Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Bernard Antony soutient Carl Lang et le “Parti de la France”

Le président de Chrétienté-Solidarité explique :

L “Lorsqu’en juillet 2003 je décidais de quitter le bureau politique du Front National ce ne fut pas seulement pour des raisons de détail accumulées. […] Je ne voyais plus comment agir au sein du bureau politique trop inerte pour empêcher la dérive du mouvement vers un mode de fonctionnement ou plutôt de dysfonctionnement, celui d’un parti de plus en plus autoritariste, jacobin, archaïque, totalement fermé aux progrès dans la conduite des relations humaines qui est la caractéristique des entreprises performantes. […] En attendant sur le plan politique qu’un projet de reconstitution du mouvement national français se concrétise enfin, je créais avec mes amis […] l’Institut du Pays Libre, à la fois organe de réflexion et de prise de position politique et sociale. Cet institut, en revanche, appuiera volontiers la grande initiative du Parti de la France […]


Le Parti de la France, c’est enfin le mouvement dont la France, mais aussi l’Europe et le monde ont besoin dans la clarté des idées et des projets. C’est le choix de la fidélité aux valeurs judéo-chrétiennes universelles du Décalogue incarnées dans notre civilisation, enrichies par les immenses apports philosophiques et culturels de nos racines grecques et latines, mais aussi celtes et germaniques et je n’oublie pas la belle et très antique spécificité basque. […] Défendre notre identité française, européenne, chrétienne alors qu’elle est si violemment piétinée au moment où l’on exalte toutes les autres, ce n’est pas pratiquer un mauvais repli identitaire, cela ne relève d’aucune xénophobie, c’est assumer notre devoir de piété filiale et parier sur l’avenir de notre peuple et de notre civilisation. […]


Avec Carl Lang, nous avons depuis longtemps vérifié notre accord sur l’essentiel : la survie de la patrie, le respect de la vie innocente de la conception jusqu’à la mort naturelle; la défense des droits de la famille ; celle des libertés de l’enseignement ; de la séparation de l’école, comme d’ailleurs de la justice, des carcans et des lobbies idéologiques ; le respect de la dignité humaine et des personnes dans les médias ; les libertés du travail, la rénovation des rapports sociaux, une autre loi sur la représentativité syndicale ; l’abolition des lois de police de la pensée aux effets si pervers, la lutte contre l’inversion raciste et morale du néo-totalitarisme.”

Michel Janva

Partager cet article

38 commentaires

  1. j’appelle cela un non évenement…..

  2. Parti de la France… C’est ridicule… Ils n’ont donc pas pensé aux mauvais jeux de mots que ça permet de faire ? En tout cas c’est très fade tout ça.

  3. Cela n’a rien d’étonnant. Carl Lang et Bernard Antony appartenant au mouvement national authentique, il était normal qu’ils se réunissent. Ces retrouvailles, ce soutien de B. Antony au nouveau mouvement de Carl Lang confirme l’espoir d’une reconstruction tout à fait possible de la droite nationale, populaire, sociale et catholique. C’est très encourageant. Je pense que les ralliements et les retrouvailles vont aller crescendo. Surtout, cette dynamique se fait sur la défense de principes intangibles. Avec Lang et Antony nous sommes au moins certains d’avoir des représentants politiques intègres au niveau des idées.

  4. C’est une évidence, Solange, Bernard ANTONY défendra avec Carl LANG le programme du FRONT NATIONAL. Car sur chacun des points fort justement mis en avant par B. ANTONY, le FN a un programme qui répond parfaitement à ses exigences.
    Mais cela n’est pas nouveau : nombreux sont ceux qui depuis 20 ans ont défendu ces idées en prétendant vouloir ou pouvoir faire mieux.
    Mais ces purs, ces cathares, ont souvent fini cathareux. C’est d’ailleurs là le fond du problème posé par ces séparations répétées : elles favorisent le système provisoirement, le temps de leurs brèves existences, et puis disparaissent comme les étoiles de type super nova, loin, très loin, trop loin du pays réel. Une grande explosion d’étincelles, puis le silence interstellaire.

  5. Certes “parti” exprime un affrontement, contrairement à des termes plus conviviaux comme “mouvement” ou “rassemblement”. Mais face au parti de l’étranger, l’heure est elle à la convivialité ?
    On ne peut que se réjouir de cette fraternité qui se (re)construit jour après jour : aujourd’hui Bernard Antony, demain Gollnisch ? Ce n’est plus : le Roi est mort, vive le Roi ! mais : le FN est mort, vive le Parti de la France

  6. B.ANTONY a toujours été un catalyseur dans les mouvements auquel il a participé et la liste est longue des réalisations qui perdurent grace à lui.le traiter de cathareux(pour catarrheux je suppose )c’est un mauvais jeu de mot pour l’ennemi des neo.cathares.il est évident qu’il fallait un signal pour tous les blessés du combat national et pour ceux qui s’apprétent à quitter un fn moribond financiérement et électoralement.

  7. Réponse à Pascal Gannat.
    Bernard Antony et Carl Lang défendront le programme du FN antérieur à la dérive idéologique du lepénisme et non l’orientation actuelle et douteuse du FRONT (ex)NATIONAL. D’où la nécessité de ce nouveau mouvement pour nous sortir de la spirale du reniement de nos idées les plus fondamentales.
    C’est d’ailleurs, si vous savez lire, ce que Bernard Antony explique lui même : “Lorsqu’en juillet 2003 je décidais de quitter le bureau politique du Front National ce ne fut pas seulement pour des raisons de détails. Je recourus sans illusion à ce que je considérais bien comme l’ultime moyen à ma portée pour essayer d’enrayer un PROCESSUS NAVRANT prouvant que Jean-Marie Le Pen n’avait pas du tout tiré les leçons de la grave crise de l’année 1998. Je ne voyais plus comment agir au sein du bureau politique trop inerte pour empêcher LA DERIVE DU MOUVEMENT VERS UN MODE de fonctionnement ou plutôt de DYSFONCTIONNEMENT, celui d’un parti de plus en plus AUTORITARISTE, JACOBIN, ARCHAIQUE, […]. Cette sclérose, comme toujours en pareil cas, s’accompagnait d’une atmosphère de sérail ou de kremlin de plus en plus lourde de suspicion. […] Mais le pire était tout de même dans l’ENLISEMENT IDEOLOGIQUE DU CHEF dans une DIALECTIQUE d’interprétation à causalité unique des événements du monde faisant par trop fi de la complexité des facteurs et des causes qui mènent l’histoire.”
    C’est assez clair. Mais sans doute Bernard Antony est-il, comme vous le suggérez, un “cathare”, voire un “cathareux” ? Je constate que vous persistez dans le registre de l’insulte. Autre chose : si vous-même et les copains night-clubbers de Marine Le Pen (votre argumentaire est presque mot pour mot tirés des sites gérés par ces gens-là) êtes tellement persuadés que les “dissidents” (en réalité ceux qui fidèles aux principes non-négociables refusent de se soumettre à l’arbitraire de chefs devenus contestables) finissent dans le silence et l’indifférence, qu’avez besoin de vous inquiéter du nouveau mouvement de Carl Lang ? Laissez donc les catholiques nationaux s’organiser comme ils l’entendent au sein du Parti de la France et restez bien au chaud au Front Familial.
    PS : si vous ouvrez les yeux un jour, vous serez le bienvenu dans le mouvement national. Donc sans rancune. Et j’espère à bientôt.

  8. Pour information, voici un lien (Le Parisien) informant du lancement du “Parti de la France” :
    http://www.leparisien.fr/liveafp-politique/carl-lang-lance-son-mouvement-le-parti-de-la-france-23-02-2009-420979.php
    reprenant la dépêche AFP :
    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jz4rnQA3gFHc6a8kggbLQpM2-izg

  9. Gollnisch a expliqué sur Nation Press Infos les raisons impératives de ne pas saboter le combat national en donnant dans le groupusculaire.
    Le groupuscule de Lang, après avoir raté le ralliement de Martinez, puis celi des Identitaires, se tourne maintenant vers Antony, dont la critique acerbe et systématique anti-Le Pen est devenu le fonds de commerce. On a donc droit au rassemblement des aigris, des déçus, des antis, des frustrés. Une super-dynamique électorale en vue!…
    Et tout ça pour reprendre mot à mot le programme du Front National et les thèmes qu’il défend depuis toujours et qu’il défendra aux Européennes de 2009.
    Les Français ont montré en 2002, alors qu’ils avaient le choix entre LE PEN et MEGRET, qu’ils en avaient soupé des califes à la place du califes et des cohortes d’aigris.
    C’est donc bien un non-évènement que ces énièmes tracations du groupuscule Lang.

  10. Solange à Pascal G “restez bien au chaud au Front familial”… Loin de moi l’idée de dire que B. Antony ne met pas l’accent sur certains points justes (que Pascal G a également depuis longtemps avancé également), mais dire qu’un engagement au FN signifie bien “au chaud” me semble injuste et même assez révoltant pour tous les militants et/ou cadres du FN qui ont du subir les conséquences dans leur propre vie de la diabolisation du Front et du lynchage organisé.

  11. S’il s’agit d’un non-évènement, pourquoi vous donner tant de mal à le commenter ? Le”rassemblement des aigris, des déçus, des antis, des frustrés” est en fait de votre côté Olivier M…. Vos propos en sont l’illustration.

  12. Gollnisch est le seul qui peut sceller la réconciliation de nombreux cadres du mouvement national qui sont partis du FN et qui lui font cruellement défaut aujourd’hui, Lang le sait..C’est pourquoi il refuse de présenter un candidat dans le sud-est contre Le Pen, “en souvenir des combats du passé”, ni dans le grand-est contre Gollnisch “pour les combats futurs”. Il ne fait pas l’erreur de Mégret qui a craché sur Le Pen. Ce dernier reste , en dépit des ses erreurs, de ses défauts et de sa mauvaise foi, reste un grand du mouvement national.
    @ Olivier M
    Mais si c’est le Fn qui devient un groupuscule, que fera Gollnisch? C’est aussi une question sous-jacente dans l’interview de Gollnisch sur e-deo…y avez-vous seulement pensé??
    Le seul moment où tout le monde travaillait dans le même sens et en harmonie au Fn, c’est quand Gollnisch était Délégué général et Lang Secrétaire général. Une amitié qui ne s’est pas démentie…

  13. Désolé de contredire certains mais le FN n’est pas mort, loin s’en faut; les différentes réunions publiques que nous tenons partout en France le prouve sans aucune ambiguité.
    C’est plutôt Lang qui désespère de regrouper des militants: à l’exception du club des “mis en examen” de l’ex-fédé Nord-Flandre de Philippe Bernard, tous les militants nordistes sont révoltés par le retournement de veste de Carl Lang…pour lequel ils ont sué sang et eau depuis des années afin qu’il soit élu comme rprésentant du Front National du Nord.
    Je suis bien placé pour en parler puisque j’en étais jusqu’en 2007, au titre de responsable de circonscription dans cette trop fameuse fédé.
    Coup de chapeau entre parenthèse à nos courageux amis qui ont repris le flambeau après les décombres laissés par les languistes.
    Mais quelqu’un comme Lang qui refuse de prendre des risques et du travail en 2007, en refusant d’être directeur de campagne des présidentielles comme des législatives dès 2006, laissant à Marine et Bruno (Gollnisch, pas Mégret 🙂 le soin de s’y coller, puis qui refuse de se présenter aux cantonales comme aux municipales de 2008, puis enfin prend prétexte de n’être pas désigné tête de liste de la circonscription grand Nord-Ouest pour tourner casaque et monter une liste contre son propre parti, celui-là n’inspirera jamais confiance, juste le dépit et la déception des militants qui ont cru en lui.
    Par ailleurs, Lang ne refuse pas de présenter quelqu’un contre LE PEN en circonscription Est, il en est tout simplement incapable car personne ne le suivra et il sait qu’il serait applati comme une crêpe; il espère seulement que sa “notoriété” , acquise au Front, le servira dans le Nord.
    Or cette notoriété est très relative pour quelqu’un totalement absent de sa région depuis 2004, la circonscription Grand Nord-ouest regroupant en outre la Picardie et les Normandie, où il est totalement transparent.
    Pour JB, loin d’être frustré (je n’ai trahi personne moi, et surement pas mon parti ni mes militants), j’ai confiance en l’avenir et je ne ménage pas ma peine pour militer.
    Parceque nos femmes et nos enfants sont en danger de mort et qu’il faut se battre.
    Le reste, associations d’aigris languistes et autres, est pure littérature de supermarché.

  14. Ah bon!!! Parce qu’on a proposé à Lang d’être directeur de campagne des présidentielles en 2007? Je suppose qu’entre Marine et Lang, JMLP avait initialement sa préférence pour Lang et n’a choisi Lang qu’en désespoir de cause…
    Et pourquoi ces désengagements après avoir tant donné? Olivier M brosse un tableau noir du militantisme de Lang, en partie vrai, mais réducteur car ne concernant que deux dernières années de militantisme au Front sur plus de deux décennies de bons et loyaux service. surtout Olivier M occulte les vrais raisons de ce désengagement. Lang pensait que 2007 était la campagne de trop pour JMLP, et les faits semblent lui donner raison… C’est tout de même étrange la manière dont certains présentent les choses. “Tous les militants nordistes sont révoltés par le retournement de veste de Carl Lang…pour lequel ils ont sué sang et eau depuis des années afin qu’il soit élu comme représentant du Front National du Nord.”
    Primo, certains militants nordistes ont suivi Lang, c’est un fait…
    Secundo, c’est un peu facile de retourner sa veste et de présenter les dissidents, que l’on approuve leurs choix ou non, comme des nanab qui doivent soit tout à JMLP, soit tout aux militants qui sont restés dans le giron du FN. JMLP aussi beaucoup à Lang qui a remplacé Mégret au pied levé en 1998. Là , les gens était plus respectueux. Il ne faudrait pas occulter par les évènements récents tout ce que le FN doit aux Lang , Antony et consort

  15. Je précise à Guillaume que nul ne nie l’oeuvre de Lang au FNJ, au sein du FN ensuite, lors des recherches de signatures pour JMLP en 2002 enfin (j’y étais aussi! mais en 2007 également et cette fois sans Lang).
    Mais depuis, l’usure de l’homme a fait son oeuvre, nous sommes les premiers à le regretter.
    Simplement je dis la réalité que nous vivons au plus près des militants, dont je suis et dont nous sommes; et c’est un fait que, depuis 2004, après les régionales, on n’a plus revu Carl Lang qu’épisodiquement, et surement pas pour militer.
    Entre la Belgique et la France, il n’avait justement pas choisi son nouveau parti…
    Enfin je note que, comme par ses absences des combats électoraux pourtant très difficiles de 2007 et 2008, Carl Lang n’a pas supporté d’être deuxième sur la liste de Marine; c’est bien lui qui a claqué la porte, soyons clairs sur les prix.
    Les militants qui auraient suivi Lang dans le Nord, à part le club des “mis en examen” comme je l’ai déjà évoqué, il n’y en a pas, j’en suis fort désolé pour ceux qui croyait tenir un nouveau leader charismatique avec Carl Lang.
    Par contre, vous pouvez consulter nos sites et constater la fréquentation militante de nos réunions.
    Bref, le parti de la France, nous en sommes tous, parceque nous sommes aussi et toujours, au Front National, des patriotes français.
    Et fiers de l’être.

  16. Quand je lis Olivier M (partisan sans doute de Marine Le Pen) je souris : il dénonce les soi-disant “aigris” avec une plume trempée dans le vinaigre, voire dans le cyanure… qui est vraiment aigri ? Quel déversement de haine ! ça fait vraiment de la peine.
    Le groupuscule des aigris, c’est bien plutôt le petit club qui entoure le clan Le Pen et qui voit le Front (ex)National (ses cadres, ses militants, ses élus) se réduire comme peau de chagrin chaque jour davantage. Avec pour seuls arguments contre ceux qui prennent le parti du sursaut, l’insulte basse, l’invective haineuse. A contrario, avez vous jamais entendu Lang, Antony, Bild, etc, insulter leurs adversaires ? Par ailleurs accuser les personnes précitées d’être des “gamelards” est vraiment ridicule et disqualifie ceux qui tiennent ces propos absurdes.
    Ils disent que le Parti de la France est insignifiant. Tout le monde a remarqué qu’ils passent beaucoup de temps à essayer de le prouver en s’y attaquant. C’est contradictoire.
    Avec la fin de carrière de JMLP, les lepenolâtres ont comme un sentiment de fin du monde. Ils auraient voulu que Marine Le Pen redonne vie au FN, mais ils voient bien que ça ne marche pas même s’ils essaient de se persuader, de nous persuader, du contraire. Surtout, ils craignent de n’avoir aucun député européen aux prochaines élections. La déconfiture : voilà ce qui va arriver. Ils ne peuvent le supporter, voilà pourquoi ils sont si hargneux.
    Regardons les choses en face : le FN est à l’agonie idéologique, électorale, militante ; par ailleurs des cadres de valeurs, catholiques, nationaux, ont la volonté d’aller de l’avant et de reconstruire le mouvement national sur des bases solides. Il n’y a plus d’hésitation à avoir : entre Lang-Antony-Bild et la ligne “Aliot-Marine” (comme disait Serge de Bekketch) c’est tout vu.

  17. Merci à Cadoudal. La bonne orthographe est : catarrheux (= atteint de la catarrhe, vieux terme médical qui désigne l’hypersécrétion séreuse des organes respiratoires).

  18. Ah ces Gaulois, toujours entrain de se disputer pour un Menhir!

  19. 0,1 %+ 0,01 % = 0,11 %
    En avant vers la Victoire !

  20. Tremper sa plume dans le vinaigre se dit “oxycrater”

  21. 20 (ou vains) longs commentaires pour ça!
    Beaucoup de bruit pour rien!

  22. @ Vapincum
    Les sondages donnent d’autres chiffres que 0,1 % pour le FN et le MPF.
    @ Solange et Guillaume
    Je ne souhaite pas ici comparer les mérites et les talents des uns et des autres, ayant travaillé et avec B. ANTONY, auprès duquel j’ai beaucoup appris et avec C. LANG.
    J’ai utilisé deux mots, cathares et catarrheux, par un jeu de mot un peu facile j’en conviens.
    Mais depuis 25 ans j’ai vu deux types de cathares s’en prendre au FN : ceux de l’extérieur et ceux issus de ses rangs.
    – De l’extérieur, P de V et C Boutin, au nom de la possibilité d’être acceptés par le système avec leurs idées, en se démarquant par tous les moyens du FN, y compris en participant aux campagnes de diabolisation contre lui, tout en le singeant y compris dans les mots (P de V durant la dernière présidentielle) : eux étaient les purs, les ”intelligents”, les ”équilibrés”, les ”fréquentables”, contre ces voyous mal dégrossis et si peu ”chrétiens” du FN, ce qui englobait alors une partie d’ex FN qui les ont rejoint depuis. Eux sauraient ”faire passer les idées” en finesse et en douceur, par un coup de bagout magique et avec qq gouttes d’eau bénite arrachées péniblement à LA CROIX.
    – ceux de l’intérieur, ayant des griefs personnels légitimes à faire valoir, souvent, et découvrant à cette occasion ce que leurs hautes responsabilités leur avait fait ignorer jusqu’alors, à savoir à quel point le FN ”trahit”, au point d’en faire un parti de la trahison permanente….. dès qu’ils l’ont quitté. Mais eux les dissidents de tous les rassemblements unitaires de la refondation immanente sauraient réparer les offenses faites à la vérité, en offrant leur personnalité ”historiques” à l’adoration des militants et des électeurs, abandonnés et déçus. Or les ayant connu dans leurs responsabilités, la plupart d’entre eux n’ont rien fait pour lutter contre certains manquements réels, rien apporté de concret, initié aucun débat, rien vu des conséquences de certaines erreurs, sauf quand il était trop tard, ou quand leurs intérêts, même légitimes, étaient en jeu. Et ils se sont livrés durant 25 ans aux petits jeux internes des partis, intrigues, clanisme, retournement, calomnies et autres vilénies des milieux refermés sur eux-même.
    Catarrheux : tous ces cathares le sont devenus, l’air leur manquant pour respirer, car ils se sont tous étouffés dans leurs contradictions.
    – ceux de l’extérieur, en se livrant tellement aux compromis avec le système qu’ils en dépendant totalement pour exister : P de V. à cause du Conseil Général de Vendée, et C. Boutin parce qu’elle est l’otage catholique du gouvernement. Le premier tente de trouver, comme jadis avec Jimmy Goldsmith, de l’oxygène anglo-saxon conservateur ou néo-conservateur patronal, ou s’allie avec bien ”pire” que le FN, le conglomérat de la gâchette et de la canne à pêche, dont les Fédérations sont l’une des plus belles pompes à fric et à magouilles de la République. La seconde se fait tirer à vue dès qu’elle remet en cause le lobby des francs-maçons de droite HLM qui ont ”tué” son dir. de cabinet BOLUFER, par la même technique que celle utilisée contre les GAYMARD. Et elle encaisse toutes les atteintes à la Vie et à la famille couvertes par SARKOZY le ”catholique” hongrois de Salonique et autres lieux moins chrétiens, comme la législation de l’Europe que ce dernier construit avec les lobbys de la culture de mort.
    Les deux n’existant au passage que parce qu’ils servent de fixateurs des voix conservatrices catholiques dont une partie voterait FN : le FN est donc la meilleure garantie d’existence de ces deux cathares catarrheux de la droite conservatrice, qui n’existent que par la volonté du Prince (Chirac puis SARKOZY) qu’ils servent et font élire, et en contre-point de la contestation ”extrêmiste” qu’ils affectent d’exécrer.
    – Quant aux cathares de l’intérieur, si toutes leurs critiques ne sont pas infondées depuis 25 ans, aucun n’en a tiré une seule leçon avant de quitter le FN, ni après. Avant, parce que certains dysfonctionnements ne datent pas de Marine LE PEN. Et après parce que B. MEGRET, qui était d’une autre dimension que Carl LANG, a refait un FN bis, les électeurs en moins, comme on l’a vu en 2002.
    Voilà pourquoi, j’ai parlé de cathares catarrheux : les purs, les intelligents et les unionistes, les subtils et les ”plus chrétiens que moi tu meurs”, tous ont échoué dans leurs prétentiosn à remplacer le FN, malgré tous les défauts et les manques de celui-ci. Ils devraient se poser cette question : à quoi sert de faire de la politique quand on est catholique, et comment la fait-on d’une manière culturellement catholique ?
    Ce qui est plus urgent que de créer des partis comme on sort des lapins de sa manche ; pour ne pas faire ce qu’ils reprochent au FN de ne pas faire (ni avant ni après) : la clarté des idées, et pour très mal faire ce que celui ci fait presque bien : les élections.
    La FOI ne supprime pas la nécessité d’un regard et d’un jugement prudentie

  23. @ Pascal Gannat : c’est vrai que quand je vois JMLP, ce n’est pas du tout l’image du catarraheux qui me vient à l’esprit… Super Jean-Marie-qui-ne-mourra-jamais, dieu de la politique, sauvez-nous car des puristes qui ne veulent pas changer de principes sont vieux à 40 ans et ont envie de vous détrôner, vous qui êtes chef immortel et qui à 80 ans passés êtes toujours aussi beau, aussi fort et aussi solide !
    Trève de plaisanterie. Le premier organigramme provisoire du “P.F – Parti de la France” est le suivant.
    Président : Carl Lang.
    Secrétaire Général : Michel Hubault.
    Trésorier : Myriam Baeckeroot.
    Direction nationale de la formation et des relations internationales : Bernard Antony.
    Direction nationale de la communication : Martial Bild.
    Direction nationale des élus : Elisabeth Touzot.
    Autres membres de la Direction provisoire : Fernand Le Rachinel, Eric Pinel, Martine Lehideux, Christian Baeckeroot, Pierre Descaves, Jean Verdon ainsi que plusieurs élus nationaux ayant suivi Carl Lang dans son initiative salvatrice depuis le début.
    Un organigramme définitif sera mis en place après la première convention nationale.
    Pour plus d’informations : http://tous-avec-carl-lang.blogspot.com/

  24. Dernière information : le lancement du Parti de la France (conférence de presse en video) http://www.dailymotion.com/search/carl%252Blang/video/x8h39s_creation-du-parti-de-la-france-conf_news

  25. @ Solange
    A lire cet organigramme, je lis les noms de gens qui sont là depuis 25 à 40 ans, et se jugent irremplaçables sans doute, avec un grand nombre de retraités. Le renouvellement réclamé des hommes ne semble pas être en marche : on prend les mêmes et on recommence. C’est le MNR II. Le sous-titre pourrait être : les partis du FN.
    RDV au soir des Européennes.
    Puis aux régionales de 2010.
    Puis aux élections diverses qui précèderont la présidentielle de 2012.
    Quant au renouvellement des idées, à la réactualisation des fondamentaux et à une stratégie nouvelle, nous attendrons. Pour l’instant, comme ce qui est reproché au FN, on nous parle d’organisation et de structures.
    Mais pour être objectif, il faut attendre ce qui suivra.

  26. A voir Pascal Gannat se raccrocher aux branches mortes du FN nous fait bien rire… Peut-être espère-t-il, après avoir fait élire sa femme, à nouveau une place éligible lors de prochains scrutins…

  27. Pascal Gannat nous rase.
    Ses leçons en 10 points sur ce qu’il faut faire et ne pas faire, ses enseignements de vieux sage qui a tout fait et tout vu, assez !
    Depuis qu’il a cessé de collaborer avec le FN, Bernard ANTONY a continué de militer au sein des initiatives qu’il coordonne. Il ne s’est pas contenté d’être le professeur Nimbus des blogs. Il a continué de tenter de former nos amis au travers de colloques et des différents ouvrages qu’il a publiés, s’attirant d’ailleurs les foudres de certains “plus cathos que moi tu meurs” parce qu’il n’entre pas dans les poncifs d’une certaine extrême droite qui ne s’est pas renouvelée;
    Un peu d’humilité Pascal G., nouveau Simon de Montfort de la nouvelle croisade des Albigeois (il préfère les Ariégeois…), ancien PFN, ancien directeur de cabinet de JMLP, ancien conseiller régional, ancien…. la liste est longue.. ce n’est pas à vous de déplorer que l’organigramme de Carl Lang soit composé d’anciens “quelque chose”. Il y a par ailleurs des retraités qui sont plus actifs que certains quinquagénaires qui passent leurs temps à bloguer sur le net…
    et de jeunes militants qui attendent autre chose que le soir des Européennes (on attend ce qu’on peut). Notre combat est certes politique, il est aussi culturel, social et spirituel. Le point positif de l’équipe de Carl Lang, c’est que cela, ils l’ont pris en compte.
    “Mais pour être objectif, il faut attendre ce qui suivra.” dites-vous. Alors attendez, l’objectivité viendra ensuite.
    Yann Baly

  28. @ Olivier M
    Je dis juste que le désengagement des deux dernières années ne prouvent pas que Lang soit devenu un gamellard. Il s’est mis en retrait car il désapprouvait le fonctionnement du Front.
    @ Pascal
    Yann Baly a raison, vous discréditez déjà l’initiative de Lang dans l’oeuf sans attendre ce qui suivra alors que vous reconnaissez que certaines critiques contre le Fn sont fondées. C’est une attitude un peu partisane, non?

  29. @ Pascal G
    Le 0,1 % c’étrait pour le Parti de la France. Le 0,01% pour Bernard Antony !

  30. Le parti de Lang est parti de loin et n’arrivera guère que nulle part. Tout simplement parcequ’il n’apporte rien de plus que ce que le Front National dit depuis 30 ans.
    D’ailleurs, ce sont les mêmes d’hier, la fidélité à leurs militants en moins et l’orgueil de leur propre supériorité supposée en plus.
    En réponse à un amusant post me donnant supporter de Marine, je répondrai qu’il n’a rien compris, aveuglé sans doute par son dépit de constater la vacuité de ceux qui sont partis de la France.
    Nous, on y est resté. Pas pour les honneurs certes, mais bien plus pour les coups, la foi et la justice.

  31. Hélas Olivier M (Martinelli ?)le FN a depuis quelques années changé dans sa stratégie, sa doctrine et son fonctionnement.
    Aujourd’hui aux mains d’ un petit clan, il ne représente plus une force de rassemblement, je dirai même qu’à force d’exclure papy et fifille vont bientôt se retrouver bien seuls !
    Carl Lang et ceux qui l’accompagnent ont raison de tourner la page.
    Leur force ? Garder le silence et se faire un devoir de ne pas répondre aux insultes et aux anathèmes. Que surtout ils ne changent pas d’attitude et continuent d’ignorer les propos peu dignes de leurs auteurs. Tôt ou peut-être trop tard, ces derniers se rendront compte que leurs méthodes et leurs comportements ont été à l’origine du départ de 80% des cadres du FN depuis une dizaine d’années.

  32. @ JB
    Cher anonyme, ma réponse : la fin de mon unique et dernier mandat remonte à plus de 10 ans, et celui -unique lui aussi- de mon épouse à 5 ans : pour une raison simple, qui est que nous n’avons pas considéré la politique comme un métier à vie, ni les fonctions électives comme un dû. Ce qui évite la tentation de se considérer comme indispensable.
    @ M. BALY
    Que vous ”rase” ce qui vous déplait ne prouve rien. La lecture du SB n’a rien d’obligatoire.
    L’ancienneté serait-elle devenue critiquable ? Parmi les dirigeants des ”partis du FN” qui vient de se créer, la plupart ont occupé deux, trois, voire quatre ou cinq mandats en 20 ans. C’est un choix qui peut se comprendre pour des raisons pratiques logiques. A quel titre le reprochent-ils à d’autres, puisqu’ils sont eux aussi de réels professionnels de la politique ?
    Vous êtes apparemment jeune, mais votre fiche de police sur moi est presque exacte. Sauf un oubli : j’ai milité à Chrétienté-Solidarité, le mouvement de B. ANTONY, que j’ai suivi quand il quitta le CNI pour militer au FN. Après avoir été l’ assistant parlementaire européen de B.A., j’ai en effet travaillé comme chef de cabinet de JM LE PEN. Conseiller régional une fois, c’était sur la liste FN de Carl LANG. Tous ces engagements me semblent plus qu’honorables pour un ”vieux” de 53 ans. Et vous, quel age avez-vous ?
    Aucune croisade : si la haine ne suintait pas dans certains propos, je m’exprimerais moins. Il y a chez certains anonymes une violence contre le FN et ses dirigeants, et une volonté de nuire plus que d’argumenter qui nécessitent à mes yeux un plaidoyer, non pour tout excuser du FN, mais par simple justice.
    Quant à l’activité de chacun sur le Net, en 2 ou 3 fois 10mn/jour, on peut en effet viser juste, et gêner apparemment beaucoup, privilège des ”vieux”.
    Pour ce qui est de l’humilité, la leçon que vous m’infligez modestement a porté : je m’appliquerai à vous suivre dans cette voie.
    Enfin, excellente remarque sur les ”jeunes” militants, car les militants de toutes les causes sont toujours jeunes de coeur. C’est pour cela que la police les fiche : c’est une très très vieille méthode.

  33. @ Pascal Gannat : après un tel parcours honorable, il est incompréhensible de finir sa vie politique dans les reniements marinistes et l’idolâtrie lepéniste… Si ce n’est plus la gamelle, qu’est-ce que c’est ? l’envoutement ?…
    Je vous le dis, vous êtes, comme tous les nationaux, le bienvenu au Parti de la France. Pourquoi ne rejoignez-vous pas un projet politique conforme aux idées catholiques-nationales, elles mêmes défendues par des personnes (Carl lang, Bernard Antony), on peut le dire, que vous connaissez bien ? JMLP est fini, Marine entraine le Front (ex)National dans une impasse idéologique et électorale. Ces deux-là et leurs sbires ne savent qu’exclure et invectiver : leur parti est à l’agonie. Vous méritez mieux que ça.

  34. APRES LE 7 JUIN , NOUS Y VERRONS BEAUCOUP PLUS CLAIR
    L’été sera chaud,l’été sera chaud !!!!

  35. @ Solange
    Je ne prétends rien mériter.
    La question n’est pas celle-là : elle est celle de la pertinence, de l’efficacité du lancement d’un second parti, sous le prétexte qu’on a laissé tomber malade le premier, et qu’ensuite on s’est senti mal en son sein.
    Ainsi que des ses chances de survie. Car faire coexister Carl LANG et B. ANTONY ne sera pas de tout repos pour leurs amis respectifs.

  36. @ Pascal Gannat,
    Ce que je veux dire c’est que vous méritez mieux que de passer du temps sur le SB à rechanter le disque argumentaire des marinistes. Faites quelque chose de constructif. Vous avouez vous-même que le FN est “malade”, malade de l’égocentrisme d’un type qui n’a jamais su passer la main (quand on pense que Le Pen veut rempiler pour une présidence supplémentaire les bras nous en tombent…).
    Le PF propose un programme authentiquement national. Les cadres (historiques) génèrent autour d’eux un enthousiasme, un nouveau souffle, notamment chez les jeunes http://tous-avec-carl-lang.blogspot.com/2009/02/communique-le-jeunesse-de-france-avec.html . Allez-vous attendre 10 ans que le Front (ex)National meurt de sa petite mort ? Je vous l’ai déjà dit : le marnisme est une impasse idéologique et électorale ; JMLP est fini politiquement. Prenez le train maintenant, participez au renouveau de la droite nationale. Pariez sur l’avenir au lieu de vous accrocher aux branches mortes d’un parti qui n’est plus que l’ombre de lui-même.

  37. @ Solange
    L’homme propose et Dieu dispose.

  38. Le Monde dans son édition du 24 titrait “Carl Lang ou le caillou dans la chaussure des Le Pen”. Voilà un cailloux qui a bien choisi sa chaussure. Logé dans la sienne il passait inaperçu. Trouver chaussure à son pied…

Publier une réponse