Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Pays : International

Brésil : Le gouvernement français refuserait des marchés industriels par idéologie

Brésil : Le gouvernement français refuserait des marchés industriels par idéologie

Les ministres français refuseraient de traiter avec Jair Bolsonaro au détriment notamment de l’industrie de l’armement française :

L’inquiétude grandit au sein des industriels français au Brésil. Et le récent échec de Naval Group, face à l’allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), qui a remporté à la grande surprise des observateurs l’appel d’offres sur la vente de quatre corvettes, n’a évidemment pas remonté leur moral à LAAD, le salon de l’armement de Rio de Janeiro. Plus de trois mois après l’arrivée du nouveau président brésilien, Jair Bolsonaro, la relation bilatérale entre Paris et Brasilia ressemble désespérément à un encéphalogramme plat.

Depuis l’élection de Jair Bolsonaro, les ministres français ont jusqu’ici soigneusement évité le Brésil. L’absence de la France au moment de la mise à l’eau du premier sous-marin Scorpène “Made in Brazil” en décembre dernier – un événement historique pour le Brésil – a été naturellement remarquée par les Brésiliens. A LAAD, le vice-président brésilien, le général Hamilton Mourao, a inauguré mardi le salon en compagnie du ministre de la Défense, le général Fernando Azevedo e Silva, en remerciant nommément les pays étrangers d’avoir envoyé des délégations. La France, qui n’a envoyé aucune délégation de haut niveau, n’a pas été bien sûr citée. La posture de Paris est en complète contradiction avec son choix d’il y a plus de dix ans de développer un partenariat stratégique avec le Brésil en renforçant la base industrielle technologique et de défense (BITD) brésilienne à travers de nombreux transferts de technologies (ToT).

Cette attitude française peut d’ailleurs expliquer en partie l’échec de Naval Group au Brésil. Il est compliqué de vendre des programmes d’armement à un pays étranger sans avoir des accords politiques au plus haut niveau, explique sobrement un industriel à La Tribune. On ne peut pas obliger un politique a être sur la photo sur laquelle il ne veut pas être, regrette un autre (…)

Il y a donc urgence à réactiver une relation normale entre la France et le Brésil, estiment dans leur ensemble les industriels français présents au Brésil. D’autant qu’ils ont “le sentiment que l’activité au Brésil semble repartir”, analyse un industriel français à LAAD, qui semblaient satisfait de ses nombreux rendez-vous. Tant au niveau diplomatique qu’économiquement, “la France ne peut pas faire l’impasse sur le deuxième pays du continent américain… derrière les Etats-Unis”, soupire un observateur.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. On a une diplomatie stupide qui se tire une balle dans le pied partout…

  2. Mais qu’est-ce qu’on peut être c… ! Il est vrai que notre pays va si bien que l’on peut laisser faire les Allemands.

    • Non nous ne sommes pas c… ! C’est pensé et organisé !
      Il y a des traitres au sommets de l’État qui font tous ce qu’ils peuvent pour détruire notre pays.

  3. C’est comme cela que la macronie défend les intérêts de la France. Il faut dire que Macron s’en fout complètement, à part son sport favori, cirer les pompes à Merkel, je me demande toujours en quoi il est français ? Il est vrai également qu’il n’y a pas de chômage en France, c’est pour cela que nous n’avons pas besoin de signer des contrats avec l’étranger. D’autres les signent à notre place.

  4. il y a un pont entre le brésil (oyapoque) et la guyane (saint georges) inutilisé et qui commence à s’effondrer…
    un vrai gachis financier!
    mais il semble donc que les entreprises françaises ne veulent pas vendre ! les futurs chomeurs en france vont apprécier

  5. Toujours ce carcan idéologique qui empêche la France d’exister et d’échanger avec certains pays… Que dirait la bien-pensance si nous avions un gouvernement qui interdirait les relations avec les pays musulmans au prétexte que l’islam est contraire aux droits de l’homme et une atteinte à la liberté et la dignité des femmes ?

  6. C’est vrai aussi.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services