Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Benoît XVI, les musulmans et la désinformation

Nous avions déjà fait remarquer que les propos du Pape ont été déformés par les médias, lesquels portent une lourde responsabilité dans les scandales qui ont suivis. Le discours de ce matin ne fait pas exception à la règle. Yves Daoudal nous montre ce flagrant délit de désinformation sur la diplomatie vaticane :

"Dépêches AFP, en rouge, « urgent »

11 h 54 : Début de la rencontre entre le pape et les ambassadeurs musulmans.

12 h 04 : Le pape réitère son « estime et son respect » envers la religion musulmane.

12 h 05 : Pape : le dialogue interreligieux est « une nécessité vitale ».

12 h 17 : Fin de la rencontre entre le pape et les ambassadeurs musulmans.

12 h 54 : Discours du pape : « C’est ce que nous attendions », a déclaré l’ambassadeur irakien Albert Yelda.

(N.B. 1 – Le pape n’a pas réitéré son estime et son respect envers la religion musulmane, mais très explicitement envers les musulmans. Et une fois de plus il n’a pas utilisé le mot "interreligieux" sans le flanquer aussitôt du mot "interculturel".)

(N.B. 2 – Comme son prénom l’indique, l’« ambassadeur irakien » est chrétien.)"

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. Dans le journal “metro” de ce matin, j’ai aperçu un court texte sur le fait que le Pape avait exprimé par 2 fois ses regrets !
    Je n’ai visiblement pas les mêmes sources que “metro” pourtant j’ai lu les textes officiels du Vatican !

  2. L’idéologie française -chiraquienne par excellence- est incapable de comprendre que le respect ne s’adresse qu’aux personnes, en aucun cas aux doctrines, opinions, religions, etc…
    C’est d’ailleurs tout l’enjeu du débat: a-t-on encore le droit de discuter les opinions au nom de la raison, ou bien est-on condamné à considérer les opinions, quelles qu’elles soient, comme des manifestations intouchables de l'”identité” des individus?
    Selon l’idéologie française, cette question est tranchée. Le respect dû aux personnes s’étend désormais à leurs opinions, comme à leurs oeuvres et expressions (ainsi, selon Jacques Chirac, toutes les oeuvres d’art, toutes les formes d’expression “culturelle” se valent. Dire le contraire contrevient au “Respect”).
    En bonne doctrine classique, y compris voltairienne (c’est dire où nous sommes rendus!), il doit être possible de dire à quelqu’un : “je vous respecte en tant que personne, mais je déteste vos opinions.”
    E.G.

  3. Oui, tout à fait, cf l’incompréhension de la position des catholiques vis à vis du pécheur et du péché, de l’homosexualité, de l’avortement, etc, etc, etc.
    Le mauvais procès est à chaque fois que le catholique est intolérant. C’est une grande incompréhension.
    Il y a une réelle éducation à faire mais les médias n’y aident vraiment pas…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!