Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Le Vatican / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Cardinal Burke : “Les catholiques doivent intervenir davantage dans le débat politique”

Extraits de l'interview accordé par le cardinal Burke à Valeurs Actuelles :

Burke"Il y a eu beaucoup de confusion pendant toute la période de préparation de la première partie du synode, comme entre les deux sessions. J’espère qu’il y aura une clarté sur ce qu’est la vérité du mariage et un renforcement de l’enseignement sur ce point, pour inspirer et encourager les couples chrétiens à vivre la grâce du mariage, qui est la grâce d’un amour fidèle, indissoluble et procréatif. Mais la sécularisation de la culture a étendu son influence jusque dans l’Église même ; et les idées fausses de la culture relativiste ambiante peuvent entrer dans l’Église et corrompre son enseignement (…)

Dans ce débat, selon mon jugement, il y a de la confusion dans la pensée de certains qui disent qu’on peut changer la discipline sans changer la doctrine. Or, dans l’Église, la discipline est intimement liée à la doctrine : la discipline existe pour protéger, sauvegarder et promouvoir la doctrine, la vérité. On ne peut pas dire : nous allons changer la discipline, nous admettrons désormais les personnes qui vivent des unions irrégulières à la communion mais nous n’allons pas changer la doctrine. Il est impossible pour une personne qui est liée à une autre par le mariage de cohabiter avec une seconde personne dans le mode matrimonial et de recevoir les sacrements. Si le mariage est indissoluble, l’union dans laquelle vit cette personne est un adultère public. Et depuis les premiers siècles, les personnes qui vivent dans l’adultère sont exclues de la réception des sacrements (…)

J’ai vu dans la Manif pour tous une réaction des chrétiens et des personnes de bonne volonté contre une loi injuste qui s’oppose à la loi naturelle ; en même temps cela annonce une levée des consciences chrétiennes sur d’autres sujets, d’autres questions de morale ou d’éthique. Ainsi, la Manif pour tous en Italie a fait une manifestation contre l’enseignement du gender à l’école. Les catholiques doivent intervenir davantage dans le débat politique, parce que c’est la mission de l’Église de transformer la culture. Le monde a besoin que les catholiques témoignent de leur foi aussi dans le débat public. Pour différentes raisons nous avons accepté une séparation entre la foi et la vie publique, mais c’est impossible : un catholique doit manifester sa foi dans la vie publique."

Partager cet article

9 commentaires

  1. La femme adultère (Jean 8,1-11) :
    Les pharisiens amenèrent une femme surprise en train de commettre un adultère. Ils la placèrent au milieu de la foule et dirent “Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes. Et toi, que dis-tu?”
    “Que celui d’entre vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.”
    Du coup, les pharisiens s’en allèrent. Seule Jésus lui dit: “Femme, où sont ceux qui t’accusaient ? Personne ne t’a donc condamnée?”
    Elle répondit: “Personne, Seigneur.”
    Jésus lui dit: “Moi non plus, je ne te condamne pas ; vas-y et désormais ne pèche plus.”
    Contrairement à l’Islam et le Judaïsme, basés sur la loi du Talion, l’église catholique ne pu nit pas (fouet, lapidation, pendaison etc…), elle pardonne à celui qui se repent au nom de Dieu. Que cela soit devant un voleur, un criminel, un homosexuel ou un violeur, la réponse est par contre la même “ne pèche plus”.
    On ne peut évidemment pas recevoir le Christ sous forme d’une hostie, si on a décidé de continuer à pécher ! Quand on n’est pas d’accord avec quelqu’un, difficile d’être en intimité avec lui !
    Si lors de ce synode, il est permis aux pécheurs non repentis de communier, cela va à l’encontre de l’Evangile ! On a donc là un anti-pape ! Car un pape ne peut pas changer la doctrine, sinon en créant une autre religion. Libre à lui de démissionner pour le faire ! Mais pas de transformer le message du Christ !
    Merci au Cardinal Burke de défendre l’enseignement de Jésus, contre vents et marées et de rappeler que la vie sur terre n’est qu’un passage, une initiation pour un monde parallèle.

  2. quel debat Monseigneur?
    Soit les catholiques fondent un parti soit ils sont à la remorque des partis existants…
    et lequel de ces partis à une politique conforme à la doctrine de l Église ou au minimum à sa doctrine sociale.
    il semble que partout ou les catholiques interviennent dans les infrastructures actuelles cela ne soit que des operations de chaluttage pour racler les fonds electoraux.
    permettant ainsi a ceux qui agissent en sous mains d’arriver au pouvoir.

  3. Bien évidemment : il ne peut pas y avoir de séparation entre le temporel et le spirituel. La vie est un tout.
    Bref, il y a eu une tromperie en 1905. Les frères trois points ont joué sur les mots, comme d’habitude. Ils sont fort en manipulations et faux-semblants.
    Comme l’Occident et les Français en particulier rejettent le transcendant depuis des siècles, autrement dit : DIEU… ceux-ci n’ont pas fait la différence entre séparer et DISTINGUER.
    Pourquoi?
    Parce que la majorité des gens qui se disent “religieux” ou pratiquants, n’ont en vérité aucune expérience du religieux, ou du Transcendant, ou de Dieu et de Son Esprit Saint via Jésus-Christ.
    C’est simple, en vérité!
    Donc, du fait que la plupart des catholiques sont dans des principes et non pas dans l’expérience, ils voguent sur les idéologies ou théorie du moment. Ils sont des “matérialistes-religieux.” J’ai pu le constater à maintes reprises… du fait que je suis en train d’explorer mon héritage religieux depuis l’année de la foi.
    C’est un état des lieux qui explique bien des choses sur la situation globale de la France et la main-mise des mécréants en tous genre, sur l’Etat et le Pays… sur le Peuple et sa vie personnelle et intérieure aussi.
    Mais, ce qui me différencie de tout çà, c’est que j’ai une expérience parce que je pratique une méditation depuis plus de 35 ans. Ca aide! Et pourtant que n’ai-je entendu des bons cathos pendant des années alors qu’ils ne s’informaient pas et manifestaient un comportement pour le moins d’une malhonnêteté intellectuelle visible.
    Eh, oui! Plus je constate “ce qui est” autour de moi en ce moment, plus je me dis que je n’ai rien “loupé” pendant toutes ces années où je regardais du côté des sagesses pratiques orientales… puisque je n’avais pas de réponse viable dans mon propre Pays.
    C’est triste à dire : mais il est facile de faire “gober” tout ce que l’on veut aux gens parce qu’ils sont absents d’eux-mêmes et de la Vraie Vie… Ils sont, pour la plupart, à la surface des choses là où Dieu est absent, puisqu’ils ne sont pas dans l’Etre mais en représentation.
    Heureusement qu’il y a les Saints qui sont des modèles à suivre!
    Et pourtant quel héritage riche, profond, précieux.
    Et puis, il y a une chose aussi : lorsque des clercs se disent francs-maçons et s’occupent du monde entier dans “le vivre-ensemble” en ignorant les brebis du troupeau autour d’eux, que d’autres se montrent au côté de leur petit ami… c’est un fait que là, la chrétienté en prend “un coup d’en l’aile” si je puis m’exprimer ainsi!
    Or, donc, comment s’étonner qu’ensuite des gens mariés à l’Eglise, divorcent et se remarient en voulant préserver “leur droit.” Ceux des droits de l’Homme!
    Le sacré est devenue une réalité floue, très floue et en option.
    Mais bon sang : où est donc passée l’Essence de la Religion catholique? Bientôt on va faire des coupes sombres dans la doctrine ou l’adapter aux besoins du temps.
    Conclusion : il faudra alors la nommer autrement, car ce serait une grave tromperie que de la proposer sous cette appellation aux nouveaux baptisés.
    Il y aurait une religion à 2 vitesses ; c’est déjà le fait en réalité.
    Oui, j’aime bien la religion de mon enfance! Elle avait du sens. Maintenant, les gens bavardent, bavardent, bavardent… Mais où est le silence? Où est le Transcendant? C’est soûlant toute cette agitation.
    Voilà ce que je voulais dire à propos de ce synode! Et pourtant l’Eglise est une matrice ; elle est si douce et si puissante à celui qui l’a vit vraiment dans la simplicité… par la grâce du Bon-Dieu.
    Vive La Famille! Vive la vraie vie de couple! Vive l’Eglise de Jésus-Christ!

  4. “la sécularisation de la culture a étendu son influence jusque dans l’Église même”
    L’église se trouvait dans le désert. Le pouvoir politique d’inspiration franc-maçonne, c’est à dire mettant en avant l’homme-dieu, vint à elle et lui dit “Voyez-vous tous les royaumes de la terre ? Je vous les donne. Car j’ai le pouvoir de les donner à qui je veux. Je ne demande qu’une seule chose en échange : Que vous vous incliniez et suiviez cette philosophie de l’homme-dieu. C’est à dire que c’est l’homme et non plus Dieu qui décide de tout.”
    Comment va réagir l’Eglise ? Préférera-t-elle se trouver à la tête de ce monde de l’homme-dieu, en profitant de tous les honneurs et continuer à être apparemment à la tête de son troupeau, ou bien choisira-t-elle de rester dans le désert , quitte à en mourir comme le Christ (sachant qu’elle aussi ressuscitera) ?
    Suite de ce feuilleton eschatologique dans quelques jours ! Avec comme auteur le pape François.

  5. Je me souviens de certaines manifestations à Paris qui se sont soldées par le gazage des enfants et l’arrestation des jeunes … et des milliers de signatures qui ont terminé au feu …
    Si c’est cela intervenir en politique , non , ce n’est pas suffisant !
    Mais , former , NOS jeunes sans passer par l’ENA ou science popo , pour qu’ils accèdent à des postes clé , en toute LIBERTE , oui .
    Mais cette liberté existera t elle encore dans 10 ans ?

  6. J’ai de la peine quand j’entend des catholiques discuter sur le parvis de l’église , en sortant de la Messe , dire qu’ils sont d’accord pour le mariage pour tous , l’euthanasie en se servant des mêmes raisonnements que les formatés par les frères trois point .

  7. @Patricia
    Vous souvenez vous d’une période de l’histoire où les prêtres qui restaient fidèles à Jésus étaient appelés réfractaires et étaient poursuivis , enfermés , déportés ou assassinés ?
    Et où les prêtres qui reniaient étaient appelés prêtres jureurs et bénéficiaient de liberté et autres avantages ?
    Ce que nous vivons , ce sont les fruits de la révolution française , qui a aussi essaimé ses erreurs dans le monde .

  8. Les paroles de Saint Paul ne changeront pas :
    Ainsi donc, quiconque mange le Pain ou boit la Coupe du Seigneur indignement aura à répondre du Corps et du Sang du Seigneur.
    Que chacun donc s’éprouve soir-même, et qu’ainsi, il mange de ce Pain et boive de cette Coupe. Car celui qui mange et boit, mange et boit SA PROPRE CONDAMNATION s’il ne discerne le Corps.

  9. A Gisèle.
    Je vous remercie pour votre réponse simple et claire.
    J’avais cette intuition mais j’avais aussi besoin d’une confirmation éclairée.
    Je vais donc continuer mon exploration, tout en sachant que nous vivons dans des temps ténébreux, depuis longtemps… je compte sur l’Esprit-Saint pour me servir de guide puisqu’il n’y a plus de Père Spirituel à qui faire confiance. L’esprit du monde ayant aussi imprégné les gens d’Eglise.
    Cet été, j’ai trouvé dans le rayon “livres” d’un super marché, un livre écrit par des gens dont j’ignorais la présence parmi nous : La Petite Eglise ; rescapée de l’Ancien Régime.
    Cordialement.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services