Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

Bruxelles veut imposer l’idéologie du genre aux pays récalcitrants

Bruxelles veut imposer l’idéologie du genre aux pays récalcitrants

Communiqué de Femina Europa

Femina Europa vous invite à soutenir la pétition « Stop Gender/Stand for Family » contre la manœuvre de la Commission Européenne d’imposer la Convention d’Istanbul à tous les pays de l’Union Européenne (UE).

Six pays de l’UE (Bulgarie, République tchèque, Hongrie, Lituanie, Lettonie et Slovaquie) refusent toujours  de ratifier la Convention d’Istanbul. Cette Convention, ratifiée par la France dès 2014, sous le noble prétexte d’éliminer les violences contre les femmes et les violences domestiques,  introduit l’identité de genre et impose l’idéologie de genre — le gender —, à tous les niveaux de l’État et dans tous les domaines.

Pour obliger les pays récalcitrants à appliquer cette Convention, le Parlement européen a voté une résolution pour l’adoption de la Convention par l’Union Européenne elle même! Il fallait y penser!  Cette atteinte à la souveraineté des États nations est aussi un véritable viol des libertés et des consciences. Le gender veut supprimer les violences mais s’impose par la force, comme toutes les idéologies. La violence n’a pas diminué dans les pays qui appliquent déjà la politique du genre; en France, elle a même augmenté !

L’ONG polonaise Ordo Iuris  a donc lancé une pétition internationale « Stop Gender/Stand for Family » à l’attention de la présidente de la Commission Européenne, Madame Ursula Van der Leyen https://stopgenderconvention.org/fr/ pour avertir le grand public et donner une chance aux citoyens d’exprimer leur désaccord devant le comportement antidémocratique de la Commission européenne.

Jusqu’à présent, la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul par l’UE, ne pouvait s’appliquer que de façon très partielle, dans le respect du traité de Lisbonne —à savoir aux questions liées à la coopération judiciaire en matière pénale et à celles liées à l’asile et au non refoulement —. L’actuelle Commission, sous pression de groupes radicaux, veut faire de l’adoption complète de cette Convention une priorité. La commissaire à l’égalité de l’UE, Helena Dalli, n’a eu de cesse de le rappeler. Mais cette démarche viole les traités et la souveraineté des États!

Nous refusons qu’on nous impose le gender: ce concept destructeur de la personne humaine. Le gender ne réduit pas les violences entre les femmes et les hommes, il impose ses propres stéréotypes réducteurs et fait apparaître un être humain indifférencié et fluctuant, détaché de la réalité. Il aggrave le problème!  C’est la famille stable qui apprend à vivre dans le respect de l’autre dans son altérité, sa richesse et sa complémentarité.

La mise en œuvre du gender sape la famille, la complémentarité des sexes, déconstruisant encore plus notre société. Non, la famille n’est pas la source des violences! La Convention ignore les véritables causes de la violence que sont l’alcoolisme, la toxicomanie, la pauvreté et les conflits liés à l’éclatement de la famille, comme le montrent les études scientifiques.

NON au Gender, OUI à la Famille!

Merci de relayer cette pétition,  pour défendre la famille et nos enfants des conséquences néfastes de cette dangereuse convention!

Femina Europa

http://femina-europa.org

Partager cet article

5 commentaires

  1. Changement de paradigme :

    En fait, il n’y a qu’une solution : Ces six pays (Bulgarie, République tchèque, Hongrie, Lituanie, Lettonie et Slovaquie) doivent quitter l’UE tout en restant unis entre eux. D’autres suivront ! Dont un jour, la France, espérons-le !

    Ils gagneraient à se rapprocher de la Russie mais en restant indépendants sur le modèle Gaulliste et malgré l’Histoire ancienne qui est révolue et seul cela les sauvera.

    Rappelons que a Russie vient de réformer sa Constitution avec les thèmes suivants :

    – le mariage est l’union d’un homme et d’une femme,
    – la langue de la nation est celle du peuple constitutif de la fédération,
    – la mention de Dieu est faite dans la Constitution,
    – l’obligation de défendre l’Histoire du pays y est mentionnée

    En fait, c’est l’UE qui a remplacé aujourd’hui l’URSS et emmène l’ensemble de ses membres vers un « meilleur des mondes » ou un « 1984 » Sorrossien qui fait froid dans le dos. Pour le moment, COHN BENDIT a gagné. Sauvons-nous pendant qu’il est temps.

    • D’autant plus que l’OTAN est en état de « mort cérébrale » (c’est Macron lui-même qui l’a dit) et que la menace de la Turquie (membre de l’OTAN) aux porte de l’UE s’accroît de jour en jour… C’est une autre raison évidente de se rapprocher de la Russie. Vienne, souviens-toi… !

  2. Meltoisan vous avez oublié la Pologne, que représente cette commission européenne, une bande de charlots qui sont là pour la soupe et les pays qui refusent ces âneries auraient tout intérêt à quitter ce radeau de la méduse qui va s’effondrer et effectivement se rallier à la Russie, c’est leur planche de salut et que ça nous ferait du bien parce que le chateau de cartes européen s’effondrerait et nous retrouverions la liberté et adieu les macron et ses saltimbanques

  3. heureusement que les pays de l’est , qui ont subi la dictature communiste, savent comment faire le canard!
    ls européistes “progressistes” peuvent toujours aboyer

  4. Si j’avais le choix, j’irais vivre en Russie ou en Pologne.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services