Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Bioéthique : les évêques s’engagent, il faut les soutenir !

Ornellas Mgr d'Ornellas, responsable du groupe de travail constitué au sein de la Conférence des évêques de France et qui avait décidé l'an dernier de se pencher sur le sujet dans la perspective de la révision de la loi de 2004 considère que les états généraux de la bioéthique prévus au premier semestre 2009 constituent une "vrai chance" pour l'avenir s'ils suscitent un dialogue réel en privilégiant l'écoute de ceux qui souffrent. Formation, écoute et dialogue sont au programme pour les évêques car selon Mgr d'Ornellas " il faut aller au fond des questions sur la recherche et sur le droit, (…) oser entrer dans le dialogue, parce que la bioéthique ne peut être ignorée, elle concerne tout le monde".

Archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France, le cardinal André Vingt-Trois était invité de l’émission "Face aux chrétiens" :

XI6MCAXJ99D6CAPWXZ0RCAXALFAKCAUEUTFDCACW0WDYCAE4LOKWCAUBQ3LBCA1NEADUCA4K33DACAA3V2JMCALJDEMWCAJ3WOZOCADL07Y5CAPPJPZ3CA5NHG1LCA5DT2C9CANAAFBICAAK1LSRCAEQD7KH (…) notre contribution (…) se manifestera de deux façons : D’abord, nous espérons que les réseaux de l’Église catholique, par exemple chez les chercheurs, vont fonctionner, qu’ils apporteront leur contribution et se feront entendre. D’autre part, comme Conférence épiscopale, nous travaillons à établir un certain nombre de notes qui correspondent aux têtes de chapitre définies par le gouvernement : nous apporterons notre contribution en transmettant ces notes aux parlementaires.

En revanche, il ne semble pas que Mgr Vingt-Trois soit prêt à participer à la 5ème Marche pour la Vie car selon lui :

"Chaque pays a sa culture et sa manière de faire. Mais je n’ai pas remarqué que les défilés qui ont eu lieu à Madrid aient empêché grand-chose ! Je peux me permettre de penser que, au moins sur le plan tactique, ce n’est pas la meilleure solution. Comme il s’agit de questions sérieuses et graves, je ne pense pas que l’objectif soit de pousser des cris : il faut travailler, contribuer au travail. Et si on est sérieux, on a des résultats et on est entendu".

Le travail a déjà commencé : la septième édition du Colloque International de Bioéthique, organisé par le mouvement Amour et Vérité, se tiendra du 8 au 11 novembre 2008 à Paray-Le-Monial et le 23ème colloque national des juristes catholiques de France au Palais de justice de Paris les 22 et 23 novembre.

Philippe Carhon

Partager cet article

13 commentaires

  1. Au contraire Monseigneur !
    Aussi diverses soient-elles, c’est la synergie de toutes les tactiques qui mène à la victoire !

  2. Mgr VINGT TROIS n’aurait pas chassé les marchands du Temple : il leur aurait envoyé un dossier réprobateur.
    Ce refus de manifester étonne par son argumentation :
    1/ cela n’a rien empêché en Espagne.
    Pour l’instant oui, au plan législatif, mais il y aura d’autres élections et cela a soudé le catholicisme espagnol dans le combat Pro Vie et pro famille, ce qui n’est pas rien. Les partis de droite espagnols devront en tenir compte.
    2/ Préférer un travail en profondeur.
    Cela n’avait pas freiné les projets de nationalisation de l’enseignement catholique entre 1981 et 1984. Mais les grandes manifestations, cela a marché, car MITTERRAND lâcha Savary, et ses projets liberticides. Il est vrai que les évêques, dont Mgr LUSTIGER qui ne s’y déplaça que discrètement un quart d’heure vers la fin, étaient déjà contre les manifestations….Il est évident que la réception d’un dossier technique par un élu ou un politique a plus de poids, si en même temps qq centaines de milliers de gens sont dans la rue.
    Si faire appel au peuple catholique ne sert à rien, que signifie la notion conciliaire de vocation prophétique du laïcat : ne pas avoir d’autonomie d’action par rapprot aux évêques ? Voilà qui est terriblement anté conciliaire.
    Mgr VINGT-TROIS démontre là sa docilité devant les pouvoirs établis, et son absence de courage, plus que sa perspicacité et sa compréhension des mécanisme de pouvoir en démocratie. Le Concordat a été aboli par la force et la violence en 1905, mais le corps épiscopal français demeure finalement dans la nostalgie du partage des pouvoirs : ce n’est plus le Trône et l’Autel, mais le Triangle et l’agence de communication de la Commission épiscopale. Etrange…..

  3. C’est cela, Monseigneur, faites cela en sourdine, bien caches, bien a l’abri, bien avec vos petits réseaux d’une église qui ne représente plus rien.
    Surtout ne faites rien pour remuer les esprits, pour faire du bruit, pour faire entendre la voix de l’Esprit Saint!
    Encore le silence…. mais comment allez vous porter la bonne nouvelle avec votre silence? Ailleurs, comme aux USA ou en Espagne, même les sourds entendent!

  4. Avez-vous vu l’émission de KTO à Lourdes où étaient présent le Cardinal Barbarin et Mgr d’Ornellas?
    Je ne suis pas très enchanté par l’embrouillamini qui semble régner dans la tête de Mgr d’Ornellas.
    Normalement ce qui se conçoit bien s’énonce clairement. Ce n’est pas le cas chez Mgr d’Ornellas…
    A force de côtoyer Axel Kahn (libre penseur) et Alain Christnacht (franc-maçon) comme à Rennes l’autrefois pour la session de “formation” (sic!) des évêques à la bioéthique, voila ce qui arrive, l’esprit se trouble.
    A moins, bien sûr, que le propos peu clair soit volontairement peu clair…

  5. Non Monseigneur, décidemment nous ne vous suivrons pas sur cette ligne. La grande manifestation pour l’école libre a fait reculer le pouvoir et montré aux catholiques qu’ils étaient une force qui compte. Il y avait peu d’évêques, mais il y avait en tête le futur cardinal Jean Honoré, c’était tout à son honneur. Et puis alors les grandes processions en l’honneur du Seigneur seraient- elles à remplacer par l’envoi d’une carte postale à la nonciature.
    Décidemment nous ne saurons pas défendre les grandes causes avec de telles approches. Sarkozy a de beaux jours devant lui pour développer sa culture de mort, le travail du dimanche etc….La hiérarchie lui enverra des mémoires qui feront le même effet que les rapports commandés par la République généreuse!!!
    Et puis que vont faire les jeunes à entourer le saint Père, une carte postale avec la Vierge de Lourdes lui ferait autant plaisir ? non ?

  6. Malheureusement Monseigneur n’entend pas grand chose au fonctionnement des sociétés de pensée. Et il n’a de plus toujours pas compris, pris en compte, l’apparition de “l’opinion publique”. Très ancien régime monseigneur. Ce n’est même plus anté-conciliaire, c’est 250 ans de retard. Si c’est ça la troisième voie…

  7. C’est une erreur de ne pas soutenir des manifestations telles que la Life Parade. Dieu merci certains évêques, notamment du Sud de la France, osent tout de même le faire… Plusieurs voies sont possibles pour défendre la vie. C’est comme évangéliser et se former, les deux vont ensemble ! N’ayons pas peur !

  8. Mgr Vingt Trois a au moins beaucoup évolué, et il s’engage. Jadis, il y a quelques dizaines d’années il refusait tout simplement de s’engager contre la loi Veil et voulait rester en dehors de cette bataille. Saluons son engagement à nos côtés, ensuite chacun son charisme, s’il ne se voit pas marcher dans la rue, pourquoi pas. Tous ensemble, chacun selon son charisme et en communion avec l’Eglise. Je ne suis pas moi même pour les marches manifestations, nous ne sommes pas un lobbye de plus. Nous marchons avec le Christ, et plutôt que la manifestation, faisons des processions… Je ricane moi même quand je vois les catholiques essayer de ne pas avoir trop l’air de bons petits versaillais et qui se déguisent pour aller à la “life parade”. Foin de life parade, des processions, des prières, dans la rue…Au diable les opérations de com’ ! La communication au service de la procession si vous voulez mais pas des opérations de communications et de lobbying pour elles mêmes. En tout cas pas pour moi.

  9. Serait-il possible d’envoyer ce Post a Sa Sainteté Benoit XVI?
    Il me semble utile que le patron de Mr 23 soit mis au courant de la nocivité de son subordonné.

  10. “Que les défilés… aient empéchés quoique ce soit”
    Mais Mgr n’aime pas marcher voilà tout !
    Il a cependant une autre tactique qu’il ne veut pas dévoiler …attendons.
    Cependant il n’a pas encore compris l’urgence et que ne rien faire est criminel…
    Il faut d’urgence des nouveaux évêques à la chrétienté …

  11. “L’épiscopalement correct” est un langage bien infiltré dans le réseau de la CEF.
    On attend des évêques courageux, qui parlent haut et fort l’enseignement de l’Eglise et reprennent les paroles de JP II et Benoît XVI.
    J’ai l’impression que des évêques se taisent pour ne pas finir martyrs…
    Ont-ils oublié que la France est la fille aînée de l’Eglise???
    Le pauvre Benoît XVI. Après sa visite en France, je suis certain qu’il connaît les évêques courageux, de ceux qui sont plutôt pusillanimes.
    Mais bon, tout cardinal ou archevêque qu’ils soient, ils n’échapperont pas au Jugement dernier.

  12. Il me semble une fois de plus que des membres “éminents” de l’Episcopat en France adoptent une attitude de lacheté ;il y a des domaines dans la vie où il faut prendre parti nettement et franchement et défendre ces domaines essentiels parce que VITAUX sans se servir “d’eau tiède”Basta de ces discours ” emberlificoteurs”Messeigneurs soyez CLAIRS et COURAGEUX!!l’adversaire ne baisse jamais la garde!!Ne soyez-pas des “collaborateurs” de ces agents de la civilisation de Mort!!Soyez dociles enfin aux enseignements du Pape J.Paul II et du très Saint Père actuel!!

  13. Je regrette que nombre d’entre vous parliez sans connaître le fond de la pensée des évêques. Qui était présent auprès d’eux lorsqu’ils ont abordé la question de la révision de la loi de bioéthique ? Aucun.
    Comme le disait Amédée, les propos de Mgr d’Ornellas n’étaient-ils pas volontairement peu clairs ? Pourquoi les évêques iraient-ils crier sur tous les toits la stratégie qu’ils comptent adopter pour s’impliquer dans le débat ?
    Encore une fois, et je le regrette, de nombreux posts sur ce site baignent dans le pessimisme et la critique, et ne soulignent pas les initiatives locales qui naissent un peu partout pour que les catholiques fassent entendre leur voix lors des états généraux de la bioéthique. Qui a parlé de la formation prévue le 13 décembre, dont c’est fait écho le cardinal Barbarin à plusieurs reprises ou Mgr d’Ornellas, pour les laïcs à cette fin ?…
    (Nous parlerons de la formation du 13 décembre mais c’est un peu loin. En revanche, nous parlons du colloque du 25 novembre…
    http://www.lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2008/11/colloque-de-bioéthique-sous-la-présidence-de-mgr-dornellas.html
    PC)

Publier une réponse