Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Bilan du symposium autour des “12 mesures”

12-mesures-france Notre symposium, engagé il y a un mois, arrive à son terme. Il a voulu contribuer à  la réflexion sur la stratégie des catholiques et des conservateurs pour peser en 2012.

A cet effet, il s’est appuyé sur les “12 mesures” mises en avant par François Billot de Lochner. Nous remercions ce dernier de s’être livré de bon coeur à l’exercice, bien que ni les commentateurs que nous avons sollicités (que nous remercions), ni nos lecteurs, ni parfois nous-mêmes n’avons menagé, le cas échéant, nos critiques vis-à-vis de certaines mesures.

Nous suivrons avec intérêt la manière dont l’initiative Audace 2012 se développera dans les mois qui viennent, tout en conservant, comme cela était entendu depuis le début, toute notre liberté d’appréciation sur l’ensemble du projet. François Billot de Lochner en détaille sur son site les étapes à venir, notamment une formulation des mesures définitives d’ici au mois de mai.

Bilan des sondages associés à chaque mesure

Le tableau ci-dessous reprend l’ensemble des résultats, classés selon la proportion de lecteurs soutenant sans réserve la mesure.

Resgencomplet
 
On peut distinguer:

Partager cet article

5 commentaires

  1. Bonjour,
    La synthèse est intéressante.
    Je note que le problème est global et qu’aucun des sujets abordés ne peut être traité en profondeur sans que le soient simultanément les autres, et de façon impérieuse, afin de limiter les déséquilibres transitoires catastrophiques sur la dynamique de redressement à mettre en oeuvre.
    Or, cette reconstruction revient, non pas à modifier le système, mais à l’abandonner en refondant le socle solide et a minima de l’Etat Nation pour demain, c’est à dire les descendants qui, intruits des graves et criminelles erreurs du présent et du passé plus profond, auront le courage et la volonté de poursuivre dans la bonne direction.
    Oh oui! il y aurait des étapes…
    Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que ce serait une attaque frontale contre le système en place et les institutions. Or, ce système est verrouillé très solidement à l’intérieur et à l’extérieur. Et le suffrage universel est un tel miroir aux alouettes!
    Et enfin, quel homme politique serait assez fou pour se lancer dans la baitaille contre la machine?
    Une femme, comme celles que l’histoire nous a données en exemple, entre Lutèce et Nanterre, entre Vaucouleur et Rouen?
    Il faut faire vite.

  2. J’arrive un peu trop tard pour transformer mon “oui” en “oui mais” à propos de l’école. “Nous”, on “tient la route”, mais imaginez que ce système ouvre une voie royale aux autres religions (je ne citerais pas celle à laquelle tout le monde pense) !!!!!!!!!!! ou, au moins pire des cas, à des sectes !!!
    Vous les imaginez, tous, débarquant et réclamant leur chèque pour construire leur propre système sur le dos de la France ???
    Donc ATTENTION !!!
    Cela dit, je rejoins tout à fait le problème financier de ces écoles… c’est un frein à leur développement…
    Et je suis à fond pour une “vraie” école, celle qui apprend à lire, écrire, compter, qui apprend la véritable histoire de France…

  3. Il me semble que le vote des lecteurs du “Salon beige” était marqué par une certaine ambiguïté.
    Leur demandait-on, en définitive :
    — uniquement s’ils étaient d’accord avec telle ou telle mesure (estimant qu’elle va plutôt dans le bon sens),
    — ou bien plutôt s’ils étaient d’accord pour que cette mesure soit présentée telle quelle aux candidats comme une de nos revendications fondamentales.
    Je crois que beaucoup de lecteurs ont vu les choses selon le premier point de vue – et, dans cette perspective, ont largement voté oui.
    Mais la question importante est la seconde : Sans doute, ces 12 mesures vont toutes plus ou moins dans le bon sens, mais sont-elles vraiment, telles quelles, celles pour lesquelles les catholiques doivent s’engager de façon prioritaire, militer auprès des candidats, organiser leur “lobbying”, etc.?
    Les résultats auraient peut-être été largement différents si la question avait été posée clairement dans la deuxième perspective.
    D’abord, si certains points des “12 mesures” sont effectivement prioritaires, tels l’arrêt de l’immigration ou le soutien aux écoles libres, d’autres le seraient tout autant.
    En particulier, à mon avis :
    — une relativisation de la laïcité, par l’affirmation d’une certaine préférence chrétienne dans la vie publique (en raison des racines chrétiennes de la France), au lieu de l’égalitarisme entre toutes les religions.
    (Si ce n’est pas nous, catholiques, qui commençons à lancer des idées et des revendications contre ce maudit laïcisme qui nous tue, qui donc le fera ? Les gauchistes n’hésitent pas, eux, à militer pour des idées qui paraissent d’abord impopulaires, et finissent néanmoins par être admises !)
    Par ailleurs, même sur des points réellement prioritaires (défense de la vie, par exemple), certaines propositions faites en commentaire par les lecteurs du SB semblaient bien plus pertinentes que celles d’Audace 2012 !
    [N’oubliez pas que les lecteurs avaient – et ont utilisé – l’option de voter “oui, mais” – LSB]

  4. Lorsque l’on voit “l’égalité” symptomatique qui affecte le classement du SN avec l’avortement cela justifie toutes les craintes que l’on pouvait avoir sur la pertinence d’un tel sondage , malgré l’intérêt opportun de telle ou telle question.
    Nous sommes encore loin de l’ordre naturel.

  5. Peut-on savoir combien y a-t-il eu de votants pour chaque mesure? ou au moins une moyenne sur les 12 votes?
    Merci.
    [La moyenne a été de 600 à 700 par mesure, avec un plus bas à moins de 400 et un plus haut à plus de 1400. Les chiffres (habituellement sur un peu plus de 24 heures) se trouvent à droite de chaque diagramme donnant le résultat pour une mesure: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/12-mesures-pour-2012/ – LSB]

Publier une réponse