Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Brésil : la Commission des droits de l’homme pour le traitement psychologique de l’homosexualité

La Commission des droits de l’homme de la
Chambre des députés du Brésil a approuvé mardi une
mesure prévoyant un traitement psychologique pour
l’homosexualité
. Un seul membre, socialiste, s'est opposé à cette mesure.

Elu député en 2010 du
Parti social chrétien, Marco Feliciano, 40 ans a été élu à la tête de la Commission des droits de l’homme et
des minorités le 7  mars dernier.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Donc on peut s’attendre à une émigration massive de « brésiliennes » que la France va certainement accueillir avec empressement…

  2. Pour rappel, dans les années 90, l’homosexualité était considérée dans les enseignements à la fac pour les futurs psy, comme une maladie, un arrêt dans le développement affectif.
    Maladie intérieure dont on peut guérir.

  3. Ils vont certainement subir des pressions diverses et revenir sur cette loi… à moins que leur développement économique ne soit assez prometteur pour que les grosses boites n’aient pas envie de se mettre le marché brésilien à dos.

  4. Il semble que dans certains cas il y ait une anomalie dans les noyaux créant un dysfonctionnement dans les récepteurs à la testostérone au niveau des neurones. (chut! interdit de le dire ça risquerait de se soigner)

  5. Il existe encore des pays où l’on peut s’exprimer !

  6. De nombreux psychiatres ont mis au point des traitements psychologiques de l’homosexualité, notamment le docteur Joseph Nicolosi, le docteur Richard Fitzgibbons et le docteur Gerard van den Aardwerg tous trois catholiques).
    Sur eux, et sur l’origine, la nature et le traitement possible de l’homosexualité, voir ici :
    http://homopasgay.blogspot.fr/2013/06/comprendre-lhomosexualite-2-le-congres.html

  7. Attention…Guérir sans est que ce soit le cas il faut le vouloir…Et est-ce possible pour tous…
    Ce que nous vivons aujourd’hui c’est justement un déni d’incompétence…
    Un peu comme pour les violeurs récidivistes (sans commune mesure!)qu’on ne peut guérir de leur pulsion mais au lieu de l’avouer on les estime contrôlés et on les renvoie dans la société où ils recommencent…
    Tout ça parce qu’on n’avoue pas notre échec..
    En matière de pulsions sexuelles on a encore beaucoup à découvrir et les facteurs sont sans doute multiples…
    Mais comme aujourd’hui ce qui est souffrance est agité comme une victoire et la difficultés lissée comme une égalité…on n’a pas fini de ne ps régler ce qui n’est soi-disant plus un problème…
    Les personnes homosexuelles vont bientôt, puisque la « société » les veut comme identiques aux autres devoir être heureux…Je dis bien « devoir » comme une obligation car tout ce qui ne l’est pas « fait tâche »…
    Le Politique fait le bonheur de ses sujets, qui n’ont pas à être ingrats…
    Bienvenues dans la dictature du bonheur qui fait semblant…Quand vos besoins primaires sont satisfaits vous devez être épanouis..
    L’homme n’aspirant à rien d’autre c’est bien connu sinon il risquerait d’avoir une spiritualité et aspirer à s’élever et se dépasser ..très dangereux non?car alors très libre et très incontrôlable…

  8. Et si on parlait des effets perturbateurs hormonaux de certains pesticides ?

Publier une réponse