Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Béziers : un immeuble à la place d’une église

Lu ici :

"Les Biterrois ne devraient pas la regretter… Il faut dire que l’église
Saint-Pie X, au 1, boulevard Maréchal-Leclerc, derrière le lycée
Jean-Moulin, n’était pas un modèle d’architecture ! Les pratiquants
fréquentant d’autres lieux de cultes nettement plus agréables pour les
yeux, le cœur et l’esprit : l’église ne sera bientôt qu’un tas de
gravats. Sa démolition a commencé.

Le nouveau propriétaire des lieux, fermés depuis 2008, à savoir la
société HMD, va faire construire, sur ce qui deviendra un terrain de 7
532 m2, un immeuble d’une douzaine de mètres de haut, composé de deux
bâtiments."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. Au vu de la banalité des immeubles construits aujourd’hui je doute que l’on y gagne en qualité d’architecture, sans parler de la perte d’un édifice qui faisait partie “du vivre ensemble” pour employer le jargon “citoyen”.

  2. Cet édifice des années 60 est laid, une sorte de hangar ou de silo en béton. Mais c’est une église, même si les églises de cette époque sont laides elles restent des églises catholiques.
    Trop souvent il est question de l’esthétique des édifices religieux, mais est-ce le plus important ? Le tabernacle, l’autel, n’ont-il pas la même fonction qu’ailleurs ?
    Bien sûr on préfère une belle église, un beau mobilier, qui sont une manière de respecter Dieu et la foi de tous.
    Cette architecture triste et repoussante correspond à des changements dans l’Eglise en France, quand on a commencé à confier par préférence la construction et les décors à des professionnels non croyants.

  3. Robert Ménard a une autoroute devant lui pour les municipales!

  4. la seule question est pourquoi les églises sont elles de plus en plus vides.

  5. Les Biterois y semblaient pourtant attachés. Ils regrettent de voir le terrain de leur jeunesse se défigurer à ce point. Je n’ai que 40 ans mais j’ai vu des changements drastiques dans ce pays. Ils déplorent que ceux qui prennent ces décisions ne soient pas de Beziers, car ils sauraient ce à quoi on était attaché. Quant à cette église située dans un quartier agréable avant d’être défiguré par la circulation, elle était au moins un moyen de faire connaître le grand pape saint Pie X.
    Cela dit, Tom pose la question ultime.

  6. Essai de réponse à la question de Tom: parmi toutes les raisons que l’on peut énumérer, je propose la laideur: des édifices et de la liturgie soixantehuitarde. Dieu est beau! Les cathédrales sont belles, le chant grégorien est beau, la musique religieuse de Venance Fortunat et saint Ambroise aux deux Olivier contemporains ( Messiaen et Latry) en passant par Josquin de Prés et JS Bach et mille autres, est belle, les cérémonies religieuses sont belles si l’on respecte la Liturgie, etc…..
    Les innovations liturgiques incontrôlées qui ont eu cours depuis 40 ans ont fait fuir les fidèles: dans le genre “rock”, “country” ou “gospel” ils pouvaient trouver mieux ailleurs, ils y sont allés!

  7. Début des années 70, les institutrices de notre petite école de religieuses nous menaient en promenade à “St Pie X” (je me demande même si on ne disait pas déjà “Pie X” seulement…), dans la pinède attenante.
    L’église, nous n’y sommes jamais (!) entrés; pourtant, un chapelet, pour des écoliers catholiques, c’eut été une bonne idée ? (et cela m’aurait évité d’avoir à apprendre à le dire à 40 ans en fréquentant des “tradis”…). Mais je me souviens que l’enfant que j’étais n’aimait pas cette église, blockhauss de béton gris foncé, massif, triste…, et, très déconcerté par son apparence, la trouvait très laide; en fait, dans son esprit, ce ne pouvait pas vraiment être “une église” (on ne l’avait pas encore “libéré”, ce pauvre enfant, des “stéréotypes” architecturaux…).
    J’ai un bien meilleur souvenir des énormes “pignes” que nous cassions avec des cailloux pour nous régaler des “pignons” que nous dévorions pour goûter, arrosés de gourdes d’ “anthésite”. Je regretterai plus la pinède, hélas, que ce “Beaubourg” du même acabit que leur “nouvelle Pentecôte” !
    En revanche, il y a tant de petites églises du “roman languedocien” à sauver, imprégnées de siècles d’une piété peut-être pas toujours irréprochable, mais saine…

  8. Immeuble qu’on va sans doute mettre des clandestins.

  9. Il faut, en revanche, surveiller, à Béziers, le sort réservé à la chapelle Ste Rita (près de la place Garibaldi): des menées insidieuses pour sa suppression existeraient (pressions immobilières, quartier musulman…) ai-je entendu dire.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services