Benoît XVI renoncera à sa charge le 28 février

Le pape Benoît XVI l'a annoncé lundi dans un discours (vidéo) prononcé lors d'un consistoire au
Vatican. 

Communiqué du bureau de presse du Saint-Siège :

"Frères très chers,

BJe vous ai convoqués à ce Consistoire non seulement pour les trois
canonisations, mais également pour vous communiquer une décision de
grande importance pour la vie de l’Eglise.

Après avoir examiné ma
conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la
certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont
plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien
.

Je suis bien
conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être
accompli non seulement par les œuvres et par la parole, mais aussi, et
pas moins, par la souffrance et par la prière. Cependant, dans le monde
d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions
de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de
saint Pierre et annoncer l’Evangile, la vigueur du corps et de l’esprit
est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie
en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien
administrer le ministère qui m’a été confié
.

C’est pourquoi, bien
conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare
renoncer au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui
m’a été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005, de telle
sorte que, à partir du 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome,
le Siège de saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du
nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il
appartient de le faire.

Chers
frères, je vous remercie très sincèrement pour tout l'amour et le
travail avec lequel vous m'avez soutenu dans mon ministère et je vous
demande pardon pour tous mes défauts. Et maintenant, nous confions la
Sainte Eglise aux soins de Notre Pasteur suprême, Notre Seigneur
Jésus-Christ, et implorons sa sainte Mère Marie, afin qu'elle puisse
aider les Pères Cardinaux avec sa sollicitude maternelle, à l'élection
d'un nouveau pontife suprême. En ce qui me concerne, je voudrais
également servir dévotement la sainte Église de Dieu dans l'avenir à
travers une vie consacrée à la prière.
"

Le dernier pape à avoir démissioné est le pape Grégoire XII, en 1415. Auparavant, il y a eu la démission du pape Célestin V en 1294. En 2010, Benoît XVI avait été déposer son pallium sur la tombe de ce dernier.

La démission du pape est prévue par l'article 332 du code de droit canonique (§2).

77 réflexions au sujet de « Benoît XVI renoncera à sa charge le 28 février »

  1. Jean

    Je suis protestant, mais ce Pape m’a beaucoup marqué, je l’aime vraiment beaucoup. Je lui souhaite tout le meilleur pour la suite, et je le remercie pour sa force, son courage dans ses combats contre la décadence.
    Dire qu’on l’annonçait comme un Pape de transition, il aura su marquer son époque, porter une parole prophétique indispensable dans un monde en perdition. Attaqué par les hyènes, il aura tenu bon…
    Vous allez nous manquer…

  2. Guy

    Je présume qu’on est sur de l’info ?????????
    Sans doute vaut-il mieux vérifier ?????
    Si oui, le choc…..
    Assurons-le de nos prières encore plus ferventes en cette fête de Notre Dame de Lourdes, et idem pour la suite puisqu’une élection va s’annoncer

  3. brobert

    Quel choc… Je me sens abandonne par notre pape. Pourquoi ??? Il a surement ses raisons, mais il va nous manquer…C’est tellement le pape qu’il nous faut en ce moment…
    Bref, le vide….
    En esperant que son successeur soit de sa trempe.

  4. Ethos

    Veni, Sancte Spiritus,
    et emitte caelitus
    lucis tuae radium.
    Veni, pater pauperum,
    veni, dator munerum
    veni, lumen cordium.
    Consolator optime,
    dulcis hospes animae,
    dulce refrigerium.
    In labore requies,
    in aestu temperies
    in fletu solatium.
    O lux beatissima,
    reple cordis intima
    tuorum fidelium.
    Sine tuo numine,
    nihil est in homine,
    nihil est innoxium.
    Lava quod est sordidum,
    riga quod est aridum,
    sana quod est saucium.
    Flecte quod est rigidum,
    fove quod est frigidum,
    rege quod est devium.
    Da tuis fidelibus,
    in te confidentibus,
    sacrum septenarium.
    Da virtutis meritum,
    da salutis exitum,
    da perenne gaudium,
    Venez, Esprit-Saint,
    et envoyez du haut du ciel
    un rayon de votre lumière.
    Venez en nous, père des pauvres,
    venez pensateur des dons,
    venez, lumière de nos cœurs.
    Consolateur souverain,
    hôte très doux de nos âmes
    adoucissante fraîcheur.
    Dans le labeur, le repos,
    dans la fièvre, la fraîcheur,
    dans les pleurs, le réconfort.
    O lumière bienheureuse,
    venez remplir jusqu’à l’intime
    le cœur de tous vos fidèles.
    Sans votre puissance divine,
    il n’est rien en aucun homme,
    rien qui ne soit perverti.
    Lavez ce qui est souillé,
    baignez ce qui est aride,
    guérissez ce qui est blessé.
    Assouplisssez ce qui est raide,
    réchauffez ce qui est froid,
    rendez droit ce qui est faussé.
    A tous ceux qui ont la foi
    et qui en vous se confient
    donnez vos sept dons sacrés.
    Donnez mérite et vertu,
    donnez le salut final
    donnez la joie éternelle.

  5. Arwen

    Si cela est bien vrai, il nous faut prier pour lui et pour l’Eglise.
    Que l’Esprit Saint nous donne le pape qu’il faut.
    Entre l’état spirituel et moral (sans parler du reste…) de la France et de l’Occident en général et les discussions avec la FSSPX, notre époque a besoin d’un pape qui soit un saint.

  6. Cricri

    Mystère de Dieu, Mystère de l’Eglise !
    Je crois en l’Eglise, Une, Sainte, Catholique et Apostolique.
    Quel sens de l’humilité de sa part et pour nous c’est un appel à un sursaut de Foi … au cours de cette année de la Foi.
    La Providence ne nous abandonnera pas : prions le Saint Esprit

  7. PA

    Sur Itélé ou Bfm tv c’est les commentaires du genre ” pape conservateur, coupé de la societé ” etc… en gros il faut un moderniste et aussi la question du célibat des prêtes voyons…. toujours les mêmes débilités.
    Sinon surpris,choqué par l’annonce du Pape mais s’il est fatigué c’est son choix de vouloir être physiquement capable de porter l’Eglise, de démissionner pour l’a transmettre au futur Pape. Décision courageuse et grand Homme.

  8. de baudan

    aurait-il oublié que c’est par le Saint-Esprit qu’il est Pape, que de fait il ne peut revenir en arrière ? Ce n’est pas une question de droit humain, c’est une question de foi. Je trouve cela très étonnant. Il me manque certainement beaucoup d’éléments aussi je ne vais pas livrer le fond de ma pensée. Il faut maintenant prier pour la Sainte Eglise Catholique et pour les Cardinaux qui vont avoir la lourde tâche de lui désigner un successeur sous l’inspiration du Saint-Esprit.

  9. Stéphane Marmotte

    Bonjour,
    Le dernier pape à avoir démissionné était Clément XII en 1415, mais cela était en plein schisme de l’Eglise d’Occident.
    Connaissant la personnalité de Benoît XVI, je ne crois pas UN SEUL INSTANT à une démission pour raisons de santé, du moins, pas uniquement. A mon avis, il s’est passé quelque chose de TRES TRES GRAVE pour qu’il ait fait ce geste, sans précédent (pas de schisme ou de crise de l’Eglise). Je suis sûr que les dernières affaires n’y sont pas étrangères, et sans doute le rapprochement avec la FSSPX ou la canonisation en cours de Pie XII n’y sont pas étrangers. Quoiqu’il en soit, il a dû voir des choses très graves qui ont motivé sa décision. Cela n’augure RIEN DE BON pour la suite. Pourvu que l’on ai un prochain pape de cette trempe, ferme dans ses convictions et son message, dans une époque et un monde où nous en avons terriblement besoin. Mais j’ai bien peur que sa démission ait été motivée par ce fait là, par le fait qu’il était “dérangeant” et qu’on le remplacera par un pape “modéré”.

  10. Cril17

    Après la stupéfaction, la réflexion n’invite-t-elle pas à noter qu’il y aurait une grave contradiction interne dans l’annonce ?
    ” Je suis bien conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être accompli non seulement par les œuvres et par la parole, mais aussi, et pas moins, par la souffrance et par la prière.”
    Un pape souffrant et priant qui n’aurait plus la liberté de parler en public et sans note, sachant que son grand rendez-vous avec le Seigneur ne doit plus être très éloigné ne pouvait-il pas faire un acte de confiance en la Divine Providence comme il nous l’a enseigné tout au long de son pontificat ?
    La question qui est désormais posée est la suivante :
    Benoît XVI est-il libre de donner sa démission ou bien y est-il contraint par un motif gravissime dont nous ignorons tout ?

  11. So

    A PA: nous avons tellement de travail que je vous conseille d’économiser votre énergie en boycottant les journaleux acteurs de la désinformation.
    Plus que jamais, prions pour le Pape et pour l’Eglise. Cette décision d’une grande humilité de la part de notre Saint Père ne doit pas ébranler la marche de l’Eglise à contre-courant des lois mortifères.

  12. l'abominable JR

    Méfiez-vous des papes dit “de transition”. Ce Saint Père aura remis “dans les rails” un christianisme qui avait tendance à s’égarer sur les chemins de la politique, de gauche bien sûr ! Il aura favorisé l’emergence d’une jeunesse (grâce aux JMJ) que l’on a vu prendre son destin en mains le 13 Janvier. Maintenant, son successeur sera, je l’espère, un pontife combatif qui fera respecter la Foi auprès des gouvernements. Halte aux profanations de lieux saints, Halte aux massacres de chrétiens. Lorsque j’entends les commentaires de “spécialistes” sur les chaînes info, je crie d’abord … et j’en rigole ensuite ! A l’instant, un “spécialiste de l’histoire des religions” vient d’affirmer que si c’était un français, Mgr Vingt-Trois avait davantage de chances que Mgr Barbarin car il s’était mieux comporté dans la crise du mariage pour tous !!!! Saint Esprit, descendez sur certaines têtes !

  13. panetier

    Mais quelle surprise énorme, inquiétante…et qui nous interroge grandement ?
    Pourquoi ne pas aller jusqu’au bout de ses forces comme le fit notre héroïque et bienheureux Jean-Paul II ?
    En est-il contraint ?
    ou le fait-il par tactique évangélique ?
    afin par exemple de pouvoir contester si un prélat franc-mac devait prendre le siège de Pierre ?

  14. Bourbonnaise

    Je suis effondrée et n’arrive pas à y croire. Que s’est-il donc passé pour qu’il juge sa démission si urgente ? et en plein Carême ?
    Les deux autres démissions de Papes ont été liées à de très graves crises de l’Église, notamment celle du Grand Schisme d’Occident.
    Comment peut-il démissionner au moment où Satan nous attaque de toutes parts et que nous avons tant besoin d’u bon berger ?

  15. Gisèle

    NOUS avons le devoir d’ être le soutien provisoire de NOTRE EGLISE , car l’ennemi va en profiter soyez en sûres !!!!
    NOUS TIENDRONS !!!
    Prions pour notre Saint Père , pour NOTRE EGLISE .
    LA RESURECTION , ET LA VIE ETERNELLE : SEULE PROMESSE VERITABLE .

  16. Esperanza

    Grande émotion, inversement proportionnelle à la grande joie lorsque tout les peuples ont proclamés: “Habemus Papam”.
    Oui nous sommes tristes et inquiets. C’est vrai que la Providence aurait pu nous l’enlever, mais peut être s’offre t il en sacrifice de douleur en choisissant de rester et de souffrir pour interceder encore pour nous ici bas? Une sorte de deal entre l’Esprit Saint et Benoit XVI.
    Par curiosité, que dit la prophétie…. elle dit « Dans la dernière persécution de la sainte Eglise romaine siégera Pierre le Romain qui fera paître ses brebis à travers de nombreuses tribulations. Celles-ci terminées, la cité aux sept collines sera détruite, et le Juge redoutable jugera son peuple. » Et bien si cela etait vrai, ce serait aussi un message d’espérance. Si nous faisont partie du peuple qui verra la France revenir a grande vitessse vers NS JC, quelle bonne nouvelle.

  17. Victoire de la C.

    Ne faudrait-il pas plutôt parler d’une renonciation dans le sens où il renonce à sa charge. La démission (terme relayé par les médias) fait référence à un tout autre contexte qui n’a aucun lien avec la papauté, me semble t-il.

  18. Wolfinurs

    Triste et grande journée à la fois
    Gros travail en perspective pour les canonistes :
    Quel sera le status de l’ancien Pape ?
    Sera-t-il administrateur apostolique de l’église catholique le temps que le conclave s’organise ?
    Fera-t-il l’annonce du nom de son successeur ?

  19. esprit libre

    Quel choc !
    Nous devons rester prudents et modestes face à la tentation d’analyser, de juger aussitôt…
    Nous pouvons déjà rendre grâce pour tout ce qu’il a fait de beau et de bien et garder confiance dans l’Eglise.

  20. Charles Ed Durand

    Je suis sous le choc. Oui, ce pape est un très grand pape. Il est un saint. Dire que je l’ai écouté s’adressant aux séminaristes du diocèse de Rome la semaine dernière. Il n’a pas regardé son texte, sauf vers la conclusion.
    L’Église traverse une forte turbulence et la fumée de Satan circule encore autour de l’autel, comme l’a souligné Paul VI. Prions pour Benoît XVI, notre bon Père Joseph qui fut un fidèle serviteur du Christ et de son Église. Les loups sont lâchés au sein de l’Église. Puisse l’Esprit-Saint inspirer et pénétrer les esprits des cardinaux. Bien sûr que certains vont mener une cabale pour que le progressisme et l’esprit du monde s’enracine dans le corps de l’Église du Christ. À nous de prier afin que leurs crocs ne déchirent pas la tunique Église.
    Quand aux médias de gauche je m’en contrefiche.
    VENI CREATOR

  21. HB

    Notre Saint-Père renoncera à sa charge le 28 février.
    Nous sommes en état de choc.
    Prions pour lui, pour l’Eglise, pour la France, pour nous.
    Avec mon analyse toute humaine, je me dis que c’est peut-être le seul moyen que Notre Saint-Père a de préparer au mieux sa succession.

  22. Michèle

    Moi aussi j’ai pensé un moment à la fromaçonerie ; j’ai revisionné ses deux dernières interventions. Il est bien, bien fatigué. S’il a pris cette’ décision, c’est qu’il le fallait.
    Il nous faut jeûner et prier pour notre Eglise, et veiller à ne pas nous laisser polluer par tous les médias, afin que nulle pensée impure, ni paroles vindicatives ne sorte de notre bouche.
    Mais la Parole de Dieu est plus forte que tout, et sa toute puissance dépasse de baucoup la puissance maléfique.
    Jean-Paul II nous avait dit ! N’ayez pas peur ! et “avancez en eau profonde”. Suivons ses conseils et imitons le courage de Benois XVI. Pour le reste, faisons confiance à Dieu qui nous rejoint par Jésus et Marie.
    A voir : une émission sur KTO TV en première partie de soirée sur la décision de notre Pape.

  23. fennec

    Oui, quel choc.
    N’est-ce pas l’année de la Foi à laquelle nous a introduit Benoît XVI? Faisons lui confiance… Et faisons confiance à l’Esprit Saint. Je lis dans pas mal de commentaires “et en plein Carême!”.
    Justement, le Carême est un temps de purification et de conversion pour tous les catholiques et l’Eglise. Dans cette démarche de conversion et de Foi, que ce Carême 2013 donne à l’Eglise le temps de se donner un nouveau Pape “vigoureux”, digne successeur des apôtres et de notre bien aimé Benoît XVI. Notre pape a toujours avancé en eaux profondes. De cette profondeur doit sans doute venir cette décision, pour qu’éclate à Pâques un renouveau plein de vitalité pour l’Eglise.
    Posons un acte de foi et de confiance. Ce n’est peut-être pas évident ou facile, mais n’oubions pas que le Christ est vainqueur.

  24. louis

    @victoire de la c : Il s’agit bien en fait d’une démission, le pape se “démet” de ses fonctions auprès de Dieu qui lui a confié providentiellement Sa Mission.J’entends dire “il ne peut s’agir d’une démission” puisqu’il est le seul patron”, non ! Le Souverain Pontife va bel et bien, après avoir prié, rendre les clés de Saint Pierre au Seigneur, à la fin du mois ! Ce n’est pas à nous de “juger” mais nous n’avons vu que des papes ne renonçant jamais, le gouvernement de l’Eglise se faisant avec eux ( et les cardinaux nommés par eux) même s’ils étaient dans l’incapacité de marcher, de s’agenouiller, de parler, surtout dès lors qu’ils avaient “toute leur tête”, comme on dit… D’où notre stupeur face à cette triste annonce de la fin d’un Pontificat en lequel nous avons porté tant d’espérance pour la Chrétienté.

  25. saffroy

    LE SAINT ESPRIT guide la barque de Pierre : n’ en doutons pas et ne voyons pas les choses de notre propre point de vue, forcément limité !
    Si le Pape a décidé de laisser la place à quelqu’ un d’ autre c’ est qu’ il connaît les événements à venir et les tribulations que l’ Eglise et le Monde vont traverser.
    Il sait aussi qu’ il doit confier le gouvernail à quelqu’ un de plus jeune qui ne figure pas dans les papabile et dont l’ élection surprendra tout le monde…
    Repensons à la venue du grand pape Jean Paul II, au rôle décisif qu’ il a joué dans l’ Eglise et face au péril communiste.
    Demandons-nous d’ où vient le plus grand péril actuellement dans le monde… et nous y verrons peut-être un peu plus clair.
    Et pour le reste, soyons dans la prière et l’ humilité car, sans le Christ, nous ne pouvons rien.

  26. chouan 12

    Après le moment de tristesse qui nous a envahi, Notre St Père a avec l’assentiment de l’Esprit Saint choisi de renoncer à sa tâche. L’Eglise de JeanPaul II était moins attaquée qu’elle ne l’est aujourd’hui, et notre vénéré Benoît XVI a préféré passer le fardeau à des épaules plus jeunes et plus à même de porter le fardeau.J’ai appellé un de mes amis prêtres , au fait un peu de ce qui se passe à Rome. Pour lui, il n’y a pas l’ombre d’un doute, la charge était trop lourde et comme il ne pourrait pas accomplir la tâche, il a voulu la mettre entre des mains qui la poursuivront. Et pour lui Benoît XVI a préparé sa succession, il a dans son entourage des cardinaux qui sont ses fidèles lieutenants et qui poursuivront l’oeuvre entreprise avec l’aide de l’Esprit Saint. Laissons les journaleux ainsi que les grincheux à leurs stupides pronostics, c’est l’Esprit Saint qui guide l’Eglise et tout se déroule comme Il l’a décidé!

  27. John Fox

    Très triste de cette nouvelle, mais elle lui appartient. Je pense qu’il souhaite éviter la séquence qui vit la déchéance physique de Jean-Paul II. Chacun aborde cette situation selon sa conscience, et la décision de Benoît XVI est tout à fait respectable.
    Merci, Saint Père, de ne pas avoir “lâché l’affaire”. Merci pour tous les efforts envers les traditionalistes, même si malheureusement, il y a eu peu de progrès de leur côté.
    J’espère en tous cas que le nouveau Pape poursuivra ces efforts et ne remettra pas en cause le Motu Proprio de 2007…

  28. professeur Tournesol

    Cela me semble plus raisonnable de démissionner, je respecte le courage du bx Jean-Paul II, mais il vaut mieux avoir un pape en bonne santé, au moins intellectuelle.
    Il est possible que les médecins aient informé le pape d’une grave maladie, qui le mettrait hors d’ état de remplir ces fonctions.
    Veni sancte Spiritus.

  29. Marie

    ATTENTION
    1/ Le Pape n’a pas démissioné mais renoncé à sa charge.
    2/ La comparaison avec Jean-Paul II lue ici mérite un GROS bémol : Jean-Paul II avait “toute sa tête” jusqu’à la fin et Benoît XVI précise que “la vigueur du corps ET DE l’ESPRIT” laissant entendre que son esprit est moins rapide. Peut-être a-t-il une maladie type alzheimer et la prudence veut donc qu’il renonce maintenant.
    3/ Il me semble incroyable que des “catholiques” critiquent sa décision en pensant qu’il n’est pas libre ou qu’il fuit ses responsabilités !!! Arrêtez d’avoir peur (stéphane marmotte, de baudant et autres cril17), entrez dans l’Espérance !

  30. saffroy

    LE SAINT ESPRIT guide la barque de Pierre : n’en doutons pas et ne voyons pas les choses de notre propre point de vue, forcément limité !
    Si le Pape a décidé de laisser la place à quelqu’un d’autre c’ est qu’il connaît les événements à venir et les tribulations que l’ Eglise et le Monde vont traverser.
    Il sait aussi qu’il doit confier le gouvernail à quelqu’un de plus jeune qui ne figure pas dans les papabile et dont l’élection surprendra tout le monde…
    Repensons à la venue du grand pape Jean Paul II, au rôle décisif qu’il a joué dans l’ Eglise et face au péril communiste.
    Demandons-nous d’où vient le plus grand péril actuellement dans le monde… et nous y verrons peut-être un peu plus clair.
    Et pour le reste, soyons dans la prière et l’ humilité car, sans le Christ, nous ne pouvons rien.

  31. Nicou

    Merci Très Saint Père de tout ce que vous avez fait pour nous (les tradis)et pour toute l’Eglise.
    Merci pour l’exemple d’humilité que vous nous avez donné tout au long de votre pontificat.
    Merci pour l’exemple de votre bonté et de votre charité.
    Merci pour l’exemple de votre courage lors des attaques dont vous avez été victime.
    Merci merci pour tout.
    Que la TSV et Saint Michel vous ouvrent toutes grandes, lorsque votre heure sera venue, les portes du Paradis. Ne nous oubliez pas quand vous serez près d’eux. Priez pour nous.

  32. Ludovic

    Benoît XVI a remis l’Église dans une position de résistance. Contrairement à la fin du pontificat de Jean Paul II, avec le déchaînement médiatique constant, la force des lobbys contre, cela nécessite une énergie physique qu’ il n’à plus. Sa prière sera redoutable pour les adversaires de l ‘église, et un plus jeune mènera la barque.

  33. PK

    Je voudrai le remercier : tous ceux qui émettent un doute sur son courage ont la mémoire courte : c’est un pape qui s’est battu contre les loups sans jamais baisser sa garde et osant des combats à contre-courant que personne d’autre n’aurait penser ne serait-ce qu’exposer ! et eu égard à son âge, ce qu’il a fait est tout simplement incroyable… Quant à son talent et son savoir, ils sont prodigieux…
    Bravo très Saint Père : toutes nos prières vous accompagnent car cela doit sans doute être l’acte le plus difficile de votre pontificat ! Que la Très Sainte Vierge vous soutienne dans votre prochain combat ! Vous n’avez jamais été seuls pendant votre pontificat et vous serez toujours dans nos prières ensuite aussi !

  34. esprit libre

    Oui, la foudre est tombée sur le Vatican et sur nous…
    Oui, nous avons du mal à retenir notre émotion : nous avons un père qui se retire…
    Mais nous aurons, avec le bienheureux Jean-Paul II à sa fenêtre, selon l’expression de son successeur lors de son élection, notre cher Benoit XVI qui veillera et priera pour l’Eglise… Alors, nous sommes confiants !

  35. a-nonyme

    Comme Jean, je suis un protestant (évangélique) qui a la plus grande admiration pour Benoît XVI en tant qu’homme, que chrétien rempli de l’Esprit et que pasteur de son troupeau. Il a été un immense pape, paradoxalement – encore que… – plutôt plus respecté et reconnu en dehors des frontières de l’Eglise catholique, et notamment de l’Eglise ‘mainstream’ : un phénomène qui mériterait d’être davantage analysé, car il est à mon sens extrêmement instructif. Il a été, par bien des côtés, le pape des traditionalistes, des juifs et des évangéliques… Et on ne lui a guère plus tapé dessus que depuis le sein des baptisés catholiques.
    Ceci étant, je trouve assez frustrant la prévisibilité des réactions. Pour beaucoup, quoique le pape fasse il a tort. On pourrait écrire leurs communiqués à l’avance. Mais pour d’autres, quoiqu’il fasse il a raison, il est héroïque, sage, saint etc. J’ai encore en mémoire les commentaires un peu méprisants de catholiques papophiles dans les dernières années du pontificat de JPII, vous expliquant avec une rictus de supériorité que le pape ne pouvait pas démissionner puisqu’il tenait sa mission directement de Dieu, n’aurait personne à qui envoyer sa lettre de renonciation ; nous ne sommes pas une vulgaire entreprise nous Monsieur etc etc. Prouvant au passage, comme souvent, leur très grande ignorance de la doctrine catholique.
    Benoît XVI réaffirme ce que nous savions bien sûr déjà, qui est qu’un pape peut tout à fait démissionner. Un pape malade, incapable de mener sa tâche, a le choix de le faire. Ou de ne pas le faire, comme son prédécesseur. Ce qui ouvre la porte à des jugements possibles : le pape n’a pas raison (pas plus que tort) du simple fait qu’il fasse ce qu’il fait. Des réactions un peu moins automatiques seraient donc intéressantes.

Laisser un commentaire