Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Campagne du lobby LGBT contre le député PS Gagnaire

Le lobby LGBT tient à ce que le caporalisme règne à gauche. Or, le député Jean-Louis Gagnaire est vent debout contre l'amendement socialiste pour étendre la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux femmes. Pire, Jean-Louis Gagnaire mène la fronde contre Bruno Le Roux, Président du groupe Socialiste, Républicain et Citoyen à l'assemblée nationale. Alors le lobby LGBT de Nicolas Gougain tente de l'intimider. Voilà comment cela se passe à gauche. Voici des extraits de ce courrier plein de mensonges :

G"[N]ous avons été désagréablement surpris par votre courrier adressé au Président de
la République, François HOLLANDE. Vous avez ainsi affirmé que vous ne voteriez pas ce
projet de loi
s’il devait évoluer pour permettre, notamment, aux couples lesbiens
d'accéder à la procréation médicalement assistée (PMA).
Comme vous le savez, aujourd’hui, les lesbiennes doivent se rendre à l’étranger pour avoir
accès à la PMA. Comme au temps peu glorieux où l’IVG n’était pas réglementée en France,
elles sont soumises au risque sanitaire lié au défaut de suivi médical que cela comporte et
engendre une inégalité financière de fait entre les femmes.
Comment peut-on envisager de continuer à obliger des milliers de femmes [et pourquoi pas des millions ? NDMJ] à franchir les
frontières de notre pays de liberté et d’égalité pour recourir à une Procréation Assistée à
laquelle elles n’ont pas accès en France – du simple fait de leur orientation sexuelle et de
leur situation de couple ?
Nous nous permettons de vous poser cette question, tant la philosophie d’un tel discours,
nous semble éloignée de ce que sont les fondements de votre courant de pensée. Aucun
argument valable, ni éthique ni politique, ne se dresse contre la reconnaissance de la PMA
pour les couples de lesbiennes
. […]"

Partager cet article

6 commentaires

  1. Si les lesbiennes vont à l’étranger pour contourner la Loi Française, les français doivent exiger qu’on foute ces lesbiennes en taule avec de lourdes amendes à payer.
    La Loi est la même pour tous et il n’y a aucune raison pour qu’une caste y échappe au sein de la République Française. Il est impératif que les locaux de l’inter-LGBT soit perquisitionnés par un juge d’instruction pour qu’on sache quelles sont ces lesbiennes qui contournent et refusent d’obéir aux lois de la République française en toute impunité.
    Ca devient IN-TO-LE-RA-BLE !!!
    Nous aussi on paye des impôts que diantre !

  2. la france pays de liberté et d’égalité, non madame dictature d’une gauche bolchevik, de lobbys ne représentant que 0.001% de la population et voulant imposer par des lois scélérates des âneries d’un autre âge. Le pays a d’autres problèmes à régler que des caprices de prétentieux dont le cerveau a à peu près la taille d’un pois chiche!

  3. Il est qui ce « Gougain » ? Qu’a-t-il fait dans la vie de si remarquable pour tancer les gens ?

  4. Comment peut-on sombrer autant dans la folie et tenir des propos aussi odieux et délirants?!
    Ces gens là sont monstrueux!
    Je connais par l’intermédiaire d’une collègue une femme qui c’est fait faire une PMA à l’étranger, ça se passe très mal avec son fils qui connait de terribles souffrances morales et psychologiques!
    Il faut absolument soutenir ce député et démonter point par point l’argumentation débile de ces gens là.

  5. Que je sache, la « P.M.A. » est « un ensemble de pratiques cliniques et biologiques où la médecine intervient plus ou moins directement dans la procréation afin de permettre à des couples infertiles d’avoir un enfant » (ref. http://fr.wikipedia.org/wiki/Procr%C3%A9ation_m%C3%A9dicalement_assist%C3%A9e).
    Avant de pouvoir obtenir une P.M.A. en France, les couples doivent apporter la preuve médicale de leur stérilité ou de leur hypofertilité, ce qui entraîne des examens lourds et pénibles.
    Envisage-t-on de dispenser les duos de même sexe d’apporter cette preuve? Ce serait discriminatoire (comme d’ailleurs l’est déjà la limitation à 43 ans pour que les femmes puissent bénéficier de P.M.A.: il y a bien des enfants nés naturellement de femmes âgées de plus de 43 ans).
    N’est-ce pas un « argument valable » [fût-il « ni éthique ni politique »] « contre la reconnaissance de la PMA pour les couples de lesbiennes ».
    Mais on peut semble-t-il cesser de considérer l’insémination artificielle comme ne relevant pas d’un acte médical (donc on pourrait le sortir des assistances médicales prises en charge par la Sécurité Sociale)

  6. Le temps où les lesbiennes allaient se faire avorter en Belgique… Ah ! ce temps béni où les lesbiennes n’avaient même pas besoin de PMA pour tomber enceinte !

Publier une réponse