Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Blanc bonnet et bonnet blanc

Jack Lang a été vertement attaqué par le Parti socialiste car il est le seul socialiste à avoir voté la réforme des institutions la veille. Julien Dray s’est emporté :

"Il n’a plus sa place dans notre famille. La moindre des choses, le respect que Jack Lang doit à ce parti auquel il a contribué, c’est de dire je vis ma vie, vivez la vôtre de votre côté."

4 députés PS (Christophe Caresche, Manuel Valls, Gaétan Gorce et Jean-Marie Le Guen), bien qu’ayant voté contre la révision, dénoncent "l’antisarkozysme pavlovien" du parti. Le patron du groupe PS à l’Assemblée, Jean-Marc Ayrault, a estimé que Lang

"a franchi le Rubicon. Il n’y a pas d’exclusion formelle. On a pris acte que Jack Lang s’est mis lui-même en dehors du groupe socialiste. Nous le regrettons. Quand on a été ministre de François Mitterrand et même un grand ministre, on a des devoirs et peut-être plus que d’autres".

François Fillon reconnaît que cette réforme est d’inspiration socialiste :

"Dès 1981, François Mitterrand avait proposé cette réforme".

Le porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre dénonce :

"la chasse à l’homme lancée contre Jack Lang par une direction finissante au PS, qui n’a même pas le courage de tirer les conséquences de son échec sur toute la ligne, est inquiétante. François Hollande avait mis en avant la soi-disant avance de plus de 15 voix de la majorité, alors même que ce n’était pas numériquement possible, pour exiger des 17 députés qui pensaient la même chose que Jack Lang qu’ils votent contre leurs idées. Cela s’appelle du terrorisme intellectuel. Pour y avoir résisté, M. Lang serait conduit vers la sortie".

Jack Lang, l’icône de la gauche bobo et caviar, qui résiste au terrorisme intellectuel… On aura tout lu !

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. Pour ma part j’en suis resté au frétillant Jack jouant des coudes pour trottiner le plus près possible de tonton lors de la traditionnelle escalade de Solutré.Sans compter ses aller-retour électoraux Blois-Paris. Comment est-il possible que des gens, même socialistes, votent encore pour un tel zozo? Il ne peut s’agir que de socialo-masos.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services