Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Bioéthique : l’Assemblée a voté le texte de la CMP

L'Assemblée nationale a voté aujourd'hui par 94 voix contre 68 les conclusions de la commission mixte paritaire (CMP) sur le projet de loi de révision des lois de bioéthique. Le texte sera considéré comme définitivement adopté par le Parlement jeudi, à l'issue d'un ultime vote du Sénat.

Le député PS Jean-Yves Le Déaut, a dénoncé l'influence de l'Eglise catholique, mais non celle du lobby pharmaceutique ou des franc-maçons. "La messe était dite avant le débat", a-t-il ironisé.

Partager cet article

1 commentaire

  1. la Montagne très peu gironde, si j’ose dire, de par les commentaires des fondamentalistes de la religion du Progrès contre l’humanité entendus ici et là dans l’hémicycle, a accouché d’une souri – de laboratoire , cela va de soi-:
    Le principe de “l’interdiction” de la recherche sur l’embryon reste maintenu de par le revirement in extremis du Sénat, assorti de “dérogations” non délimitées qui permettent donc toujours , hélas , toutes les transgressions.
    Pour saluer le maintien de cette avancée dans le mur, Le Grand Facilitateur de la religion du Progrès contre l’humanité, Monsieur Léonetti y est allé d’un long prêche quasi mystique, confirmant ainsi, si besoin était, la théorie du philosophe Henri Hude sur la présence d’une authentique “mystique” politique née des obscures “lumières” et bien sûr opposée à toute concurrence d’essence religieuse.
    Monsieur Léonetti ne est pas trompé sur l’ouverture maintenue vers la transgression absolue de la Vie en tentant en effet d’apaiser quelques furieux collègues par ses termes dépourvus de toute ambiguité:
    “l’avortement (aussi) est une dérogation ” dont on peut mesurer aujourd’hui que 8 millions de nos petits compatriotes “non destinés à vivre” ont pu en être les innocentes victimes.
    Si le Salon Beige avait idée un jour de décerner un prix du cynisme, le Grand Facilitateur devant L’immortel pourrait en être un sérieux compétiteur.
    Seuls pleurent aujourd’hui les transgresseurs et autres représentants appointés des labos alléchés qui attendaient des élus pressés et bousculés par les bobards d’un célèbre arracheur d’embryons, l’onction absolutoire qui, en leur grande hardiesse “d’innovateurs” leur avait fait défaut jusqu’alors.
    Il leur faudra donc attendre 7 ans pour tenter de l’obtenir, à condition que l’innovant objectif de protection soulevé à l’Assemblées par un groupe de députés lucides à propos du risque de conflit d’intérêts sous-jacent à ces sujets touchant au respect de la dignité humaine ne vienne pas leur barrer, très heureusement, faut-il l’espérer, à nouveau le chemin.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services