Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Bruno Retailleau renonce au conseil général de Vendée

Le sénateur UMP a annoncé qu'il brigue la présidence de la Région. Il ne se représentera pas aux élections départementales. Bruno Retailleau (UMP)  conduira la liste UMP aux prochaines élections régionales, en décembre 2015. Élu depuis 1988 au conseil général de Vendée, Bruno Retailleau en assurait la présidence depuis novembre 2010.

Philippe de Villiers, ancien président du Département, estime que son successeur "trahit" les Vendéens.

"La preuve est faite que la Vendée n’était, pour mon successeur, qu’un tremplin. Aujourd’hui, il quitte la Vendée.  La Région sera pour lui un nouveau tremplin éphémère. En effet, il y restera à peine deux ans puisque la loi interdisant le cumul sénateur – exécutif  régional s’appliquera en septembre 2017.

Il avait juré fidélité aux Vendéens : « la Vendée d’abord ». Aujourd’hui, c’est « la Carrière d’abord ».  L’ivresse du pouvoir l’emporte loin de ses racines. Trahir un jour, trahir toujours."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

20 commentaires

  1. Il est un peu gonflé, Ph de Villiers… N’a-t-il pas eu, lui aussi, des ambitions nationales maintes fois répétées???? C’est vraiment fatigant de voir ces politiques se taper dessus entre eux, alors qu’ils ont des combats plus importants à mener ensemble.

  2. Je n’aime pas que les personnes qui ont les mêmes idées s’écharpent…
    J aime Villiers et j’aime Retailleau…
    Si ce dernier pouvait passer des régionales au niveau national, j’en serais pleinement satisfait.
    Il faut savoir saisir les opportunités qui s’offre pour défendre nos idées au plus haut lieu.
    Que M. de Villiers sache qu’une partie des vendées seront content de voir l’un des leurs à la tête de la région puis du pays si Dieu le veut !
    M. retailleau avait un bon maître, il suit ses pas, puisse t il dépasser le maître !

  3. Bon de l’ivresse du pouvoir, PdV en a eu aussi quand il se présentait à l’élection présidentielle…
    Retailleau n’a pas pardonné à Villiers d’avoir bloqué sa nomination au gouvernement. Villiers n’a pas pardonné à Retailleau de l’avoir viré du Conseil Général de Vendée.
    Pourtant, ça faisait 1-1 la balle au centre, ils auraient élégamment pu en rester là.

  4. Même chez des personnes qu’on croit sensées , il y a des bagarres de cours d’école de maternelle !
    Bien triste tout cela .

  5. là n’est pas la question.
    Monsieur Retailleau s’est engagé auprès des Vendéens en virant par des manœuvres peu recommandables M. de Villiers de la Présidence du CG de Vendée.
    Aujourd’hui, M. Retailleau vise plus haut. Grand bien lui fasse. Mais il est légitime de se poser des questions sur ses réelles motivations.
    Il abandonne le CG après avoir officiellement échoué à succéder à Villiers. Il prétend vouloir diriger la région. Soit, mais en 2017, il abandonnera la régionou son poste au Sénat ???
    c’est la question légitime posée par M. de Villiers, et si certains y voient un règlement de compte, je crois qu’il serait bon aussi de se poser la question du réel intérêt de monsieur Retailleau pour le bien commun et pour les Vendéens.

  6. Avec un raisonnement comme celui-là tout le monde resterait maire de son petit village et il n’y aurait personne pour gouverner le pays.
    C’est un concept.
    Ça pourrait fonctionner en Suisse.
    Monsieur de Villiers voulait sortir du marigot de la politique où les caïmans croquent les crocodiles ? C’est en tout cas ce qu’il répondait sur RMC quand JJ Bourdin l’interrogeait sur Mme Le Pen. Qu’il n’y retourne donc pas de lui même.

  7. Il a raison, Philippe de Villiers, Bruno Retailleau, au lieu de résister, a obéi à la décision du tribunal administratif en enlevant les crèches ! Il a trahi le serment de son Baptême et il a trahi tous les Vendéens. Ménard a résisté, sur le conseil de Philippe de Villiers, et il a eu raison ! Quand un jugement est inique, il ne faut pas y obéir.
    Bruno Retailleau, à l’image de l’UMP, n’a pas de tripes. J’ai toujours nommé l’UMP un parti de mollusques.

  8. On ne peut pas reprocher à mr Retailleau d’avoir de l’ambition … particulièrement de Villiers .
    Il ferait mieux de lui reprocher son changement de discours sur la loi Taubira … ça c’est inexcusable !
    il faut la réécrire ? l’abroger ? faire un référendum ?
    mr Retailleau fait du sarkozysme .

  9. Pour les commentateurs ci-dessus, comprenez qu’en Vendée il y a deux clans, l’un pro-Retailleau, l’autre pro-Villiers … mais que de toutes façons, Bruno n’arrive pas à la cheville de Philippe.

  10. Encore un qui a quitté le MPS (souverainiste) pour rejoindre l’UMP (européiste) !
    Alors, une trahison de plus ou de moins…

  11. Villiers a raison. Comparez les parcours des deux dans les 30 dernières années. L’aplatissement honteux de Retailleau sur l’affaire de la crèche du conseil général prouve bien qu’il n’est pas prêt à se battre pour les “valeurs”! Il a le droit d’être ambitieux, à nous de savoir juger correctement les hommes qui sont appelés à nous diriger.

  12. heureusement que Retailleau a des ambitions nationales, c’est une chance pour la France.
    cela nous change des politiciens médiocres!

  13. J’ai bien sûr voulu écrire MPF :
    Encore un qui a quitté le MPF (souverainiste) pour rejoindre l’UMP (européiste) !
    Alors, une trahison de plus ou de moins…

  14. L’orgueil est une bien vilaine chose, ça en aura f.. en l’air des gens formidables !!!

  15. Oui enfin Retailleau est un traître quand même qui ira soutenir Juppé ou Sarko à la prochaine présidentielle sans état d’âme.

  16. parabole des talents : si monsieur Retailleau a les talents pour diriger au plus haut niveau, pourquoi s’en priver? les intérêts de la Vendée seraient ils à mettre plus haut que l’intérêt de la France????

  17. Mr Retailleau semble avoir bien compris que les départements sont appelés à disparaître. Comment lui reprocher de se mettre à l’heure de la région ?

  18. Quand on a été le sous-marin officiel de la droite UMP pendant des années contre le FN, on a au moins la décence de se taire…
    Le PdV d’aujourd’hui est libre de tout mandat donc libre de sa parole : elle est agréable et bien sensée. Qu’en sera-t-elle si un jour il rebrigue un nouveau mandat ?
    Pour le moment, l’expérience montre que P2V n’est pas fiable… Qu’il nous prouve qu’il l’est avant de critiquer les autres… mêmes si ces critiques peuvent sans doute être justes…
    Paille… poutre…

  19. Retailleau a réussi à débarrasser la vendée du mpf pour donner le plein pouvoir aux loges FM, maintenant on verra à qui profite le crime. Philippe De Villiers aimait la vendée ,son histoire et ses fermiers, Retailleau lui n’a que son ambition et ne cherche qu’à se faire une notoriété auprès des médias. Pourquoi pas, remplacer le choletais Retailleau par Véronique Besse vraie vendéenne de souche. Allez Véronique tu reste notre seul espoir.

  20. Véronique Besse, elle a voté la loi sur “l’immigration choisie” de Sarkozy qu’elle dénonçait comme une abomination..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services