Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Turquie

Bartholomée Ier dénonce la dhimmitude des chrétiens en Turquie

Le chef de la diplomatie
turque, Ahmet Davutoglu, a dénoncé des propos du patriarche de Constantinople, Bartholomée Ier :

"Si
le patriarche Bartholomée Ier a des plaintes à formuler à ce sujet, il
peut les porter à l'attention des autorités compétentes qui feront ce
qu'elles jugent nécessaires".

Bartholomée Ier a déclaré à la
chaîne de télévision américaine CBS :

"Nous sommes traités (…)
comme des citoyens de deuxième zone. Nous n'avons pas l'impression de
jouir de la totalité de nos droits en tant que citoyens turcs
".

Le
patriarche y rejette toutefois l'hypothèse d'un départ de Turquie, où
il réside :

"c'est la continuation de Jérusalem et pour nous
c'est une terre aussi sainte et sacrée. Nous préférons rester ici, même
si (nous sommes) parfois crucifiés".

Environ 2.000 Grecs orthodoxes vivent en Turquie.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Il n’y a pire sourd que celui qui ne veut point entendre. Je pense que Mgr Bartholomé sait ce qu’il vit et ce que vivent ses ouailles.

  2. Vous avez le droit de publier un message aussi peu politiquement convenable?
    Nous sommes tous frères voyons!
    Greg, maure de rire!

  3. Quel terrible châtiement pour l’Église de Constantinople, dont les principaux dignitaires religieux ont tout fait pour saboter les missions de la dernière chance pour la recomposition du schisme durant les dernières décennies avant la chute de l’empire d’Orient (pourtant abordés dans trois conciles, à Florence, Ferrare, Bâle).
    En remerciement, le sultan Mehmet II ne s’y est pas trompé : il a fait de Gennadios II (ancien chef du parti anti-latin, et ancien conseiller théologique de l’empereur) le nouveau patriarche. Le pactole pour ce parti qui ne révait que d’autocéphalie : dorénavant, ils seraient aussi “ethnarques”, soit représentants des grecs avec autorité religieuse et civile.
    Avec quels résultats.

  4. Il est remarquable qu’il lui soit même reproché de s’être exprimé.
    Si il ne s’adresse pas aux « autorités compétentes » c’est qu’il sait ce que cela a donné dans le passé.

  5. “Car la liberté d’expression d’un dhimmi consiste à se taire et à subir en silence, et en s’estimant heureux de ne pas être massacré.”
    http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2009/12/19/le-patriarche-a-ose-ouvrir-la-bouche.html

  6. L’émission en ligne (en anglais), avec différents reportages, sur le site de CBS news:
    http://www.cbsnews.com/stories/2009/12/17/60minutes/main5990390.shtml

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services