Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Benoît XVI, un pape populaire

Malgré ce que pourraient faire croire les sirènes médiatiques d'Occident, Sandro Magister l'affirme :

A "ce pape continue à obtenir la confiance des grandes masses. Son voyage en Afrique et une enquête en Italie le prouvent. […] A tous ses voyages, la cote de popularité de Benoît XVI a été plus élevée que prévu. Pas seulement en Afrique mais aussi dans des pays difficiles comme les Etats-Unis ou la France. A Rome, il y a à chaque fois plus de monde sur la place Saint-Pierre pour l'Angélus du dimanche à midi qu’au temps de Jean-Paul II."

Le sociologue Ilvo Diamanti, peu suspect de "papolâtrie", explique :

"L’Eglise et le pape interviennent de façon ouverte et directe sur des sujets sensibles d'éthique publique et privée. Les réponses qu’ils proposent peuvent être discutées et le sont souvent, elles sont contestées à gauche ou à droite. Mais ils offrent des certitudes à une société qui en manque et recherche des références et des valeurs."

La popularité de Benoît XVI est précisément due à la manière dont il remplit sa mission de successeur de Pierre : il a mis au-dessus de tout une priorité qu’il a formulée dans sa lettre aux évêques, document capital de son pontificat :

"À notre époque où dans de vastes régions de la terre la foi risque de s’éteindre comme une flamme qui ne trouve plus à s’alimenter, la priorité qui prédomine est de rendre Dieu présent dans ce monde et d’ouvrir aux hommes l’accès à Dieu. […] En ce moment de notre histoire, le vrai problème est que Dieu disparaît de l’horizon des hommes et que, tandis que s’éteint la lumière provenant de Dieu, l’humanité manque d’orientation, et les effets destructeurs s’en manifestent toujours plus en son sein".

B Avant de partir pour l'Afrique, son programme n'avait pas changé :

"Je pars pour l’Afrique conscient de n’avoir à proposer et donner à ceux que je vais rencontrer rien d’autre que le Christ et la bonne nouvelle de sa Croix, mystère d’amour suprême, d’amour divin qui vient à bout de toute résistance humaine et rend possibles même le pardon et l’amour pour les ennemis. C’est la grâce de l’Evangile, capable de transformer le monde, la grâce qui peut aussi renouveler l’Afrique parce qu’elle génère une irrésistible force de paix et de réconciliation profonde et radicale."

Michel Janva

Partager cet article

3 commentaires

  1. Vive le Pape !

  2. Une partie du lynchage médiatique dont le Pape fait l’objet en France, en ce moment, vient sans doute de la contrariété des médias qui pensaient être facilement débarrassés des catholiques avec un Pape qu’ils considéraient peu attractif (à leurs yeux il convient d’être jeune, beau, riche et consensuel… on en est loin !).
    Or, que durent-ils constater lors du voyage papal en France ? Un succès qui venait bafouer leurs pronostics.
    La grande grâce qui nous est donnée est d’avoir un Pape d’une grande dignité et d’un grand courage, indifférent aux petites manipulations. Et je ne parle pas de sa sureté doctrinale ni de sa Foi qui balaient tout sur son passage… Deo gratias !

  3. @VD:Je suis tout à fait d’accord avec vous!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services