Bruno Gollnisch souhaite être davantage engagé dans la campagne électorale

Après le coup de gueule habile de Paul-Marie Couteaux pour donner un peu de publicité au lancement de son nouveau parti, c'est au tour de Bruno Gollnisch de s'exprimer librement sur la campagne de Marine Le Pen sur FTV 2012 (France Télévisions) :

ImagesCAZ3I3FG"Je la juge bonne indiscutablement. Ses apparitions médiatiques sont très bonnes. Elle accomplit d'assez nombreux déplacements qui sont plutôt réussis (…) Elle a raison de ne pas mettre tout le temps en avant la question de l'immigration. Je suis content qu'on ouvre d'autres champs du débat. Je souhaiterais qu'on parle d'avantage de culture, d'éducation ou de la famille. Il faut faire attention à ce que la légititime défense du service public n'apparaisse pas comme la défense des abus auxquels il a pu donner lieu. Il ne faut pas perdre de vue la lutte contre le fiscalisme et la bureaucratie (…)

Il n'y a de ma part aucun retrait volontaire. C'est une occultation subie. Je prends cela avec philosophie, mais c'est assez curieux. Je ne suis pas sur que Jean-Marie Le Pen ne trouve pas cette situation un peu surprenante. J'ai une certaine expérience  politique, je suis de la même stature que des personnes régulièrement invitées. Si Marine ne souhaite pas que je m'exprime, je ne vais pas me livrer à des reptations pour avoir une émission. Il suffirait que j'exprime le moindre dissentiment  et je serai invité dans les 20h. Je sais comment le système marche (…)

Je ne ne demande qu'une chose c' est à y être davantage engagé y compris publiquement. Je ne claque pas la porte en disant je suis ostracisé, c'est dégueulasse, mais j'aimerais que les choses évoluent"

Lorsque l'on compare les prestations de Louis Aliot (ici) et de Bruno Gollnisch (ici) dans un débat face aux mêmes adversaires (Etienne Pinte et le père Jacques Turck) et sur le même thème (le vote des catholiques), on le comprend.

17 réflexions au sujet de « Bruno Gollnisch souhaite être davantage engagé dans la campagne électorale »

  1. Etienne

    Marine Le Pen a un immense talent d’orateur, sans doute supérieur à celui de Bruno Gollnish. Mais quand on voit son entourage proche, on est perplexe quant aux capacités intellectuelles. Où sont les Stirbois, Martinez, Gollnish et Mégret d’autrefois ? Remplaçés par les Aliot et Briois ? En mettant toute idée de côté (je suis ça plutôt de loin) ça fait vraiment peur !

  2. Olivier M

    Bruno Gollnisch a beaucoup de talent, c’est une évidence.
    Il a très certainement eu tort en revanche de refuser la vice-présidence que Marine lui proposa, alors qu’il venait d’être très largement battu par elle lors de l’élection à la Présidence du Front National. Ce refus lui vaut aujourd’hui clairement un manque de visibilité au sein du FN.
    Les qualités de Gollnisch mériteraient d’être mises en avant par les journalistes, cependant il faut savoir que ce sont aussi les journalistes qui invitent les politiques (et qui préfèrent, de très loin, inviter Marine).
    Mais Gollnisch pourra au moins faire une campagne qui sera très médiatisée celle-là, la légilsative de la circonscription d’Hyères, où il a de très bonnes chances d’être élu député FN en juin.

  3. Gentiloup

    En effet, Louis Alliot est un très piètre débatteur et de ses prestations ne ressort aucune conviction profonde. En a-t-il? On se demande bien pour quoi ou pour qui, en fin de compte, il est au Front…
    Alors que Bruno Gollnisch est aussi brillant que Marine Le Pen. Certes Louis Alliot n’est pas prés de lui faire de l’ombre, mais ce n’est pas lui qui va lui apporter une seule voix… Il risque seulement de lui en faire perdre!
    Marine était la candidate de l’Establishment, mais si Gollnisch avait eu les médias ouverts comme pour sa concurrente, il serait aujourd’hui candidat à l’élection présidentielle et les catholiques en auraient été ravis.

  4. PG

    @ Gentiloup
    Sur le sentiment de ravissement des catholiques, ne soyez pas aussi assuré : le catholicisme français est tellement divers, pour ne pas dire divisé, y compris au sein de la tradition, ou de la droite catholique conservatrice, que tant que Bruno Gollnisch était ressenti comme en concurrence avec Marine Le Pen, il était parfait ; mais élu à sa place les mêmes qui le soutenaient n’auraient pas manqué de le dénigrer comme trop ceci ou pas assez cela.
    Mais pour ce qui est de certains sujets il est indiscutablement excellent, particulièrement sur les thèmes qui intéressent le monde catholique. Un parti ne perd rien à afficher le maximum de ses talents. Mais les polémiques et attaques personnelles souvent très basses de la campagne interne ont laissé des traces : B. GOLLNISCH a donné le sentiment de ne pas avoir pu faire cesser certains procédés difffamatoires. Il faut comprendre que le FN, du fait des scissions et querelles internes surréagit souvent à tout ce qui parait remettre en cause son unité : c’est le syndrome des assiégés. Comment ne pas le comprendre ?
    Mais il est certain que Bruno GOLLNISCH a un rôle à jouer et qu’il sait vraiment aborder certains sujets complexes sur le plan moral religieux ou philosophiques. Il aurait du accepter d’être vice président au lieu de bouder : on ne peut être inclus dans une équipe sans en être.
    Quant à Marine candidate de l’Etablissement, c’est qq peu délirer : car elle court le risque d’être interdite de candidature, ce qui pour qq un aimé du système à vous lire, est quand même contradictoire.

  5. Edouard

    L’argument du refus du poste de vice-président est un faux argument bien pratique pour les défenseurs inconditionnels de MLP (PG et Olivier M.)
    1) Il n’a échappé à personne que Bruno Gollnisch a été écarté, vice-président ou pas, de l’équipe de MLP et plusieurs de ses amis et proches exclus du FN. Quand on voit le profil de certains candidates, on peut sourire des griefs qui leur ont été reprochés…
    2) Avant même l’élection interne au FN, Bruno Gollnisch, alors qu’il était vice-président, était écarté des décisions au sein du FN (BG a failli démissionné au moment du départ de Carl Lang) et était absent des média. Il suffit de comparer le temps d’antenne de MLP et BG durant la campagne interne : 1 pour 100.
    3) La vérité, c’est que MLP veut tourner la page de ce FN là. Mais elle ne peut pas le faire trop brutalement. Elle veut à la fois de nouveaux électeurs (anciens électeurs de gauche, fonctionnaires, profs, classes moyennes) et défend pour ça des idées très démagogiques, populistes et plus modérées sans solide doctrine (retraite à 60 ans, sortie de l’euro, arrêt de la diminution des fonctionnaires de l’EN, diminution de l’immigration à 10 000 entrées par an, abandon d’une position forte sur l’avortement) mais ne veut pas perdre les 5% traditionnels de la Droite Nationale d’où la nécessité de conserver Gollnisch encore un peu (on verra bien si il conserve son siège de député européen la prochaine fois où si il subira le sort de Carl Lang…) et de demander à son père JMLP de faire des banquets patriotiques pour les “anciens” qui s’y font davantage plaisir que dans les meetings “plutôt réussis” de MLP selon les mots de Gollnisch, ce qui veut tout dire.
    Assez d’hypocrisie !

  6. Claude

    Marine Le Pen a voulu “dediaboliser” le Front National, donc mettre des “têtes nouvelles” en avant…mais, Bruno Gollnisch, mis à l’écart, c’est vraiment dommage car il est un homme de conviction , qui connait tous les rouages de la politique mais reste toujours fidèle à sa foi et à sa patrie!

  7. Gentiloup

    @ PG
    Je voulais dire que Marine était candidate de l’Establishment pour la présidence du FN, évidemment pas pour la présidence de la République… Ce serait trop beau! Même si elle serait sans doute mieux sans l’influence néfaste de Louis Alliot.

  8. aramis

    Olivier M, responsable du FN à Toulon, vient une nouvelle fois ici dispenser la vulgate mariniste. C’est son droit, mais il devrait le faire sans prendre les lecteurs du SB pour des idiots.
    A titre d’exemple, rappelons lui que l’invitation d’un politique sur un plateau est le fruit du travail des attachés de presse et des dizaines de coups de fil passés, des dîners avec tel ou tel rédac’chef, des promesses de scoop etc.
    Contrairement à BG, je crois qu’il est particulièrement dommageable que l’immigration soit devenue secondaire dans le discours du FN. Ainsi, le FN participe à l’acceptation sociétal d’un phénomène qui est en train de bouleverser en profondeur notre société. C’est la raison principale qui fait que je m’abstiendrai de tout vote en 2012.

  9. cad

    Pour ceux qui ont du mal à decripter la dialectique du fn (mais l’explication de Edouard me parait subtile) pourquoi ce monsieur Gollnisch est il encore dans ce parti ? meme si sa chef a les fameuses signatures le “systeme” saura faire emerger Bayrou ou Fillon pour la priver de deuxieme tour.

  10. Ange au sourire

    Pour ma part, je conseillerai au contraire à Bruno Gollnisch de rester bien à l’ecart de la campagne présidentielle de Marine, cautionner le moins possible son actuel discours et se consacrer à sa campagne legislative de Hyères. Le temps travaille pour lui car Marine a toute les chances de se vautrer. Elle n’obtiendra les 500 signatures qu’avec l’aide du système car les élus sont trop “pleutres” et ses collaborateurs trop nuls et mal implantés pour les obtenir de façon indépendante;
    et donc le système ne lui accordera que s’il est sur qu’elle ne soit pas en mesure d’aller au second tour, donc elle est piegée.
    Et puis même si elle parvenait au second tour (peu probable malgré un bon score), çà sera comme en 2002 (arc républicain) et au mieux elle fera 30 à 40% quelquesoit l’adversaire en face.
    Ce qui va être amusant, c’est qu’après la Présidentielle, Marine se trouvera en situation d’echec alors que Bruno Gollnisch aura toutes chances de devenir Député en prouvant que c’est en s’appuyant sur les fondamentaux que le FN peut gagner.

  11. scat

    A Edouard:
    Encore une fois vos propos sont excessifs, parfois faux, en tout cas avec ce subtil mélange de vrai et de faux.
    Gollnisch fait bien partie de l’équipe de campagne de Marine Le Pen: non seulement il fait pârtie du “bureau de campagne” mais il est aussi et surtout un des “conseillers politiques” et même le premier, celui consacré à la “souveraineté” (et on saît que ce domaine est le plus important car sans pouvoir, aucune réforme possible); Marine Le pen l’a d’ailleurs mis à l’honneur (je rappelle qu’ils sont amis) lors de la présentation de son équipe de campagne en septembre dernier en le nommant en premier (vu qu’il a le poste le plus important) Certains de ses soutiens officiels (pendant la campagne interne) sont également conseillers politiques et membres du bureu de campagne (Subtil, de Lacoste et Thibaut de La Tocnaye, ce dernier fait beaucoup parler de lui avec la mise en place du programme)
    Je rappelle que c’est Bruno Gollnisch lui-même qui a préféré décliner la vice-présidence du FN pour laisser à la présidente les coudées franches “faire ses preuves”… c’est une tactique dont on pourrait discuter mais pourquoi pas…
    Il est donc inutile de vouloir semer la zizanie, partisans de Marine contre ceux de Gollnisch alors que tous regardent dans le même sens, malgré quelques divergences obligatoires à un parti qui compte plus de 50000 adhérents et 20% d’électeurs… (au passage, les meetings sont très réussis puisque à chaque fois les salles sont trop petites avec des centaines de personnes debout ou dehors -à Bordeaux, on le saît (et vous aussi?) il a fallu d’urgence remplir une salle supplémentaire)
    A Edouard et Aramis:
    Bien entendu ce sont les média qui invitent et on saît que les média détestent Gollnisch. Effectivement il faut aussi des relations entre les services de presse du FN et ceux des média. Le problême se nomme Alain Vizier, patron du service de presse du FN depuis au moins 15 ou 20 ans qui est un professionnel remarquable mais… déteste les catholiques de tradition (et d’autres): il ne porte pas Gollnisch dans son coeur. Le problême est LA (et la direction du FN fait avec)
    L’immigration n’est pas devenu un sujet secondaire pour le FN mais il a raison de mettre l’accent sur d’autres sujets (souveraineté – sortie de l’euro – pouvoir d’achat etc qui sont tous des sujets essentiels et qui vont dans le bon sens)
    Je crois que tous les français savent que le FN n’est pas un parti immigrationniste ! En parler encore et encore et toujours ne peux pas permettre au FN de faire un bon score. Les français le savent !!
    Il faut évidemment parler de tous les sujets. Le sujet habituel perd alors sa suprématie écrasante… C’est mathématique !

  12. PG

    @ Ange au Sourire
    Votre sourire n’a rien d’angélique : faire 30 à 40 % à un second tour (ce qui n’a rien d’acquis) vous semble peccadille. Mais est-il certain que BG ferait plus ? Nous n’en savons rien.
    Si le critère de la réussite est le seul, alors évidemment autant ne rien faire, ne pas voter, ne pas militer, ne pas se battre, et pourquoi même manifester pour la Vie si aucun élu UMP ou PS ou Modem ne changera jamais les lois que nous combattons ? Mystère que vous épaississez, plus par illogisme que par catholicisme.
    Je souhaite que Bruno GOLLNISCH soit élu dans le Var : mais ne vous méprenez pas, là où il se présente, la question de la Vie importe très peu : les chapelets pour la Vie n’y existent pas, et ce qui meut les gens, ce sont les classiques de l’immigration insécurité, plus les thèmes que M LP a contribué à faire mieux émerger pour le FN : tout cela plus la qualité de Bruno GOLLNISCH fera l’élection.
    Mais si BG n’est pas élu, en conclurez-vous qu’il aurait fallu que M LP se tienne à distance de sa campagne ? Ou que cet échec sanctionne un manque quelconque du candidat ? Ce serait très injuste pour B. G.
    Vous mesurez là les limites de vos jugements à l’emporte pièce : les élections sont une aventure toujours incertaine, le ”peuple souverain” et les circonstances étant par nature peu prévisibles.

  13. aramis

    @scat
    ce que vous écrivez n’est pas sérieux. Faire de MLP et de BG des amis relève du foutage de gueule.
    L’immigration est bien devenu un sujet secondaire au FN, puisque MLP elle-même a déclaré vouloir sortir de cette thématique.

Laisser un commentaire