Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Bretzel vs UE

Bretzel  On connaissait l'UE destructrice des peuples mais on ne connaissait pas encore l'UE destructrice des Bretzel traditionnels. C'est pourtant la crainte des boulangers bavarois qui pensent que leur spécialité est menacée par des projets européens de réglementation sur le pain.

Le bretzel, appelé Brezn en Bavière, contient environ 15 grammes de sel par kilo de pâte à pain. Or, l'Union européenne étudierait actuellement la possibilité de limiter la quantité de sel à 1g par kilo. La Fédération allemande des artisans boulangers assure qu'une telle modification constituerait "une perte d'image considérable" pour le bretzel, mélange de farine de froment, de malt, de levure, d'eau et de sel et dont la recette relève d'une tradition ancestrale. Pour l'antenne bavaroise des artisans-boulangers, ce projet européen est un "non-sens" car une pâte moins salée serait fade et lourde.

Du côté de l'Union européenne, la Commission tente pour sa part de rectifier "une communication erronée". Il s'agirait de réglementer les allégations nutritionnelles et de santé affichées sur les aliments, telles que "riche en fibres", "faible teneur en matières grasses", ou "pauvre en sel". Ainsi, le Bretzel pourrait bénéficier du label "riche en fibre" à condition que lui soit accolé l'avertissement "teneur élevée en sel".

Ils n'ont que ça à faire…

Philippe Carhon

Partager cet article

8 commentaires

  1. Les gros cochons graisseux de l’UE feraient bien de commencer par s’occuper de leur ligne au lieu de se préoccuper de la notre.

  2. Puisse le Bretzel les étrangler!

  3. Avez vous remarqué qu’on ne trouve plus un seul concombre courbe sur les étals depuis une dizaine d’années? Eeeeehhhh oui, les “technos” de Bruxelles ont décidé et obtenu en 1995 que les concombres devaient tous êtres allongés et calbrés (donc génétiquement modifiés) pour entrer pile poil dans les cagettes réglementaires dont la taille avait été décidée par le service d’â côté. Idem pour les chsses d’eau, diamètre de tuyau d’arrosage etc. Ils n’ont que cela à faire (dixit un ami qui depuis a quitté le “fromage” écoeuré d’avoir fait l’Ena pour ça!

  4. Et l’application du principe de subsidiarité? Il est vrai que l’UE le comprend à l’envers.

  5. Et on les paie des fortunes pour pondre de telles législations !

  6. Dans la mesure où il n’y a absolument aucun problème économique, aucun problème social ou sociétal, aucun problème démographique, aucun problème d’immigration et/ou d’islamisation, aucun problème moral (génétique, euthanasie, avortement etc…), aucun probleme de logement,aucun probleme de pauvreté. Bref ! puisque tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, il faut bien qu’ils s’occupent ces gens là, ces gens proches de nos problèmes. zut ! je viens de dire qu’il n’y en avait pas.

  7. Va-t-on bientôt interdire les croissants pour effacer de l’histoire la défaite cuisante des turcs en 1683?

  8. Pour Philippe BAGNON?
    LES CROISSANTS N’ONT PLUS LA FORME DE CROISSANT ILS SONT DROITS EUX AUSSI ! CELA EST PASSE DANS LES MOEURS DANS L’INDIFFERENCE GENERALE DEPUIS QUAND ?? ET A VOTRE AVIS POURQUOI !!

Publier une réponse