Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Béziers : Chant des partisans “les chants n’appartiennent pas à la gauche mais à la France” Ménard

Partager cet article

10 commentaires

  1. Quelle bande de communistes ! un chant rouge pour conclure une rencontre de droite ! la prochaine fois l’internationale ? le marxisme culturel est vraiment un fléau pour la Vdroite (cf phillipot, chenu, ménard)

  2. Personnellement, je trouve que le Chant des Partisans est nettement plus acceptable que la Marseillaise quand on est de droite.

  3. C’est bien, les gens de droite sont les résistants aujourd’hui contre l’occupation…

  4. @ de la Roche…
    J’espère que c’est une pointe d’humour…
    Le chant des Partisans était le chant des Résistants… à ce titre, il était chanté dans les unités para en Algérie lorsque les cadres avaient fait partie de la Résistance (donc un bon nombre d’entre eux en général).
    Pendant une cérémonie « du souvenir » (39-45 ou 14-18), je préfère nettement entendre le chant des Partisans que la Marseillaise…
    Ce chant n’est pas rouge : il est français parce que français, ça veut dire LIBRE (franc = libre) et donc ce chant rappelle à tous qu’on ne peut enchaîner un Français…

  5. A de la Roche :
    Parce que la Marseillaise est un chant de droite ??? Et la révolution est évènement fondateur de la droite ??
    Personnellement, je préfère le chant des partisans à la Marseillaise…ne parlons même pas du point de vue musicale la Marseillaise étant une catastrophe sur ce plan…
    Quant à la musique du chant des partisans, elle fut composée par Anna Marly, russe blanche qui fuyat la Révolution bolchevique… IL y a pire comme chant communiste.

  6. On doit les paroles du “Chant des partisans” à Joseph Kessel et à Maurice Druon (fils du frère de Kessel). La musique est d’Anna Marly
    (Anna Betoulinski) dont le père avait été fusillé pendant la révolution russe.
    http://www.ac-grenoble.fr/lycee/vincent.indy/IMG/pdf/le_chant_des_partisans.pdf
    Peut-on dire que ces personnalités étaient de gauche ?

  7. Oui pourquoi pas!J’y étais et tout les gens en très grande partie,du FN l’on chanté!!Ne cherchez pas midi à quatorze heure!!

  8. Le chant des partisans a été fait par une russe et par Maurice Druon , ancien résistant ,mais qui était aussi un homophobe d’extrême droite selon les critères actuels qui définissent l’extrême droite !
    Maurice Druon avec dit cela avant sa mort :
    Le régime stalinien était spécialiste du détournement des mots afin de leur faire revêtir un sens différent de leur signification première, sinon même leur donner un sens franchement contraire. La Moscovie rouge n’avait-elle pas inventé le pléonasme de « démocratie populaire » pour désigner une dictature ? Tous les partis marxistes, quels qu’ils soient, où qu’ils soient, ont contracté ce vice mental ; tous ont détourné et continuent de travestir les vocables pour les faire servir à leurs fins subversives. Nos gauchistes de tout poil sont parvenus à faire un terme d’opprobre ou d’insulte du mot « libéral », qui veut dire « partisan de la liberté, défenseur des libertés ». On vous traite de libéral comme si on vous envoyait un crachat. Si le libéralisme est si haïssable, c’est donc que le bonheur est dans l’oppression et le totalitarisme. Libéraux, mes frères, quand donc allez-vous vous rebiffer ? Ces détournements de langage débordent à présent le domaine politique pour envahir tous les autres de la vie sociale. Personne ne conteste l’expression « mariage homosexuel » . Qu’on soit pour, qu’on soit contre, que certains l’autorisent et d’autres pas, peu me chaut. Mais ce que je ne puis admettre, c’est la dénomination même. La définition du mot mariage dans le Dictionnaire de l’Académie est la suivante : « Union légitime d’un homme et d’une femme, formée par l’échange de consentements que recueille publiquement le représentant de l’autorité civile… Désigne aussi le sacrement qui lie un homme et une femme s’unissant par l’échange des consentements au cours d’une cérémonie religieuse. » La cause me paraît entendue. J’ajouterai seulement par ironie : qu’en est- il, pour les couples homosexuels, de la « non- consommation » du mariage qui est motif de séparation ou d’annulation ? Autre faribole de même catégorie : le « baptême républicain ». Le baptême est un acte religieux, qui fait entrer dans une Église, une communauté de foi, et implique croyance en Dieu. La République est- elle une divinité créatrice de l’univers ? S’il s’agit de donner un parrain, une marraine, à un nourrisson, et bien appelons cela « parrainage civil » , mais ne maltraitons pas le langage ; ne confondons pas saint et sain. Car c’est la saine langue que je défends contre ces sottises acceptées. Je n’attends pas du gouvernement qu’il montre l’exemple du bon usage. Sa dernière bourde m’a fait bondir. Elle est monumentale. Je lis dans Le Figaro du 29 juin que Mme Dominique Versini, ex-secrétaire d’État chargée de la précarité et de l’exclusion, vient d’être nommée, en Conseil des ministres, « défenseure des enfants ». Je ne saurais nullement mettre en doute les qualités exceptionnelles de cette dame, qui justifient sa désignation à ce poste. C’est devant le mot que je m’indigne. Jamais le e muet ne fut la marque automatique du féminin. De toujours, les mots en « eur » ont la formation féminine en eure, trice ou resse. Le féminin de défenseur est défenderesse. Si l’on trouve « défenderesse » un peu recherché, on dispose du synonyme plus simple de « protectrice ». Pas un des trente- deux ministres n’a donc fait remarquer que défenseure n’était pas français ! Voyons, M. de Villepin savait écrire, naguère. Ses ouvrages en témoignent. Le pouvoir lui a-t-il fait perdre la connaissance de la grammaire ? Avec M. Jospin, par ses aberrantes et abusives instructions au Journal officiel, nous avons eu un démolisseur volontaire de notre langue. La droite est-elle devenue son obéissante héritière ? « Ma patrie, c’est la langue que j’écris. » Ceux qui insultent ma langue insultent ma patrie.

  9. La Gauche , le PS surtout , n’est pas la FRANCE , c’est le néant de ceux qui ont tout abandonné et ne peuvent engendrer que la destruction : c’est le MAL . Il y a beaucoup de gens de gauche dans les partis dits de droite : Juppé ,NKM par exemple…

  10. “Ami, entends tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne…”
    La réalité que nous devons supporter depuis trop longtemps !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services