Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression / Médias : Nouveaux médias

“Boulevard Voltaire, le cercle des empêcheurs de penser en rond”

C'est ainsi que s'intitule le nouveau site animé par Robert Ménard. On y trouve un certain nombre d'esprits libres, comme Jean Sévillia, Bernard Lugan, le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, et bien d'autres. Le père Zanotti-Sorkine écrit ainsi :

"Ecrire ce que l’on croit en détruisant les silences homicides que la
société impose avec son air de sainte Nitouche, éprise de liberté,
paraît-il, mais c’est balancer de la lumière dans le tunnel présent et
donner à l’homme ébloui par la réverbération d’une information
aveuglante, la chance d’y voir clair, et Dieu sait s’il en a besoin !
Et quelle grâce que de dire tout bonnement ce que l’on pense, et plus
encore de l’écrire à tous, oui, à tous, même si Delacroix s’est écrié
un jour : « On n’est jamais compris, on est admis. »

Vieille histoire, il faut s’y faire, c’est la rançon de ceux qui parlent vrai. Longue vie, je souhaite donc : longue vie, aussi éternelle que
possible, à cette initiative qui, je l’espère, ira chercher loin, très
loin, jusqu’aux tréfonds de la sagesse la plus élémentaire, le trousseau
de clefs chargé de valeurs dites éternelles pour aider chacun à ouvrir
la porte qui donne sur l’avenir heureux."

Dominique Jamet présente ce nouveau site :

"[…] Boulevard Voltaire 
est créé et animé par un groupe de journalistes
attachés à leur indépendance, réunis par une commune passion de
l’information, de l’analyse, de l’investigation, de la réflexion et du
débat. Ils n’auront pour juges que leur conscience et ne devront de comptes qu’à leur public.

Boulevard Voltaire a pour objectif d’intervenir en toute liberté dans
le champ de l’actualité, de la politique, de la société, de la culture,
avec l’ambition, qui n’est pas mince, de réunir et de fédérer autour de
son site, dans ce qui fut le pays des Lumières et des révolutions, le
cercle en voie de disparition des empêcheurs de penser en rond. 

Ce site ne sera pas à mettre sous tous les yeux. Boulevard Voltaire
ne s’adresse pas à ceux qui n’ont pas besoin d’être informés pour porter
un jugement. Boulevard Voltaire ne plaira pas à ceux qui admettent
toutes les opinions sauf celles des autres. Boulevard Voltaire n’est pas
fait pour ceux qui ont d’autant plus facilement réponse à tout qu’ils
se posent moins de questions. Boulevard Voltaire ne sera ni un
fournisseur ni un vendeur de prêt-à-penser. Tant pis pour ceux qui sont
politiquement sectaires, intellectuellement préformatés, moralement
indifférents.

Il pourra nous arriver de nous tromper, mais ce sera de bonne foi. Il
pourra aussi nous arriver d’avoir raison avant les autres et même
contre la majorité. D’avance, nous ne nous en excusons pas. Que l’on ne
compte pas sur nous pour voler à la rescousse des idées reçues, des
préjugés enracinés et des impostures dans le vent. […]"

Partager cet article

16 commentaires

  1. Voltaire ? Non merci. Récemment j’assistais à une conférence d’une italienne sur l’art du Piémont. Elle nous dit “Le cœur a ses raisons que la raison ne connait pas.” comme le disait Voltaire. Or la citation est de Blaise Pascal, le grand savant et philosophe catholique. J’ai rectifié, mais je ne sais si l’on a même remarqué ma remarque…
    Voltaire, si surfait, était un petit esprit, il violait la liberté religieuse avec constance et témoignait d’une hybris qui le rend ridicule, alors pitié, pas lui ! Le phénomène Voltaire n’a qu’un intérêt : se poser la question de savoir comment un petit esprit comme lui a pu passer pour un génie littéraire pendant plus de deux siècles.
    Je crains que le Père Zanotti ne serve de caution catholique à une entreprise assez trouble.

  2. L’initiative est louable, mais nommer ce site par le nom de Voltaire n’est pas très pertinent. Voltaire se disait libre penseur, alors qu’en réalité il adhérait aux idées de son temps, soit disant novatrices…

  3. Je suis d’accord avec ce cher Denis.
    Se mettre sous le “patronage” de Voltaire est scandaleux.
    Ce personnage infâme, bourré de tous les vices au plus haut degré, doit être démasqué et combattu.

  4. Moi aussi je trouve le patronnage de Voltaire agaçant mais c’est certainement une opération “false flag” (faux drapeau) des créateurs du site. Un peu comme Riposte Laique qui fait du bon boulot que le FN ne peut pas faire auprès de certaines personnes.
    Finalement ça me rassure que des gens proches de nos idées sachent mettre en oeuvre ce genre de méthodes….. Enfin !
    Ce n’est pas un site Chesterton louant les oeuvres de Maurras qui changera les choses.
    De plus ils ont décidé d’investir sur l’humour et ça c’est très bien :
    http://www.bvoltaire.fr/thomasdubois/je-suis-sortie-avec-un-electeur-fn,656

  5. Il faut aller voir avant de critiquer 😉
    Les premiers articles sont très intéressants et surtout véridiques…
    Après, ce n’est pas parfait (dont la référence à Voltaire) mais il faut reconnaître un certain mérite à Robert Ménard et une liberté de pensée face au politiquement correct qu’il abhorre.

  6. D’accord avec les intervenants. Le professeur Xavier Martin a écrit un excellent livre sur ce soit disant grand esprit : Voltaire méconnu. Ce Voltaire est devenu un mythe!

  7. Bravo à Robert Ménard ! Quel beau panel !
    (Aura t on des nouvelles de Ste Thérèse en ce beau jour de sa fête ?)
    [La solennité ayant été fêtée hier, j’en ai parlé hier. MJ
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2012/09/5000-personnes-processionnent-dans-lisieux.html%5D

  8. Peut-on demander à Robert Ménard de changer le titre de son site?Il en est encore temps puisque c’est le démarrage.Ce titre colore idéologiquement son site(ce qui n’incite pas à la liberté de parole) et peut servir de repoussoir pour beaucoup de ceux qui apprécient les interventions du journaliste.Des titres significatifs, on peut en trouver des milliers.Robert Ménard croit que Voltaire est unanimement adulé par les Français;ce en quoi il se trompe(surprenant chez un homme généralement perspicace).

  9. J’aime bien Robert Ménard. Je n’ai pas encore vu son site et j’espère qu’il sera excellent. Mais quand quelqu’un met au pinacle le pays des Lumières et des révolutions…
    Entre autres des Lumières on a Rousseau et les pédagogies actuelles. Les révolutions, à savoir la guillotine et bien d’autres massacres. L’abolition des privilèges ? Et notre Caste d’oligarches, c’est quoi ?
    Pour finalement quel progrès ? Dans ce sens que tout ce qui ne marche pas actuellement s’inspire précisément des Lumières.

  10. un blog de liberté de parole par les temps qui courent est une bonne nouvelle , surtout avec des plumes comme Sevilla ou Lugan , et peu importe le nom de Voltaire , le diable porte pierre , ne gachons pas notre joie , nous avons bien soutenu l’apéro saucisson pinard qui par symbole de resistance fut fait un 18 juin , et bien moi l’antigaulliste je n’ai vu que le résultat , toujours critiquer ne sert à rien , un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche (Audiard , auteur classique du 20ème siècle qui devrait être étudié dans toutes les bonnes écoles)

  11. Au lycée, Voltaire nous était présenté comme un grand penseur, écrivain, philosophe. Une sorte de BHL d’aujourd’hui.
    Il est toujours agréable de remettre les pendules à l’heure…
    http://www.contre-info.com/voltaire-chantre-de-la-liberte-dexpression-vraiment

  12. Avant de s’offusquer de la référence à Voltaire, il serait peut-être utile de ne pas oublier que le site ne s’intitule pas “cercle Voltaire” mais “Boulevard Voltaire”.
    À défaut de mieux, cette page (http://fr.wikipedia.org/wiki/Boulevard_Voltaire) ou celle-ci (http://www.evous.fr/Origine-et-histoire-du-Boulevard-Voltaire,1161616.html) fournissent d’intéressantes informations sur l’artère parisienne, ce qui ouvre largement le champ des interprétations.

  13. Ce M.Voltaire, lorsqu’il etait invité chez le roi de Prusse avec tous les egards dont un grand monarque est coutumier, aussitôt sorti du chateau de son hôte, se repandait en calomnies sur ce dernier…

  14. Si le but ,tout à fait plausible à priori, est d’amener à démasquer la vraie nature du funeste écrivain cela peut constituer un louable “retournement” comme eût dit notre cher et regretté Vladimir Volkoff.
    En principe cela devrait y conduire car jusqu’à présent l’usage militant de la référence est assez réservé.
    Ce qu’il faut souhaiter et encourager sans réserve c’est que cela amène les protagonistes à se référer systématiquement sur le sujet aux excellents ouvrages du Professeur Xavier Martin aux Editions Dominique Martin Morin.
    Là, c’est le karcher assuré pour les adeptes de la religion du “Progrès” contre l’humanité et autres disciples du penseur tordu.
    Keep cool,nous verrons à l’usage.

  15. Monsieur Jamet prétend : “Ils n’auront pour juge que leur conscience.”
    En réalité la conscience est un jugement. Un jugement qui juge au moyen des principes généraux une situation qui se présente ici et maintenant. La conscience ce n’est pas l’arbitraire (contrairement à ce qu’enseigne la franc-maçonnerie).
    La liberté de conscience, c’est la liberté de poser un “acte de l’intelligence de la personne” en vue “d’appliquer la connaissance universelle du bien dans une situation déterminée et d’exprimer ainsi un jugement sur la juste conduite à choisir ici et maintenant” (Jean-Paul II “Veritatis splendor”)
    C’est bien ce que l’on pouvait craindre. Voltaire était franc-maçon. Si ma conscience est faussée par méconnaissance du bien, ma conscience peux et doit être jugée.
    D’autre part, le mot de Delacroix “on n’est jamais compris, on est admis.” n’est pas tout à fait exact. On est compris souvent, sinon le langage n’existerait même pas.

  16. Ces gens là sont sur le bon chemin. Il ne faut pas les décourager. Peut être un jour, liront-ils Baruel et decouvriront la nature diabolique de Voltaire; celui qui appelait NS-JC et l’Eglise, ‘l”infâme” !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services