Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Bruno Le Maire n’a pas été hué pour ses convictions, mais pour son absence de conviction

Madeleine de Jessey et Sébastien Pilard (Sens Commun) réagissent aux propos tenus dans le JDD du 19 juillet par Bruno Le Maire, que Louise avait relevés :

H"[…] Tout d'abord, expliquez-nous: comment peut-on se réjouir de se faire siffler par des militants de son propre parti? Etre fier d'être chahuté par des opposants politiques, rien de plus normal. S'enorgueillir d'avoir été hué par les membres de sa propre famille, voilà qui est attristant. Car c'est la marque d'un mépris profond pour la base, assortie d'une incapacité à comprendre l'autre et ses attentes.

Alors oui, c'est vrai, vous avez été sifflé. Seulement, contrairement à ce que vous affirmez, vous n'avez pas été sifflé pour vos convictions, mais pour ce que les militants ont alors perçu comme une absence de conviction. Car le discours que vous avez tenu le 15 novembre était le suivant: on ne reviendra pas sur la loi Taubira car «c'est impossible». Comprenez dès lors que nos militants n'y aient pas vu la preuve de vos convictions profondes, mais bien plutôt la marque d'une soumission passive à une fatalité en laquelle ils ne croient pas, car ils savent, à juste titre, que le sens de l'histoire n'existe pas et qu'une volonté politique fondée sur des convictions solides peut tout. C'est cette résignation à la «fatalité» qui a trop souvent conduit la droite à ne pas revenir sur des réformes de gauche qu'elle décriait pourtant, tant sur le plan sociétal que sur le plan économique ou éducatif. Nous ne voulons plus de cela.

Vous vous honorez par ailleurs du fait de «coïncider avec vous-même» et de n'avoir jamais changé d'avis. Mais reprenons ensemble, si vous nous le permettez: lors de ce meeting du 15 novembre, vous étiez favorable à une réécriture de la loi sur le volet de la filiation assortie d'une interdiction de la PMA homosexuelle et de la GPA. Huit mois plus tard, qu'en est-il? Vous avez renoncé à revenir sur la filiation, vous ne parlez plus de la PMA, et vous engagez seulement à lutter contre les mères porteuses. Que de renoncements, en quelques mois seulement! Vous êtes désormais sur la même ligne qu'un Manuel Valls. Il n'y a pas vraiment là de quoi être fier…

Vous avez fait du «renouvellement» votre marque de fabrique: mais le vrai renouvellement, Monsieur Le Maire, c'est la constance, la cohérence et la crédibilité.

Où est-elle, cette constance, lorsqu'en l'espace de huit mois on renonce à ses engagements?

Où est-elle, cette cohérence, lorsqu'on prétend vouloir lutter contre les mères porteuses sans retoucher la Loi Taubira, alors que nous avons aujourd'hui la preuve que celle-ci ouvre mécaniquement un droit à ces pratiques?

Où est-elle, cette crédibilité, lorsqu'on fonde sa politique sur le changement de cap et la soumission au sens de l'histoire, formidable prétexte dont la gauche se targue depuis des années pour imposer toutes ses «réformes de civilisation»? […]"

Partager cet article

21 commentaires

  1. les c… ça ose tout c(est ce à quoi on les reconnaît

  2. Le Maire,…. que dire…
    Un gars pommé, au milieu d’un parti pommé, sans idées propres… qui fait le beau devant les gauchistes….

  3. Ce pantin n’est pas soumis à la fatalité, mais à la loge. Dhimmitude pour dhimitude, laquelle est préférable?
    Ce poliichien a été chambré par ses frères en loges; ses déclarations ont pour seul but ce qu’il croit être son intérêt pesonnel.
    Nager dans le sens du courant des obédiences est la garantie de sa progression sur le tableau de sa loge, elle même garantie de sa survie politique.
    Tant que les partisans du respect inconditionnel de la vie ne feront pas élire des non maçons, il sera bien difficile de progresser, étant entendu que ce que la loge impose n’est jamais un progrès mais une régression.

  4. Décevant de type.

  5. encore un qui usurpe sa place en prêchant le contraire de ce pour quoi il a été élu ?
    décidément cette maladie est tres tres contagieuse

  6. UN SAVANT CALCUL…
    Le Maire sait qu’il soit choisir entre les électeurs et les medias… Et que le seul moyen pour lui d’exister – vus son absence de vision- est d’aller dans le sens des medias, (si possible contre son camp, celà lui assure une audience ). cela lui assure une visibilité maximale, et donc une notoriété, essentielle pour “exister politiquement au moment des primaires.
    C’est de la tactique politique.
    Assez minable. Mais ça en est.

  7. Parfaite illustration de ce qu’est devenue la politique et plus largement les démocraties modernes abreuvées de sondages et soumises au marché mondial.
    Et quand on pense que Le Maire fait partie de la nouvelle génération (plus jamais ça, moi je fais ce que je dis et je dis ce que je fais)…
    Quand on voit la soumission des classes moyennes qui se rangent bien gentiment dans les cases proposées à chaque élection, on ne voit pas la porte de sortie à l’horizon.

  8. Un homme politique sans “colonne vertébrale ” d’où absence totale de personnalité, de conviction .
    Bref, un homme politique, de plus qui suit le mouvement .
    Le genre de guguss qui fonctionne à la “méthode du doigt mouillé ”
    Désespérant !!!
    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/07/20/31001-20150720ARTFIG00138-loi-taubira-huees-la-reponse-de-sens-commun-a-bruno-le-maire.php

  9. Pourquoi revenir sur ce triste personnage ?
    Tout a été dit sur la construction en guimauve de ses convictions chancelantes.
    Ce politicard à la sauce mollasse ne représente que lui même.
    Fols sont ceux qui votent pour une caricature pareille.

  10. Aux militants de son mouvement de se montrer moins minables que lui, en l’éjectant de toutes les instances dirigeantes de l’ex-UMP !!!

  11. en tout cas se souvenir de ce triste sire pour 2017 …

  12. triste personnage ! à oublier en 2017

  13. Il est bien représentatif de son parti, sans valeurs fixe.

  14. Il est déplaisant à mes yeux depuis le premier jour et sa promotion par les médias du système m’ont convaincu qu’il était détestable…

  15. Bravo à Madeleine et Sébastien pour leur réponse directe et efficace! Il est actuellement nécessaire en politique d’avoir des personnes fortes dans leurs convictions.

  16. M. Le Maire, de son propre aveu, n’est hélas ferme que dans sa baignoire…

  17. Le système électoral empêche toute prise de position au risque de déplaire…et de perdre. …regardez Juppé, sarko etc….c est le mal et c est la mort ce systeme….

  18. Le Maire…qui est-ce???

  19. c’est bizarre que Mado soit si méchante avec Le Maire.. alors qu’elle est si gentille avec Niko.. qui s’est pourtant bien foutu de leur tronche, en leur expliquant que finalement ils avaient rien compris -et que comme tout le monde le sait- : réécriture ça veut dire la même chose qu’abrogation ! Et donc que pour s’adapter à eux, il allait maintenant parler d’abrogation, pour qu’ils puissent le comprendre..!
    Et puis peu de temps après, Niko expliquait que son idée était de réécrire la loi pour avoir finalement 2 mariages : 1 pour les hétéros, un pour les homos.
    Le sens commun de Mado ne me semble pas si commun…

  20. Aussi traître et opportuniste que ses autres copains LR !!!

  21. qu’est-ce qu’on fait des tièdes déjà ???…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services