lieu samedi dernier.
    C’est une animation organisée par le Comité des fêtes, au même titre que d’autres manifestations.
    Le choix du jour et de la date est lié au fait qu’il faut que les enfants soient présents et que les parents soient là aussi.
    Mardi-Gras tombait pour nous cette année pendant les vacances…CQFD

  2. Jeanne

    Il revient aux parents d’en faire la remarque ferme aux directeurs d’établissement. L’école publique de mes enfants pratiquaient ‘la fête du printemps’. Plusieurs parents ont fait la réflexion (de manière sympathique mais ferme) et ont renoncé à y mettre leurs enfants. La directrice a modifié la date, désormais à la mi-carême. Nous avons trop tendance à penser ce type de ‘combat’ perdu d’avance et à nous censurer nous même. Salon beige, par de multiples actions (crèche de parly II) prouve assez régulièrement que l’action dans la charité est payante.

  3. ludovic

    J’ai effectivement vu des carnavals le vendredi saint, et même dans une école privée !
    C’est assez lamentable, mais il faut cependant remettre le sujet à sa place ! Le carnaval n’est pas une fête religieuse, et donc il est difficile de s’offusquer de dates incongrues, du moins lorsque la manifestation est purement laïque !
    Je crois que l’on a mieux à faire en tant que chrétien que d’agir sur ce sujet. Par exemple dépensons notre énergie à faire que les écoles privées organisent des carêmes dignes de ce nom (beaucoup le font déjà bien sûr) ! Cela sera un geste positif, un geste “pour” et non un geste “contre”. C’est bien plus porteur.

  4. Jeanne

    Vous avez une vision marketing de l’action un peu désolante. Il faut savoir dire ‘NON’ sans ambiguïté : c’est le premier témoignage. Cela n’empêche pas de faire des propositions ‘positives’ du reste, ni de s’intéresser activement à la façon d’envisager le carême. C’est très lié d’ailleurs : je ne connais pas d’établissement très préoccupé du carême qui organise un carnaval en pleine semaine sainte.
    Par ailleurs, la laïcité n’empêche pas qu’historiquement la France est chrétienne et que ses traditions le sont aussi bien souvent.

  5. ludovic

    Jeanne,
    Je crois que vous n’avez pas très bien compris mon message: je dis la même chose que vous: si une école fait un beau carême, bien évidemment qu’elle ne fera pas le carnaval le vendredi Saint.
    Quand à l’aspect marketing que vous dénoncez, si c’est savoir se mettre à la hauteur de son prochain, c’est à dire l’aimer, je le réclame oui. La nouvelle évangélisation ne se fera pas avec des fanfaronnades que nos contemporains ne comprennent pas.

Laisser un commentaire