Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Benoît XVI, exemplaire résistant

Commentaire d'Yvan Rioufol :

130211124342679_59_000_apx_470_"L’annonce par Benoît XVI, ce lundi matin, de sa propre démission à compter du 28 février, à 20 heures, laisse sans voix (…) On peut imaginer que la lucidité pénétrante qui caractérise ce philosophe l’a poussé à appliquer à lui-même, vieil homme fragile et fatigué, un abandon volontaire de la dévorante scène planétaire, au profit d’une retraite solitaire et méditative (…)

L’un des grands mérites de Benoît XVI a été de s’inscrire, à la suite de Jean-Paul II, dans le combat millénaire de l’Eglise pour la liberté des hommes, contre les totalitarismes et pouvoirs abusifs. Le pape, qui encourageait ses évêques à cesser d’être inutilement tièdes voire défaitistes, n’a eu de cesse de rappeler les valeurs de la raison et de l’esprit critique, en incitant à prendre des distances avec les modes, le relativisme contemporain, les discours imposés : des comportements souvent suivis ici, en dehors de toute bondieuserie. J’ai personnellement admiré ses leçons de résistance, appliquées au mépris des caricatures et des insultes ; elles ont été sources d’inspiration, par exemple dans la manière d’aborder dernièrement la critique du mariage homosexuel, au nom de la mémoire humaine et des droits de l’enfant. En fait, Benoît XVI a su être un formidable passeur de la Bible, lu comme un livre de philosophie politique. Comme l’écrit  Armand Laferrère, dans un ouvrage qui vient de sortir (1) et que je recommande : "La Bible reste l’une des pierres fondatrices de la liberté humaine. Si elle venait à ne plus être lue, comme toutes les tyrannies l’ont toujours souhaité, la liberté deviendrait plus difficile à défendre". C’est cette culture judéo-chrétienne, qui met en valeur la liberté des hommes, qu’a su symboliser Benoît XVI. Cette liberté est plus que jamais d’actualité." 

Partager cet article

1 commentaire

  1. Succédant à un pape admirable, merveilleusement médiatique, Sa Sainteté Benoit XVI aura conquis les coeurs et les esprits par sa lucidité, son autorité bienveillante, la profondeur de son regard, tout de bonté et de détermination, ses réactions de pardon face aux attaques haineuses dont il était l’objet. L’âme accueillante et généreuse de la jeunesse qui l’ovationnait en foule aux JMJ de Paris et de Madrid, l’avait d’emblée compris et aimé. Ce qui en a surpris plus d’un. Notre prière, notre reconnaissance lui sont acquises. Les homosexuels, évidemment, n’auront pas apprécié de se voir qualifiés de “Malades vivant dans le péché”. Et pourtant…!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]