Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration / L'Eglise : Vie de l'Eglise

La différence culturelle et religieuse des immigrés est un facteur de préoccupation

C'est ce que pense désormais le cardinal Schönborn :

Apostolicexortation2"Alors que l'Autriche fait face à l'arrivée massive de migrants dans son pays, le cardinal de Vienne, monseigneur Schönborn, a fait un mea culpa. Il y a quelques mois, il avait critiqué la restriction du droit d'asile dans son pays. Mais l'attentat à la hache en Bavière lui a fait prendre conscience de la difficulté particulière de la situation : il a donc souhaité "se corriger quelque peu". Dans un article du site katholisch.de repris par Aleteia, il revient sur la comparaison qu'il avait faite entre l'arrivée de migrants en Allemagne et celle à d'autres époques en Autriche de populations en provenance de Hongrie ou de République Tchèque.  

"Mais il y a une différence" explique-t-il. "Ces réfugiés étaient tous européens, ils avaient à peu près la même culture, pour beaucoup la même religion. Même l’intégration des Bosniens, pour beaucoup des musulmans, est allée bien plus vite grâce à une grande proximité culturelle". A l'inverse, les migrants qui arrivent en Europe par millions viennent du Moyen-Orient, "il y a là une différence culturelle et religieuse qui est un facteur de préoccupation".

Partager cet article

8 commentaires

  1. Il existe une différence entre immigrés et envahisseurs.

  2. Peut-être est-il temps que le pape François fasse aussi son mea-culpa pour n’avoir pas vraiment saisi l’importance de la différence religieuse et culturelle ?

  3. Il faut un attentat à la hache, pour que ce cardinal mette quelques restrictions à un propos dont le fond reste le même. Si un Pape de haute époque revenait, ce prince de l’église dans l’heure ne serait même plus sacristain.
    priez pour lui, car il semble que personne écouté de Dieu ne le fasse. sans cela lui et d’autres serait sous le sac et dans la cendre à implorer Dieu pour leur idiotie radicale (la bêtise est la conséquence numéro un du péché).

  4. Mieux vaut tard que jamais…mais n’est-il pas déjà trop tard de s’apercevoir que ces gens ne viennent pas pour s’intégrer ?
    Si demain la Turquie fait partie de l’Europe on ne pourra pas revenir en arrière, ce pays servira de base arrière pour la prise de nos pays grâce à la traitrise des hommes qui nous gouvernent.
    On constate depuis les premiers bateaux dirigés volontairement vers l’Europe que ce sont que des hommes seuls qui arrivent en grande majorité.
    Ces hommes, sous couvert de l’appellation de réfugiés, pour ne pas alerter les européens, forment maintenant une grande armée qui s’infiltre insidieusement partout car les hommes politiques les IMPOSENT, en petits nombres, même dans les petites communes, leur fournissant le gîte et le couvert au dépend des autochtones.
    Vraiment on a de quoi s’angoisser pour les mois à venir.

  5. Les yeux, chez certaines bonnes âmes, commenceraient-ils à s’ouvrir ?

  6. Normalement, on pourrait s’attendre à ce que les prélats, choisis dans et par l’Eglise du Christ aient, du fait d’un lien préférentiel avec l’Esprit-Saint, un pouvoir de discrimination, éminent et, présentent en quelle que sorte, face aux vicissitudes de l’Histoire, une bonne longueur d’avance pour guider et protéger leurs ouailles…
    Lors des invasions barbares, ce sont les évêques qui remplacèrent les pouvoirs civils défaillants et protégèrent leurs fidèles.
    Pourquoi nos prélats actuels ont-ils, si souvent, une longueur de retard ?

  7. Pourquoi le peuple comprend plus vite la réalité des choses que ces prélats et tous ces dirigeants? probablement parce que le peuple a les “pieds sur terre”, vit dans le monde réel et non dans les palais déconnecté des réalités de la vie.
    On aimerait bien que le pape aaussi revienne à la réalité et “redescende sur terre”!!!

  8. Il en faut du temps chez certains pour revenir aux réalités bien loin des idéologies aveugles.
    En attendant, les dégâts sont fait, et la manœuvre qui consiste finalement à dire “vous aviez raison, mais il est trop tard” n’est pour moi qu’une ultime tentative pour que les peuples européens ne bougent pas avant leur soumission définitive.

Publier une réponse