Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Pays : Angleterre / Pays : Etats-Unis

Brexit : Donald Trump prêt à négocier avec le Royaume-Uni l’accord de libre-échange le plus rapide de l’Histoire

Brexit : Donald Trump prêt à négocier avec le Royaume-Uni l’accord de libre-échange le plus rapide de l’Histoire

A force de tergiverser, à force de voir les élites du Royaume-Uni et de l’UE empêcher la volonté du peuple britannique de se réaliser, ce sont les Etats-Unis qui vont profiter du Brexit. Sans doute au détriment de la France et des autres pays de l’UE. Et après nos ministres et commissaires européens viendront pleurer et nous dire que le Royaume-Uni et les USA sont très méchants avec nos pécheurs, nos agriculteurs et nos industries alors qu’ils auraient négocier au lieu de vouloir punir le Royaume-Uni :

Pour le dirigeant américain, pourfendeur de l’UE, le futur successeur de Theresa May à la tête du gouvernement britannique devrait tout simplement arrêter de discuter et claquer la porte du club européen sans payer la facture du divorce convenue dans l’accord conclu avec Bruxelles en novembre.

“Si vous n’obtenez pas l’accord que vous voulez, je quitterais” la table des négociations, a dit Donald Trump dans un entretien avec le Sunday Times. “Si j’étais eux, je ne paierais pas 50 milliards de dollars“, a-t-il ajouté en référence au règlement des engagements pris par le Royaume-Uni dans le cadre du budget pluriannuel européen en cours (2014-2020), dont le montant est estimé entre 40 et 45 milliards d’euros par Londres (…)

La relation commerciale avec les États-Unis sera cruciale pour le Royaume-Uni post-Brexit et occupera sans doute une grande partie des discussions entre Theresa May et Donald Trump à Downing Street, même si certains au Royaume-Uni craignent qu’elle ne tourne à leur désavantage.

Nous avons le potentiel d’être un partenaire commercial incroyable pour le Royaume-Uni. On fait peu par rapport à ce que l’on pourrait faire avec le Royaume-Uni… Je pense bien plus qu’avec l’Union européenne”, a promis Donald Trump dimanche, affirmant être prêt à négocier un accord de libre-échange rapidement.

L’ambassadeur américain au Royaume-Uni Woody Johnson a lui affirmé sur la BBC que Washington préparait déjà un accord et qu’il serait “plus rapide qu’aucun autre accord que nous n’ayons jamais eu”. Il a dit s’attendre à voir Londres ouvrir ses portes aux produits agricoles américains et affirmé que “tout ce qui est commercialisable serait sur la table” des négociations, en réponse à une question sur les vues des entreprises américaines sur le système de santé public britannique.”

 

Partager cet article

7 commentaires

  1. rien de nouveau : la GB était considérée comme le 51ème état : que faisait-elle dans l’UE ?

  2. Excellent, accords commerciaux bilatéraux USA/UK, pendant que l’eurocratie, s’enlise dans les négociations d’un Brexit qui de toute façon aura lieu… Le second effet kiss cool sera quand Trump taxera les imports de voitures Allemandes, et là le message de Trump aux Allemands est clair : enrichissez-vous, mais pas sur mon dos…
    Tant que Trump sera là, nous aurons une fenêtre de tir unique pour faire péter le machin eurocratique, et même si cela profitera temporairement aux USA, tout ce qui en ce sens affaiblira la tyrannie germanique sera bienvenu…

  3. Pas certain que le Royaume-Uni soit gagnant avec un accord de libre échange avec les USA…
    Ce sont des requins et je doute que l’accord sera à leur avantage…
    Lorsque les USA proposent un accord en général c’est “pile je gagne et face tu perds”

  4. Les Américains de Trump sont peut être des requins mais les Grands Bretons sont des renards. Ce grand courant d’air nous fait enfin respirer car il nous donne enfin l’occasion de liquider l’UE. Comme sur bien d’autres points le perpétuel tournage autour du pot, tournage d’une hypocrisie incroyable, ne peut mener à rien d’autre qu’à faire prospérer l’imbroglio. Nous sommes endormis Trump nous réveille. Pour moi c’est très bien. Mais il ne faut pas se rendormir!

  5. Très bonne nouvelle, quand on nie le souhait exprimé des peuples, le retour de bâton n est jamais loin, en outre tout ce sui peut affaiblir cette technocratie qu’ est l ue est bon à prendre

  6. Il fallait s’en douter. Il n’y a que notre zélite pour n’avoir rien vu et/ou s’enfermer dans ce comportement bête et méchant. Quant à la France, elle laisse ainsi filer le seul pays d’importance avec lequel elle avait une balance commerciale positive. Trop fortes les zélites macronistes…

  7. Bravo à Trump.
    On en a marre de ces tergiversations.
    Ça va faire des remous dans le marécage et c’est tant mieux.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique