Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Burqa : on ne doit pas accepter l’effacement du visage

L'Observatoire du Parlement nous informe que la commission de l'Assemblée Nationale sur le port du voile a auditionné Abdelwahab Meddeb, enseignant à l’Université Paris X et producteur d'une émission de radio sur les cultures musulmanes. Extraits :

"L’éclipse de la face occulte la lumière émanant du visage et accueillant à travers l’autre le miroir où se reflète le miracle de la vie"

"Le voilement du visage par un tissu aussi noir que la robe qui couvre la Ka’ba (appelée aussi burqa), dessaisit l’humain de la franchise qu’exigent aussi bien le politique que l’esthétique, l’éthique ou la métaphysique. Le visage ainsi couvert est retiré de la circulation urbaine comme de la relation intersubjective ou métaphysique. […] Le niqab ou la burqa, radicalisation du hijâb (qui voile les cheveux et laisse le visage à découvert), est un crime qui assassine la face, privant l’humain de son ouverture infinie vers l’autre qui vient. Ce costume prétendument islamique transforme les femmes en prisons ou en cercueils mobiles, exhibant au cœur de nos cités des fantômes barrant l’accès aux vérités invisibles qui s’extraient du visible."

"Le port du niqab ou de la burqa vient d’être interdit dans les enceintes scolaires et universitaires dépendant d’Al-Azhâr au Caire, la plus haute institution sunnite du monde. "

Partager cet article

8 commentaires

  1. Il me semble ne pas avoir vu cette vidéo sur le site : http://www.youtube.com/watch?v=11GfYNWW0Y8&feature=player_embedded
    On peut y entendre « Ah si Marie avait connu l’avortement, on n’aurait pas tous ces emmerdements », ou encore « Marie, Jésus, on t’encule », « Caca-Catholique ».
    Bref, triste France.

  2. @ Pop,
    c’est d’autant plus minable que ces individus ne réfléchissent pas …
    Si la loi Veil a conduit à une généralisation de ces pratiques, on sait bien qu’il y en toujours eu, surtout dans certains pays où une grossesse hors mariage vous valait la lapidation…des femmes dans la situation de Marie qui ont avorté dans ce pays à cette époque, on peut penser qu’il y en a eu.
    Par ailleurs, Jésus ou pas, l’Islam se serait quand même développé, à ceci près qu’aujourd’hui nous serions à coup sûr terre d’islam et là, « tous ces emmerdements » seraient fort probablement d’une tout autre nature !!
    Mais qu’ils ne s’inquiètent pas, on y vient.
    Et à ce moment là, ce que ces décérébrés écrivent aujourd’hui sur Dieu, l’Eglise et les Cathos, on verra si ils peuvent l’écrire sur Allah, l’Islam et les musulmans…

  3. Abdelwahab Meddeb est-il musulman ? Sait-il que le Coran impose aux femmes de Mahomet de ne pas sortir de chez elle, et d’accueillir les étrangers derrière un rideau pour ne pas que ceux-ci les aperçoivent ? Voilà le « guide » et le « modèle » d’Abdelwahab Meddeb.
    « Le niqab ou la burqa, radicalisation du hijâb », notre auteur reconnaît qu’il y a un rapport avec le Hijab, qui provient de l’Islam.
    Abdelwahab Meddeb joue sur les mots :
    « Ce costume prétendument islamique » : … qui n’existe comme tradition que dans la culture islamique! Autrefois dans beaucoup de parties d’Afrique du Nord, les femmes dans la rue tiraient leur voile pour ne laisser apparent qu’un oeil, histoire de voir le chemin, et en Arabie saoudite, les femmes portaient un masque modèle Zorro avec un petit bout de tissu en dessous. C’est bien un costume islamique. Point d’autorité en Islam pour dire ce qui est islamique ou non.
    « Le port du niqab ou de la burqa vient d’être interdit dans les enceintes scolaires et universitaires dépendant d’Al-Azhâr au Caire, la plus haute institution sunnite du monde.  »
    Mais pas dans les rues d’Égypte. Pour ce Monsieur, l’antichrétienne, antisémite, anti tout ce qui n’est pas musulman ou pas assez, université Al-Azhâr est une référence.
    Quel salmigondis d’ailleurs de la part d’Abdelwahab Meddeb :
    « (…) accueillant à travers l’autre le miroir où se reflète le miracle de la vie »
    « Le voilement du visage par un tissu aussi noir que la robe qui couvre la Ka’ba (appelée aussi burqa), dessaisit l’humain de la franchise qu’exigent aussi bien le politique que l’esthétique, l’éthique ou la métaphysique. » [« politique », « éthique », « métaphysique » ????]
    « Le visage ainsi couvert est retiré (…) de la relation intersubjective ou métaphysique ».
    « Le niqab ou la burqa (…)est un crime qui assassine la face » : un crime, n’exagérons rien !
    « privant l’humain de son ouverture infinie vers l’autre qui vient » (?????)
    « barrant l’accès aux vérités invisibles qui s’extraient du visible. » (pourriez-vous préciser, Mr l’intellectuel musulman ?)

  4. @ Pop
    « Plus ils blasphèment, plus ils Le louent ».
    Eckart von Hochheim (1260-1327), dit Maitre Eckhart. Théologien dominicain, étudiant puis enseignant à Paris, Strasbourg et Erfurt, il est considéré comme le maitre de la mystique rhénane. Laissons donc braire les Fils de la Révolte impuissante !

  5. Mis à part ce charabia prétentieux, ce texte n’apporte rien et d’ailleurs quelle autorité, mise à part celle qu’il s’attribue, détient ce monsieur?

  6. Le charabia de Mr Abdelwahab dépasse en puissance celui de nos nouveaux( dits) philosophes.Ce que j’ai compris ,c’est qu’il se moque de Nous.

  7. Pourquoi vous vous plaignez ? Il dit qu’il est contre .

  8. Si il parle comme il pense, ca doit être un joli souk sous ses cheveux!
    Blague à part, un mec qui dit que la Burqa faut la virer, et qui en plus à un nom à connsonnance bien du cru, même si il cause bizaremment… moi, je garde.

Publier une réponse