Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Médias : Désinformation

Bordeaux : l’école Saint-Projet n’a rien à voir avec Dies Irae

L'avocat Thomas Rivière, le président de l'association qui sert de support à l'école catholique Saint-Projet, mise en cause par la chaîne, dénonce :

"Nous sommes les victimes d'un amalgame écœurant. Les paroles reproduites ont été tronquées ou le plus souvent sorties de leur contexte. Plus grave encore, le journaliste nous assimile à ce groupuscule Dies Irae qui n'a strictement rien à voir avec l'école Saint-Projet. On ne peut pas laisser passer sans réagir le viol de notre établissement, et la façon dont ont été salis nos enfants. L'image donnée par France 2 est une tromperie. Ce n'est pas ce qu'on est, ce n'est pas qu'on veut faire.

Aucun militant de Dies Irae n'a jamais été surveillant ou enseignant au sein de votre établissement ?

Jamais. Le discours de ces gens-là, les bassesses racistes qu'ils véhiculent, leur galimatias sont totalement condamnables. C'est la preuve de cerveaux vides et de tête à claques. Si notre école était fréquentée par des personnages de cette nature, croyez-vous qu'une famille à qui l'État d'Israël a décerné le titre de « Juste » nous aurait confié ses enfants ?

On a du mal à croire que vous ne connaissiez aucun des militants de Dies Irae…

Avant l'émission, j'ignorais qu'ils se retrouvaient dans les caves d'une maison située dans une rue adjacente à celle de l'église Saint-Éloi. Je connaissais simplement de vue Fabrice Sorlin, celui qui est présenté comme leur chef. Il y a quelques années, il fréquentait les offices de Saint-Éloi.

Mais cette épouvantable ritournelle antisémite, ce ne sont pas des militants de Dies Irae qui la chantent mais bien des enfants de votre école…

Des blagues antisémites ou anti-arabes, il y en a hélas dans toutes les écoles qu'elles soient privées ou publiques. Mais ce n'est certainement pas à Saint-Projet que ces gamins ont appris ces refrains. D'ailleurs, ils ne fréquentent plus l'établissement. Jamais la direction ou les enseignants ne l'ont entendu, jamais ils ne l'auraient toléré. Le journaliste qui avait réussi à se faire recruter comme surveillant était venu pour chercher la petite phrase ou le mot de trop. Il les a poussés. C'est pour cela que nous avons déposé plainte pour incitation à commission de délits sur des mineurs.

À la vue du film, on a malgré tout l'impression qu'au sein de l'école, un professeur d'histoire manifeste une certaine complaisance à l'égard du régime de Vichy…

Cet enseignant n'est plus à Saint-Projet. Pour avoir été son élève à Tivoli, je sais que c'est un professeur passionnant. Il n'y a jamais eu le moindre problème avec ses cours. Une fois encore, le journaliste a sorti ses propos du contexte. S'il a dit du bien du maréchal Pétain, c'était uniquement au regard de son rôle pendant la Première Guerre mondiale et la bataille de Verdun. Ce n'était pas une ode au régime de Vichy. Je ne l'accepterais pas. C'est contraire à la tradition familiale. Le grand-père de ma femme a rejoint De Gaulle à Londres à l'âge de 17 ans.

Ce professeur a tout même traité De Gaulle de déserteur…

Dans un récent numéro de l'hebdomadaire « Le Point », on ne disait pas autre chose. C'est un fait historique. De Gaulle a été condamné par désertion par le régime de Vichy. Ceci dit, cet enseignant est issu d'une famille de pieds-noirs. Alors quand il parle de De Gaulle…"

Partager cet article

23 commentaires

  1. Tout à fait d’accord avec Maitre Rivière : le lien entre Dies Irae et l’école Saint Projet n’est absolument pas établi : c’est d’ailleurs une faiblesse de cette émission qu’il convient de pointer.

  2. De toute évidence, l’un des effets du reportage est d’avoir monté les uns contre les autres des gens qui ne se connaissaient pas ou peu et qui n’auraient pas de raison particulière de se taper dessus.

  3. Ce n’est pas très joli d’insulter ses voisins pour se défendre alors que ces derniers ont été visiblement joués – si ce n’est plus – par les Zinfiltrés!

  4. Il tombe en plein dans le piège, il dit en substance: “ce reportage sur nous c’est de l’intox, mais sur Dies Irae c’est la vérité.”
    Pour un avocat c’est impardonnable. En s’acharnant sur l’autre sans preuves il se décrédibilise lui-même et ceux qu’il défend, tout en re-crédibilisant le reportage !!
    La bouc-émissairisation n’est jamais bonne, elle sert toujours le mensonge et le coupable, elle accable encore plus la Vérité et la victime.

  5. Il me semble avoir clairement entendu au cours de cette émission des propos ouvertement racistes et antisémites( la chanson des enfants, les propos antisémites des mères), voire négationnistes (les SS etaient des sorte de CRS !) tenus dans l’enceinte de l’école Saint Projet soit par des enfants, soit par des parentes d’élèves ou par un enseignant. Ceci n’a rien a voir avec Dies Irae me semble-t-il…………

  6. @alain21 :
    pas «une faiblesse» (ce qui sous-entend plus ou moins que le reste tient la route) mais «une des faiblesses».
    @Jan-Pawel :
    je ne sais pas si c’était un des buts de ce reportage mais c’est un bénéfice indirect pour eux…

  7. Aujourd’hui, on n’entend plus guère traiter de Gaulle de “déserteur”, mais il y a 40 ans, c’était monnaie courante, car les anciens combattants de la Première Guerre mondiale vivaient toujours.
    Qu’on ne vienne pas faire un procès à ceux qui le pensent (dont je ne suis pas), mais j’estime qu’on peut le penser vu que le général de Gaulle a quitté la France pour l’Angleterre alors que sa place était au Front ! Ce sont surtout les anciens combattants des deux guerres mondiales qui le pensaient, car eux, ils ont défendu la France contre l’envahisseur jusqu’au bout, et étaient en première ligne, contrairement à de Gaulle !
    Il faut être capable d’empathie.

  8. Bravo à maître Rivière, il a très bien parlé.
    J’ajoute qu’un des oncles de l’abbé Laguérie a été assassiné comme otage (militant de gauche) par les nazis.
    Une des absurdités dites par des pauvres gens c’est qu’il faut la croisade. Mais la croisade n’est ordonnée que par le pape. Il parle de mots dont ils ne connaissent pas le sens. Il n’y a pas de croisade sans pape.
    Cela dit, allez dans n’importe quel milieu de droite ou de gauche, de n’importe quelle religion et vous pourrez enregistrer des propos absurdes ou haineux dès que vous brancherez un militant de base sur “l’ennemi héréditaire”.
    Allez brancher Malanchon et ses amis sur les “fachos”. Allez donc faire une enquête en caméra cachée sur le service “action” de la franc-maçonnerie… Mais là vous n’aurez pas à faire des apprentis et je crains que vous ne sortiez pas vivant de l’aventure.
    Les comptines sur Auschwitz ne peuvent venir des milieux “tradis”, elles viennent d’ailleurs. Un minimum de bon sens fait comprendre qu’un chrétien, même inconséquent, ne peut chanter des horreurs pareilles et encore moins les composer.
    Le professeur d’histoire ne fait plus partie du personnel, les élèves filmés ne sont plus scolarisés dans l’établissement.
    L’attestation de l’abbé Julien est importante, elle prouve que le “reportage” n’est ni objectif, ni sincère, car il a passe cette tentative de provocation aux propos antisémites dont s’est rendu coupable Mathieu Maye sous silence.
    J’ajoute que d’avoir filmé des enfants et de diffuser leurs images, même floutées, est un grave attentat contre l’enfance.

  9. Trop sur la défensive, l’avocat. La défense de la mémoire du Maréchal Pétain a été reconnue par la Cour européenne des droits de l’homme comme un exercice normal de la liberté d’expression. Dommage que le journaliste n’ait pas entendu ce genre de réponse.

  10. Après la lecture du communiqué du Bon Pasteur, de l’école saint Projet, il serait bon d’afficher celui de Fabrice Sorlin… Je viens de vous l’expédier…(si vous ne l’avez pas reçu, prévenez moi)
    Merci
    [Il est déjà en commentaire d’un bon nombre de posts. MJ]

  11. @ Batataba
    Justement les propos des mères ou du professeur ne faisant plus partie de l’école ne sont pas des autorités de fondation de l’école.
    Quant aux propos des enfants qui eux aussi ne sont plus des élèves de l’école, ils ne sont en rien représentatifs de ce qui est enseigné dans l’école. Les propos des écoliers, des préadolescents, n’engagent pas l’école. Allez donc faire une enquête à la sortie des écoles d’Etat…

  12. Excellente contre attaque de Mtre Rivière, venant après le communiqué de l’IBP.
    Ce qui est étonnant dans cette affaire, c’est que les ligues anti racistes n’aient pas annoncé de dépôt de plainte. Contre l’école St Projet, il est évident qu’elles ne tiendraient pas, car tout respire le montage, la provocation et la manipulation des enfants, et en effet les propos du professeur d’histoire n’ont rien de contraire aux lois Pleven-Gayssot.
    Mais concernant Dies Irae, sur un plan judiciaire, les choses sont très différentes. Or aucune annonce de plainte. Dies Irae a beaucoup plus de chance que n’en ont eu B. Antony, B. Gollnisch ou JM LP, pour des propos beaucoup plus mesurés. Et bien d’autres, poursuivis également, bien qu’ aussi obscurs que Dies Irae, jusqu’à la gloire perverse de cette émission. Il faut dire que Dies Ira aura été bien utile au système en participant -bien qu’ils s’en défendent- à la diffamation de la tradition catholique et de la droite nationale.

  13. “…s’il a dit du bien du Maréchal Pétain c’était uniquement au regard de son rôle dans la première guerre…”
    Le Maréchal ne serait plus bien dans la seconde guerre ?
    Il serait bon de ne pas toujours confondre le régime de Vichy avec le Maréchal.
    S’il avait été soutenu et conseillé à un moment où d’autres désertaient il aurait peut-être pu contenir autrement la haine des ennemis !!!
    Il n’est pas à lui seul le responsable de tout ce qui s’est passé de mauvais en France à cette période !
    Quant au Général, c’est celui qui l’a le plus combattu et abattu, le laissant mourir en prison et refusant que son corps soit même rapatrié !!!!

  14. @ Dominique
    on peut toujours tenter de ré-écrire l’Histoire mais sans chance de succès finalement ….”l’oeil etait dans la tombe et regardait Cain”: ce vers de Victor Hugo demeure à jamais transposable !

  15. A la lecture du communiqué de M° Rivière on peut se poser la question de savoir si A2 et CAPA n’ont pas atteint leurs objectifs ?
    Pour ma part je n’y vois que de plates excuses et une soumission à peine voilée au politiquement correct. Aujourd’hui pour avoir le droit de prendre la parole dans un débat historique faut-il avoir un père mort à Auschwitz ou avoir caché des enfants juifs pendant l’occupation ! C’est pitoyable.
    Pourtant De Gaulle déserteur, c’est un fait. D’ailleurs qui se ressemble s’assemble, n’a-t-il pas nommé Ministre d’état en 1945 un autre déserteur collaborationniste Maurice Thorez ?
    Quant au rôle du Maréchal Pétain l’Histoire et la vérité lui rendront justice … quand les “vainqueurs” et ceux qui vivent de ce fond de commerce seront mort. Pour mémoire 260.000 hommes de l’Armée Weygand ont débarqué en Provence en aout 44 alors que 177 gaullistes touchaient les plages normandes en juin 44. CQFD.
    C’est dommage de ne pas avoir rappelé tout cela cher Maître.

  16. Ce matin à France culture,la chère Catherine a enfonçé le clou,justifiant ces “infiltrations”de “seul moyen” de savoir ce que trâment “les suspects”Il me semble que les syndicats de journalistes devraient s’élever contre ces procédés ignobles,quelle qu’en soit la victime, cette boue jetée sur leur profession fait perdre un peu plus confiance chaque jour.

  17. Un peu faible maître Rivière…Il me fait penser aux Scouts d’Europe qui après le drame de Perros Guirrec ont dépensé une énergie folle à crier sur tous les toits que les Scouts Catholiques de France étaient d’affreux fachos avec lesquels ils n’avaient rien à voir, alors que de toute façon, c’est le scoutisme traditionnel et notamment la FSE qui était visé par les hyènes de Buffet.
    Serrons plutôt les rangs et surtout, évitons de surréagir, ils n’attendent que cela en face.
    Par ailleurs, je trouve l’argumentation consistant à dire “mon grand oncle était résistant” ou “j’ai un excellent ami juif” assez mesquine, laissons là à Gérard Longuet!

  18. y a du ménage à faire quand même !
    les enfants face au mur dans le couloir ! super l’éducation ! le jour ou je devrais choisir une école pour mon fils je vais avoir du mal a choisir entre une ecole comme celle la et le public… ni l’un ni l’autre !
    Soit les journalistes sont excellent d’en l’art de faire des montages soit il y a une part de vérité !
    les enfants n’avaient pas de couteaux sous la gorge quand ils racontaient le ignominie

  19. GanGan,
    Mettez votre dans le public, vous saurez très vite ce qu’il faut faire!
    Mais il sera peut-être trop tard pour le mettre à Saint-Projet!
    Hermine,
    Cent pour cent d’accord avec vous.
    Je ne pourraiS pas mieux dire.
    Pour Pétain, certains lui ont déjà rendu justice et pas des moindres:
    “C’est la France de Pétain qui a sauvé le plus de juifs pendant la guerre”
    Moshe Katsav Président d’Israël 2000-2007
    Citation faite en 2004 devant le citoyen Chirac et ses amis du CRIF.

  20. Les enfants sans sagesse, ça dit n’importe quoi facilement…
    Par contre les blagues sur les Juifs sortis d’algérie, c’était des adultes… On attendrait d’eux plus de sagesse… Surtout dans une école.
    Gordon Brown a lui aussi parlé trop vite d’une de ses sympathisante qu’il a traité de “bigoted woman”, il est mort politiquement…
    Retenons nos langues, visons la sagesse, visons la perfection…
    Ce reportage, les scandales de ces derniers temps, tout cela est comme un coup de projecteur sur notre misère, on ne peut pas simplement nier. L’Eglise est faite de pécheurs.

  21. GanGan
    N’ayez pas une vue réductrice après ce reportage, beaucoup d’écoles hors contrats fonctionnent très bien.
    Les images présentent t’elles vraiment une horrible punition inconnue du public ou du privé sous contrat ? On y voit quelqu’un peut être au coin et alors, ne vous est il jamais arrivé écolier d’aller au coin ?
    Quant au reste, toutes les allégations relèvent du témoignage de ce Mathieu Maye,peut on croire un tel pervers dans sa manipulation ?
    Les gamins de cette école me semblent même parfois assez insolents envers les adultes pour des écoliers qui seraient punis si souvent et fréquemment. Ne trouvez vous pas qu’il y aie ici une incohérence ?
    Si après vous voulez que vos enfants voient des films abjectes comme le baiser de la lune ou soient imprégnées d’autres horreurs, mettez les dans une école sous contrat. Elles seront obligées de ce cadrer sur le programme des rectorats.
    Ainsi le système en vous mentant et vous terrorisant aura gagné
    Il y a du Maye et du Pujadas dans un Marat, un Robespierre ou un Goebels, maîtres du mensonge et de la perversité, ne l’oubliez pas…

  22. Pardon de vous importuner à nouveau, mais j’aimerais avoir une réponse à ma question?
    Pourquoi ma réaction n’a t-elle pas été publiée?
    S’agit-elle d’une erreur ou y a t-il une bonne raison?
    Merci de répondre.
    [Plus rien n’est publié sur ce sujet sur ce blog pour le moment.
    MJ]

  23. Reçu! Merci de votre réponse.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services