Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Bataille d’infographies sur l’euro

Hier, l'UMP a diffusé une infographie pour dénoncer le coût futur du retour au franc :

E
Aujourd'hui, le FN a répliqué en dénonçant le coût actuel du maintien de l'euro :

F

Partager cet article

5 commentaires

  1. L’Euro, un billet de Monopoly, simplement cela.
    Mais comment sommes nous entrès dans le “Jeu MONOPLY” ?
    GRACE AU CLUB DE ROME !
    COMMENT S’Y SONT ILS PIS ?
    GRACE AU RAPPORT “LIMITS TO GROWTH” Apologie de la croissance ZERO.
    http://laliguechretienne.wordpress.com/
    Revenir au plein emploi et sortir de la monnaie de pacotille qui fait des dizaines de millions de pauvres en EUROPE ! Revenir à la CIVILISATION, celle qui integre et n’exclut pas.

  2. Ils sont réactifs au FN !

  3. L’avantage Internet qu’avait l’UMP en 2007 s’est émoussé : la blogosphère droite nationale est très vivante et très étoffée, et le concepteur de très grand talent, reconnu par la profession, Arnaud DASSIER, qui avait organisé la campagne internet de N. SARKOZY, avec la création du buzz en sa faveur (et ce qui le sous-tend), vient de rejoindre F. BAYROU.
    L’UMP joue en défense en 2012 face au FN : on ne répond qu’aux arguments qui font mouche. Mais cela prouve surtout la perte de dynamique d’une candidature, qui pour l’instant a du mal à accrocher les Français : ils ont déjà payé pour voir.

  4. Ou comment faire dire n’importe quoi à l’économie…

  5. Pour avoir une idée correcte de la crédibilité à apporter, sur ce sujet de l’Euro, à l’UMP ou au PS, il suffit de comparer l’état actuel de notre pays et de son économie aux promesses faites à la veille de son adoption par les tenants de la monnaie unique (laïque et obligatoire) : avec l’euro, nous tournions le dos aux difficultés et entrions dans une sorte de monde idéal (de couleur rose).
    Bien sûr, ils peuvent rétorquer que si nous avions gardé notre franc national, la situation serait bien pire. Bien pire ? est-ce vraiment possible ?
    En tout cas, il reste suffisamment d’électeurs pour gober leurs paroles, même s’il y a de moins en moins d’électeurs… Qu’importe d’ailleurs, le système est conçu pour fonctionner en vase clos et le prochain président de la république sera élu avec plus de 50 % des suffrages !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services