Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Russie

Boutcha : étrange déroulé des évènements

Boutcha : étrange déroulé des évènements

30 mars : les Russes se retirent de Boutcha.

31 mars, le maire de Boutcha a publié une vidéo sur Facebook où il claironnait que l’armée ukrainienne avait remporté une grande victoire en libérant sa ville et disait que c’était un jour de joie (la vidéo est ici). Il ne disait pas un mot de cadavres dans les rues.

1er avril : les troupes d’Azov et autres Ukrainiens entrent dans la ville.

1er avril : la police nationale ukrainienne faisait savoir que le régiment Safari des forces spéciales a commencé l’opération de nettoyage de Boutcha : la ville est en train d’être nettoyée des saboteurs et des complices des forces russes.

2 avril : dans la presse ukrainienne, pas de cadavre sur la photo, pas de cadavre dans l’article, qui évoque la chasse aux collabos des Russes.

2 avril : on commence à voir des images de corps dans les rues de Boutcha.

3 avril : le monde entier dénonce le « génocide » accompli par les Russes. L’agence Reuters est sur place et en fin de soirée publie un long reportage, sur ce qu’elle a vu et sur ce qu’on lui dit et ajoute : « Reuters n’a pas pu immédiatement vérifier les allégations d’Arestovych et de Fedoruk » (un conseiller de Zelensky et le maire de Boutcha) sur les responsables.

4 avril : Déclaration du ministère de la Défense de la Fédération de Russie

Les séquences audiovisuelles publiées par le régime de Kiev, témoignant de “crimes” prétendument commis par des militaires russes dans la ville de Boutcha, région de Kiev, ne sont qu’une nouvelle provocation.

Pendant le temps que cette commune était contrôlée par les Forces armées russes, aucun civil n’a été affecté par la violence. Les militaires russes ont livré et distribué 452 tonnes d’aide humanitaire aux civils de la région de Kiev.

Tant que la ville se trouvait sous le contrôle des Forces armées russes, et surtout après, jusqu’aujourd’hui, les civils de Boutcha pouvaient se déplacer librement dans la ville ainsi qu’utiliser les communications mobiles.

Les sorties de la ville de Boutcha n’étaient pas bloquées. Tous les résidents locaux avaient la possibilité de quitter la commune en prenant la sortie vers le nord, notamment en Biélorussie. En même temps, les militaires ukrainiens poursuivaient les bombardements des banlieues sud de la ville, y compris des quartiers résidentiels, à l’arme lourde, recourant également à l’aide de chars et de lance-roquettes multuples.

Nous voudrions souligner que toutes les unités russes ont quitté Boutcha le 30 mars, le lendemain des négociations en présentiel entre la Russie et l’Ukraine en Turquie.

Qui plus est, le 31 mars, le maire de Boutcha Anatoli Fedorouk avait confirmé dans son message vidéo qu’il n’y avait aucun militaire russe dans la ville. Pourtant, il n’avait point mentionné qu’il y eût des corps de civils ligotés et fusillés dans la rue.

Il n’est donc pas surprenant que tous les prétendus “témoignages des crimes” de Boutcha ne soient apparus qu’au quatrième jour, avec l’arrivée dans la ville des agents du Service de sécurité d’Ukraine (SBU) et de la télévision ukrainienne.

Il est particulièrement préoccupant que tous les corps qui ont été montrés par le régime de Kiev ne soient pas devenus rigides après au moins quatre jours, n’aient pas de lividités cadavériques et que le sang dans les plaies n’ait pas coagulé.

Tout cela confirme incontestablement que les photos et les vidéos ukrainiennes de Boutcha ne sont qu’une énième mise en scène conçue pour les médias occidentaux, comme cela avait déjà été le cas pour la maternité de Marioupol et dans bien d’autres villes.

Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie :

La Fédération de Russie a demandé de tenir, le 4 avril 2022, une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) portant sur la provocation émanant des militaires et des radicaux ukrainiens dans la ville de Boutcha.

Pourtant, le Royaume-Uni qui préside le CSNU en ce moment n’a pas donné son accord pour la tenue de cette réunion.

Aujourd’hui, la Russie exigera à nouveau que le CSNU soit réuni en raison des provocations criminelles des militaires et des radicaux ukrainiens dans la ville de Boutcha.

Partager cet article

36 commentaires

  1. prochaine étape : coller un Auschwitz sur le dos de Poutine;
    un visa pour l’indignation universelle et la damnation éternelle.

  2. Si ces corps sont les victimes des représailles ukrainiennes, pourquoi n’y a-t-il d’habitants locaux pour témoigner ? Sont-ils l’objet de menaces des milices leur interdisant de désigner les vrais coupables ?
    Cette guerre de l’information nous fait soupçonner tous les medias de quelque bord qu’ils soient et la vérité sera très difficile à connaître.

  3. Merci de nous éclairer sur cette énième mascarade.

    • On sait maintenant que cette mise en scène est totalement bidonnée et que les “morts” bougent les bras et se relèvent devant et après la caméra !! Tout est bidon.

  4. Concernant l’Ukraine , il s’agit d’un contexte de guerre , l’information est pareillement manipulée que peuvent l’être des armes.
    La retenue , le recul et la prudence sont de rigueur dès l’instant qu’il s’agit d’informations de guerre.
    C’est un incontournable pour accéder à une sortie de crise.

  5. Dommage que Zemmour et Marion Maréchal embouchent la trompette du camp anti-russe, sans recul aucun …

    • C’est vrai mais tactiquement à qqs jours du scutin… ils jouent la prudence vis à vis des ménagères encore trop nombreuses qui regardent le 20 h. Z n’est pas dupe mais a raison.

  6. souvenez vous de KATYN

    il était obligatoire de croire qu’ Adolphe était coupable et responsable du carnage;
    cela fait partie des dogmes impératifs de Nuremberg.
    même après avoir retrouvé l’ ordre écrit de Staline.

  7. Je vous conseille de regarder cette video qui montre un “cadavre” en train de replier son bras au passage d’un char (pour ne pas être écrasé sans doute !), tout ce cirque a bien l’air d’être une mise en scène, Zelensky est un comédien, il s’y connait ! faux cadavres ! acteurs déguisés et mis en scène comme dans les films !
    https://nouveau-monde.ca/lors-du-massacre-de-bucha-en-ukraine-un-cadavre-ressuscite/
    c’est au début de la video, 0’3, 0’4, 0’5 incroyable mais vrai !

    • Cette vidéo n’a rien à voir. Evitez de diffuser de fausses informations ! C’est une manifestation pour le climat, en Autrice de mémoire, et ça date d’il y a quelques années.

  8. Dans toute situation telle que celle-ci il faut toujours se demander à qui profite le crime ? Sûrement pas à la Russie et à Poutine les accusés par soldats russes interposés. Par contre on peut raisonnablement penser que c’est tellement gros et conforme à ce que l’on a déjà connu en matière de propagande pour innocenter ces gentils ukrainiens, comme d’autres avant eux, que ça a été monté manifestement dans ce but. Après les mains ostensiblement liées dans le dos, je pense que la prochaine fois nous aurons droit à la pancarte attachée à cette corde aux mains indiquant : “j’ai été tué par un méchant soldat russe barbare…” Je pense qu’avant trois semaine on aura découvert le pot aux roses !

  9. Et les fosses communes ? C’est sûrement le fait d’ukrainiens désœuvrés ne sachant plus quoi faire pour s’occuper. Il y aura enquête de la CPI et autres institutions internationales. Mais peut être faudrait il confier cela à un procureur russe pour être sûr que la vérité éclate ?

  10. Bientôt l’accusation de génocide par chambres à gaz

    #BisRepetitaPlacent

  11. Comme a chaque fois que pareille affaire sort dans les médias -sans que ces derniers fassent la moindre verification ce qui prouve leur manque flagrant de professionnalisme – je pose la question : a qui profite le crime ? L’obus qui a fait un carnage au marché de Markale en 1995 a Sarajevo a immediatement été attribué a un tir serbe, declenchant l’horreur de la “communauté internationale” (comprendre des valets des Etats-Unis) et l’intervention de l’OTAN…verification faite par des specialistes en balistique francais (mais ce n’est jamais sorti dans la presse) l’obus venait des positions bosno-musulmanes…même chose pour le pseudo “massacre de Racak” en 1998 qui a déclenché l’intervention de l’OTAN au Kosovo et qui avait en fait été organisé par les services secrets allemands…et je ne parle pas de la fiole d’Anthrax brandie par le général Colin Powell devant le conseil de sécurité de l’ONU – la honte de sa vie reconnaissait-il dans ses mémoires.

    • En tant qu’ancien Casque bleu au COMFRANCE, je peux attester de l’exactitude de votre propos.
      Mais je peux attester que la quasi totalité des incidents le long de l’IEBL (la ligne de démarcation entre les 3 ethnies – Serbes, Croates et Bosniaques) étaient provoqués par les Bosniaques musulmans. Et ceux-ci étaient présentés en France comme les victimes innocentes et désarmées face aux méchants Serbes qui ne se déplaçaient jamais que le couteau entre les dents.
      Je me souviens d’un cargo qui faisait la navette entre les états du Golfe pour livrer toutes sortes d’armements aux Bosniaques. Ce cargo s’appelait le Condor.
      On plaisantait aux réunions quotidiennes d’État-major où on indiquait où le “Condor passa”…

  12. Jusqu’ici on pouvait croire que Zelensky se terrait dans des repaires occultes, comme Sadam Hussein ou Ben Laden, traqué par les services spéciaux de Poutine. Il n’en est rien. On l’a vu aujourd’hui à l’air libre dans les rues de Boutcha, à portée de missile, de drone, ou de sniper. A se demander si ce personnage n’est pas une chance pour les Russes, par son incompétence, son bavardage, et sa vénalité. S’il doit être liquidé, ne serait-ce pas plutôt par son propre camp ?

  13. Nous connaissions Paliwood avec de faux morts voici Ukrainewood, ils sont très forts pour manipuler l’opinion publique occidentale, il y a des agences de communication subventionnées par Soros pour ça.
    Dégueulasse !

  14. On peut rapprocher la présente affaire de celle des charniers de Timișoara en date de décembre 1989, au début de la révolution roumaine . Une vingtaine de corps de personnes mortes avant le début des événements ont été photographiées et filmées par les médias internationaux, et données comme des victimes des forces de sécurité de Ceaucescu. En réalité c’étaient des cadavres sortis de la morgue.

  15. Comment pouvez vous tenir de tels propos ? Et le bombardement de Marioupol, ce sont aussi les ukrainiens sans doute ? Je vous laisse regarder les images ci dessous et trouver une nouvelle explication pour expliquer que les russes n’ont rien fait.

    https://news-24.fr/des-images-satellite-montrent-des-corps-etendus-dans-les-rues-de-bucha-pendant-des-semaines-contredisant-les-affirmations-russes/

    • Je réagis un peu tard, mais concernant Maxar Technologies, financé à 90% par les renseignements et opérations spéciales des USA, il est permis d’avoir des doutes. Surtout qu’il semblerait que les dates invoquées ne collent pas.

    • Quant à la maternité de Marioupol, les russes indiquent qu’elle n’accueillait plus de patients depuis plusieurs jours et avait été investie par les militaires, et ont même retrouvé une influence locale qui aurait expliqué jouer un rôle.

  16. Les commentaires du SB prennent une drôle de direction.
    Les russes n’ont strictement rien à faire en Russie: L’Ukraine est le pays agressé par une armée étrangère incomparablement plus forte, théoriquement, mais extrêmement mal préparée et qui perd les pédales.
    Devant le nombre terrible de morts ukrainiens et les destructions systématiques perpétrées par les russes malgré une résistance étonnante de l’Ukraine, je pense que si les massacres de Boutcha sont une désinformation particulièrement subtile et bien montée par les ukrainiens comme beaucoup sur ce site le croient mais qui reste à prouver, ELLE EST PARFAITEMENT JUSTIFIEE, tous les coups sont permis dans la guerre psychologique quand un pays est pris ainsi à la gorge: Faire des russes les VRAIS nazis n’est qu’une faible rétribution pour le génocide de 5 millions d’ukrainiens affamés en 1933 sur ordre de Staline.
    Dehors les néosoviétiques !!!
    Je souhaite du fond du coeur que la guerre en Ukraine se termine pour les russes encore plus mal qu’en Aghanistan.

    • Dites donc, Giacomo : ça va la tête ?
      Vous osez affirmer que , même si les massacres de Boutcha sont une désinformation “elle est parfaitement justifiée”, parce que, selon vous, “tous les coups sont permis dans la guerre psychologique” quand on est pris à la gorge !
      Bref, la théorie machiavélique, selon laquelle la fin justifie les moyens.
      “Je mens, mais c’est pour la bonne cause”.
      Hé bien, non !
      ça c’est la doctrine de Voltaire (“mentir pour défendre la vérité”), mais ce n’est aucunement la doctrine catholique !
      Il est vrai que la guerre psychologique permet les ruses de guerre, mais il est faux d’assurer qu’elle permet TOUT.
      Il est faux qu’elle permette positivement de MENTIR.
      En essayant de justifier ce crime, vous n’accomplissez pas seulement un acte gravement immoral : vous énoncez une hérésie.
      (Et il s’agit là d’une question de principe, totalement indépendante du jugement que l’on peut porter, par ailleurs, sur les responsabilités russes et ukrainiennes dans cette guerre.)
      J’ajoute que mentir ainsi à l’opinion occidentale pour essayer de l’entraîner dans une troisième Guerre mondiale est un crime particulièrement odieux.

      • Entièrement avec vous sur toute la ligne, quelles que soient les responsabilités de chaque pays dans ce conflit, rien ne justifie le mensonge et la manipulation, surtout avec le risque d’une guerre mondiale à la clé.

        PS : les effectifs russes en Ukraine sont autour des 200.000 soldats, donc moins que les effectifs ukrainiens, donc il y a peut-être supériorité technique mais pas numérique.

    • La Russie actuelle est soviétique ?

  17. Katyn attribué aux Allemands pendant un demi siècle, Timişoara et ses dizaines de milliers de cadavres, Srebrenica et son génocide, les couveuses de Koweït City et leurs bébés jetés par les fenêtres, l’Irak et ses armes de destruction massive…
    Toujours chercher à qui le crime profite.

    • Sauf à prétendre que l’armée ukrainienne aurait tué ses propres concitoyens pour monter une manipulation destinée à faire accuser la Russie de crimes de guerre, les seuls crimes actuellement imputables en Ukraine le sont à l’armée russe.
      Qu’il s’agisse d’une manipulation ou de réels crimes de guerre russes, dans les deux cas cela DOIT profiter à l’Ukraine. TOUT est bon pour combattre l’envahisseur, y compris le mensonge: Les russes ont énormément de sang sur les mains depuis plus d’un siècle, on n’en est plus à quelques centaines de victimes près dans ce décompte macabre, car ils ne sont pas devenus soudainement pacifiques, vertueux et démocrates depuis 1991.

      • Je crois entendre les médias des milliardaires subventionnés. Oui, l’armée ukrainienne bombarde le Dombass, donc des ukrainiens, depuis 2014 (visionnez les vidéos d’Anne-Laure Bonnel) . Je vous laisse lire ceci, un autre regard (et, encore, on ne parle pas des biolabs financés par H.Biden): https://qactus.fr/2022/03/28/ukraine-les-objectifs-russes-entrent-en-deuxieme-phase-operationnelle-par-e-castel/
        Qu’avez-vous appris du covid ? Ce qui se passe dans le monde est une guerre, en grande partie souterraine, entre les satanistes du nouvel ordre mondial et les patriotes. Pour imaginer ce que vont faire les premiers avant de s’écrouler, lisez l’Apocalypse et choisissez votre étendard.

      • Quand vous écrivez plus haut que “Les russes n’ont strictement rien à faire en Russie”, j’avoue ma difficulté à suivre votre raisonnement. Si je comprends votre propos, tous les moyens sont bons pour une cause définie comme juste par un des deux camps.
        Vous approuvez donc les mensonges éhontés de certains dirigeants et leurs conséquences tragiques, du moment qu’elles “servent la bonne cause”.
        Le Génocide vendéen servait la bonne cause de la Révolution française, donc c’était une bonne chose.
        Et les prétendus dizaines de milliers de cadavres des charniers du Kosovo justifiaient les bombardements massifs de la Serbie par l’OTAN au mépris de toutes les lois internationales…

      • Impossible de prétendre quoi que ce soit en l’absence de recul, mais une épuration contre les pro-russes considérés comme des collabos ne semble pas inimaginable.

        Quant à votre dernière phrase, elle assimile l’URSS aux seuls russe : on ne voit pas pourquoi les russes n’ont pas pu changer, mais les autres peuples de l’ex-URSS, oui.

  18. Je pense que ce fût une erreur d’armer des civils pour résister à un envahisseur. Il fallait négocier et accepter une neutralité pour l’Ukraine. Quel gâchis !

    • Oui, vous avez raison mais le deep state US n’en voulait pas. De même, on peut penser que les sanctions affaiblissent surtout l’Europe et bénéficient aux US.

  19. Le sujet est à traiter avec prudence car il est sensible et nous manquons de recul, et les russes ne sont pas des tendres. Cela dit, il n’est pas impossible en effet que cela soit le fruit d’une épuration contre les pro-russes (ou considérés comme tels) : ce ne serait pas la première fois dans l’histoire qu’on rencontre ce genre d’épuration. Et, en effet, on voit bien à qui peut profiter le crime.

Publier une réponse