Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International / Science

Bill Gates, nouveau Nimrod

Bill Gates, nouveau Nimrod

De Jacques Duverger :

Au travers des réseaux de pouvoirs constitués autour de sa puissance financière, Bill Gates s’est transformé ces dernières années en un grand chasseur de corps et d’âmes d’hommes, à l’image du premier roi de Babel Nimrod (Genèse 10.8-10). Véritable architecte en chef de la nouvelle Babylone du XXIème siècle, Babylone technologique – big tech, big pharma, big media, et bientôt big farm et big food – il a su créer le point de mire de tous les rois et marchands de la terre en marche vers une gouvernance mondiale. Il semble même que ses anticipations futuristes et son obsession vaccinale – un vaccin, un passeport, un Guide – en fassent un prophète porte-parole de cette bête politico-religieuse décrite par le prophète Daniel et dont la technologie permet la projection d’image (Apocalypse 13. 15).

L’anecdote pour Gates et son langage unique Windows veut que Babel (qui veut dire confusion) se soit initialement appelée Bab Il (Porte des cieux). Quant à la révolution sociétale qui accompagne sa vision du monde, elle ne doit pas nous surprendre. Le récit biblique nous dit que Nimrod est le fils de Cush – Bar Cush en hébreu, Bacchus – l’allié de tous les mouvements dionysiaques moderne. Ce Dionysos dont Jean Brun nous annonçait magistralement le Retour dans son sublime essai philosophique où il décrivait déjà son cortège de lacérations et de déchirements en tous genres.

Une figure de la fin des temps

La Bible prend grand soin de nous décrire le climat spirituel et les signes des temps précédant le retour du Messie en gloire. En 2 Thessaloniciens 2.3-4, l’apôtre Paul écrit :

Car ce jour n’arrivera pas avant qu’éclate le grand Rejet de Dieu, et que soit révélé l’homme de la révolte qui est destiné à la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qui porte le nom de dieu, et de tout ce qui est l’objet d’une vénération religieuse.

Il ira jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu en se proclamant lui-même dieu.

Ce passage situe donc le combat ultime dans la possession du Temple de Dieu, plus exactement dans sa profanation en y prenant place et en proclamant une nouvelle Loi dans ce Temple, se faisant ainsi dieu à la place de Dieu. Mais quel est ce Temple de Dieu ?

Dans l’économie de ceux qui croient que Jésus est le Messie, ce Temple est notre corps, lieu de la présence de son Esprit :

Dieu n’habite point dans des temples faits de main d’homme. (Actes 17:24)

Vous êtes le temple de Dieu. Votre corps est le temple du Saint-Esprit. (1 Corinthiens 3:16 ; 6:19)

C’est donc dans notre corps que se joue la bataille finale précédant le retour en gloire du Messie.

La guerre du corps : vaccination contre sanctification

A la lumière de ces versets, l’enjeu de la vaccination obligatoire, du passeport vaccinal, des vaccins ARNm, des vaccins cultivés-développés-testés dans des cellules d’embryons avortés (HEK 293, PER.C6) prend une dimension eschatologique saisissante.

Cette vaccination revêt un caractère extraordinaire puisqu’il s’agit d’une injection d’ARNm. Elle n’est pas la simple stimulation de notre système immunitaire comme dans le cas d’une vaccination traditionnelle provoquant la constitution de lymphocytes mémoires. Elle est plus que cela. Elle conduit à la réécriture de notre identité épigénétique – avec tous les dangers que cela comporte : hybridation de notre épigénome, transcription inverse possible en cas de contamination par des rétrovirus.

Elle participe de la volonté d’inscrire dans notre corps une marque issue de sacrifices humains, ceux d’embryons avortés, une marque de mort qui confesse dans notre corps un changement d’identité, une allégeance à Moloch. Cette injection au cœur même de notre identité corporelle – notre épigénome – traduit l’acceptation d’une nouvelle loi au sein du temple de notre corps, un anti-évangile. Cet anti-évangile peut se résumer ainsi :

  • Tu tueras ton prochain pour te faire vacciner ;
  • Ma santé est au-dessus du bien et du mal ;
  • Mon corps ne glorifie pas Dieu et blasphème son nom.

Ce programme vaccinal poussé par l’impie Bill Gates au travers de l’OMS avec la complicité de lâches corrompus comme Macron s’inscrit en opposition frontale de la Parole de Dieu – et il n’y a pas ici de « en même temps » :

  • Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?

  • Glorifiez donc Dieu en votre corps et en votre esprit, qui appartiennent à Dieu. (1 Corinthiens 6:19-20).

  • Le corps est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps (1 Corinthiens 6:13).

L’obsession vaccinale de Gates

De même que Nimrod a voulu se bâtir un empire et entraîné l’humanité dans ses projets de révolte contre Dieu, Gates use de toute sa puissance pour imposer sa marque vaccinale. La volonté de vaccination obligatoire qui travaille les esprits des décideurs politiques s’inscrit dans un vaste mouvement spirituel : l’émergence du pouvoir de la bête prophétisée par Daniel. Dans la symbolique biblique, cette bête symbolise un pouvoir politique hostile au règne de Dieu et s’opposant férocement aux principes évangéliques du Royaume de Dieu. Cette bête est l’expression collective de cette génération impie – avortement de masse, pornographie omniprésente, corruption financière, abominations sexuelles, fausses doctrines, christianisme non doctrinal, rejet de la Parole de Dieu – décrite par Paul dans sa deuxième lettre à Timothée (2 Timothée 3.1-5) :

Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.

Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force.

Dans sa dimension politique, c’est donc une bête féroce, totalitaire.

La vaccination, baptême du biopouvoir

L’histoire a retenu la figure d’Antiochus Epiphane comme un prototype de l’ennemi du peuple de Dieu, une figure antéchristique. Défenseur zélé de la culture grecque, de son rapport au corps et de son mode de vie, il ordonne l’abolition de la Torah et impose d’offrir des porcs en holocauste dans le Temple. Ses actions seront à l’origine de la guerre de libération initiée par la famille Maccabée. Judas Maccabée (ce qui veut dire Marteau) poursuivra le combat jusqu’à la victoire totale et la purification du Temple en 164 avant J-C. Cette purification du Temple sera commémorée par la fête de la Dédicace, ou fêtes des lumières – Hanoucca. Jésus s’associe à cette fête en Jean 10.22.

Cette guerre a beaucoup à nous dire sur les temps que nous traversons et les nouvelles lois qu’on veut nous imposer. La dictature aux portes de nos corps est essentiellement une transgression religieuse avant d’être une transgression médicale. Il nous faut absolument résister à cette apostasie.

Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. (Matthieu 9.12 ; Marc 2.17 ; Luc 5.31)

Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira (1 Corinthiens 3:17).

Christianisme contre Macronisme

Au travers de l’OMS, de sa Fondation, de son empire financier, Bill Gates déploie son agenda et étend son filet sur la France et sur Macron, l’homme qui aime l’avortement et les transgressions. Christianisme contre Macronisme. La guerre des corps aura bien lieu. La guerre des corps, pour les corps, contre les corps, dans les corps. Mais la victoire nous appartient.

Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort (Apocalypse 12.11)

Jacques Duverger

Partager cet article

13 commentaires

  1. Il faut en effet lutter contre les plans de Bill Gates et designer ces ennemis qui se se font faussement passer pour des bienfaiteurs, mais il n’est pas le seul, c’est une veritable bande ou secte qui rassemble des milliardaires et leurs larbins : politiciens et journalistes. D’une manière générale, tout état souverain devrait rejeté le club de Davos et son idéologie.

  2. Tu tueras ton prochain pour te faire vacciner , là j’ai stoppé ma lecture.

    accusez d’un tel crime me parait hasardeux et condamnable, les risques du vaccin sont réels mais ne sont me semble-t-il qu’une marque d’orgueil (un autre virus paraitra) et preuve de médiocrité de l’homme

    Face à la puissance et la bonté Divine l’homme est peu de chose, ayant confiance dans les desseins de Dieu

    • En apparence il n’y a pas meurtre en effet. Mais tout ces vaccins porte la trace de l’avortement, dans la conception ou dans les essais…

    • Ah bon et tuer des embryon humains n’est-ce pas un crime qui plus est quand on leur arrache des organes alors qu’ils sont encore vivants? pour faire leurs pseudo-vaccins. Dracula était un rigolo à côté de ces soi-disant chercheurs et toubib qui sont tout droit sortis de la cuisse du docteur Mengele, ou de quelque fous furieux (avec diplôme de médecin) au goulag. Et ce bill gates qui veut réduire la population d’un 10° de ce qu’elle est a du faire un grand pacte avec le diable. Il a oublié une chose , c’est qu’il n’est ni immortel ni éternel et qu’il pourrira dans le tombeau comme les copains quant à son âme, parti comme il est parti, il vaudra mieux qu’il fasse allégeance à Dieu rapidement sinon il risque d’aller se faire griller en enfer

    • Mais de surcroit ces vaccins tuent en masse !

  3. Merci pour ce bel article. Cette pseudo-vaccination est effectivement une profanation. Elle est aussi une sorte de parodie eucharistique démoniaque : l’incorporation en chacun, de manière forcée, d’une parcelle de victimes involontaires et innocentes. L’Eucharistie apporte des grâces. A n’en point douter, cette pseudo vaccination apportera des malédictions.

    • Oui l’avortement est la messe des enfers, l’holocauste au démon.
      Ceux qui y adhèrent signent un pacte de sang avec le diable.

      Le fait de lier le vaccin à l’avortement est fait pour contraindre à y adhérer…

  4. Bill et son épouse Melinda sont certainement des adversaires acharnés de notre chrétienté, suppôts du Malin.

    Mais l’Eglise tiendra bon, et les portes de l’enfer (the Gates of hell !) ne prévaudront pas contre elle.

  5. Soyons fiers que Louis Pasteur fût un Français !

    Un de mes grands oncles est mort jeune de la tuberculose en France.
    Un autre est décédé lors d’une épidémie de fièvre jaune en Afrique.
    Ne parlons pas du tétanos, de la rougeole, …

    Il y a une quarantaine d’années, je me suis arrêté sur une piste africaine en latérite pour emmener une femme et sa petite fille au dispensaire devant l’œil du père rassuré. La petite avait … la rougeole et allait en mourir.

    Les progrès sont immenses. Y compris ceux de la lutte contre la lèpre… et les recherches continuent… Alors, vive les vaccins classiques et les remèdes préventifs (quinine puis chloroquine, …) efficaces contre le paludisme.

    Sans parler des sérums contre les piqûres de serpents, les anti-poisons, …

    Mais la grande différence, c’est qu’aux siècles derniers (XIXe et XXe), on cherchait plutôt à comprendre et à soigner, aujourd’hui, on joue avec le feu et on cherche du fric avec la complicité non avouée de certains politiques.

    Alors, peut-être que des jeunes qui auront été vaccinés par certains vaccins « innovants » se demanderont pourquoi ils ne sont pas fertiles et ne peuvent avoir d’enfants, pourquoi ils développent des maladies auto-immunes ou non identifiées … Mais cela, ils ne le sauront que dans quelques décennies… Concernant ces vaccins, il est urgent d’attendre !

    Après la seconde guerre mondiale, les USA ont déversé sur la planète des tonnes de produits anti moustiques (Flytox, etc.) pour le bien de l’humanité. Le résultat est que les insectes, oiseaux, reptiles, batraciens, … que j’apercevais dans mon enfance ont quasiment disparu. Et on essaye de nous en faire porter le chapeau !

    Ceux qui aujourd’hui s’opposent au principe de précaution (ultra-libéraux) sont des idiots, ceux (écolos bobos) qui veulent tout interdire aussi !

    Meltoisan – mars 2021

  6. Pourquoi parler sans cesse de la secte de ces gens-là sans jamais la nommer ? Il y a longtemps que l’Eglise a condamné la franc maçonnerie, secte luciférienne acharnée – vainement, de par la grâce de Dieu, même si les apparences semblent prouver le contraire – contre la Vérité et l’église catholique qui la proclame : Jésus-Christ est ressuscité pour faire entrer la famille humaine dans la Vie véritable, en Dieu.

  7. Merci pour cet article et la plupart des commentaires qui apportent tant de lumière sur ce qui se passe réellement en ce bas monde. C’est la lumière de Dieu, le Verbe ” Au commencement était le Verbe…….En lui était la vie et la vie était la lumière des hommes……..Et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous ……etc” Relire de nos jours ce Prologue de l’évangile selon saint Jean…on se met encore à comprendre mille autres choses….Merci à tous de porter un peu de cette lumière…..tiens en écrivant cela je revois les mariannes brandissant leurs torches hier devant la tour fl …….

  8. Le paiement de vos cotisations sociales porte aussi la trace de l’avortement, et de près puisqu’il les finance directement.

Publier une réponse