Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Bernard Antony et la “refondation du mouvement national français”

Images

Bernard Antony pose huit principes à sa participation à toute initiative qui préparerait la nécessaire refondation du mouvement national français. Parmi ces principes :

1) Défense de la souveraineté française au sein d’une Europe des patries. Respect des racines et des valeurs chrétiennes de la civilisation européenne.

2) Politique de respect de la vie, de la conception jusqu’à la mort.

3) Défense de la famille naturelle et de l’éducation des enfants par leurs parents. Interdiction d’adoption par des ensembles homosexuels.

4) Défense des libertés de l’enseignement. Institution du chèque scolaire…

 

Philippe Carhon

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

26 commentaires

  1. Où l’on retrouve les trois principes non négociables de Benoît XVI.

  2. C’est le programme du FN ou je me trompe ?

  3. Christophe,
    S’il est vrai que le FN, dans sa politique générale, inclut ces points, nous savons tous que des oppositions existent.
    Le mouvement national est quelque peu meurtri par ces oppositions, par les derniers dissidences, mais aussi par la personnalisation du FN.
    Il est dommageable pour la droite (la vraie droite) que Villiers soit affaibli, que des affaires entourent Megret, et que le FN parte en déliquescence.
    Pour des catholiques, que reste-t-il (si c’est bien l’objet de ce blog)?
    – Une fausse droite mondialiste, libérale à outrance, draguant sans épouser nos valeurs?
    – La gauche – dont nous devrions être les plus proches socialement parlant – mais qui n’a ni queue ni tête, et finit par le même avilissement de l’homme par l’homme?
    Sans nommer de parti, M. ANTONY demande ce que les catholiques attendent, un vrai mouvement national français, incluant une coopération européenne mais sans abandon à des directives supranationales, et surtout, attaché aux principes élémentaires, fondateurs de notre société qui, il est vrai LM D WT, sont semblables aux points non négociables, non de B XVI, mais d’une société qui connaît ses origines.

  4. Les valeurs du FN (le vrai!) sont relancées par B. Antony. Attendons donc le miracle.

  5. C’est une excellente base que l’on retrouve en effet déjà au FN. Mais il me semble qu’il y manque un volet économique et social qui mette en valeur les grands principes de la DSE, et qui pourraient faire l’objet de qq points à rajouter à ces huit premiers, sur le rôle de l’Etat, l’impôt, l’entreprise, la protection sociale, les institutions, etc…..questions qui pour être moins morales en apparence, n’en sont pas moins incontournable pour que la Droite Nationale présente un projet crédible mais aussi en conformité avec ses principes sur les grands sujets politiques.

  6. Toutes ces propositions de Bernard Antony sont honnêtes.
    Elles se trouvent cependant intégralement dans le programme du Front National, lequel développe évidemment aussi et bien plus en détail d’autres pans nécessaires aux fondements mouvement national français.
    Rien de neuf mais il est toujours de rappeler quelques unes de nos lignes de front.

  7. @Serval
    Pour les catholiques, il y a le Front National, c’est simple, c’est clair, c’est net, comme dirait Carlito !

  8. ça m’étonnerait que ces bases soient celles de Marine Le Pen qui, de fait, dirige le FN, et qui, prochainement, fera tout pour être la chefaillone en titre.
    Dois-je rappeler que Bernard Antony a été mis sur la touche au FN par le clan lepéniste pour ses convictions et son refus d’adorer Le Pen et de sombrer dans la lepénolâtrie ? (vous pouvez lire l’histoire que B. Antony retrace lui même)
    Arrêtons de dire : “on retrouve ces valeurs au FN”, c’est tout simplement faux (Marine Le Pen a-t-elle pris une seule fois position, par principe au moins, pour l’abrogation de la loi Veil ?), même si sur le papier figure des bribes de l’ancien et authentique FN (qui était constitué notamment de Bernard Antony et de tant d’autres cadres valables, car ce n’est pas JMLP qui a fait le Front, ni Marine, Soral, Aliot, et les lepenolâtres)… Arrêtons de dire… car cela relève de l’arnaque intellectuelle pure et simple. Honnêtement : voyez vous Marine Le Pen (c’est à dire le FN, car c’est elle qui a la marque déposée) se mettre d’accord avec Antony sur ces bases fondamentales ? Poser la question, c’est y répondre.
    Pour moi c’est clair : après la bévue (encore une de trop) lepéniste contre Carl Lang, je ne voterai pas pour le Front (ex)National mariniste mais pour les listes de Carl Lang dont le discours et les convictions politiques sont autrement plus fiables et en net accord avec les propositions de Bernard Antony (d’ailleurs qu’attendent-ils pour s’associer ?).

  9. Je suis tout à fait d’accord avec Solange sur son analyse il faut un jour regarder la vérité en face.
    Les priorités donnés par Bernard Antony ne se retrouve plus dans le FN.
    C’est sans doute pour nous évacuer que Bernard Antony avait été remercié;
    J’ai toujours suivi Bernard Antony même dans son départ involontaire et je continuerai.
    Le FN nouvelle mouture évacue tout ce qui faisait sa force.

  10. Je m’associe totalement à solange.
    Puisse un mouvement basée sur des bases claires , ( surtout sans culte du chef) voir le jour. Nous serions comblés.

  11. oui,nous retrouvons les lignes directrices du programme qui permit l’union des clubs nationaux autour du FN dans les années 80,programme élaboré par LONGUET aussi .cependant la personnalité du menhir permettait alors ce rassemblement,grace à STIRBOIS le FN avait du vent dans les voiles,actuellement quid du programme économique et quel sera le vecteur d’un tel mouvement ?mais cela bouge la droite patriotique se reléve

  12. je suis d’accord avec Pascal G.
    Outre les points non négociables sur la vie, il y a un point qui est très important en politique et qui regroupe tout ce qui est économique et social.
    Par conséquent, je crois qu’il est nécessaire de trouver des points de la DSE.
    Comme je le dis autour de moi,à titre d’exemple, tous les plus grands hypermarchés ne sont pas obligés de demander à leurs caissières de prier 5 minutes avant d’ouvrir la caisse, mais par contre, des patrons d’hypermarchés pourraient mieux considérer les caissières et employés. Il en va pour d’autres professions où l’on considère encore (en Occident) que l’homme est “l’esclave” du patron.
    Les valeurs de la DSE peuvent être reprises dans un programme électoral (le but de la politique est bien de rechercher le bien commun). Tout y est dans la DSE !!! Autant en profiter et se servir.

  13. Solange, vous faites de la désinformation. Le programme du FN est le seul, à contrario de ceux du MPF et du FRS, où soit inscrit “la défense de la vie de la conception à la mort naturelle” programme défendue par Marine Le Pen. Vos attaques contre Marine Le Pen ne sont que des ragots colportés par le MPF et qui débouche au final à une alliance avec Sarkozy. Attitude au combien contradictoire.

  14. @ Solange, et Yvette
    Solange dit : ”Cela m’étonnerait que Marine etc…..”. Pourquoi ce conditionnel qui instille le doute sans prouver ? Il soit c’est vrai, soit c’est faux. Marine Le Pen à l’université du FN il y a qq semaines à Evian a condamné clairement l’avortement et rappelé les exigences du FN en matière familiale.
    Je peux comprendre que l’on apprécie pas tel ou telle. Mais redire inlassablement une contre vérité, pour nuire, sur un sujet aussi fondamental, cela s’appelle de la diffamation : ce sont de semblables procédés qui empoisonnent la vie interne des mouvements de la Droite Nationale depuis 20 ans.
    Sur la loi Veil il est légitime pour un catholique, selon le critère du moindre mal, c’est à dire de la diminution du mal, de penser que son abolition doit se faire par étapes. C’est la position du MPF et du FN.
    Utiliser la défense de la Vie pour diffamer n’est ni intelligent, ni honnête. Il y a d’autres thèmes sur lesquels une critique constructive est possible, voire souhaitable.
    On sent vraiment un vent mauvais fait de mensonges en boucle et de réitérations perpétuelles : autant débattre est intéressant, autant affirmer en niant les preuves, par ressentiment même légitime, détruit l’ensemble de notre famille d’idées, qui multiplie ainsi en son sein des raisons multiples pour se déchirer indéfiniment. On ne peut appeler au rassemblement, tout en diffamant systématiquement d’ex amis : ce n’est pas élégant, et surtout c’est une impasse. Parce que le rassemblement de tous sans certains n’est pas un rassemblement, c’est un parti au sens étymologique du mot. Si le rassemblement est un parti qui exclut, il existe déjà des partis de droite nationale….

  15. La campagne de Marine Le Pen pendant les présidentielles de 2007, ses discours, ses affiches, ses prises de positions, ses orientations, etc. sont autant de PREUVES de la nature réelle de ses convictions qui sont à rebours de ce que fut le FN.
    Je me fiche de la personnalité de la fille Le Pen, ça ne m’intéresse pas. L’opposition des nationaux à Marine Le Pen n’est pas personnelle mais POLITIQUE. Ils condamnent :
    1) sa position sur la vie (aucun texte signé Marine Le Pen, aucun discours sur les grands médias n’ont clairement pris position par principe contre la loi Veil); on connaît même une déclaration contraire au Figaro en décembre 2006.
    2) sa position changeante sur le pseudo mariage homosexuel (hier oui, maintenant contre, faudrait savoir).
    3) sa position en faveur du communautarisme et contre l’inversion des flux migratoires (sans oublier son jacobinisme anti-régionaliste).
    4) son mépris des militants et des cadres qui ne vont pas dans son sens.
    C’est, ni plus ni moins, ce qui a été dit clairement à la conférence de presse des élus Front National soutenant Carl Lang.
    Carl Lang, qui affirme ce que beaucoup disent ici sur le SB, serait-il, selon les termes assez agressifs qu’emploie Pascal G., un menteur (“un vent mauvais fait de mensonges…” etc) ? Tous les cadres ou militants du FN qui ne font pas confiance à Marine Le Pen et expliquent leur raison tombent-ils dans la “diffamation” ?…

  16. Si Marine pense comme Pascal G. le suppose, pourquoi ne le dit-elle pas clairement une bonne fois pour toutes : “Je suis pour la vie, pour la famille, pour les régions, la nation, …” ?
    Bernard Antony, lui, il ne se lasse pas de répéter les principes de toute action politique digne de ce nom. Pourquoi, pas Marine Le Pen ?
    C’est bizarre…

  17. Juste un petit commentaire pour approuver les propos de Solange, Marie-Josèphe, Yvette et Anne-Gaëlle !
    Le FN n’existe que pour Le Pen(s).
    La France, la vie, la famille, etc. ils n’en ont rien à secouer. Il n’est qu’à consulter la liste de tous les cadres qui ont été mis au placard (voire exclus) depuis 2003 : Antony, Bompard, Stirbois, Baeckeroot, Perdomo, Martinez, Lang (liste bien évidemment non exhaustive)… On peut cotater qu’aucun d’eux n’était un suppôt de Marine… Il n’y a que Gollnisch qui soit pour l’heure épargné. Mais pour combien de temps encore ?
    Quant à la remise en cause de la loi Veil, pour Marine Le Pen, c’est clair et net, c’est NIET ! Elle l’a affirmée sur France 2 me semble-t-il en 2004/2005. A la question d’Olivier Mazerolle “Souhaitez-vous abroger la loi Veil ?” ; elle a répondu tout de go d’un ton sec : “NON !”.

  18. @ Xtophe, Solange, Mme Rollinger
    Massacrer les textes et discours, tronquer les citations, ne pas prendre en compte le contexte, pour leur faire dire ce qu’il faut faire absolument apparaître de quelqu’un, c’est bien là à la fois de la diffamation et du mensonge.
    Les discours thématiques importants de P de Villiers et de JM Le Pen en 2007 portant sur la famille et la défense de la Vie ont été clairs et pro Vie. C’est là dessus qu’ils doivent être jugés et non sur une phrase découpée et montée en collage au détour d’un interview donné à la chaine dans un hall d’hôtel, entre deux trains ou deux avions, ou au cours d’une émission où on est harcelé de questions : les politiques ne sont pas des surhommmes, et il est malséant d’agir ainsi. Quant à Marine Le Pen, son discours d’Evian était clair et précis sur la Vie : elle s’est prononcé contre l’avortement, quoi qu’en disent ceux qui sont sourds et aveugles.
    Sur la loi Veil, certains pensent que tels des Robespierre catholiques ils l’aboliront du jour au lendemain, et qu’alors par miracle tous les avortements cesseront : c’est une utopie à laquelle on peut adhérer, mais je trouve rassurant que ni P de Villiers , ni les Le Pen père et fille, ne cèdent à cette facilité démocratique de faire croire que les mots puissent se substituer aux faits, et la loi remplacer la conscience. Parce qu’abolir totalement la loi Veil prendra de une à plusieurs décennies de persuasion et de conversion du peuple français à la Vie. Surtout si des catholiques pro Vie ne cessent de démolir les dirigeants des deux seuls partis qui refusent l’avortement. Sans prendre en compte aussi que sur ces sujets qui touchent au plus profond des consciences, le silence de la Conférence épiscopale paralyse les efforts des qq politiques encore mobilisés.
    Voilà pourquoi je trouve lassant et dans le fond assez ridicule que certains fabriquent des poutres pour certains yeux, sans voir que ce sont eux qui demeurent aveugles à la réalité de la société française. Ils font ainsi la preuve qu’il peut exister un ghetto d’extrême droite, qui ne vise pas à convaincre mais à ressasser, à tout rejeter sans jamais construire.
    Ce sont étrangement ces acharnés du iota et de la lettre qui tue, contre l’esprit qui vivifie, qui néanmoins appellent à rassembler : avec autant de d’intolérance, le rassemblement sera rapide, à défaut d’être efficace.

  19. Un petit adage pour Pascal G. : Qui nimis probat, nihil probat (= qui veut trop prouver ne prouve rien).
    Je suis tout à fait d’accord avec Anne-Gaëlle : personne n’accuse Bernard Antony d’être fluctuant sur les questions fondamentales. En revanche beaucoup reprochent à Marine Le Pen des contradictions voire des oppositions à ces points fondamentaux. A mon avis ce n’est pas un hasard : il ne viendrait à l’idée de personne de critiquer Antony sur ce sujet ; Marine Le Pen n’a jamais eu un comportement ni une pensée irréprochables (il y a des déclarations que certains ne veulent pas voir) dans ces domaines.
    Le marinisme est une impasse, si ce n’est un danger pour toute la droite nationale. Tout mon soutien à Bernard Antony ainsi qu’à Carl Lang.

  20. “ça m’étonnerait que ces bases soient celles de Marine Le Pen…”
    ” A mon avis ce n’est pas un hasard …”
    Vous n’êtes pas dans le factuel mais dans le ragot
    Tout ça pour en arriver à quoi
    Sous prétexte (faux d’ailleurs comme l’indique les programmes officiels des 2 partis concernés) de la plus grande pureté doctrinale vous finissez par vous rallier au MPF c’est à dire l’UMP.
    Les catholiques de l’UMP et le MPF accusent faussement le FN de ne pas être assez anti-avortement et en arrivent au final à voter Sarkozy dont la présidente du comité de soutien est Simone Veil. Quelle contradiction !
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2007/01/simone_veil_sou.html
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2007/01/discours_de_sar.html
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2007/04/de_nicolas_sark.html

  21. @ Augustin Nicolas
    Vous n’avez pas tort : Marine Le Pen a évolué sur ce sujet vers une position claire et affirmée. Comme Ph. de Villiers qui pendant longtemps n’en parlait pas ou très peu. En démocratie, ce sont les citoyens qui pèsent sur les partis politiques, et les obligent à clarifier leurs positions. Bush père avait trahi la droite chrétienne qui le fit battre, et le fils a été constamment défenseur de la Vie.
    On ne peut comme catholique imaginer le parti parfait avec un dirigeant parfait, auquel on délègue tout sans soi-même s’engager, comme le font l’immense majorité des catholiques, y compris de la mouvance traditionnelle.
    B. ANTONY n’a évidemment jamais varié sur ce point : mais il n’a jamais été non plus potentiel président du FN et donc potentiel candidat à la présidentielle.
    Il faut cesser de vouloir ”aimer” ou ”détester” les dirigeants politiques ou sanctifier et diaboliser tel ou telle : les partis et leurs dirigeants seront ce que l’engagement des catholiques en feront.
    A la limite, si l’Eglise de France avait psychologiquement structuré les fidèles en lobby électoral puissant, l’UMP aurait plus d’intérêt que la Droite Nationale : mais à l’UMP on sait bien que les catholiques sont d’éternels naïfs invertébrés.
    Voilà pourquoi B. ANTONY serait plus utile au sein du FN qu’en ”rassembleur” extérieur : qui nous prouve que la mouvance qui se structure actuellement à droite du FN sera plus pro Vie ? Et que lui-même s’y sentira vraiment en adéquation ? Terre et Peuple de Pierre VIAL est plus proche du Grand Orient ou de la Grande Loge OPERA que de l’Eglise : quand on déifie la terre et le peuple, l’hérédité naturelle contre les racines spirituelles VIVANTES de notre héritage européen, on promeut une vision de l’homme dans laquelle la vie comme don de Dieu n’a pas sa place.
    Il vaut donc mieux agir au sein du FN qui est enraciné électoralement ou en coopération avec lui, que de courir après la chimère du nouveau parti des Parfaits : c’est le choix de N. BAY et d’un certain nombre de dirigeants nationaux du MNR, et c’est là l’attitude politique qui correspond à la réalité des forces électorales.

  22. Mes amis, gardons espoir et ne nous enfermons dans aucune chapelle.
    La recomposition de la droite nationale s’annonce, elle mettra du temps à se construire mais nous en voyons déjà les prémices, Alors, tous derrière Bruno et carl et bernard et les autres qui ont de la France une haute idée.
    Le découragement en politique est une sottise absolue

  23. Pascal G.,
    Vous parlez de rassemblement ? Sachez que le seul mouvement qui soit incapable de rassembler est le Front National. Le fait de casser du sucre sur le MPF à tout bout de champ n’incite pas les partisans de Villiers à instaurer un dialogue avec le Front. Pour le MNR, c’est encore plus grotesque, car ils ont sans cesse joué le chaud et le froid. La façon dont a été placardisé Mégret lors de la campagne des Présidentielles était absolument démente…
    L’essentiel pour Le Pen, c’est l’oseille. Et son credo politique consiste à rentabiliser sa boutique familiale. Quand on a compris cela, on a tout compris du personnage et de ses motivations réelles.
    En 1998, Le Pen a annulé les tractations entre le RPR et le FN, car la seule exigeance imposée par l’Elysée avait été refusée par Le Pen. En effet, le RPR proposait la présidence du Conseil Régional de PACA à une personnalité du FN moins sulfureuse, à savoir Jean-Marie Le Chevallier. Le Pen n’a pas voulu en entendre parler. On croyait que le Président Le Pen était fait du marbre dont on fait les statues, on a constaté qu’il n’est fait que de faïence dont on fait des bidets. Le Pen a oublié qu’il devait beaucoup à Le Chevallier et que Le Chevallier ne devait rien à Le Pen. Pour mémoire, quand l’appartement de Le Pen à la villa Poirier a explosé en 1978, c’est Jean-Marie Le Chevallier (alors membre de l’UDF) qui a hébergé JMLP et ses enfants. Quand on voit comment le sieur Le Pen a récompensé son ami de 30 ans, on n’a vraiment pas envie d’établir la moindre relation affecteuse avec lui.
    Alors quand Marine Le Pen ose prétendre que l’on n’a jamais proposé le pouvoir à Jean-Marie Le Pen, c’est strictement faux ! Le problème, c’est que Le Pen veut le pouvoir et l’argent pour lui tout seul.
    Pourquoi n’a-il jamais été possible de constituer un groupe au Parlement Européen depuis 15 ans ? Tout simplement parce que Jean-Marie Le Pen n’entendait être mis à l’écart de la présidence. Le Pen préfère n’être que Président du FN, plutôt que de voir un de ses lieutenants détenir une dignité ou un poste qui lui ferait de l’ombre. D’ailleurs, tous les maires FN s’en sont rendus compte (Le Chevallier, Bompard, Simonpiéri, Mégret, Bignon…) ! A ce niveau, ce n’est plus de l’orgueil, c’est carrément de la vanité !
    Dès lors, on comprend mieux les évènements qui secouent le FN. Si la dissidence de Jean-Claude Martinez n’a pas eu d’impact au sein du FN, la confrontation entre Marine Le Pen et Carl Lang en revanche ont abouti à une véritable guerre. On notera au passage la kyrielle d’insultes proférées par les proches de Marine Le Pen et les sanctions qui se sont immédiatement abattues. (Pour info, on pourra lire le dernier numéro de Minute, c’est très instructif).
    Donc, pour résumer les valeurs du Président du FN : vanité, cupidité, ingratitude, despotisme, favoritisme… Et comme on dit : “tel père, telle fille !”
    Ces valeurs n’ont rien à voir avec celles énoncées par Bernard Antony… (où alors, il faudrait peut-être que j’aille consulter l’ophtalmo…).

  24. @Xtophe
    Votre passion vous emporte.
    Il est peu crédible de tenter de faire croire que tous les échecs du FN soient imputables à JM LP, ainsi que toutes les erreurs politiques de ce parti.
    Ainsi sur la question de la présidence de la PACA, qui aurait pu être dévolue en 98 au FN, vous ignorez que les deux personnes les plus opposées à cette alliance avec le RPR -UDF de l’époque étaient B. Mégret, élu de PACA, et qui aurait voulu que ce soit lui et non J-M Le Chevallier, et J-Y Le Gallou, alors maximaliste de la discipline militaire de parti….
    Ce dernier avait été également très opposé à la stratégie municipale de PEYRAT sur Nice qui voulait ne pas appeler ”FN” sa liste, afin de pouvoir obtenir un vote élargi. Il fut l’objet d’un procès de Moscou, instruit par les précédents et fut cependant élu, selon la stratégie que vous justifiez maintenant pour M.M. et Mmes BOMPARD mari et femme, Bignon, Le Chevallier, Simonpieri, etc….
    Comme quoi les responsabilités sont toujours au minimum partagées : si on fait de JM LP et de sa fille les boucs émissaires de 25 ans de vie du FN, alors le jugement est acquis d’avance. C’était la méthode de la justice de Robespierre et de Fouquier-Tinville.
    Selon vous tout ce qui était bien était le fait de ceux qui partent, et tout ce qui était raté fut le fait de JM LP : outre que ce n’est pas exact, c’est finalement excessif. Et injuste pour les militants de la base.
    Il serait plus intéressant de réfléchir à une nouvelle gouvernance au sein des partis de la droite nationale, selon des principes de management et d’organisation permettant le débat entre courants : cela aurait évité les scissions passées et les déchirements actuels.
    Aujourd’hui tout est cassé pour tout le monde, et se lancer à la figure de vieilles histoires dépassées aggrave les problèmes actuels.
    Personnellement, ayant vécu ces évènements de l’intérieur, il me semble qu’il faut demeurer modéré, ne pas raviver les blessures, afin de ne rien rendre irréparable pour l’avenir. Mais j’ai le sentiment attristé que les querelles plaisent plus que la réflexion dans la droite nationale, comme on l’avait vu au sein de la Tradition catholique : on aime la guerre civile qui fait couler -symboliquement, mais quand même- le sang des ex-amis et des ex-compagnons.(…)

  25. A Pascal G.,
    Allez donc dire cela à votre ami Jean-Marie Le Pen qui vous avait appelé à la rescousse à l’occasion de la scission mégrétiste en 1998, et priez-le donc de raisonner sa fille. Ceux qui détruisent le FN, ce sont eux et non Carl Lang, car ce dernier n’est en aucune manière responsable de la stratégie du FN, ni du nettoyage par le vide qui s’y opère depuis plusieurs années.
    Enfin, je n’épiloguerai pas sur les errements passés tant en matière d’idées politiques que de stratégie. Le passé est le passé. Je demande seulement que JMLP soit en accord avec lui-même et avec ses principes. Oser la comparaison entre Mégret et Lang relève de la manipulation et du mensonge. Si complot il y a, elle est du fait de sa propre fille qui a tout verrouillé. On ne peut pas demander à ceux qui en font les frais de s’y soumettre docilement et en plus de l’en remercier.
    Si JMLP est devenu impuissant au point de céder à tous les caprices de sa fille, c’est son problème. Mais dans ce cas, qu’il ne vienne pas se plaindre que la stratégie mise en place aboutisse à une hémorragie de cadres, de militants, d’électeurs et donc de finances. Marine Le Pen est aussi délicate qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Bravo pour les dégâts !
    (La comparaison entre Mégret et Lang ne me semble pas innoportune dans la mesure où, dans les deux cas, les intéressés se sont retrouvés dans un engrenage qui les a poussé dehors… L’enchainement des faits qui a poussé à la scission de 1998 présente des analogies avec la situation d’aujourd’hui. Si Carl Lang le comprend, il ne devrait pas tarder à reprendre contact avec Mégret dont il a certainement les coordonnés depuis l’épisode malheureux de l’Union patritique de 2007. En revanche, si Carl Lang veut créer un FN bis, seul, il court à l’échec.
    Philippe Carhon)

  26. Philippe Carhon, je suis d’accord avec vous.
    La seule analogie qui puisse être faite entre Mégret et Lang repose sur leur exclusion. Cependant, la crise de 1998 repose sur la volonté hégémonique du clan mégrétiste au sein du FN ; alors qu’actuellement, c’est bien l’hégémonie du clan mariniste qui est la source de toutes les défections.
    JMLP a toujours dit qu’il n’avait jamais souhaité privilégier un camp à un autre. C’est d’ailleurs l’explication qu’il avait fournie pour justifier la reprise en main du parti au lendemain des troubles qui ont éclaté lors du Conseil National du 5 décembre 1998. Cette démarche de préserver la diversité au sein du mouvement était donc légitime.
    En revanche, atuellement, on ne peut pas dire qu’il règne une quelconque diversité au sein du FN. Le reste des partisans de Gollnisch (Lehideux, Bild, Hubault, Guiniot, Binder, Holeindre [?] suivront la route tracée par Antony, Bompard, Bignon, Stirbois, Baeckeroot, Perdomo, Macary, Martinez, Slabolepszy, Lang…) Placardisés, contraints de partir, ou exclus : voilà les seules options qui leur seront proposées.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services