Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Bruno Mégret : “Il faut cesser d’affirmer que le terrorisme islamique n’aurait rien à voir avec l’islam”

Dans le dernier numéro du Chêne (n°83), Bruno Mégret publie une article dénonçant les responsabilité de la classe politique française quant aux attentats terroristes :

613977-bruno-megret-le-23-janvier-2014-a-paris"Le terrorisme est devenu aujourd’hui une préoccupation majeure des Français et de ce fait un enjeu central du débat politique. Et à juste raison car la menace est maintenant claire et durablement installée. Le ministre de l'Intérieur, le premier Ministre et le président de la République expliquent d’ailleurs à longueur d'antenne que la France serait en guerre. Mais il ne s'agit là que de simples paroles. Car, si nous sommes en guerre, il conviendrait de désigner clairement l'ennemi et de prendre les mesures défensives et offensives qui s'imposent. Or, rien de tel n’a été accompli. Il y a certes l'état d'urgence, mais il ne fait que redonner à la police un minimum de moyens d'action que les dirigeants du système lui avaient retiré par l'accumulation de lois prétendument protectrices des libertés. Quant à la politique menée en Syrie et en Irak, elle est timide et ambiguë. Combattre Bachar el-Assad, seul capable de faire reculer l’Etat islamique sur le terrain, revient pratiquement à soutenir Daesch. Et ce ne sont pas les quelques bombardements symboliques que nous lui infligeons qui peuvent avoir une quelconque efficacité stratégique. Si Daesch n’avait que la France comme adversaire, il pourrait prospérer.

Il n’y a cependant pas lieu de s’étonner de cette impéritie car la situation dramatique que nous connaissons est la conséquence directe de la politique voulue par les dirigeants du système. Le terrorisme est en effet le fruit vénéneux de la politique d’immigration qu’ils conduisent depuis quatre décennies. En faisant venir sur notre sol des millions et des millions d'étrangers dont beaucoup sont musulmans, on a installé l’islam dans notre pays. Un islam dont chacun sait qu’il est incompatible avec les valeurs de notre civilisation, avec les principes de la République et avec notre mode de vie européen. Un islam qui véhicule de surcroît un projet hégémonique, offensif et guerrier à l’encontre de ceux qu’il considère comme des «infidèles». Ce sont donc bien les dirigeants du système qui ont semé les germes de la haine et du terrorisme.

Plus grave encore, les gouvernements successifs, refusant de voir le danger, ont tenu à ces populations un discours de faiblesse et d’autoculpabilisation. Au lieu de parler avec fermeté aux étrangers nouveaux venus en les sommant de se soumettre à nos valeurs et à nos lois pour prix des avantages économiques et sociaux qu’ils recevaient, on leur a laissé croire qu'ils n’avaient aucun devoir à notre égard et qu'ils avaient même tous les droits en réparation des prétendues injustices passées et présentes commises à leur encontre. On leur a ainsi instillé l’idée qu'ils étaient victimes de l’action colonisatrice de notre pays et qu’il subissaient aujourd’hui l’intolérance et le racisme de nos compatriotes. Les tenants du politiquement correct ont ainsi délibérément suscité au sein de ces populations un ressentiment profond à notre égard qui prend chez certains la dimension d'une haine agressive et meurtrière. De ce fait, une partie non négligeable de la population musulmane présente sur notre sol considère comme légitimes les actions terroristes lancées contre nous. Aussi faut-il cesser d’affirmer comme le fait encore M. Hollande que le terrorisme islamique n’aurait rien à voir avec l’islam. Il a au contraire tout à y voir puisqu’il se nourrit idéologiquement des sourates les plus agressives du Coran et qu’il trouve ses militants et ses soutiens parmi les adeptes de cette religion.

Face à cette situation profondément dégradée, il est donc illusoire de penser qu’on pourra résoudre le problème par de simples mesures sécuritaires. Il est en effet pratiquement impossible d'empêcher quelques individus inconnus des services de police de se procurer des armes et de se livrer à des exactions meurtrières. En réalité, le terrorisme ne pourra être durablement éradiqué que si l’on accepte d’en comprendre les causes et que l’on s'attaque enfin à la racine du mal. Si le terrorisme vient de la politique d’immigration conduite par nos dirigeants et s’il est lié à l’islam qu’ils ont ainsi installé sur notre sol, il est temps d’en tirer les conséquences par trois mesures d’envergure.

Il faut d’abord stopper toute nouvelle immigration. Chacun sait maintenant que ce phénomène provoque dans notre pays d’innombrables drames dont le terrorisme. Il est dès lors indispensable «d’arrêter les frais» et de cesser d’aggraver chaque jour un peu plus le problème en augmentant le nombre d’étrangers et de musulmans présents sur notre territoire.

Ensuite, il faut changer radicalement le discours officiel des autorités à l’égard des immigrés et exiger d’eux qu’ils respectent nos lois, nos valeurs et notre identité.

Enfin il convient d’être dorénavant très clair à l’égard de la religion islamique sur notre sol. Il faut dire aux musulmans qu’ils sont minoritaires dans une nation européenne et chrétienne et qu’ils doivent donc, comme le Coran les y autorise, renoncer à appliquer les préceptes de la charia contraires aux lois et aux principes de notre pays. Et pour ceux qui refuseraient d’adapter ainsi leur pratique, il est temps d’en revenir à un principe simple : l’assimilation ou le départ. Dans cet esprit, il est nécessaire de fermer les mosquées, d’expulser les imams et de dissoudre les associations qui refuseraient de s’engager dans cette voie, la seule qui permette à l’islam de subsister sur notre sol sans compromettre le maintien de notre nation.

Qui pourra mettre en œuvre une telle politique de sauvegarde de la France ? Sûrement pas ceux qui sont responsables des agressions qu’elle subit."

Partager cet article

14 commentaires

  1. On sera surtout les Palestiniens de demain. L’islam sera la première religion de France. Le gauchiste laïcard dira même amen !

  2. Comme pour Jean Reno, attendons nous à entendre les “biens pensants” crier au scandale et à la xénophobie. Bruno Megret bientôt devant les tribunaux via le mrap, sos “racisme” ou autre ldh ?

  3. “Il faut dire aux musulmans qu’ils sont minoritaires dans une nation européenne et chrétienne et qu’ils doivent donc…”
    Erreur de logique: ce n’est pas parce qu’ils sont minoritaire qu’ils doivent …, c’est parce que, “au pays des droits de l’homme”, il y a des choses qui ne se font pas. La tradition de notre pays a façonné nos lois, et ce ne sont pas les nouveaux-venus qui doivent imposer leurs désidératas: si nos lois ne leur conviennent pas, ils vont voir ailleurs.

  4. si c’est tellement important que “terrorisme = islam” il n’avait qu’à en parler depuis le début de l’invasion et non pas attendre à l’affut , d’être comme par hasard en période de campagne électorale présidentielle pour jouer le rôle de l’enfonceur de portes ouvertes ; oui décidément Bruno Mégret est comme sarkollabo et tous les autres qui se découvrent soudain soit disant “chrétiens” , “résistants” , “identitaires” , un opportuniste qui n’intéresse personne et n’arrivera jamais a la cheville de Marion qui a su prendre ses responsabilités et ses risques depuis longtemps …pourvu qu’elle tienne ses promesses et ne nous déçoive pas comme la TANTE LE PEN !

  5. Vous énoncez une évidence, en un sens. Mais il se trouve qu’y a plusieurs islams, puisque l’islam n’a pas de chef, pas de magistère.

  6. Après le régicide, le génocide vendéen, le mémoricide de notre histoire, la vermine de l’Internationale mondialo-marxisme/islamique/maçonnique organise le populicide français puis européen. Si ces terroristes révolutionnaires, actuellement au pouvoir en Europe pensent que la route leur est ouverte, qu’ils prennent garde. Une poignée d’hommes déterminés pourraient bien leur mener la vie dure. L’islamisation du pays est secondaire, il faut d’abord et avant tout désamorcer le système et l’empêcher de nuire au plus vite en s’attaquant d’abord aux points stratégiques.Hollande, Valls et compagnie sont dans la ligne de mire. Vive la France.

  7. “si c’est tellement important que “terrorisme = islam” il n’avait qu’à en parler depuis le début de l’invasion et non pas attendre à l’affut…”
    Ouranos, Bruno Mégret dénonce l’immigration invasion depuis la fin des années 80!
    La prime de naissance pour les mères françaises à Vitrolles dans les années 90 c’est bien lui qui l’a mise en pratique. Bien vite dénoncée par l’establishment de l’époque à peu de chose près le même qu’aujourd’hui.
    Je prie pour que des hommes comme Bruno Mégret, Le Gallou, Blot, Anthony, Bompard, Holleindre, et des femmes comme Marine et Marion arrivent à s’entendre pour prendre rapidement les rênes de la France.

  8. Oui … mais il y a aussi le général Al Sissi qui est (c’est mon avis) le plus “grand” chef d’état à la date d’aujourd’hui .
    le Bien qu’il fait à l’Egypte est immense (avec l’aide de l’armée) en particulier aux coptes !
    Il est musulman …. mais Hollande Merkel Obama ne lui arrivent pas à la cheville !!!

  9. @Jean Ferrand
    Mais il n’y a qu’un seul coran (même s’il est “bricolé” de divers apports) et un seul (faux) prophète (même si son existence historique est sujette à controverse).

  10. Jean Ferrand ,le malin vous dirait NOUS SOMMES NOMBREUX.CQFD.Et ce n’ai pas une découverte ,on la appris a l’école serte pas celle d’aujourd’hui frelater,mais celle de 1942 a 1954+.

  11. Voilà où nous ont conduit 40 années de laxisme politique. Et plus on continuera dans cette voie , plus le phénomène deviendra irréversible avec les conséquences que l’on sait si on veut bien ne pas faire l’autruche !

  12. @ gerard. Vous feriez mieux d’observer l’orthographe et la grammaire avant de raconter des inepties. Comme d’habitude.

  13. @ stephe. vous êtes incapable de prouver ce que vous avancez.

  14. Jean Ferrand ,Merci mais nous ne sommes pas tous doué et nous n’avons pas tous eu la mème chance de vivre des temps calmes et suivi ,quand aux inepties je vous laisse a vos pensées et vous remercie pour votre bonté.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]