Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Nouveaux médias

Cafouillage à propos du filtrage des sites pédophiles

Le ministre de l’intérieur Michèle Alliot-Marie avait annoncé mardi la mise en place d’un système de filtrage des sites pédophiles en accord avec les fournisseurs d’accès à internet (FAI). On apprend qu’en fait, aucun accord n’a été signé avec les FAI et que les modalités techniques de ce filtrage ne sont pas définies. Les FAI devront signer une charte qui, outre le blocage des sites pédophiles, prévoit d’autres mesures plus floues et plus litigieuses, comme

  • s’engager à signaler les infractions relevées en ligne de manière automatisée,
  • conserver plus longuement les traces des internautes,
  • filtrer des ports de connexion des clients «mettant en jeu la sécurité du réseau»,
  • prendre des «mesures de suspension ou de suppression de l’espace ».

En clair, la possibilité pour un fournisseur d’accès de suspendre ou de supprimer certains contenus de manière plus ou moins arbitraire.

Selon la Fédération Française des Télécoms qui regroupe les FAI, Michèle Alliot-Marie se serait «quelque peu avancée devant la presse» en annonçant cet accord. Couac.

François Caussart

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services