Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Bruno Gollnisch partisan de l’apaisement et de la conciliation

Extrait de la réaction de Bruno Gollnisch, sur son blog, au lendemain de l'intervention télévisée de Marine Le Pen sur TF1 :

France-Elections-Le-Pen-006"Bruno Gollnisch a été beaucoup sollicité ces toutes dernières heures par les journaux,  radios et les chaînes d’infos, pour réagir à ce  passage de Marine sur TF1. Disons le tout net, Bruno qui  invite au sang froid, prêche l’apaisement, la conciliation, n’a pas souhaité répondre aux sollicitations médiatiques. Il a déjà donné son sentiment et sa conduite reste celle d’un partisan inlassable du rassemblement, de la réunion au sein du Front de tous les patriotes, au-delà de leurs sensibilités particulières. Il  ne faudra pas compter sur lui, avant la réunion du Bureau Politique le 17 avril,  pour réagir plus avant. Il refuse de servir un tant soit peu  d’instrument aux adversaires de l’opposition nationale  qui spéculent sur son affaiblissement  à quelques mois d’un scrutin majeur (…)

La cohérence est une des condition indispensables  du succès en politique.  Depuis son accession, incontestable et incontestée,  à la présidence du FN, avec le soutien de Jean-Marie Le Pen, Marine  défend une ligne politique, stratégique, programmatique qui possède incontestablement sa  cohérence.

En l’espèce bien sûr, le maintien du socle fondamental de ce qui est le combat historique du FN. La défense de  notre identité et souveraineté nationales, que l’on peut synthétiser sous le vocable de Priorité nationale.  Et la  volonté d’axer notre discours sur les questions sociales et économiques pour élargir notre audience, en défendant une alternative  à ce que l’on pourrait appeler, pour faire simple, l’euromondialisme.

L’accélération du déclin français, de la crise sociale, économique, identitaire, légitime comme jamais cette constance du FN,  le programme qu’il porte  depuis des décennies. C’est cette cohérence,  cette alternative là  répétons-le, qui permet d’agréger, de fidéliser des électeurs, d’engranger les sympathies des Français.

Avec un succès indéniable depuis 2011 comme en atteste la montée en puissance électorale du FN,  élection après élection.  Le FN a aujourd’hui  atteint la masse critique  des 25-30% qui lui permet de remettre en cause l’hégémonie gauche-droite, de se retrouver de fait  en tête-à-tête avec le parti unique UMPS. Certes, il reste du chemin  à parcourir et les élections départementales ont été ainsi  l’occasion  de constater que la fausse alternance entre partis du Système, ce clivage artificiel gauche-droite  restait structurant et gardait une certaine pertinence pour de nombreux Français. Mais cet échafaudage est de plus en plus branlant,  si l’on en juge par le  scrutin du mois dernier    qui a  vu  moins d’un   électeur inscrit sur trois voter pour les formations de l’Etablissement.

Dans ce contexte, Bruno Gollnisch, comme d’autres,  a  parfois fait entendre quelques divergences, ou, à tout le moins, exprimé des points de vue différents sur tel ou tel aspect de nos prises de position, tant il est vrai que le FN n’est pas une secte. De sensibilité peut être  moins étatiste en matière économique, pouvant aussi regretter parfois que l’accent mis sur la défense des valeurs traditionnelles  soit moins prégnant qu’avant, Bruno reste aussi fondamentalement  attaché à la défense de la liberté d’expression, à la lutte essentielle contre le terrorisme intellectuel, les fausses idoles, les lois liberticides.

En l’espèce un  combat pour des valeurs civilisationnelles, difficile, clivant certainement, car il expose particulièrement à l’hystérie hargneuse de la Caste ; mais un combat  mené là aussi depuis toujours par l’opposition nationale.  Toutes choses qui bien évidemment ne doivent pas brouiller pour autant la clarté du message frontiste visant à répondre  aux désarrois, aux problèmes pratiques, quotidiens, subis par nos compatriotes et encore moins nuire à la cohésion du FN. C’est sur cette ligne de crête que campe Bruno Gollnisch (…)

C’est cet idéal qui lie entre eux les hommes et les femmes du Front National, anciens ou nouveaux militants, dans une lutte dont l’importance dépasse de loin nos petits intérêts personnels. Il convient à chacun d’entre nous de ne pas l’oublier."

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

12 commentaires

  1. Merci pour la hauteur de vue de ces propos de bon sens. Néanmoins, au delà des questions de sensibilité, il est nécessaire de donner une ligne claire et de répondre aux questions suivantes:
    – s’il est tactiquement suicidaire de s’opposer frontalement à la pensée unique, y a t-il une autre alternative que de se coucher toujours plus avant? Où est la limite? Car c’est également pour l’image électoraliste que le FN de Marine Le Pen renonce à défendre une ligne claire sur les questions sociétales, recule sur l’avortement etc…n’est il pas naïf de croire qu’une fois au pouvoir, le FN reviendra sur ces enjeux qui nécessitent de prendre des coups très durs?
    – s’il est interdit de parler du passé pour se concentrer uniquement sur les problèmes actuels des français pour des raisons tactiques, pourquoi autoriser M.Philippot à aller en pèlerinage à Colombey et faire l’apologie du général De Gaulle? Deux poids, deux mesures?
    – ceux qui refusent comme BG l’installation d’une vision manichéenne de l’histoire, de l’instauration de mythes médiatiques qui, quoiqu’on en pense, ont des conséquences très actuelles sur la liberté de pensée et la défense d’un authentique programme d’opposition nationale ont-ils encore leur place au FN?
    Il semble que, face à la pensée unique, la ligne de crête consistant à ne pas parler des sujets clivants qui fâchent soit intenable. Soit vous êtes contre la pensée unique et vous en payerez un coût politique exorbitant, soit vous êtes contraints de vous couchez encore et toujours plus, en nourrissant l’illusion que vous saurez vous arrêtez un jour. Marine Le Pen a fixé une limite droite contre les premiers, mais pas la limite gauche contre la ligne prosystème pour des raisons électoralistes. Dans de telles conditions, j’ai bien peur que le front nationale soit devenue une auberge espagnole avec pour seule colonne vertébrale la lutte contre l’immigration. Un peu pauvre pour redresser le pays…

  2. J’ai toujours eu de l’admiration pour Bruno Gollnish pour qui j’avais voté en son temps.
    Si seulement son site ne vous empêchait pas de lire les textes qui y sont présentés! En effet, après 2 ou 3 lignes, ce site pense que vous en avez assez lu et glisse à toute vitesse sur le texte d’à côté, lequel à son tour décidera après 2 minutes que ça suffit pour vous, etc etc
    Je me suis toujours demandé quelle cervelle malade pouvait avoir imaginé cela. Ce qui arrive aussi sur le site de l’Observatoire de la Christianophobie qui décide pour vous de ce que vous devez ou non y lire !
    Heureusement le SB vous laisse décider ce que vous désirez ou non lire et le temps qu’il vous faut pour le faire !
    [Peut-être un bug informatique. Cela ne se passe pas ainsi pour moi…
    PC]

  3. L’on juge le nombre de cadeaux reçus à l’importance de l’ingratitude témoignée par ceux qui les ont reçus, et là quel spectacle!
    Chapeau bas devant Bruno Gollnisch qui reste comme d’habitude un homme d’honneur et un homme de bien, au service de son pays.
    C’est sans doute le système (républicain et élections) qui veut que pour conserver le pouvoir la plupart des hommes politiques, au contraire, se battre entre eux au lieu de mettre leur énergie à combattre pour la France.
    Les Philippot et tous les suiveurs qui mettent de l’huile sur le feu de cette affaire ne se retrouvent pas grandis.
    L’on va voir comment Marine le Pen va agir: en chef de guerre contre les ennemis intérieurs et extérieurs de la France ou en chef de parti?
    Parce que au final qu’importe le nom du chef de guerre, c’est la victoire qui compte devant les menaces d’anéantissements de notre pays, de notre peuple, de sa civilisation, le reste n’est pas vraiment important.

  4. si de ce bazar pouvait sortir un grand ménage des Philippot, Alliot, Collard, Marine Le Pen même, pour laisser émerger le seul homme d’Etat demeuré dans ce parti depuis le départ de Mégret, Martinez, … : Bruno Gollnish lui-même!
    Et demain sans doute l’exceptionnelle Marion Maréchal… faut-il encore ajouter Le Pen?

  5. Bruno Gollnisch, comme toujours, fiable, solide, loyal et dont beaucoup dans son mouvement vont comprendre qu’ils ont besoin de lui pour sortir de ce conflit plus forts encore…

  6. Merci Bruno pour tout cela ; j’ai en mémoire des temps forts anciens au Centre Planchat. S’il y a des lecteurs qui se souviennent de ces après midi du samedi à refaire le monde en plein 207 arrondissement de Paris.

  7. La sagesse de Bruno Gollnisch est exemplaire .Quand je pense que les Le Pen voulait l’empecher de gagner la présidence fn sous pretexte que catholique il n’était qu’extrémiste (en réalité pour continuer le hold-up sur le fn pour le seul clan Le Pen )!
    Cela dit ,meme si on peut preferer la droiture aristocratique ,les politiques pourries du monde actuel incite à louvoyer et avancer masquer si nécessaire pour préserver son projet pour la France .
    Autant je comprend que Le Pen père en ait ras-le-bol de la propagande obsessionnelle par les médias sur le seul aspect communautariste shoatique omettant cyniquement tous les autres morts de la guerre ,autant Marine Le Pen n’a pas beaucoup de marge pour manoeuvrer et s’imposer dans l’arène politique républik-haine viciée par la démagogie haineuse anti-fn …..
    Le problème est qu’elle joue le jeu des adversaires et se joint à eux en meute trop souvent ,en plus de reculades et compromissions qui affadissent trop le fn au point de ne plus voir les raisons de voter pour le fn ….
    C’est un jeu dangereux avec des dés pipés et on peut douter que sa bande de pieds nickelés soient capables de redresser la mission du fn fut-il enfin gagnant,et si on n’y croit plus comment convaincre les autres de voter fn ?
    Le meilleur atout du fn c’est son opposition à l’immigration qui rallie plus de 8O% des opinions ….Edulcolorer ce projet c’est perdre la puissance de moteur pour le fn .

  8. Le Front National sortira très fort de ce conflit inévitable, qui couve depuis des années, et continuera son chemin vers la victoire, malgré tous ceux qui dénigrent Marine Le Pen, son équipe et sa ligne politique, et ceux qui n’ont cessé de vouloir mettre Jean-Marie Le Pen à l’écart depuis qu’ils sont arrivés au FN.
    La très grande majorité des adhérents et sympathisants du FN, même les plus jeunes, ont une véritable vénération pour le chef immensément courageux qu’a toujours été JM Le PEN. Mais ils sont conscients que ses “dérapages” volontaires et autres provocations, inhérents à sa personnalité extrêmement forte et incontrôlable, ont fait leur temps, et que maintenant, c’est à sa fille qu’il faut obéir pour que le parti continue à progresser vers le pouvoir. C’est une grande souffrance que de devoir choisir entre le père et la fille qui sont, tous deux, exceptionnels. Beaucoup ne veulent pas trancher et attendent une résolution raisonnable et intelligente comme B.Gollnisch. Le “génie” de ce parti va y arriver.

  9. Bruno est un homme affable et sympathique , il essaye de sauver les meubles mais là le napalm est passé sur une valeur familiale fondamentale : on ne poignarde pas ses parents
    jean ma doit se morde les doigts d avoir évincé Bruno lors de la désignation de son remplaçant a la tete du FN

  10. Très bel article qui tranche sur de nombreux autres par sa clarté, sa hauteur de vues, sa force de conviction et son espérance. Merci cher Monsieur,de l’avoir écrit en faisant reposer votre espoir sur la personnalité tellement attachante de Bruno Gollnisch.

  11. CLAIRVOYANCE SANS OUTRANCE!

  12. Un vrai défenseur des vertus chrétiennes, loin des imprécations haineuses du Grand Inquisiteur de Tarbes. Cette crise au sein du FN aura fait tomber beaucoup de masques : on a vu la laideur morale, mais aussi la noblesse. Dieu reconnaîtra les siens !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services