Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Bioéthique : les AFC mettent leurs élus devant leurs responsabilité

Les AFC du Cher publient une lettre à l'intention de leurs parlementaires :

B "La révision des lois de Bioéthique reste en cours; elle est en phase de discussion au Sénat. C'est pourquoi les familles des Associations familiales catholiques du Cher veulent attirer votre attention sur les points non négociables, qui suivent :

1/ Refus des expérimentations et recherches sur cellules souches des embryons humains: Il n'est pas correct de laisser passer un texte qui affirme les respecter, mais à la fois un texte qui admet sans véritable restriction d'autoriser des dérogations parce que celles-ci condamnent à mort des humains pour les faire servir de matériel de laboratoire. Pendant la période du passé récent, les cellules souches du sang de cordon, comme les cellules adultes reprogrammées ont donné déjà des résultats thérapeutiques très satisfaisants. cf. les comptes rendus de l'Institut de recherches Jérôme Lejeune. Elles rendent en particulier inutile la fabrication d'enfant-médicament, puisque le sang d'un cordon compatible ferait certainement un effet identique et instantané. Il est d'autant plus néfaste d'accepter un tel texte, que les recherches sur embryons, condamnés de ce fait à la destruction, n'ont donné à ce jour aucun résultat thérapeutique. A nouveau, les laboratoires cherchent à faire miroiter un hypothétique futur espoir. On constate au contraire, qu'elles entraînent des anomalies. Le réalisme pourrait les faire supprimer sans aucun dommage. S'y opposent les puissants intérêts financiers des chercheurs et des laboratoires. L'écologie rend la loi protectrice des embryons de pingouins. Une loi condamne à mort l'embryon humain. C'est malsain ! A déclaré l'acteur Michael Lonsdale.

2/ Diagnostic prénatal eugéniste, et non pas à visée thérapeutique. Ces analyses sont loin de laisser aux parents le temps de savourer l'espoir de recevoir en leur sein la richesse d'une petite vie nouvelle. Au contraire, elles les font douter de tout et d'eux-mêmes, faisant craindre le pire qui n'est pas toujours certain. Nos familles se posent la question de savoir l'utilité d'une telle anticipation négative. Elles constatent que ces exigences scientifiques toujours croissantes qu'on leur impose ne sont pas facteurs de sécurité. Elles sont créatrices de détresse, dans l'expérience qu'elles en font.

Les Associations familiales catholiques du Cher sauront vérifier les actes de leurs représentants politiques sur ces sujets non négociables. Elles sauront aussi faire connaître autour d'eux lors des votes ultérieurs, la confiance qu'elles peuvent leur accorder"

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]