Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

“Bienheureux ceux qui pleurent à cause des gaz lacrymogènes”

Extrait du texte du père abbé dans la dernière Lettre aux amis de l'abbaye Sainte-Madeleine du Barroux :

L[…] Bienheureux les doux l Oui,
bienheureux ceux qui agissent en respectant la nature des choses. Ils
cherchent l’harmonie entre le ciel et la terre, entre l’âme et le corps,
entre l’homme et la femme. Bienheureux celui qui, respectant l’altérité
féconde, participe au mystère de l’unité. Bienheureux sont-ils car ils
posséderont la terre de leur corps, de leur famille et de leur cité.
Maudits au contraire les dictateurs qui forcent la nature à main levée.
Qui sème la violence récoltera le chaos.

Bienheureux ceux qui pleurent l Oui,
bienheureux ceux qui voient le mal en face et qui en sont émus jusqu’au
fond de leur conscience. Ils sont capables de dire « non » avec force et
sont capables de prendre des coups. Bienheureux ceux qui pleurent à
cause des gaz lacrymogènes, car ils seront consolés par la suavité de la
mission accomplie et par ces paroles de Dieu : « Entre dans la joie de
ton Maître l » Maudits les insensibles au bien et au mal, surtout quand
il touche les plus petits, car tous les sophismes ne suffiront pas à
calmer le feu éternel de leur conscience.

Bienheureux ceux qui ont faim et soif
de justice, ceux qui travaillent à défendre les droits fondamentaux,
tout particulièrement ceux des plus faibles : les embryons, les enfants
et les vieillards.
Ils veulent, comme saint Benoît, que cette justice
soit inscrite dans la loi. Oui, bienheureux, car ils recevront une juste
récompense qui dépasse tout ce qui est monté au cœur de l’homme. Et
maudits ceux qui construisent la cité sur le sable mouvant des passions
désordonnées. Ils recevront le châtiment de leurs propres actions et de
toutes leurs conséquences.

Bienheureux les miséricordieux, ceux
qui aiment leur frère et haïssent les vices. Ils prennent sur eux le
péché du monde à l’imitation de Jésus-Christ. Bienheureux les Veilleurs
qui chantent l’espérance dans les ténèbres, car il leur sera fait
miséricorde pour eux et pour le monde
. Maudits ceux qui prônent la loi
du plus fort, car viendra un beaucoup plus fort qu’eux. […]

Bienheureux les pacifiques ! Oui,
bienheureux ceux qui donnent au monde la paix construite sur la base de
la filiation et non sur un prétendu droit à l’enfant.
Bienheureux, car
ils seront appelés fils de Dieu et ils entreront dans la grande
fraternité des saints. Maudits ceux qui profanent ce lien, car ils
finiront dans la solitude éternelle.

Bienheureux, enfin, ceux qui
souffrent persécution, les frappés, les insultés, les méprisés, les
ignorés. Bienheureux, car le royaume des cieux leur appartient. Ils ne
perdent rien de ce qui est grand, et ils jugeront le monde à la droite
du Seigneur. Maudits les persécuteurs, car ils seront persécutés par les
démons."

Partager cet article

22 commentaires

  1. Merci mon Très Révérend Père.

  2. Merci au Père abbé du Barroux…
    Dom Gérard veille sur nous tous…
    et principalement sur les veilleurs…
    Un clin d’oeil à Sainte-Marie de la Garde…
    vous êtes les piliers de prières…
    dans cette France où le “bal des tentateurs”
    a ouvert ses portes….
    Deo Gracias.

  3. Magnifique !
    Merci mon très révérend Père !

  4. Amen.

  5. Comme toujours, voici un texte lumineux !
    Il est certain que le désordre de notre société depuis tant d’années va avoir de redoutables conséquences (et en a déjà) !
    Nous remplirons notre devoir avec l’espérance de la miséricorde.
    Mais les temps vont devenir mauvais !
    Courage, nous sommes chrétiens, voilà notre joie, notre espérance et notre soutien !

  6. Plutôt que maudits, qui me met mal a l’aise peut-être pour de mauvaises raisons, je préfèrerais lire ” Seigneur aies pitié de…”
    Nous nous appelons bien ” pauvres pécheurs ” devant Dieu!

  7. merci pour votre commentaire des Béatitudes appliqué à l’actualité et qui nous laisse pleins d’Espérance
    Que Dieu vous bénisse

  8. Si seulement nos dirigeants pouvaient l'”entendre” !!

  9. Très, très beau texte, merci !

  10. Après les invasions barbares, la chrétienté s’est reconstituée autour des monastères. Bien que l’histoire ne soit pas un éternel retour… Certains phénomènes pourront se reproduire…. La preuve : ce magnifique message.

  11. Ce beau texte plein d’espérance qui est aussi un terrible avertissement devrait être adressé à M.Hollande ,car il a ,devant Dieu, la responsabilité des dirigeants de peuple. Certains ont été excommuniés qui n’avaient pas imposé une loi aussi inique.

  12. Quel réconfort de lire de tels textes !
    Comme on aimerait retrouver ces lignes lumineuses sous la plume de nos pasteurs!

  13. Dans ce document des Amis du Monastère je relève également ces quelques mots (inquiétants et qui méritent donc d’être connus de tous) :
    ” …/… Jeudi 7 Mars : Mgr AILLEt, prédicateur de la retraite des moniales nous apprend que les HOSTILITES sont ouvertes CONTRE LUI et CONTRE l’EGLISE* : campagne d’affiches pour le dénigrer, manifestations, libelles en tous genres …. Mais il garde le moral : son séminaire se développe, de jeunes prêtres et de nouvelles communautés prennent la relève …/…”
    * L’EGLISE c’est nous les fidèles, c’est donc aussi contre nous que sont ouvertes les hostilités.

  14. Ceci est une malédiction, une malédiction semblable à celle que lança St Remi, jadis, autrefois, quand la France de Clovis déployait sa formidable envergure.

  15. Merci ” petit frère ” !

  16. Merci Père Abbé. Vous répondez à ce temps et montrez à beaucoup de croyants le fond de l’enjeu, ce fond qui est en nous.
    Vous avez pris la formulation de Saint Luc qui, contrairement à celle de Saint Matthieu, ne se contente pas d’énoncer, de relater des Béatitudes. Elle est plus choquante. Aussi, je réponds en votre nom à turcos car c’est pour vous le grand silence de la nuit. Maudits, rend davantage compte du latin “Vae” comme dans l’expression connue “Vae Victis”, malheur aux vaincus qui est, de fait à l’époque comme une condamnation à mort. Si l’on revient au grec, “ouai”,on se trouve sur une interjection. Elle pourrait se traduire par “hélas” mais en fait, elle est sans doute l’évocation de larmes sur un défunt. A défaut de textes -autres que la Bible sous la main, je suggère un retour à des textes grecs de tragédie antique -. La complainte sur le mort qui n’a pas eu de sépulture (ou autre calamité) est une complainte sur son salut. Bref, contrairement au vœu pieux de turcos, qui l’honore, on ne peut aller sur “Seigneur aie pitié de” dans le texte biblique et il faut alors maintenir ce “maudit” ou l’antithèse du “ashrei” hébraïque. Je m’explique. Ashreï, traduit en grec par Bienheureux, signifie selon mes souvenirs de séminariste ayant porté une vive attention aux psaumes, donc au psaume numéro 1 qui débute par ce mot : “En marche”. Le bienheureux, le saint est selon la tradition du Premier Testament, celui qui est en marche. Et il s’oppose à celui qui s’est “assis dans les ténèbres de la mort” entre autres à force de s’être “assis au banc des rieurs”, des moqueurs…La béatitude hébraïque, si je ne travestis rien, est à considérer comme la capacité à être encore et toujours en mouvement vers Dieu, à être toujours un Vivant. J’oserai lenéologisme d’affirmer que la manif pour Tous est Ashreï. Maudit reste une traduction trop latinisée mais il faut n’y voir que l’évocation d’un état définitif auquel on ne porte plus de remède. De la même façon, lorsque l’on parle d’excommunication dans l’Eglise, il ne faut pas comprendre que l’Eglise condamne, il faut comprendre qu’Elle reconnaît simplement que la personne qui persiste et signe dans sa propre mise hors de la communion est perdue pour la communion. L’Eglise, de fait, n’excommunie pas. Elle reconnaît un état de fait de mise hors communion du fait d’une pensée qui ne correspond pas à l’Etre de l’Eglise, laquelle laisse tout loisir au repentant de revenir à Dieu et à la Communion tant qu’il est temps. L’Histoire, celle de TOUS les textes montre que le plus souvent (ouai = hélas !) il ne le veut pas jusqu’au bout. Cette question porte jusque sur la condamnation inique infligée à Jeanne d’Arc car tout fut fait, comme le montrent les actes du procès pour qu’elle succombe de ce fait. Cette “législation” fut habilement et même diaboliquement utilisée contre elle par des gens d’Eglise. Désolée pour ce cours de théologie, je n’entendais ici que répondre à turcos. Toutefois, cher ami, votre réaction a le mérite de rappeler à tous que même si nous nous affligeons sur la route empruntée par certains, la prière, le jeûne, l’aumône, le témoignage, peuvent en sauver bon nombre. je crois que dans le “Maudits” choisi par le père Abbé pour sa traduction, il y aurait infidélité et erreur à croire que cela dispense les croyants d’user jusqu’au bout de tels moyens. Le seul à pouvoir bénir et maudire est le seul Dieu et il l’accomplira par son Fils venu nous sauver et dans le Souffle ardent de l’Esprit de sainteté. Turcos, vous avez raison, cela n’exclue pas d’implorer, de supplier, de réclamer la miséricorde. Tout en manifestant d’un cœur Ashreï bien enraciné. Deuxième néologisme (en fait pas si néo- que cela au vu de mon explication), plus de gens se lèvent des ténèbres de la mort où ils se sont assis, moins il y a de “hélas” à prononcer. Il faut faire se relever les gens, les frères, les sœurs… C’est encore possible, jusqu’au temps de l'”hélas” que pleurera Marie qui nous aime tous et Jésus qui s’est donné pour chacun. Tout à Tous. Y compris les LGBT (désolé de désigner autant de personnes ainsi. C’est surtout un lobby que j’interpelle ici.

  17. Merci au Père Louis-Marie pour ces lignes si magnifiquement inspirées.

  18. Hollande qu’as-tu fait de ton baptême? l’a-t-il reçu? Nous croyions savoir que ses parents avaient le sens des valeurs non? Parfois la maturité vient tard et c’est longtemps qu’on règle ses comptes avec son père…
    Mais la psychologie et Hollande….

  19. Cela à le mérite d’être clair!
    Quand vont-ils comprendre, ceux qui persécutent le mariage et l’enfant à naître,
    qu’ils ne sont pas du tout les maîtres du jeu, et qu’ils leur faudra rendre des comptes dans les secondes qui suivront leur passage dans l’éternité.

  20. Ce texte a été lu hier soir par les veilleurs à AIX en Provence.
    Merci pour ce soutien et merci d’éclairer les consciences!….
    Gilles

  21. Saints et Saintes de France sauvez nous et ouvrez le coeur de nos Dirigeants .

  22. Confiançe confiançe dans la Tempéte

Publier une réponse