Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Bernard Antony et l’avenir du Mouvement National

AntonySur son blog, Bernard Antony exprime sa crainte de voir à nouveau le mouvement national effectuer une traversée du désert :

" La réalité qu’il serait vain de nier, c’est que, pour l’instant, l’opposition nationale risque fort de goûter à nouveau les épreuves de la traversée du désert ; ou, pour prendre une autre métaphore, celle d’une mer par calme plat où plus aucun souffle ne pousse les voiles de ses embarcations.
Le paquebot du F.N. d’ailleurs n’a plus beaucoup de carburant et n’a pas du tout de voile.
Ce n’est pas encore nous dit-on la mutinerie à bord mais on y sent néanmoins la rouspétance.
Ailleurs, sur son radeau, Mégret reste en rade.
Pour Villiers enfin, ce n’est pas l’heure des prouesses du Vendée-globe mais plutôt du gobe-tout, pour sauver le conseil général de Vendée.
Le ridicule ne tue pas son président. Il est au contraire le prix à payer pour conserver deux ou trois sièges de députés au MPF moribond (…)
Aujourd’hui le Vicomte a amené son pavillon : au diable promesses et serments.
Au Japon on se fait hara-kiri pour moins que ça ! Mais le Villiers n’est pas un samouraï."

Mais reste néanmoins sans illusion sur Nicolas Sarkozy car :

" (…) ce serait bien sûr une divine surprise que Sarkozy, au-delà des mots, adopte le contenu de nos valeurs et les inscrive dans la réalité de sa politique.
Ce serait lui alors qui incarnerait le mouvement national et nous n’aurions alors qu’à nous réjouir du repos qu’il nous procurerait.
Mais ne nous laissons pas aller à cette douce illusion.
Rien en effet ne nous semble mis en œuvre ni même réfléchi pour enrayer l’effondrement moral, le déclin démographique et la menace de la marée montante islamique.
L’heure a donc sonné de la réflexion nécessaire pour mettre le mouvement national, dans la fidélité à ses valeurs, à l’heure du XXIème siècle
."

Philippe Carhon

Partager cet article

9 commentaires

  1. Bernard Antony nous a habitués à plus d’élégance dans ses propos. Parler de M. de Villiers en l’appelant le Vicomte est une mauvaise manière de républicain.

  2. Il y aura en effet urgence à réfléchir, après les législatives certes, mais en s’y mettant rapidement, parce que chaque année durant 4 ou 5 ans il y aura une consultation électorale d’ampleur nationale.
    Bernard Antony serait plus utile au sein du FN, qu’à l’extérieur, dans le rôle chagrin du chroniqueur maritime du paquebot, du radeau et du vendée -globe : malgré leurs défauts, et surtout malgré leurs divisions, (soigneusement entretenues par la flotte ennemie, et sarcastiquement relevées par lui), ils tentent de naviguer par vent contraire.
    Dans les passes difficiles, les pilotes n’orientent pas les navires de la côte, mais en montant à bord….
    (C’est le FN qui a exclu Bernard Antony si bien qu’il est incohérent de dire que BA serait plus utile au sein du FN. A la fin de son article, Bernard Antony explique d’ailleurs pourquoi il soutient le MNR face au FN dans la 7ème circonscription de la Seine et Marne. Les raisons qu’il évoque suffisent à comprendre pourquoi il peut difficilement retourner au FN.
    Philippe Carhon)

  3. M. Carhon, il s’agit vraiment là de querelles de cour de récréation (et plutôt d’écoles de filles!). Connaissez-vous vraiment la position de Simone Giammertini sur l’homosexualité et plus encore, au-delà d’un programme racoleur, la position personnelle de Bruno Mégret sur le même sujet? Laissez-moi rire…
    Et merci à Pascal G. pour ses commentaires toujours très politiques, bien éloignés des réactions trop souvent épidermiques de la plupart des intervenants.
    (Les propos de Julien Sanchez ne me font pas du tout rire. Désolé, mais il y a des limites à ne pas franchir sur un site de candidat à la députation !
    Comme vous avez l’air d’être dans le secret, je suis intéressé par les ” positions personnelles” de Simone Giammertini et de Bruno Mégret sur ce sujet, citations et références à l’appui bien entendu !
    Merci par avance.
    Philippe Carhon)

  4. @ Carhon
    @ Nelaighis
    B. Antony a tout fait (comme soutenir M. Bompard rejoignant le MPF et le sarkozisme sans le savoir) pour se faire relever de certaines fonctions, en se livrant à des attaques publiques contre les dirigeants du FN, dont il n’ a pas été exclu formellement.
    Tout cela remonte à la période de la scission, durant laquelle il eut une attitude attentiste, ne défendant JM LP que lorsqu’il eut la certitude (il ne fut pas le seul d’ailleurs) que la prise de contrôle légale, juridique de l’appareil par B. Mégret avait définitivement échoué. Cela a créé un froid entre JM LP et lui, dont les relations n’ont pas retrouvé le même niveau de confiance qu’auparavant.
    Les propos de M. Sanchez sont plus qu’agaçants, effectivement inutiles, voire pour moi choquants dans leur impudeur, et contre productifs politiquement. Cependant, ils ne sont pas une remise en cause du refus programmatique du FN du mariage et de l’adoption homosexuelles.
    Mais B. Mégret ou Mme Giammertini ne peuvent ignorer, ce que B. Gollnisch dut supporter à Lyon, que beaucoup de proches et de soutiens du MNR, dont plusieurs élus régionaux dans Rhône-Alpes, partageaient au moment de la scission (et partagent encore) des positions semblables à celles de M. Sanchez : B. Gollnisch le leur fit d’ailleurs observer lors de la fameuse séance du Conseil National qui vit s’enclencher la scission, pour montrer sa patience à leur égard. On peut comprendre l’agacement de B. Antony. Mais cela justifie t il une consigne de vote ? C’est affaire de réflexion personnelle. Le moralisme appliqué doit s’appliquer également à tous.
    Cet épisode surtout ne fait que masquer la question du rôle de sycophante (dénonciateur professionnel à Athènes) que semble s’être attribué B. Antony : je pense qu’il devrait plutôt être positif; réorganiser des Journées d’Amitié Française, par exemple, recréer le Club des Amitiés Françaises, lieu d’échanges et de débats, bref unifier par le haut, et le talent qui est le sien, plutôt que rabaisser les uns et les autres sans charité.
    La manière dont dans son blog il attaque Marine Le Pen sur sa vie familiale est peu élégante. Elle ne l’a jamais affichée et le prétendre, en la comparant à la peopolisation de N. Sarkozy, est de très mauvais aloi : je dirais même qu’il s’agit d’une faute de goût caractérisée. Le divorce est un mal qui frappe bien des familles, y compris catholiques, y compris traditionnalistes, pour ne pas devenir un moyen de régler des différents politiques.
    Il me semble que Marine Le Pen et ses enfants, ont eux aussi droit, de notre part, et quoi qu’on pense d’elle comme responsable politique, à un minimum de respect et de délicatesse.
    Je rappellerai à Bernard Antony la parole de l’Evangile : ” Celui qui n’a jamais péché, qu’il lui jette la première pierre “.
    Les anciens y renoncèrent alors. B. Antony n’a pas encore atteint leur sagesse.
    (Votre appréciation des propos de Bernard Antony est tout à fait respectable.
    En revanche, nous attendons toujours les citations et références concernant les supposées opinions personnelles de Bruno Mégret et Simone Giammertini. Laisser supposer que l’on connaît le dessous des cartes de la scission de 1998 est un peu léger car tout et le contraire de tout a été dit selo les engagements partisans de chacun…
    Philippe Carhon)

  5. qu’a dit Julien Sanchez ?
    (C’est à lire ! )
    « FN donc homophobe ?
    Si je marche par coups de cœur en amitié, je comprends tout à fait que l’on puisse marcher par coups de cœur en amour et donc être bi ou homo.
    Aujourd’hui, tout le monde connaît au moins un homo ou une lesbienne…
    Et je crois que nous avons déjà assez d’ennuis en France (impôts, chômage, etc.) pouvant amener les gens à déprimer et à être mal dans leur peau pour en plus priver les gens de leurs libertés individuelles…
    La sexualité, l’amour, ressortent du domaine privé. Par conséquent, voilà, chacun fait ce qu’il veut de son… corps, du moment qu’il n’embête pas les autres avec ça !
    Et puis c’est si rare de trouver l’amour et d’être épanoui sexuellement que je ne vois pas de quel droit j’empêcherais quelqu’un de l’être avec qui il veut.
    C’est ma conception, comme celle de beaucoup de gens au FN, à commencer par Jean-Marie LE PEN lui-même qui est très ouvert sur ce point.
    Je crois que la seule chose que le Front regrette et déplore au fond en matière d’homosexualité, ce sont les manifestations ultra-communautaristes et « carnavalesques » type « Gay Pride » qui font plus de tort qu’autre chose aux homosexuels et renforcent d’eux dans l’opinion une image superficielle et dépravée… qui n’est qu’une image ! »
    http://www.deputedemain.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=24&Itemid=44

  6. Pour ceux qui ne seraient pas encore convaincus de la nocivité de M. SANCHEZ, je conseille d’écouter cette émission de France Inter : http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/travaux/fiche.php?diffusion_id=50234, où il déclare notamment que l’avortement est une forme de contraception !
    B. ANTONY a entièrement raison d’appeler à éliminer ce genre de candidats qui sont la honte du front national.
    Qu’ils aillent se faire voir chez les Grecs !

  7. @ Cher Carhon,
    J’ai vécu les évènements de la scission en direct, et peut avoir d’eux une vision très précise, quoique légitimiste de principe….
    J’étais présent à la réunion du Conseil National du 5 décembre qui vit le commencement de cette opération, désastreuse pour tous, dont je suis sorti effaré par ce suicide collectif, face à Chirac et Pasqua. Ayant une formation d’historien, je fis de mémoire une sorte de retranscription des propos tenus, propos ou hurlements selon les uns ou les autres, silences éloquents aussi et absence de soutien également. De tout cela j’ai donc un souvenir très documenté.
    Mais par contre, pour connaître les soutiens publics, ou l’absence de soutien public des uns et des autres, il suffisait de lire la presse nationale des semaines qui ont suivi pour comprendre l’attentisme de beaucoup.
    Pour ce qui est des opinions personnelles de Mme Giammertini et de B. Mégret, je suis en accord avec vous : le liseur du SB qui en fait état commet un abus de méthode, ce qui ne signifie pas qu’il ait tort sur le fond.
    Je ne pense pas qu’il faille tirer la conclusion que tout le FN partage ses goûts et opinions de M. Sanchez , y compris ses dirigeants, comme l’insinuent déjà certains catholiques emplis de charité chrétienne et solidaire : un peu de mesure permettra de comprendre qu’il s’agit d’un candidat sur 580. Si cela a donné l’occasion à B. Antony de dénigrer au moins un candidat du FN avec des raisons recevables, alors, réjouissons nous pour lui. Mais cela ne saura servir de justification à son splendide isolement morose et grognon : les 479 autres candidats du FN ne s’appelent pas Sanchez, et mènent, eux aussi, un combat ardu et déterminant pour l’avenir de la droite nationale. Il n’y a pas pas de culpabilité collective pour l’opinion d’un seul, qu’il s’appelle Sanchez ou Le Pen ou Mégret : cela s’appelle la liberté intellectuelle et la responsabilité morale.

  8. à Pascal G.
    Concernant B. ANTONY et la scission de 1998, vous travestissez totalement les faits. Secrétaire général de Chrétienté Solidarité à l’époque, je dois vous rappeler que la première réaction de masse au coup de Bruno Mégret a été la publication de Reconquête 10 jours après le 5 décembre. Drôle d’attentisme ! Même JMLP pourrait le reconnaître. BA a été au contraire un des plus rapide et efficace dans la contre attaque.
    Vous mentez purement et simplement en accusant BA d’attentisme à cette époque.
    J’aimerais que ce genre de propos soit signé.
    Quand à Marine et à sa vie personnelle, c’est elle même qui en fait état dans son livre. BA ne fait que commenter ses propos. Le commentaire des textes est il désormais interdit en lepénisme comme en islam ?

  9. à Pascal Ga
    Le “sycophante” Bernard Antony ne fait pas que dénoncer : il a fondé et développé l’AGRIF qui est une des rares initiatives du mouvement national qui fasse du concret efficacement, toute comme la soupe au cochon des identitaires et les actions régionalistes d’Alsace d’Abord.
    M. Pascal G., je crois que vous devriez vous aussi faire un peu de concret plutôt que de tartiner des analyses sans fin et autres sondages des reins et des coeurs pour justifier l’injustifiable.
    Rendez-vous utile : votre style est bon, écrivez des discours pour Gollnisch ou JMLP… mais peut être l’avez-vous déjà fait ?

Publier une réponse