Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Canada : les partisans de l’avortement s’inquiètent

C Récemment, le Canada a tenu bon face aux autres pays du G8, qui voulaient aborder le financement de l'avortement lors du prochain sommet en juin, ce à quoi se refuse le Canada. C'est ce qui inquiète les pro-mort de l'enfant à naître. Le Canada est l'un des seuls pays au monde où il n'existe pas de loi sur l'avortement. L'IVG est légale depuis 1988, date de l'abolition de l’article 251 du Code criminel, traitant de l'avortement. Depuis, la pratique de l'avortement est régie par une simple jurisprudence, sans restriction légale. Alexa Conradi, la directrice de la Fédération des Femmes du Québec, explique :

"Il y a eu 5 projets de loi depuis l'arrivée au pouvoir des conservateurs qui remettent en question, de façon directe ou indirecte, le droit à l'avortement au Canada".

Elle fait allusion, notamment, au projet de loi C-484, déposé en 2007, qui vient d'être adopté en seconde lecture à la Chambre des Communes. Ce texte vise à reconnaître des droits au foetus et fait reconnaître comme une infraction le fait de blesser ou de causer la mort d'un enfant non encore né.

Autre texte : le projet de loi C-510 déposé le 14 avril dernier, qui vise à criminaliser le fait de "contraindre" une femme à avorter par des menaces de blessures, de retrait de soutien financier ou de privation de logement. Les pro-avortements veulent visiblement garantir un droit à contraindre une femme à avorter…

Partager cet article

4 commentaires

  1. Je croyais que le projet de loi C-484 avait été retiré. Il avait soulevé les passions chez les partisans de l’infanticide, à l’époque. Bonne chose qu’il soit adopté !
    L’avortement, chère Mme Conradi, n’est pas un droit, c’est le meurtre d’un être humain dans le sein de sa mère. Il y a 2500 ans, Confucius croyait qu’un enfant ne devenait un être humain qu’à la naissance. La science a évolué depuis ce temps… sauf les pro-mort encore à l’âge de pierre !

  2. En tant que pro-vie canadienne, je me sente interpellée par ce billet.
    Les féministes sont complètement hystériques. J’aimerais tellement ça dire que l’avortement est sérieusement menacé, mais la réalité est tout autre.
    Les fémininstes sont tellement pas habituées de se faire contredire au Canada, que la moindre opposition les effraie.
    Écoute: aucun des projets de loi ont été voté. Il n’existe aucune régulation à l’échelle nationale. Le foetus n’a aucune reconnaissance juridique quoi que ce soit. La majorité des députés appuient la légalité de l’avortement. La majorité de la population appuie l’avortement légal.
    Le projet de loi C-484 n’aurait pas donné au foetus un statut juridique. Il aurait criminalisé le fait de causer une fausse couche. C’est tout.

  3. @ Suzanne:
    Je suis d’acord avec toi concernant Martineau. J’aime bien ses opinions en général mais quand il parle de l’Église, il me fait suer ! Et quand il mêle Mgr Ouellet (qu’il appelle “monsieur Ouellet”…) avec les intégristes islamistes, je crois qu’il se met le doigt dans l’oeil jusqu’au petit orteil gauche. Bref, l’athéisme n’est pas synonyme de jugement éclairé !

  4. Le projet de loi C-484 n’a pas été retiré– une éléction a eu après le premier vote, et donc était écarté de l’agenda.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services